vue sur la mosquée cathédrale de Cordoue depuis le clocher
Andalousie

Visiter la mosquée-cathédrale de Cordoue : photos, horaires, tarifs

Comment visiter la mosquée de Cordoue ? Où se situe la mosquée, quelle durée de visite prévoir à la mosquée-cathédrale de Cordoue ?

La mosquée-cathédrale de Cordoue, ou Mezquita, est un des monuments les plus visités d’Espagne.

C’est un des plus célèbres, et probablement le plus fascinant !

De son nom officiel cathédrale Notre-Dame de l’Assomption (Catedral de Nuestra Señora de la Asunción), il s’agit vraiment du monument incontournable de Cordoue !

Véritable chef d’œuvre de l’art omeyyade, une des plus grande mosquée de son époque, on ne peut qu’admirer l’actuel mélange d’arts islamique et chrétien, qui lui confère toute son originalité !

Histoire, tarifs, horaires de visite gratuite, horaires de la mosquée-cathédrale de Cordoue, visite virtuelle, photos, ascension de la tour-clocher…

Suivez la souris ! 😉

Sommaire

Où se situe la mosquée-cathédrale de Cordoue


Afficher une carte plus grande

La mosquée-cathédrale de Cordoue se situe rue Cardenal Herrero, en plein cœur du centre historique, proche des rives du Guadalquivir, dans l’actuel quartier de la Juderia.

Horaires de visite de la mosquée-cathédrale de Cordoue

Toujours lieu de culte, les horaires de visite de la mosquée-cathédrale de Cordoue varient chaque jours !

Vous devez vérifier les horaires sur le site officiel (en français).

Prix des billets 2022 pour la mosquée-cathédrale de Cordoue

  • 11€ en plein tarif
  • 9€ pour les étudiants jusqu’à 26 ans et les retraités
  • 6€ pour les 10-14 ans et les personnes handicapés à moins de 64% (taux espagnol, bon courage !), adulte titulaire de la « carte famille »
  • 4€ enfants grande famille  de 10 à 14 ans
intérieur de la mosquée cathédrale de Cordoue
intérieur de la mosquée-cathédrale de Cordoue

Visiter gratuitement la mosquée-cathédrale de Cordoue

A la mosquée-cathédrale de Cordoue, la visite est gratuite pour :

  • Les enfants de -10 ans
  • Les personnes handicapés à plus de 64% et leur accompagnant 
  • Les personnes nées ou résidant dans le diocèse de Cordoue
  • Visite gratuite de la mosquée-cathédrale du lundi au samedi, de 8h30 à 9h30, du moins avant covid (pas de nouvelles infos), bien se renseigner avant sur les horaires des messes.

Plan de la mosquée-cathédrale de Cordoue

plan de la mosquée cathédrale de Cordoue
plan schématique de la mosquée-cathédrale de Cordoue
plan de la mosquée cathédrale de Cordoue
@Americo Toledano Wikipedia Commons

Je vous propose également le plan et guide officiel de la mezquita de Cordoue à télécharger.

Combien de temps pour visiter la mosquée-cathédrale de Cordoue

La Mezquita de Cordoue est très grande ! Elle regorge également de détails, chapelles, d’un petit musée…

Comptez bien une durée de visite de 1h30 minimum pour faire le tour de la mosquée de Cordoue et bien l’admirer ! 😉

Comment visiter la mosquée-cathédrale de Cordoue

Pour visiter la mosquée-cathédrale de Cordoue, je vous suggère de prévoir un peu de temps afin de ne pas être pressés ! Préférez aussi un jour assez lumineux et éviter la fin de journée en hiver. En effet, l’intérieur est assez sombre.

Vous pouvez acheter un billet à l’avance pour éviter de faire la queue, surtout en saison.

Enfin, il est également possible de réserver une visite guidée pour mieux comprendre l’histoire du monument !

Pour finir, la mosquée-cathédrale de Cordoue demeurant à ce jour un lieu de culte, silence et respect sont de rigueur !

Veuillez présenter une tenue décente de préférence (éviter les mini shorts, jupes trop courtes ou bermuda l’été).

Avant le covid, il était également possible de grimper en haut de la tour clocher (ancien minaret) ! Après 600 jours de fermeture, c’est à nouveau possible depuis novembre 2021 (et nous en avons profité !) 😉

 

Histoire de la mosquée-cathédrale de Cordoue

D’abord temple romain puis basilique chrétienne (jusqu’à VIIIe siècle)

L’histoire de la mosquée-cathédrale de Cordoue (mezquita), remonte à très loin !

En effet, à son emplacement actuel se trouvait d’abord un temple romain, puis la basilique wisigothique de Saint-Vincent.

vestiges de la basilique Saint Vincent dans la mezquita de Cordoue
vestiges de la basilique Saint Vincent

Lorsque Cordoue fut envahie par les Arabes en 711, la basilique fut dans un premier temps partagée en deux : une moitié pour les chrétiens et l’autre pour les musulmans.

Cela devint cependant vite insuffisant !

La basilique fut donc rasée et la construction de la mosquée débuta en 786 sous le règne du premier calife Abd al-Rahman Ier .On peut toujours voir des traces de l’ancienne Saint-Vincent.

Mosquée plusieurs fois agrandie 

Les colonnes romaines ayant servi à l’édification de la basilique furent ré-employées, ce qui confère toute sa grâce à l’intérieur du monument !

D’autres colonnes provinrent de divers monuments romains.

La mosquée fut agrandie au fil des siècles, le besoin en place devenant croissant suite à l’expansion de Cordoue, alors plus grande ville d’Europe !

Une première extension en direction du Guadalquivir eut lieu dès 848 et une autre en 961.

Le mihrab, élément important indiquant la direction de la Mecque, fut reconstruit et reculé à chaque fois.

mezquita cordoue
bas-relief représentant la mosquée-cathédrale de Cordoue

L’actuel, ainsi que sa coupole, furent réalisés avec des artistes byzantins experts en mosaïques. Absolument magnifique !

Enfin, une dernière extension de la mosquée-cathédrale de Cordoue eu lieu en 987  sous ordres d’Al Mansour à l’est, les rives du Guadalquivir étant presque atteintes !

Il s’agit cependant de l’extension la moins spectaculaire, les matériaux utilisés étant plus « bas de gamme » !

Là où les arcs étaient constitués de pierres et briques rouges, on se contenta de peindre en rouge pour imiter les briques ! Et oui, déjà la crise budgétaire…

Elle devint cependant la plus grande mosquée du monde après celle de la Mecque, avec une superficie totale de 23.000m2 !

La cour des orangers (patio de los naranjos) fut également agrandie à cette époque.

Cathédrale catholique de 1236 à nos jours

pont romain de Cordoue
vue sur la chapelle majeure de la mosquée-cathédrale de Cordoue

La ville fut reprise par Ferdinand III de Castille en 1236 et la mosquée convertie en cathédrale catholique sous le nom de cathédrale Notre-Dame de l’Assomption.

Étrangement, toutes les portes de la mosquée furent murées, (sauf la Puerta de las Palmas), plongeant ainsi un édifice conçu pour être très lumineux dans une relative obscurité !

Une première « chapelle majeure » (capilla mayor) fut aménagée au centre après la destruction de plusieurs colonnes.

La chapelle royale (capilla real) fut créée en 1371 pour abriter les tombeaux d’Alphonse XI et Ferdinand IV. Cette magnifique chapelle fait partie des plus belles parties de la mosquée-cathédrale de Cordoue !

Plusieurs chapelles latérales furent également ajoutées progressivement aux siècles suivants.

Ce n’est qu’à partir de 1523, sous le règne de Charles Quint, que la chapelle majeure actuelle prit forme !

Il fut en effet décidé de percer le centre de la mosquée-cathédrale de Cordoue pour édifier une immense chapelle, beaucoup plus haute que le reste !

Il fallut presque un siècle pour achever les travaux, entre styles gothiques flamboyant et éléments Renaissance.

mosquée cathédrale de Cordoue de nuit
mosquée cathédrale de Cordoue de nuit

Que voir, que visiter dans la mosquée-cathédrale de Cordoue

  • Les portes extérieures
  • L’ancien minaret devenu tour-clocher
  • La cour des orangers
  • La forêt de colonnes de l’ancienne salle de prière
  • Les vestiges de la basilique Saint-Vincent
  • La chapelle majeure ou capilla mayor, plus grande chapelle chrétienne, avec ses stalles, son retable, son orgue
  • La chapelle de Villaviciosa
  • La chapelle royale
  • La maqsura et le mihrab
  • Les salles du trésors et de musée
  • La chapelle du Tabernacle (capilla del Sagrario)
  • Les dômes intérieurs

Extérieur de la mosquée-cathédrale de Cordoue

Comme toutes les mosquées de plan arabe, la mosquée-cathédrale de Cordoue occupe une surface au sol rectangulaire.

Le patio des orangers prolonge la salle de prière, le tout étant ceint par d’épais murs aveugles.

Il faut faire le tout du monument pour se rendre compte de sa taille et admirer les détails des nombreuses portes !

extérieur de la mosquée cathédrale de Cordoue
extérieur de la mosquée-cathédrale de Cordoue
extérieur de la mosquée cathédrale de Cordoue
anciennes portes de la mosquée-cathédrale de Cordoue

porte de la mosquée cathédrale de Cordoue porte de la mosquée cathédrale de Cordoue

porte de la chapelle Villaviciosa

La porte du Pardon fait partie des plus remarquables, pour son ajout de fresques chrétiennes ! A l’image de celle de la cathédrale de Séville d’ailleurs !

porte du pardon de la mezquita de Cordoue
Porte du pardon de la mosquée-cathédrale de Cordoue
intérieur de la porte du pardon de la mosquée cathédrale de Cordoue
coupole de la porte du pardon de la mosquée-cathédrale de Cordoue

Juste à côté fut ajouté une Vierge aux lanternes, encore plus belle la nuit !

vierge aux lanternes à Cordoue

Il faut s’éloigner pour admirer une vue plus globale, notamment sur le pont romain qui enjambe le Guadalquivir. De là, la chapelle majeure se détache clairement du reste de l’ancienne mosquée, plus bas de plafond.

Cordoue vu du pont romain
vue sur la mosquée-cathédrale de Cordoue depuis le pont romain

La cour des orangers (patio de naranjos) de la mosquée-cathédrale de Cordoue

Nous pénétrons d’abord dans la cour des orangers, en accès libre.

Chaque mosquée comporte une « cour des ablutions », afin que le fidèle puisse accomplir ses ablutions rituelles avant de se présenter devant Dieu.

Comme à Séville, l’ancienne cour des ablutions de la mosquée-cathédrale de Cordoue fut transformée en cour des orangers, où l’on déambule donc au milieu des… orangers ! 😉

patio des orangers à Cordoue
cour des orangers (patio de los naranjos) de la mosquée-cathédrale de Cordoue

patio des orangers à Cordoue

Au centre trône la fontaine de Santa Maria. De là, belle vue sur la chapelle majeure et l’ancien minaret, devenu clocher !

cour des orangers de la mezquita de Cordoue cour des orangers de la mezquita de Cordoue

clocher de la mosquée cathédrale de Cordoue
minaret-clocher de la mosquée-cathédrale de Cordoue

Remarquez les portes murées…

portes murées dans la cour des orangers de Cordoue

On pénètre dans la mosquée-cathédrale de Cordoue par la puerta de las Palmas.

puerta de las palmas de la mosquée cathédrale de Cordoue

Intérieur de la mosquée-cathédrale de Cordoue

C’est parti pour la visite de la mosquée-cathédrale de Cordoue ! Bien sûr, j’en avais rêvé, et ne fus pas déçue !

A l’intérieur de la Mezquita, c’est une véritable forêt de colonnes qui s’offre à nos yeux ! C’est tellement immense qu’on ne sait plus où donner de la tête ! 

intérieur de la mosquée cathédrale de Cordoue
forêt de colonnes de la mosquée-cathédrale de Cordoue

mosquée cathédrale de Cordoue

Il faut également lever le museau pour découvrir les plafonds, aussi bien de l’époque musulmane (en bois) que chrétienne (de style gothique).

intérieur de la mosquée cathédrale de Cordoue

 

plafond de la mosquée cathédrale de Cordoue
plafond de la mosquée-cathédrale de Cordoue, époque musulmane
plafond de la mosquée cathédrale de Cordoue
plafond de la mosquée-cathédrale de Cordoue, époque chrétienne

Hélas, l’intérieur de la plafond de la mosquée-cathédrale de Cordoue est assez sombre. Dire qu’à l’origine tout était baigné de lumière ! On dira que cela rajoute un peu de mystère, et de mysticisme !

Ça et là, on retrouve quelques éléments rajoutés par les chrétiens. Spécial et unique en son genre !

intérieur de la mosquée cathédrale de Cordoue

La nef centrale et l’arrière-chœur de la mosquée-cathédrale de Cordoue

Nous débouchons directement dans ce que l’on pourrait appeler la « nef principale » de la mosquée-cathédrale de Cordoue.

C’est-à-dire la plus large, dans l’axe de  la chapelle de Villaviciosa, puis du mihrab.

Déjà là, les éléments musulmans et chrétiens s’entremêlent !

Centrale à l’origine, ce n’est plus le cas depuis l’extension d’Al-Mansour.

mosquée cathédrale de Cordoue
nef centrale de la mosquée-cathédrale de Cordoue

mosquée cathédrale de Cordoue

mosquée cathédrale de Cordoue

Remarquez le plafond gothique flamboyant et les sculptures !

mosquée cathédrale de Cordoue mosquée cathédrale de Cordoue

La chapelle de Villaviciosa de la mosquée-cathédrale de Cordoue

Une première chapelle fut percée sous une coupole d’origine. Elle était petite, mais toute jolie ! C’est ce qu’un voit au fond de la chapelle actuelle.

Une nef gothique fut percée au milieu des colonnes en 1489 : il s’agit de la chapelle Villaviciosa.

Elle se distingue clairement par sa forme, son plafond, sa rosace et ses vitraux, le tout baignant dans une lumière assez particulière !

A l’origine, les murs étaient recouverts de fresques, mais il n’en reste plus rien, dommage !

cordoue mezquita chapelle villaviciosa
chapelle Villaviciosa

cordoue mezquita chapelle villaviciosa cordoue mezquita chapelle villaviciosa cordoue mezquita chapelle villaviciosa

Levez les yeux pour admirer la coupole musulmane. Nous découvrons également les premiers arcs polylobés.

Étonnant et magnifique à la fois !

chapelle de Villaviciosa dans la mosquée cathédrale de Cordoue

cordoue mezquita chapelle villaviciosa

De ce côté si, on peut voir les anciennes portes du mur est de la mosquée-cathédrale de Cordoue (celles que je vous ai montrées plus haut).

On baigne en plein dans le mélange de styles ! 😉

portes intérieures de la mosquée cathédrale de Cordoue portes intérieures de la mosquée cathédrale de Cordoue

La chapelle royale de la mosquée-cathédrale de Cordoue

Comme vu plus haut, la chapelle royale de la mosquée-cathédrale de Cordoue  fut achevée en 1371 pour abriter des tombeaux royaux.

On ne peut pas y pénétrer globalement mais on a tout de même un bel aperçu.

Les stucs mudéjars sont superbes, de même que le plafond ! Ils furent inspirés par le style nasride alors en vogue à Grenade.

chapelle royale de la mosquée cathédrale de Cordoue
chapelle royale de la mosquée-cathédrale de Cordoue

chapelle royale de la mosquée cathédrale de Cordoue

chapelle royale de la mosquée cathédrale de Cordoue

La maqsura et le mihrab de la mosquée-cathédrale de Cordoue

Au fond de la salle de prière de la mosquée-cathédrale de Cordoue se trouve le mihrab.

Cette niche richement décorée indiquait la direction de la Mecque pour prier.

Il est entouré par la maqsura, espace délimité par des colonnes d’arcs polylobés (typique de l’architecture musulmane), réservé au calife et sa famille.

maqsura de la mosquée cathédrale de Cordoue
maqsura de la mosquée-cathédrale de Cordoue, le plus bel endroit à voir selon moi !

Cet espace fut construit en 965, lors de l’extension de la mosquée vers le Guadalquivir.

C’est un des espaces que j’ai trouvé le plus fascinant à la mosquée-cathédrale de Cordoue !

maqsura de la mosquée cathédrale de Cordoue

Outre les magnifiques arcs, on découvre plusieurs dômes en levant le museau, le plus impressionnant étant celui au-dessus du mihrab. Tout en mosaïques byzantines, wouah ! Quelle finesse ! 🙂

Le mihrab est bien sûr très beau également. Il est encadré de mosaïques et d’écriture koufique.

mihrab de la mosquée cathédrale de Cordoue
mihrab de la mosquée-cathédrale de Cordoue

mihrab de la mosquée cathédrale de Cordoue mihrab de la mosquée cathédrale de Cordoue

intérieur de la mosquée cathédrale de Cordoue
plus beau dôme de la mosquée-cathédrale de Cordoue !

coupole du mihrab de la mosquée cathédrale de Cordoue

Le mihrab est entouré de deux autres niches richement décorées et surmontées chacune d’une coupole.

maqsura de la mosquée cathédrale de Cordoue

coupole de le maqsura de la mosquée cathédrale de Cordoue

C’est beau n’est-ce pas ? 😉

La chapelle majeure (capilla mayor) de la mosquée-cathédrale de Cordoue

Rendez-vous au centre de l’édifice ! 

La capilla mayor fut donc la dernière construite dans la mosquée-cathédrale de Cordoue. Et on peut dire qu’elle « défigura » complètement la mezquita ! 

capilla mayor de la mosquée cathédrale de Cordoue
capilla mayor de la mosquée-cathédrale de Cordoue

Pour l’anecdote, Charles Quint se serait exclamé : « Vous avez détruit ce qui était unique pour faire la même chose que l’on voit partout « .

C’est vrai que la chapelle est moins originale que le reste… Mais je l’ai tout de même trouvée très belle !

Ceci dit, c’est selon moi ce mélange de genres qui rend le lieu unique !

retable de la capilla mayor de la mosquée cathédrale de Cordoue

capilla mayor de la mosquée cathédrale de Cordoue

capilla mayor mosquée cathédrale de Cordoue

Il fallut près d’un siècle pour finir sa construction (entre le XVIe et le XVIIe siècle), en pleine époque Renaissance.

Elle occupe une forme en croix latine, comme une église classique, complètement imbriquée dans l’ancienne mosquée donc. Étonnant et détonnant !

Levez la tête et admirez les beaux plafonds, entre style Renaissance, et gothique flamboyant. Ils sont très hauts, bien plus que le reste de la mosquée ! Au moins c’est plus lumineux…

plafond de la capilla mayor mosquée cathédrale de Cordoue
plafond Renaissance dans la mosquée-cathédrale de Cordoue

La coupole de la croisée du transept est également superbe !

intérieur de la mosquée cathédrale de Cordoue

Dans le chœur, ne manquez pas les très belles stalles en bois du XVIIIe siècle, admirez les détails !

choeur de la mosquée cathédrale de Cordoue

stalles de la mosquée cathédrale de Cordoue

stalles de la mosquée cathédrale de Cordoue

Derrière l’autel principal on retrouve un mélange d’éléments musulmans et chrétiens.

trasaltar de la mosquée cathédrale de Cordoue

Autres chapelles de la mosquée-cathédrale de Cordoue

Bien sûr, prenez le temps de faire le tour des différentes chapelles ! Elles sont nombreuses et je ne vais pas toutes les décrire ici.

Notez surtout la chapelle de Sainte-Thérèse, qui comporte le « trésor ».

chapelle Sainte-Thérèse de la mosquée cathédrale de Cordoue

chapelle Sainte-Thérèse de la mosquée cathédrale de Cordoue
chapelle Sainte-Thérèse

chapelle Sainte-Thérèse de la mosquée cathédrale de Cordoue

On retrouve également un petit musée archéologique dans la chapelle San Clemente.

chapelle San Clemente de la mosquée cathédrale de Cordoue
chapelle San Clemente

chapelle San Clemente de la mosquée cathédrale de Cordoue

J’ai bien aimé la coupole de la chapelle de la conception, qui tranche avec le reste ! 

chapelle de la Conception de la mosquée cathédrale de Cordoue
chapelle de la Conception

Chapelle du Tabernacle (capilla del Sagrario) de la mosquée-cathédrale de Cordoue

Plus grande chapelle de la mezquita, la capilla del Sagrario est presque une église à part ! Sa construction débuta en 1578. 

Particularité : elle est complètement ornée de très belles fresques du peinte italien César Arbasio. Ah, toujours doués ces Italiens !

Hélas, elle est fermée et on ne peut l’admirer qu’à travers la porte… 🙁

chapelle du sagrario de la mosquée de Cordoue
chapelle du sagrario
chapelle du sagrario de la mosquée cathédrale de Cordoue
magnifiques fresques dans la mosquée-cathédrale de Cordoue !

Belle façon de clore la visite de la mosquée-cathédrale de Cordoue… 😉

Grimper sur la tour-clocher de la mosquée-cathédrale de Cordoue

Depuis 2016 il est possible de grimper au sommet (ou presque) de la tour-clocher de la mosquée-cathédrale de Cordoue.

tour clocher de la mosquée cathédrale de Cordoue
tour clocher de la mosquée cathédrale de Cordoue

Il s’agit en effet de l’ancien minaret, hélas fortement endommagé par un tremblement de terre.

Ce dernier fut donc grandement modifié mais également surélevé. Il arbore un look très baroque !

Une maquette située au pied des escaliers de la tour représente l’ancien minaret.

maquette de l'ancien minaret de la mosquée de Cordoue
maquette de l’ancien minaret de la mosquée de Cordoue

Attention : l’ascension s’effectue toutes les 30 minutes, par petit groupe (jauge restreinte). Sur place, le temps est hélas limité !

Je vous conseille de réserver vos billets à l’avance sur le site officiel. Sinon, des distributeurs proposent des tickets à côté de l’entrée, sous réserve de places disponibles.

En 2021/22, le billet pour la tour de la mosquée-cathédrale de Cordoue est de 3€.

Bon à savoir : il n’existe pas de billet combiné avec la visite de la cathédrale. De ce fait, vous pouvez donc visiter l’un et l’autre à des moments différents.

La vue depuis la tour-clocher de la mosquée-cathédrale de Cordoue

La grimpette se fait en deux étapes ! Nous pouvons d’ailleurs découvrir les vestiges de l’ancien minaret, complètement imbriqué dans la tour actuelle.

intérieur de la tour clocher de la mosquée cathédrale de Cordoue

C’est bien sûr une vue à 360° qui s’offre à nous ! De quoi admirer la mosquée-cathédrale de Cordoue d’en haut pour mieux découvrir son architecture, ainsi que la cour des orangers.

vue sur la mosquée cathédrale de Cordoue depuis la tour clocher
vue sur la mosquée-cathédrale de Cordoue depuis la tour clocher
vue sur la cour des orangers de Cordoue
vue sur la cour des orangers

Nous découvrons aussi la vue sur les jardins du proche Alcazar, le Guadalquivir, et la vieille ville de Cordoue. Magnifique !

vue depuis la tour clocher de Cordoue
vue sur l’Alcazar de Cordoue

vue depuis la tour clocher de Cordoue vue depuis la tour clocher de Cordoue

Avis de la souris sur la visite de la mosquée-cathédrale de Cordoue

La mezquita ou mosquée-cathédrale de Cordoue est bien sûr un monument fascinant ! Lors de mon premier passage à Séville, j’ai fait le déplacement rien que pour elle !

Plus grande mosquée de son temps, monument très ancien (du VIIIe siècle quand même !) on ne peut pas dire que l’on voit cela tous les jours…

Si l’extérieur est plus mastoc, l’intérieur est d’une grande beauté et d’une grande finesse !

Les ajouts chrétiens sont d’une grande beauté, même si bien sûr ils dénaturent l’édifice.

intérieur de la mosquée cathédrale de Cordoue

On vient tout de même de loin pour découvrir ce fascinant mélange des genres, de religion et d’époque !

J’ai aimé déambuler dans sa forêt de colonnes, m’extasier devant la beauté de la maqsura, du mihrab et sa coupole !

Même si plus classique pour nous, j’ai aussi apprécié la beauté de la chapelle majeure, surtout son plafond.

Bref, rien à jeter ici, je ne peux que recommander la visite de ce monument unique au monde !

Découvrez maintenant tout ce qu’il y a à voir à Cordoue en 1,2,3 jours

Découvrez également Séville

4.9/5 - (12 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *