Visite des jardins et du palais royal d’Aranjuez près de Madrid

palais royale d'AranjuezLe palais royal d’Aranjuez et ses jardins font partie des excursions à privilégier lors d’un séjour à Madrid. Située à 44 km de la capitale espagnole, la petite bourgade d’Aranjuez se relie facilement en train.

Sur place, nous avons pris plaisir à visiter le très joli palais et à flâner dans ses jardins, connus pour leurs fontaines et inscrits au patrimoine mondial. Suivez la souris pour une petite visite virtuelle !


Afficher une carte plus grande

 

Comment se rendre à Aranjuez

un train des cercanias de MadridLa ville est bien desservie par la ligne C-3 des Cercanias (RER madrilène) que vous pourrez prendre à la gare principale d’Atocha ou à la station Sol, en plein cœur de Madrid, sous la fameuse Puerta del Sol.

Vous pouvez acheter directement vos billets au distributeur dédiés aux lignes de Cercanias (environ 4€ le trajet en 2018). La ville est desservie toutes les 15-20 mn en journée et toutes les 30 mn le soir. Malheureusement, je n’ai trouvé aucun affichage horaires… pas très pratique pour rentrer le soir avec un train toutes les demi-heures donc ! Et bien sûr, nous sommes arrivés au moment où le train partait, hum. Pour info, le départ vers Madrid s’effectuait à 52, si cela peut vous aider…

Le trajet s’effectue en environ 45 mn, à travers les banlieues sans charme de Madrid (un peu comme toutes les banlieues quoi…)

Nous avons pris plaisir à trouver des trains très propres et modernes. mais plutôt bien remplis à l’aller ! Pour info, la ligne C-3 relie Aranjuez à San Lorenzo del Escorial. Un ligne pour deux palais royaux donc…

En arrivant nous avis pris plaisir à admirer la gare, plutôt jolie…

 

Il vous faudra ensuite marcher environ 10 mn jusqu’à la plaza Elliptica, le long de la carretera de Toledo. L’entrée du palais royal s’effectue par la plaza de Parejas (la place des couples, si c’est pas mignon 😉 )

La plaza Eliptica et la plaza de Parejas

 

La visite du palais royal d’Aranjuez

Informations pratiques

Horaires et tarifs du palais royal d'Aranjuez

Horaires et tarifs du palais royal d’Aranjuez

Ce beau palais fait toujours partie des résidences officielles de la couronne d’Espagne. Construit sous Philippe II, il fut plusieurs fois remodelé mais arbore tout de même une belle unité de façade, avec sa majestueuse architecture de brique ! Il fut le « palais de printemps » des monarques espagnols, qui se rendaient ensuite l’été à la Granja de San Ildefonso, près de Ségovie.

Seule une partie, les appartements royaux, est ouverte au public, mais j’ai vraiment apprécié ma visite.

Le palais est ouvert de 10h à 18h d’octobre à mars et jusqu’à 20h à partir d’avril. Attention, dernière entrée 1h avant !

Le prix est de 9€ (réductions et gratuités possibles) mais l’entrée est gratuite les trois dernières heures de mercredi et jeudi. Oui, une habitude sympathique en Espagne qui se retrouve dans divers musées et monuments. Cliquez sur la photo pour plus d’infos.

La visite

cours du palais royale d'AranjuezUne fois les billets obtenus et les manteaux rangés dans un casier pour ceux qui le souhaitent, nous pénétrons dans la cour du palais, faisant face à l’imposante Plaza Eliptica, avant de rentrer dans le palais à proprement parler.

S’il parait grand, la partie qui se visite elle, ne l’est pas, et vous en ferez le tour en environ 45 mn. Un peu cher payé selon moi, surtout que les photos y sont interdites, comme dans toutes les résidences royales de Madrid et ses alentours ! Une hérésie au 21e siècle… Mr Souris ne s’est donc pas gêné pour essayer d’en faire, mais c’était difficile, chaque salle étant jalousement gardée par un vigilant cerbère prêt à nous aboyer dessus !

Une fois au sommet de l’imposant escalier monumental (où les photos semblaient autorisées) nous commençons la visite par les appartements du roi, occupés par la reine (!) Isabell II. Toute la décoration du palais date d’ailleurs en grande partie de son règne, et globalement, du 19e siècle.

fumoir mauresque du palais royal d'Aranjuez

fumoir mauresque

Nous découvrons d’abord une grande salle de tapisseries de Bruxelles ainsi que quelques pièces annexes aux jolis plafonds, avant de pénétrer dans une succession de salles toutes plus belles les unes que les autres !

Mention spéciale à la salle de bal qui ne s’admirer que du palier, et surtout au magnifique fumoir mauresque, inspiré du décor de l’Alhambra de Grenade. Rien que pour ça, ça vaut la visite !

On enchaine alors avec les appartements de la reine, antichambre, très jolie chambre… puis vient l’apothéose avec le salon de porcelaine, dont les murs sont parsemés de feuillages en porcelaine chinoise et de décor chinois. On en prend plein la vue !

Viendront ensuite la grandiloquente salle du trône, la jolie chapelle, et quelques salles plus simples décorées de tableaux.

 

Aranjuez salle du trône

Aranjuez salle du trône

Bien contente d’avoir pu « voler » quelques photos pour me souvenir de cette belle visite. Et oui, je suis une petite souris et je n’ai pas une mémoire d’éléphant, j’aime bien garder des souvenirs de mes voyages sur carte mémoire !

Par acte d’ultime rébellion, nous avons carrément photographié des… cartes postales vendues dans la boutique de souvenirs (comme par hasard… mais à l’heure des réseaux sociaux, qui achète encore ça ?), avant de nous faire rabrouer car là aussi c’était interdit ! Trop tard 😉 Dommage quand même pour le reste…

 

Il n’y a plus qu’à retourner sur ses pas ! Avant de partir, nous n’avons pas manqué la chapelle située dans le bâtiment de l’entrée (oups, on l’aurait presque ratée !). Avis au souris pisseuses, je n’ai pas beaucoup vu de toilettes dans le parc, alors profitez-en pour vous soulagez la vessie, et pourquoi pas, comme nous, utiliser les distributeurs vraiment bon marché pour acheter à boire ou à manger (1,20€ le gros sandwich…)

chapelle dans l'entrée du palais d'Aranjuez

 

Les jardins royaux d’Aranjuez

Ce sont surtout eux qui attirent les visiteurs, et je dois avouer qu’ils sont plutôt pas mal ! Au nombre de trois, ils sont également connus pour leurs fontaines, un peu à l’image du parc de Peterhof en Russie (bon, la ressemblance s’arrêtera là, le climat n’est pas le même !).

Le Parterre

Le plus petit des trois, il se situe juste au pied du palais et comporte déjà quelques jolies fontaines, dont la monumentale fontaine d’Hercule. Jardin à la française, on y retrouve bien les parterres géométriques qui caractérisent ce style ! Grand dommage que les deux fontaines principales ne soient pas en eau, cela aurait pu être grandiose ! Un peu tristounet donc (oui, on a le droit d’être déçue !)

 

Le jardin de l’île (jardin de la isla)

jardin de la isla à AranjuezC’est celui qui comporte le plus grand nombre de fontaines ! Il se déploie sur une île artificielle du Tage (qui est par ailleurs ici plutôt sauvage). Il faut traverser un petit canal pour l’atteindre, en passant sur un joli petit pont !

J’ai pris plaisir à flâner dans ses allées à la recherche des fontaines, au milieu des familles profitant du (relatif) beau temps de ce samedi après-midi.

Clairement, cela vaut le coup d’œil, mais là encore j’ai déploré que certaines fontaines (notamment la plus grande et la plus belle) ne soit pas en eau, et j’ai trouvé l’entretien du jardin un peu limite. Si cela n’a rien de catastrophique, on sent un peu de laisser-aller ! Par contre, quel réel plaisir de voir les fontaines qui elles, sont en eau ! Je n’ai cependant pas trop compris car les jets s’arrêtent, reprennent… bref, flânez, et vous verrez bien.

 

Le jardin du prince (jardin del Principe)

entrée du jardin del principe à AranjuezIl s’agit du plus grand et finalement, du plus tranquille ! Situé de l’autre côté du Tage, ses 150 hectares offrent une agréable promenade dans ce beau jardin à l’anglaise (mais aménagé par un Français…), du 18e siècle, quand ce style était très en vogue.

Personnellement, si j’aime bien les jardins à la française, je préfère tout de même ceux à l’anglaise, laissant plus libre cour à la nature et aux formes moins géométriques.

Je ne l’ai pas parcouru en entier car c’est très grand ! À l’entrée, une grande allée mène droit au petit musée des barques royales et offre déjà une agréable promenade.

 

fontaine du jardin del principe à AranjuezUn peu plus loin, on retrouve d’autres fontaines monumentales, pour le plaisir des yeux ! J’ai également parcouru le jardin anglo-chinois, tout mignon avec sa petite mare et ses espaces plus sauvages.

Enfin, on retrouve un petit belvédère (non accessible ce jour-là) ainsi que des parterres à la française, et un espace assez étonnant bordé de pommiers !

J’ai trouvé ce jardin mieux entretenu. Plus ombragé, il doit également être très agréable par jours de forte chaleur (souvent dans cette région donc). En tout cas, je comprends bien que les jardins d’Aranjuez soit le lieu de balade privilégié des Madrilènes en mal de chlorophylle !

 

Les plus courageux pourront aller voir la casa del Labrador,  ancien relais de chasse transformé en belle demeure néo-classique. à 3 km de marche (soit 6 aller-retour !). Pas infaisable mais avec du temps, ce que je n’avais pas vraiment… De plus, la visite est obligatoire guidée, par groupe de 10 personnes maximum, il faut donc parfois être patient. Bien sûr, photos interdites… Un « petit train » qui parcourt le jardin peut vous y emmener moyennant finance.

 

Le musée des barques royales (museo de las falúas reales)

musée des barques royales à AranjuezCet original petit musée est situé à quelques encablures de l’entrée du parc, et pour ma part, je voulais vraiment le visiter ! Ce n’est pas tout les jours que l’on peut voir de jolies barques royales ! Pour être plus précise, on en retrouve une demi-douzaine.

Le billet est obligatoirement couplé avec celui du palais et s’achète donc uniquement à la billetterie de ce dernier. Ne venez donc pas ici en premier sous risque de vous casser le museau ! Il ferme cependant une heure avant…

Les photos y sont également interdites (là encore on se demande bien pourquoi) mais là encore je n’ai pas hésité à braver cet interdit (ridicule) pour vous ramener quelques souvenirs. Mention spéciale à la barque la plus décorée, tout en dorures, ça claque !

 

Pour finir la balade en beauté, avant de repartir à la gare, petite pause dans une des nombreuses terrasses bordant la calle del Principe. « Montadito » géant thon-tomate et une bonne bière pour la route !

montadito et bière à Aranjuez

Au passage, petite photo de la plaza San Antonio, qui borde le jardin du Parterre 😉

Plaza de San Antonio à Aranjuez

Voilà, il n’y a plus qu’à repartir à Madrid…

Retour à l’article principal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *