Où manger bien et pas cher à Naples : les bonnes adresses

Les spécialités culinaires de la région de Naples sont désormais connues dans le monde entier (ou presque !), en effet qui n’a jamais mangé de pizza ou de pâtes ? Car même si la gastronomie de cette région d’Italie ne se limite pas qu’à ces produits, il faut avouer qu’on y fait la part belle !

Lors de mes deux séjours à Naples, j’ai donc pu me régaler dans divers restaurants, et le tout sans me ruiner ! Je vous livre quelques conseils et mes bonnes adresses pour manger bien et pas cher !

cappuccino

Que mange-t-on à Naples ? Des pizzas (pizze), what else ?




pizza napolitaine

Une pizza plus grosse que moi ! Dure à finir…

Quand on se rend vers une nouvelle destination, on se demande souvent ce qu’on va y manger ! Du moins c’est mon cas, mais c’est vrai que je pense souvent avec mon estomac, oops !

Je ne vais pas vous mentir, à Naples j’ai surtout mangé des pizzas et des pâtes ! Non, on ne m’a pas forcée à l’aide d’un pistolet comme j’ai pu le lire, il existe d’autres spécialités que je vous présente plus loin. C’est juste que j’adore ces deux plats, déclinés de différentes façons, tant que c’est bon, je ne m’en lasse pas !

La renommée de la pizza napolitaine n’est plus à faire. Elle est d’ailleurs souvent simple et on retrouve moins de choix que chez nous et moins d’originalité (telles que des pizzas poulet-curry ou chèvre-miel comme on en rencontre en France). Ici, la tradition prévaut et on reste globalement dans du classique (les exceptions existent, bien sûr). Mais ce sont surtout ses ingrédients qui détermineront si la pizza est bonne ou pas, ainsi que sa pâte et sa cuisson, et pour ça, je n’ai pas été déçue !

Pizza fritte napolitaine

Pizza frite en entrée

Cependant, si vous êtes amateurs de pizzas à pâte fine, passez votre chemin, ou plutôt dirigez-vous vers Rome. Ici, la vraie pizza napolitaine, elle est épaisse, c’est tout !

Il existe également une spécialité toute napolitaine : la pizza fritta, qui comme son nom l’indique, est frite. Oui bon, ça avait l’air bien lourd alors je me suis contentée de la goûter en version « tapas », en entrée, recouverte de diverses petites choses, et ce fut suffisant !

Des pâtes ! (oui, mais pas des Panzani)

Gnocchi alla Sorrentina

Gnocchi alla Sorrentina

L’autre grand incontournable de la cuisine italienne, que l’on retrouve dans chaque région ! Là en revanche, on retrouve autant de classiques que de créations plus inventives. Les pâtes, c’est la BASE !

Sachez cependant qu’en Italie, il s’agit souvent de ce qu’ils appellent un « primo piatto », c’est-à-dire un plat qui se déguste avant le plat principal (un peu comme une entrée, en plus gros quand même).

De ce fait, les portions ne sont pas toujours si généreuses, c’est un peu au cas par cas ! Même si pour les Italiens c’est sans doute une hérésie, il nous est arrivé de partager un plat de pâte en accompagnement (contorno) d’une viande ou d’un poisson.

La région de Naples a sa spécialité : les gnocchi alla Sorrentina. Il s’agit de gnocchi à la sauce tomate recouverte de fromage gratiné (souvent de la mozzarella mais aussi du provolone) avec parfois du basilic. Simple, mais efficace, et bourratif !

Viande et poisson

espadon grillé

espadon grillé

Si vous en avez marre des pâtes et pizzas, pas de panique ! Heureusement la gastronomie italienne est variée, il y en a pour tous les goûts ! Vous trouverez donc sur (presque) toutes les cartes des plats de viande ou de poisson.

Les escalopes de veau ont la côte et sont servies avec différentes sauces, surtout au citron, vin blanc, champignons… hum, non, pas d’escalope panée, aussi appelée escalope milanaise, car justement, nous ne sommes pas à Milan !

Les polpette sont une spécialité de la région. Il s’agit de sortes de paupiettes/boulettes, souvent cuisinées avec de la sauce tomates et des herbes.

Différents poissons sont proposés sur les cartes, mais j’ai surtout pris plaisir à retrouver de l’espadon (pesce spada), pas si facile à dénicher en France, et en tout cas pas au même prix ! Ici il est souvent cuisiné simplement, grillé.

Les desserts : j’en reste baba !

Si le tiramisu se retrouve dans toute l’Italie et est bien connu hors des frontières, le baba au rhum (non, ce n’est pas un camp retranché de soldats romains) est vraiment LA spécialité napolitaine ! Vous en trouverez de partout, que ce soit dans les petits boulangerie, les restaurants, les snacks, ou même en vente à emporter dans des boutiques spécialisées, comme la chaîne Casa Infante.

La fabuleuse histoire du baba

baba au rhum à Naples

Les babas de la Casa Infante

Ironie du sort, le baba était à la base une spécialité… française ! Ou plutôt polonaise, car elle arriva dans nos contrées grâce au roi déchu de Pologne, Stanislas, père de la femme de Louis XV, Marie Leszczinska (à vos souhaits).

À la base, il s’agissait d’une génoise imbibée de vodka ou de vin de Malaga, car le roi trouvait cela trop sec, puis le rhum venu des Antilles devint à la mode et on obtint donc le baba au rhum.

C’est grâce à Marie-Caroline, sœur de Marie-Antoinette et reine de Naples, que le baba traversa les frontières et arriva là-bas. Et bien, de la Pologne à Naples, il en aura vu, du pays !

Le baba est une véritable institution à Naples, impensable de ne pas y goûter, à moins de détester ça. On en trouve bien plus là-bas qu’en France !

S’il se déguste surtout imbibé de rhum donc, on peut en trouver au limoncello, liqueur régionale à base de citron, mais aussi garni de chantilly, ou bien de différentes crèmes très légères (hum) comme le nutella, la crème de pistache ou de citron, la crème d’Oréo… Là encore, la chaîne Casa Infante a su se montrer originale ! Chez eux, il se déguste dans un pot, à la petite cuiller !

Si vous passez ou résidez près de la gare (piazza Garibaldi), cette vaste esplanade est bordée par plusieurs pâtisseries. J’en ai testé deux, a priori du même nom : Cuori di Sfogliatella, de chaque coté de la place (1 Corso Novara et 93 Piazza Garibaldi).

Les autres desserts

Sfogliatella, cannoli et baba

Sfogliatella, cannoli et baba

Si dans bien des régions d’Italie on tourne un peu en rond en ce qui concerne les desserts, ce n’est pas le cas dans la région de Naples ! Justement, la Sfogliatella est une autre spécialité !

Il s’agit de pâte feuilletée en forme de cône fourrée à la ricotta ou crème pâtissière. Honte à moi, je n’en ai jamais goûté ! Il faut dire que je me suis tellement gavée de baba que je n’avais plus la place dans mon petit estomac, tant pis !

On retrouve aussi différents gâteaux, notamment la torta caprese, au chocolat et amande ou au citron, ou bien des gâteaux  comme la torta della nonna à base de ricotta (ou crème pâtissière) et fleur d’oranger (ou simplement à la fleur d’oranger). Le cannolo siciliano est également facile à trouver !

Mes bonnes adresses à Naples : comment manger bien et pas cher

mini pizza pesto tomates cerise

mini pizza pesto tomates cerise

Naples vous surprendra peut-être par ses prix ! En effet, le voyageur français ne s’attend sans doute pas à débarquer dans une ville italienne où une grosse pizza sera proposée entre 5 et 7€, un plat de pâte entre 6 et 10€ (pour les plus originales), un poisson ou une viande à moins de 10€… Bref, dans tous les cas, ce n’est pas à Naples que vous vous ruinerez, à moins de le vouloir !

Quant aux fameux cappuccini italiens, ils dépassent rarement les 2€ à table (encore moins chers si pris au comptoir). Elle est pas belle la vie ? 😉

Pour les pauses déjeuner, il est possible de payer encore moins cher en prenant une part de pizza al taglio, ou bien une pizza petit format, souvent à environ 1,50€ ! Nous en avons profité, ayant moins d’appétit le midi, et je peux vous dire que même une simple Margherita est très bonne !

Bon à savoir tout de même : au restaurant, les plats de viande ou poisson sont servis sans accompagnement, il vous faudra en choisir un et donc le payer en plus. Malheureusement, le choix est parfois limité…

Souvent en Italie et encore plus à Naples, c’est plutôt dans les petits restos à la déco simple que l’on mange le mieux !

Comment payer ses restaurants moins cher : utiliser Lafourchette

Même si les prix ne sont donc pas élevés, il est possible de payer encore moins cher ou de monter en gamme en utilisant les réductions du site Lafourchette.

Outre ses réductions (jusqu’à -50% !) le site permet également de trier les restaurants partenaires par type de cuisine (bon à Naples il n’est pas aisé de manger autre chose qu’italien, comme souvent dans le pays d’ailleurs…), le quartier, les horaires, mais surtout, les commentaires des clients. Car contrairement à d’autres sites, il faut vraiment avoir été mangé dans le restaurant pour pouvoir publier un avis.

Bon à savoir : en Italie les réductions s’appliquent souvent sur les boissons également. De quoi se faire plaisir avec une bonne bouteille de vin local… 😉

Au cours de mes deux séjours à Naples j’ai donc pu profiter de ces offres pour me régaler ! Je vous présente donc les restaurants que j’ai découverts, avec ou sans Lafourchette, dans tous les cas, tout reste abordable pour des voyageurs à petit budget.

À deux pas de la gare centrale : le O’Scugnizzo (Corso Novara, 15/17/19)

C’est par hasard que nous avons déniché cette petite trattoria à quelques encablures de la gare et de la piazza Garibaldi. Nous logions dans le quartier et y avons été trois fois ! Ici pas de réductions Lafourchette mais des prix doux, de bonnes pâtes et pizzas, le tout dans une ambiance typiquement napolitaine, c’est-à-dire assez simple.

Restaurants dans les quartiers espagnols

Les quartiers espagnols bordent la via Toledo, l’artère principale de la ville. Il s’agit donc d’un quartier assez central et bien pratique !

Add’u Fratemo (Gradini S. Liborio, 21)

Ce petit restaurant se situe dans une petite rue entre les quartiers espagnols et la via Toledo. Nous y avons dîné deux fois, et même s’il ne propose plus de réductions sur Lafourchette, les prix demeurent très abordables, à vous de voir ! Nous avons pu y déguster de bons risotti au fruits de mer, ainsi que des pâtes également aux fruits de mer (10€ chaque), une escalope… et une bonne bouteille de vin bio de la région !

Addo’ Scarpariello by GingerTeti (Via Speranzella, 64)

Une adresse sympathique où nous sommes allés deux fois lors de notre second séjour ! En plein cœur des quartiers espagnols, non loin de la très commerçante via Chiaia, cette petite trattoria à la déco également assez simple propose de bons petits plats à moindre coût !

Nous avons pu y déguster un beau morceau d’espadon, une escalope au vin blanc, des polpette (c’était si bon que je n’ai pensé à faire une photo que lorsque j’avais presque fini, oops !) de bonnes pâtes, des poissons crus marinés, de la vraie mozzarella di bufala (donc au lait de bufflonne et non de vache !) avec du jambon cru.

Seul bémol : le peu de choix en terme de dessert, voire même pas de dessert du tout la seconde fois ! Il nous a fallu aller trouver un baba à emporter pour finir la soirée (trop dure la vie !)

Pizzaioli Veraci Toledo (Vico Tre Re a Toledo, 1)

Ce restaurant se situe sur une ruelle (vico) jouxtant directement la via Toledo. Il est donc plutôt facile d’accès, et sans mentir, attire aussi bien les locaux que les touristes, interpellés par un rabatteur. La décoration était cette fois plutôt pas mal, avec de grandes fresques modernes aux murs !

Côté cuisine, nous avons pu goûter en entrée un assortiment de pizzas frites : je peux vous garantir qu’il me serait impossible d’en avaler une entière ! Nous avons ensuite partagé de délicieuses pâtes fourrées à l’espadon, et une pizza un peu originale (dur d’en trouver à Naples) avec une crème quatre fromages, saucisses piquantes et pommes de terre (il faisait frais ce soir-là, il fallait se réchauffer avec un plat consistant !). Et pour le dessert ? Un baba, bien sûr !

Le quartier de Chiaia

Chiaia n’est pas le quartier le plus touristique de la ville, vous y croiserez donc surtout des Napolitains ! La plupart des restaurants affichent des tarifs plus élevés que dans le centre, et les cartes sont un peu plus recherchées. Lors de notre second séjour, c’est ici que nous logions, et nous avons fait deux belles découvertes ! Alors si vous passez dans le coin…

Trattoria a Chiaia (Vico Vetriera, 13)

Là encore petit resto à la déco assez simple, proposant aussi bien des pâtes que des pizzas, viande, poisson… Nous y avons dîné deux fois et avons découvert la fior di zucca (fleur de citrouille) farcies à la ricotta, et dégusté une salade de mozzarella, puis des pâtes à la morue et de bonnes pizzas ! Pour changer, j’ai testé une pizza originale : crème de pistache, mortadelle et provolone. Miam !

Là encore, peu de desserts…

La Riviera di Parthenope (Riviera di Chiaia, 214)

Ce restaurant un peu plus chic est situé sur l’avenue principale du quartier de Chiaia, parallèle au boulevard longeant la mer. Si vous allez vous balader dans le coin, c’est un endroit agréable pour un dîner romantique !

La carte semble changer au fil des saisons et proposent quelques plats originaux. Nous avons dégusté du poisson et crevettes tempura en entrée, puis un risotto fruits de mer, et un plat de pâtes assez détonnant puisqu’elles étaient assaisonnées… d’huile de poisson !

Voilà, j’espère vous avoir donné envie de faire de belles découvertes gastronomiques lors de votre passage à Naples ! 😉

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, moyenne: 5,00 sur 5)

Loading...

Découvrez mes différents articles sur la ville

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *