Que voir, que visiter en une journée à Jerez de la Frontera ?

Jerez de la Frontera, ou Xéres, est une ville située dans la province de Cadix. Avec ses 205.000 habitants, elle est la cinquième ville d’Andalousie (après Séville, Malaga, Cordoue et Grenade). Nous y avons passé une journée pleine et vous expliquons ici que voir et faire à Jerez. Suivez la souris ! 😉




Où se situe Jerez de la Frontera ?

Jerez est située à environ 100 km au sud de Séville, et à 12 km de l’océan Atlantique et une quarantaine de kilomètres de Cadix.


Voir une carte plus large

Surtout connue pour son vin (le Xéres en français et Sherry en anglais et à l’international), obtenu grâce au même procédé que le vin de Porto, on peut y visiter des bodegas. C’est aussi la capitale andalouse du cheval.

Un peu d’histoire…

La ville fut sous domination musulmane de 711 à 1264. Cette période laisse à l’Histoire de plusieurs vestiges, tel que l’Alcazar et de nombreux éléments mudéjars. Elle prospéra après la découverte du nouveau monde, de par sa proximité avec Séville et Cadix, grâce au commerce international. Mais elle finit par décliner à partir du XVIIe siècle. Le commerce de son vin lui donna une nouvelle impulsion et reconnaissance internationale.

Comment se rendre à Jerez ?




Gare de Jerez de la Frontera

Gare de Jerez de la Frontera

La ville dispose d’un aéroport, celui de Jerez-Cadiz, à une dizaine de km et desservi par le train de banlieue cercania, mais à ce jour pas de vol low-cost vers la France.

Arrivant de Séville en avion, nous avons ensuite pris la navette entre l’aéroport et la gare Santa Justa. De là nous avons directement acheté nos billets de train media distancia pour 18€ AR (petite ristourne si on achète l’aller et le retour en même temps). Le trajet dure environ une heure, et les trains sont propres et modernes.

La gare, est très intéressante architecturalement. De style néo-régional, en brique et azulejos, ou style « historiciste », elle fut construite entre 1928 et 1930 à l’occasion de l’exposition ibéro-américaine de Séville.

Il s’agit par ailleurs de la première ligne de chemin de fer en Andalousie, et une des premières en Espagne, construite en 1854 enfin de pouvoir acheminer les bouteilles de vin vers le port. La gare n’est pas située en plein centre historique, mais à quelques minutes de marche. Vu l’emplacement de notre studio (trouvé sur airbnb pour 25 €/nuit) et arrivant de nuit, nous avons préféré prendre un taxi (6,5 €).

Gare de Jerez de la Frontera

La centre-ville est typiquement andalou, avec ses petits immeubles blancs aux balcons et fenêtres en fer forgé, ses rues étroites et pavées, quelques éléments mudéjars ou néo-mudéjars… Il n’est pas très grand et se parcourt plutôt rapidement (enfin moi j’aime prendre mon temps…).

Par contre un peu déçus de l’animation, surtout nocturne, pour une ville espagnole de cette taille, ce n’était pas très animé, à part sur deux placettes le soir et les rues commerçantes en journée. En comparaison, Cadix, plus petite, nous a semblé bien plus vivante !

La cathédrale est une des monuments principaux de la ville, de style gothique tardif et renaissance. On notera son campanile : ancien minaret datant de l’occupation arabe, reconverti, à l’image de la Giralda de Séville !

La cathédrale est devenue payante (5€), d’après les guides l’intérieur ne semblait pas des plus intéressants, nous avons donc décidé de garder nos sous pour autre chose… C’est d’ailleurs devenu la mode en Espagne de faire payer les cathédrales (voire d’autres églises) et les prix ont fortement augmenté, vive la crise !

Vues générales de Jerez

Que voir à Jerez ?

En plus de parcourir son centre historique typique, vous pouvez bien sûr visiter son Alcazar, ancienne résidence fortifiée de l’époque musulmane et passée ensuite aux mains des chrétiens.

Les horaires ont changé il y a peu et nous avons eu la mauvaise surprise d’apprendre qu’en février cela fermait à 15 h ! (pour l’Espagne, c’est tôt), 18 h le mois suivant et 20 h 00 l’été. Le tarif d’entrée est de 5 € et il faut ajouter 2 € si vous voulez voir la camara oscura (même procédé qu’à Cadix).

L’alcazar est bien moins conservé que celui de Séville, et bien plus petit. On y voit surtout l’ancienne mosquée almohade, les bains arabes, un grand moulin à huile, un ancien pavillon et on peut grimper sur les tours des fortifications pour avoir la vue sur la ville. On parcourt bien sûr ses jardins (pas très grands non plus). Un palais y a été édifié au XVIIe et il comporte une ancienne pharmacie, une boutique et la camara oscura.

L’Alcazar de Jerez

Jerez étant la capitale du cheval, vous pouvez aussi visiter son centre équestre et assister certains jours, à midi, à un spectacle de 2 h (27 €/pers).

Original, on y trouve le « musée du temps », qui présente une collection d’horloges françaises et anglaises. Situé un peu hors du centre, ouvert uniquement en semaine pour une visite guidée et fermant à 14 h l’hiver, nous n’avons pas pu y aller.

Le vin à Jerez

Jerez étant le lieu de production de vin du même nom, on peut y visiter des bodegas. Attention quand même aux horaires, les dernières visite ayant lieu à 14 h ou 15 h hors saison estivale, et les prix variant de 8 à 15 € !

Ayant visité les caves de porto il y a peu (même procédé) et n’ayant pas le cœur à une dégustation de vins forts dans la matinée (à 14 h c’est encore le matin en Espagne !) nous avons préféré passer notre tour.

On a beau me voir régulièrement avec un verre à la patte, je ne suis pas pour autant une souris alcoolique ! Nous nous sommes donc contentés de déguster le jerez dans les petits bars (environ 1,5 € le verre) et aussi dans l’appartement loué car les propriétaires mettaient à disposition un tonneau de jerez sec !

Vous trouverez les horaires et tarifs des lieux de visite en 2019 ici, sur le site officiel de l’office de tourisme (PDF).

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4 votes, moyenne: 4,75 sur 5)

Loading...

Que voir, que visiter en une journée à Cadix ?

 

3 Responses to Que voir, que visiter en une journée à Jerez de la Frontera ?

  1. EpinEscal dit :

    Cette petite souris, c’est vraiment génial ! La mascotte du blog, LE détail qui change tout, qui fait l’originalité ! Bravo pour l’idée !!! =)

  2. Juipy dit :

    Merci pour vos articles. Nous sommes des inconditionnels de l’Andalousie que nous avons découvert en juin 2015. Nous y retournons fin août 2016 afin de visiter la partie la plus méridionale de cette belle région. En vous lisant et en regardant vos jolie photos nous y sommes déjà…

    • Miranda dit :

      L’Andalousie est en effet une des plus belles régions d’Europe et je trouve toujours plaisir à y retourner ! A bientôt avec de nouveaux articles à découvrir…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *