La villa Torlonia, la résidence de Mussolini à Rome

Après la visite du quartier Coppedè non loin, nous avons poursuivi notre balade en nous dirigeant vers la villa Torlonia, un grand parc comprenant plusieurs « maisons » à visiter. Il faut savoir qu’en italien une « villa » est un parc… Il s’agit d’un lieu peu prisé des touristes, et hors du centre, mais que nous avons pris plaisir à découvrir !

La villa Torlonia comporte plusieurs bâtiments intéressants. Notamment la casina delle civette, ou « maisons des chouettes », d’architecture Liberty, branche italienne de l’Art nouveau, mais aussi le casino Nobile, qui fut la résidence de Mussolini, et le casino dei principi, plus petite, qui comporte des expositions temporaires.





Plan de la villa Torlonia à Rome


Afficher une carte plus grande

La villa Torlonia se situe dans un agréable quartier résidentiel hors du centre historique de Rome. On y trouve quelques jolis bâtiments lorgnant sur le style Liberty ou éclectique. La balade pour s’y rendre fut donc elle aussi agréable.

La villa Torlonia

La « villa » fut aménagée au début du XIXe siècle par la famille Torlonia. Elle fut transformée en parc public en 1978, après avoir été laissée à l’abandon en 1945. Mussolini avait fait de la villa sa résidence depuis 1920.

Malheureusement le temps se couvrait quand nous sommes arrivés au parc, et nous avions un temps limité pour visiter les « maisons » avant qu’il ne fasse nuit (en novembre, il fait nuit assez tôt…). Nous n’avons donc pas pu déambuler dans le parc autant que nous le souhaitions, mais nous l’avons tout de même trouvé agréable, avec ses « fausses ruines », ses étangs et jeux d’eau… Nous avons pu remarquer qu’il était plutôt fréquenté.

La casina delle civette

Cette « maisonnette des chouettes » fut d’abord un chalet suisse destiné à la famille Torlonia, désireuse de s’évader un peu de leur demeure néo-classique. C’est en 1908 que le bâtiment fut pratiquement transformé par l’architecte Enrico Gennari dans un style plus fantaisiste lorgnant sur l’Art nouveau (honnêtement cela nous a rappelé quelques bâtiments modernistes de Barcelone…).

Il s’agit en fait de deux bâtiments, un principal, plus grand, et un plus petit, abritant aujourd’hui des administrations. Les deux bâtiments sont reliés par une galerie en bois.

Cette maison doit son nom « des chouettes » parce qu’on retrouve ce motif sur la plupart des vitraux, et même en sculpture ! Bon, pas très sympa pour une souris, mais comme j’aime bien l’Art nouveau, j’ai fait avec !

La maison se visite et abrite désormais un petit musée du vitrail, aux motifs différents (pas que des chouettes, heureusement) et c’est toujours intéressant quand on aime ce style architectural. Le billet est combiné avec la visite des deux autres maisons du parc.

Bon à savoir, les Parisiens entrent gratuitement avec un justificatif de domicile (il suffit qu’il y ait vos noms et adresses). Le ticket doit être pris au guichet du casino nobile (oui, la logique italienne veut qu’il n’y ait qu’un seul point de vente…)

Le casino nobile

rome-casino-nobileIl s’agit du principal édifice de la villa, lieu de résidence de la famille Torlonia, puis de Mussolini de 1920 à 1945. Bien que peu visité par les touristes, nous l’avons beaucoup apprécié !

L’édifice prit forme au tout début du XIXe siècle grâce à l’architecte Guiseppe Valadier, qui œuvra pour la famille Torlonia. Trois niveaux sont visitables : le rez-de chaussée, qui comporte un petit musée sur la villa, avec notamment des photos anciennes et de sa restauration, une très belle salle de réception et quelques autres pièces richement décorées !

Le premier étage permet de voir deux chambres avec des meubles d’époque et là encore de très belles salles. Le troisième étage abrite une petite collection de peintures. Comme des photos valent mieux qu’un long discours (ou une longue description) je vous laisse découvrir tout ça en images !

Rez-de-chaussée

Étages

Le casino dei principi

Cette « maison des princes » est bien plus petite que le casino nobile. Elle abrite surtout des expositions temporaires. Nous avons donc pu y voir des caricatures de la période fascistes. Très intéressant finalement ! On peut aussi admirer une très belle salle de réception avec de belles fresques.

En résumé, nous avons bien apprécié notre journée dans la « Rome hors des sentiers battus », entre quartier Coppedé et villa Torlonia, et on ne peut que recommander ce parcours aux voyageurs curieux et moins pressés.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, moyenne: 5,00 sur 5)

Loading...

Découvrez le quartier de San Lorenzo et son cimetière monumental

Revenir à l’article principal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *