Madrid : autour du palais royal et de la cathédrale de la Almudena

vue sur le palais royal et la cathédrale de MadridLe palais royal de Madrid est un des monuments majeurs de la ville et un des plus visités ! Je vous propose de le découvrir, ainsi que ses alentours, notamment la cathédrale de la Almudena, juste à côté.

Nous irons ensuite nous promener sur le « parque Rio« , promenade plantée au bord du fleuve Manzanares, avant de découvrir l’ancienne gare de Principe Pio et de poursuivre jusqu’à l’étonnante église de San Antonio de la Florida, aux fresques peintes par Francisco de Goya.


Afficher une carte plus grande

Plaza de Oriente

Juste derrière la plaza de Isabel II s’étend cette grande et majestueuse place faisant face au palais royal !

Outre les jolies façades ocres, on peut y admirer l’autre côté du théâtre royal ainsi que plusieurs rangées de statues de souverains espagnols (autrefois ornant le palais). Devant le théâtre trône majestueusement la statue équestre de Felipe IV.

Cette place verdoyante fut crée à la demande de Joseph Bonaparte, qui souhaitait dégager un espace devant le palais royal, dans une envie de théâtralité. Probablement un des rares souvenirs positifs qu’il laissa à la ville ! (oui, affirmer que les madrilènes n’ont pas apprécié l’occupation bonapartiste serait un euphémisme…).

J’ai bien apprécié me trouver ici au coucher de soleil pour admirer les beaux jeux de lumière sur les façades ocres de la place !  Moins sympa : la vue plus au loin sur les buildings franquistes peu gracieux de la place d’Espagne !

 

Les jardins de Sabatini

En contrebas de la place et du palais royal, on peut se promener dans les jardins de Sabatini, plutôt agréables, même si pas très grands. De là, on obtient une jolie vue en contreplongée du flanc nord du palais.

Malheureusement, nous n’avons pas réussi à trouver l’entrée des jardins du Campo del Moro, encore plus en contrebas. Nous n’avons pu déterminer si l’accès en étant simplement limité, mais à défaut, nous avons pu prendre une photo à travers les grilles !

 

Le palais royal de Madrid

Allons enfin voir ce fameux palais ! 😉

De style néo-classique et baroque tardif (voyez comme je connais mes classiques !), cet imposant palais fut bâti entre 1738 et 1755 pour devenir la résidence officielle des monarques espagnols, jusqu’à nos jours.

Depuis la plaza de la Armeria qui s’étend entre le palais et la cathédrale de la Almudena, j’ai pu admirer la vue sur les jardins del Campo de Moro.

Le palais est ouvert tous les jours de 10h à 18h d’octobre à mars et de 10h à 20h d’avril à septembre (dernier accès 1h avant), sauf jours de fermeture exceptionnelle, comme nous avons pu le constater un jour en trouvant porte close !

Le tarif en 2018 est de 10€, mais accès gratuit les deux dernières heures du lundi au jeudi pour les citoyens et résidents de l’UE et d’Amérique latine. Plus d’infos sur le site officiel

 

Nous l’avons visité lors de notre premier séjour dans la ville, malheureusement les photos étaient strictement interdites et les salles bien surveillées ! Nous y sommes retournés lors d’un troisième séjour (oui, quand on aime, on ne compte pas…) et avons pu en « voler » quelques-unes, et nous les partageons avec vous !

Outre les appartements royaux, la visite comporte une très belle collection d’armurerie et une ancienne pharmacie (en travaux lors de notre passage en janvier 2018).

Les photos sont autorisées dans le grand escalier (il faut bien laisser les touristes faire leur selfies, sinon ça râle trop 😉 ) mais pas au-delà ! Et quel dommage de ne pouvoir immortaliser sur carte mémoire cette succession de salles d’apparat, la riche salle du trône, la splendide salle à manger, ou la chapelle royale ! Bon, étant plus du genre à braver cette interdiction lorsque cela est possible, nous avons ramener quelques « souvenirs », notamment du très rococo « salon chinois » et du cabinet de porcelaine. C’est déjà ça !

 

Une fois la visite achevée, allons voir la cathédrale, juste en face…

La cathédrale Nuestra Señora de la Almudena de Madrid

Son imposante façade (un peu mastoc à mon gout) se dresse face au palais royal. Edifiée entre 1883 et 1993 (c’est long de construire une cathédrale dis-donc !), il s’agit d’une cathédrale récente, mélangeant les styles : néo-classique et néo-baroque à l’extérieur, néo-gothique à l’intérieur, néo-roman dans la crypte.

Avant de la visiter, ne manquez pas d’admirer les portes d’entrées en bronze, aux bas-reliefs très impressionnants !

 

Mais pour être honnête nous ne l’avons pas trouvée très à notre goût : manque de grâce et de finesse, intérieur sobre et froid. Les vitraux abstraits apportent une petite touche d’originalité ! Enfin, si vous passez devant, visitez-la quand même, c’est gratuit, et ça fait tout de même partie des monuments majeurs de la ville !

L’intérieur de la cathédrale de la Almudena

 

La crypte de la cathédrale de la Almudena

Nous avons visité sa crypte, dont l’accès se fait plus en contrebas, et nous l’avons mieux appréciée. Elle comporte quelques tombeaux et de belles chapelles, malheureusement pas éclairées ! La forêt de colonnes est plutôt réussie !

Mention spéciale au cerbère de l’accueil, qui semblait dépité de nous savoir Français… (nos compatriotes se seraient-ils illustrés par leur mauvais comportement, ou juste un ras-le-bol des touristes venus de l’autre côté des Pyrénées ?). La visite de la cathédrale est gratuite, pour la crypte, une donation « libre » est obligatoire (minimum 1€/pers). La cathédrale abrite également un musée, mais ouvert seulement le matin (jusqu’à 14 h 30), tout comme l’accès au dôme… quelles poules ces curés !

 

Le parque de Atenas

Redescendons doucement ! Nous avons pu découvrir ce petit parc légèrement en contrebas de la cathédrale, qui jouxte la Campo del  Moro. Malheureux, au cours d’une seconde visite, nous avons pu nous rendre compte que ce dernier était toujours fermé, hum… En tout cas, ce fut agréable de prendre un peu le soleil dans le parque de Atenas, ça cognait même un peu !

On peut voir des vestiges de l’ancienne muraille arabe, j’aime bien ce genre de choses !

 

Parque Rio Madrid

Madrid pont de Ségovie

devant le pont de Ségovie

Maintenant, allons voir ce qui se trouve en contrebas du palais royal ! En effet, celui-ci se situe un peu en hauteur de domine le fleuve Manzanares. Bon, le « fleuve » prête à sourire tant le filet d’eau est mince… Et si le pont de Ségovie, le plus vieux de Madrid, demeure impressionnant, il parait bien démesuré…

Au cours des années 1990, le vilain périphérique de Madrid fut enterré dans sa partie bordant le fleuve, laissant place à une agréable promenade plantée jalonnée de diverses installations.

Nous n’en verrons qu’une partie, celle en contrebas du palais et de la cathédrale, mais nous l’avons trouvée agréable ! Surtout en janvier, l’endroit semblait idéal pour profiter du soleil qui inondait alors nos corps de ses chaleureux rayons ! Ah, un bain de soleil en hiver, que rêver de plus 🙂

En revanche, l’aménagement est plutôt simple et moderne. On espère que les feuilles des arbres poussent suffisamment aux beaux jours, sinon, ça doit cogner dur !!

 

L’ancienne gare de Principe Pio

Nous sommes remontés jusqu’à la puerta de San Vincente, faisant face à l’ancienne gare ferroviaire Principe Pio. Enfin, ancienne, oui et non ! La gare est toujours en service et nous avons pu y voir les trains de banlieue cercanias. Mais la bâtiment voyageur, lui, s’est avéré surdimensionné et fut intelligemment reconverti en… centre commercial ! 

Certes, voici un autre temple dédié à la déesse consommation, mais l’endroit est agréable, et nous avons pris plaisir nous rafraîchir avec un vino tinto de verano dans la chaîne 100 Montaditos, bien pratique ! Et oui, on a vite chaud chez les souris (après tout, nos poils nous protègent bien du froid 😉 ) alors après avoir pris le soleil, une boisson fraîche est toujours la bienvenue ! 🙂

 

 

La Ermita de San Antonio de San Florida

Pour clore cette balade, nous avons poursuivi jusqu’à cette église, située au  5, Glorieta de san Antonio, ancien « ermitage » dédié à Saint-Antoine-de-Padoue. Il s’agit en fait de deux petites églises identiques.

Qu’y-a-t-il à voir de si particulier qui mérite le détour ? (nous ne sommes pas en plein centre…). Et bien, l’une des églises fut recouverte de fresques peintes par un certain Goya ! Rien que ça donc, un des maîtres de la peinture espagnole ! Sa dépouille fut d’ailleurs transférée depuis Bordeaux pour reposer ici.


Afficher une carte plus grande

L’entrée est gratuite, et l’église est ouverte jusqu’à 20h ! Par contre, grosse déception, car les photos y sont là aussi interdites (grr) et c’est très surveillé ! Grr, pas de chance encore une fois !

Nous étions seuls au début de la visite et un gardien nous a accompagnés, impossible de « gruger ». Aucun souvenir à vous ramener, donc, et nous en sommes bien désolés. Nous n’avons pas compris les raisons de cette interdiction, les œuvres de Goya étant bien entendu libres de droit…

Vous pourrez vous consoler grâce à Wikipedia, où des photos sont lisibles.

 

Le parque del oueste (parc de l’ouest) et le temple de Debod

plan du parque del oueste de MadridLe parc de l’ouest est situé sur la colline de Principe Pio. Il s’étend en longueur et offre donc un espace vert plus agréable à l’ouest (logique…) du centre-ville. De là, on obtient une belle vue de carte postale sur le palais royal et la cathédrale de la Almudena, ainsi que sur les montages enneigées au loin !

En saison, la roseraie doit être bien sympathique, mais y étant en avril, c’était encore un peu tôt ! J’ai du me contenter des tulipes du jardin botanique 😉

Monument curieux et insolite à Madrid, le temple de Debod se dresse au milieu du parc, non loin de la place d’Espagne. Ah bon, un vrai temple égyptien en plein cœur de la capitale espagnole ?? Et oui ! Dédié au dieu Amon, il date du deuxième siècle avant notre ère ! Il fut démantelé en 1960 lors de la création du barrage d’Assouan et reconstruit en 1972 ici-même, pour remercier l’Espagne de son aide apportée dans l’édification du barrage. Malheureusement, nous n’avons pas u y entrer, « fermeture exceptionnelle » pour quelques jours, grr ! Encore plus spectaculaire de nuit, vous ne trouvez pas ? 😉

 

Retournez à l’article principal

Découvrez la Gran Via

ou le centre de Madrid, si ce n’est pas déjà fait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *