Les plus belles gares et stations de métro de Saint-Pétersbourg

plan de métro de Saint-Pétersbourg (provenance : Wikipédia)

Saint-Pétersbourg est connu pour la beauté de son architecture, ses palais, ses églises, mais on oublie parfois qu’elle comporte également un réseau de métro parmi les plus esthétiques du monde ! Sans doute le deuxième après celui de Moscou (jamais égalé). Les gares, elles non plus ne sont pas en reste !

Et oui, voilà une ville où tout est beau, même le métro ! (Et les filles diront certains, mais je m’égare). Impensable pour moi de passer à côté de ce monde souterrain et de ne pas aller voir la très belle gare de Vitebsk, de style Art nouveau, comme j’aime !

 

 

 

Les gares de Saint-Pétersbourg

Lors de mon séjour, j’ai eu l’occasion de découvrir deux gares : celle de Vitebsk et celle de Moscou. Dans tous les cas, pour pénétrer dans chaque gare il faut passer les portiques de sécurité et soumettre son sac aux rayons X… deux fois ! Une première fois pour entrer dans le bâtiment puis ensuite accéder aux voies.

La gare de Vitebsk (Ви́тебский вокза́л, Vitebski Vokzal)

Il s’agit à l’origine de la plus vieille gare de Saint-Pétersbourg, c’est ici qu’arriva le premier train en provenance de Tsarkoye Selo, résidence du tsar, en 1837. Vous aurez peut-être l’occasion de la découvrir en prenant le train pour ce palais très visité ! Ou poursuivre votre voyage en Ukraine ou Biélorussie, car c’est de cette ville biélorusse, où vécut le célèbre peintre Marc Chagall, que la gare tire son nom.

Bien sûr, comme souvent, la gare, trop petite, fut reconstruite au début du XXe siècle, et si l’extérieur demeure plutôt classique, l’intérieur, lui, arbore une décoration entièrement Art nouveau ! Aimant beaucoup ce style, je ne pouvais qu’aller voir ! Cela valait bien le détour ! Pour moi, probablement une des plus gares en Europe, dans la lignée de la gare du Nord de Valence, en Espagne.

Pour l’anecdote, la gare servit de décor pour de nombreux films, notamment Anna Karénine avec Sophie Marceau.

Elle est desservie par les lignes 1 et 5 du métro, et se situe légèrement au sud de la Fontanka.

 

Afficher une carte plus grande

L’extérieur

Et bien pas de chance là encore, après les églises en travaux, place aux gares !! Bon, nous pouvons tout de même imaginer à quoi ressemble la façade derrière les échafaudages. Heureusement que j’étais surtout intéressée par l’intérieur !

 

Le premier niveau et le grand escalier

Cela peut surprendre, mais la gare possède deux niveaux, et c’est au second que se trouvent les voies. Original ! Au rez-de-chaussée une salle de guichet précède le superbe grand escalier ! Très impressionnant, on a du mal à se croire dans une gare tellement c’est beau !

 

Le second niveau

Là encore, des travaux gâchaient un peu la vue, mais bon, c’est pour la bonne cause ! L’ancienne salle du grand restaurant n’était malheureusement pas visible, mais je me suis rattrapée avec la très belle salle d’attente. Là encore, des guichets, ainsi qu’une petite cafétéria, puis les voies, bien sûr ! Celles dédiées aux grandes lignes sont abritées sous une grande verrière de fer forgé. Magnifique, on a vraiment l’impression de remonter le temps !

Ça et là, vous trouverez des petits kiosques vendant quelques souvenirs, bien moins chers que dans le centre…

 

Pour les fans, un bâtiment à côté, anciennement dédié au tsar, abrite désormais de vieilles locomotives.

La gare de Moscou (Московский вокзал, Moskovski vokzal)

Moins prestigieuse, j’ai eu l’occasion de la découvrir en allant prendre le train rapide Sapsan entre Saint-Pétersbourg et Moscou. Pas mal aussi, bien que plus classique. Elle est bien plus fréquentée et également plus « centrale » car directement sur la perspective Nevski, principale artère de la ville.

 

Afficher une carte plus grande

 

Édifiée entre 1844 et 1851, il s’agit du bâtiment ferroviaire le mieux préservé de la ville, puisque la façade, de style « Renaissance italienne » ne fut elle, jamais remaniée, bien que la gare dut être agrandie. Le buste de Pierre le Grand dans le hall remplaça celui de Lénine en 1993.

Pour l’anecdote, la gare de Leningrad à Moscou, à l’autre bout de la ligne (ferroviaire) est la jumelle de celle-ci !

Nous y avons trouvé une sympathique cafétéria pour patienter en attendant notre train.

 

Saint-Pétersbourg possède d’autres gares, notamment celle de la Baltique, au sud, et celle de Finlande, au nord (en face de l’île Petrogradski). C’est de là que revint Lénine après son exil en Suisse, et c’est de là aujourd’hui qu’il est possible de rejoindre la Finlande et donc l’Union Européenne via le train rapide Allegro, qui relie la ville à Helsinki en environ 3 h.

L’ancienne gare de Varsovie n’est plus en activité, le bâtiment étant en reconversion pour devenir un musée ferroviaire.

Le métro de Saint-Pétersbourg

La ville possède 5 lignes, bien pratiques pour rejoindre la banlieue mais pas forcément pour se déplacer dans le centre. En effet, le réseau est encore peu dense et les stations plutôt éloignées les unes des autres. Mais que cela ne vous empêche pas de partir à la découverte de certaines stations, véritables œuvres d’art, évoquant plutôt des salles de musées ou de palais par le faste de leur décoration !

Inauguré en 1955, sa construction s’avéra difficile à cause du terrain très marécageux, nécessitant de creuser très profondément, augmentant donc la durée et surtout le coût de construction ! Aujourd’hui une nouvelle ligne (la 6) est en construction tandis que la ligne 4 est en cours de prolongement à l’ouest pour desservir le théâtre Mariinsky et son quartier.

Fonctionnement

Il faudra vous engouffrer dans les escalators qui vous transporteront pendant plusieurs minutes à plusieurs dizaines de mètres sous terre (jusqu’à 90 m de profondeur !). Le temps pourra paraître long, entre ça et les couloirs de correspondance, je vous déconseille donc de l’emprunter pour une seule station, à moins d’être très fatigués !

Il est possible de payer chaque trajet avec un jeton (oui, à l’ancienne ! comme à Kiev par exemple) ou d’acheter une carte rechargeable, qui ne fonctionne que pour une seule personne (contrairement à Moscou). En 2017, le jeton coutait 46 roubles.

Le métro fonctionne de 6 h à 1 h, et les rames sont très fréquentes, même le soir ! Nous n’avons jamais attendu plus de trois minutes, ce qui est très agréable !

ATTENTION : les lignes qui se croisent possèdent un nom différent pour chaque station de correspondance. Ainsi la station Nevski Prospekt sur la ligne 2 s’appelle également Gostiny Dvor sur la 3 !

Les plus belles stations se situent surtout sur la ligne 1, même si on en trouve de jolies ailleurs. Fait un peu déroutant, les stations de la ligne 3 comportent des portes palières opaques : on ne voit donc pas la station lorsqu’on est dans la rame !

TOUTES les stations explorées sont extrêmement propres et très bien entretenues. Cela change du métro parisien… Nous avons également trouvé les Pétersbourgeois plutôt courtois dans le métro : personne qui pousse, ou ne fait « profiter » les autres de sa musique sur smartphone. Nous ne nous sommes jamais sentis en insécurité, moins qu’à Paris, même si comme partout les précautions d’usage sont de rigueur contre les éventuels pickpockets.

Comme pour les gares, des portiques de sécurité sont installés à l’entrée de chaque station depuis 2012, ce qui n’a pourtant pas empêché le tragique attentat d’avril 2017.

La station Avtovo (ligne 1)

Incontestablement la plus belle station du réseau ! Elle fut d’ailleurs élue parmi les plus plus belles stations au monde ! C’est vrai que pour le coup elle peut rivaliser avec celles de Moscou ! Dès que l’on descend de la rame on en prend plein la vue ! Vous serez peut-être amenés à vous y rendre pour récupérer une mini-bus (marchroutka) en direction du domaine de Peterhof. Sinon, bien que loin du centre, je vous conseille tout de même de faire un petit tour et d’aller la découvrir, elle vaut le détour…

 

La station Kirovski Zavod (ligne 1)

Juste avant Avtovo, une petite pause s’impose ! La fréquence élevée des rames est bien pratique ! On descend, on explore la station, on prend quelques photos, et hop, on remonte ! Bien sûr, vous ne manquerez pas de remarquer le buste de… Lénine ! Les symboles de l’URSS demeurent encore très présents dans le métro, autant à Saint-Pétersbourg qu’à Moscou.

 

La station Pouchkinskaya (ligne 1)

Remontons donc encore la ligne 1. Elle dessert la gare de Vitbesk et offre également une belle décoration. Les fans du poète seront ravis de découvrir le buste de Pouchkine !

 

La station Vladimirskaya (ligne 1)

Elle permet d’accéder à la cathédrale Notre-Dame-de-Vladimir. Outre les beaux lustres, j’ai surtout bien aimé la jolie mosaïque à l’entrée, ainsi que l’extérieur de la station. Là encore, on peut toujours voir les symboles communistes.

 

La station Plochtchad Vosstania (ligne 1)

Elle dessert cette fois la gare de Moscou. Là encore, quelques symboles communistes demeurent, puisqu’elle fut décorée sur le thème de la Révolution de 1917.

 

La station Ligovski Prospekt (ligne 4)

Logeant juste à côté, nous avons ainsi eu l’occasion de découvrir cette station plutôt récente (1991) que j’ai trouvé plutôt réussie !

 

La station Admiralteïskaya (ligne 5)

Ouverte en 2011, il s’agit d’une des plus récentes de la ville, bien que très centrale ! Elle est surtout utile pour rejoindre l’Amirauté et le cathédrale Saint-Isaac, ainsi que l’Ermitage. La décoration est plus simple mais j’ai surtout bien aimé les jolies mosaïques !

 

Autres

Lors de notre périple nous avons pu parcourir quelques autres station, un peu plus simples mais offrant tout de même quelques éléments décoratifs intéressants, telles que la station Alexandra Nevskogo Ploshtchad ou les différentes station de la place Sennaya.

 

J’espère que ce petit tour en métro vous a plu et vous aura donné envie d’emprunter ce mode de transport  Bien sûr la liste est non-exhaustive, je n’ai pas encore parcouru toutes les stations…

Retour à l’article principal

Partez découvrir le domaine de Peterhof

Ou le musée de l’Ermitage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *