La villa et la galerie Borghese à Rome : visite en photos, horaires, prix, avis et conseils pratiques

La villa Borghese à Rome, contrairement à ce que beaucoup s’imaginent, est en fait un grand parc, qui ne doit pas être confondu avec la galerie Borghese, le palais-musée !

Situé au nord du centre-ville, il s’agit du plus grand parc proche du centre, où se promènent Romains et touristes ! Nous verrons donc la villa à proprement parler, puis la galerie et ses œuvres d’art.

Visite en photos, horaires, tarifs, conseils pratiques pour la galerie, et bien sûr l’avis de la souris, suivez-moi ! 😉

Plan de la villa Borghese


Afficher une carte plus grande

La Villa Borghese

plan villa Borghese

plan villa Borghese

Ce parc de 80 hectares comporte des jardins de style anglais (loin des formes géométriques à la française) et prit sa forme actuelle au XIXe siècle.

Au XVIe siècle le cardinal Scipione Borghese (d’une riche et influente famille de Sienne) décida de faire aménager un grand parc à la place de vignobles, pour y établir sa « villa suburbaine », à quelques encablures du Vatican. Le parc fut racheté par la commune de Rome en 1902 et devint public.

Les différents musées de la villa Borghese

En plus de son petit lac artificiel, de ses jardins, la Villa Borghese comporte également plusieurs musées, quelque peu dispersés :

  • la galerie Borghese bien évidemment,
  • le musée dédié au sculpteur Pietro Canonica
  • le musée Carlo Bilotti
  • le musée civique de zoologie
  • et plus au nord-est, le musée national étrusque et le musée national d’art moderne (nous verrons ces deux derniers dans un article à part).

C’est là aussi que se trouve, plus au sud, la villa Médicis, qui abrite l’Académie de France à Rome. Tout au nord se trouve également le bioparc de Rome (en bref, le zoo).

Nous avons donc eu l’occasion d’y flâner à plusieurs reprises avant de visiter des musées. Loin de la foule du centre-ville ou des larges avenues automobiles, ça fait du bien ! Même si je dois l’avouer, j’ai vu de plus beaux parcs ailleurs en Europe…

Comment aller à la villa Borghese

Pour s’y rendre, plusieurs solutions s’offrent à vous selon l’endroit où vous rentrez dans le parc :

  • soit grimper par les terrasses du Pincio, au-dessus de la piazza del Popolo,
  • emprunter la viale George Washington à partir de la piazzale Flaminio (station de métro Flaminio),
  • prendre le tram 3 ou 19 pour arriver tout au nord à la villa Giulia où se trouve le musée étrusque,
  • ou bien grimper à partir de la piazza di Spagna et marcher environ 15-20 mn si vous souhaitez visiter la galerie Borghese, en empruntant la via di Porta Pinciana (une grande avenue automobile)

La galerie Borghese

galerie BorgheseÀ ne donc pas confondre avec la « villa » ! Il s’agit ici d’un palais (enfin plutôt d’une… villa !) ayant appartenu à la riche famille Borghese, dont l’architecture Renaissance du début du XVIe siècle s’inspire de la villa Médicis ou de la villa Farnesina dans le Trastevere.

La riche collection d’art du cardinal Scipione Borghese (neveu du pape Paul V) y fut transférée. L’intérieur de la villa fut complètement restauré à partir de 1770, et c’est ce que l’on voit encore aujourd’hui ! Une orgie de marbres, stucs, fresques, statues… Moi ça ne me déplaît pas (c’est mon côté bling-bling…) mais ce ne sera peut-être pas du gout de tout le monde.

Pauline, la sœur de Napoléon Bonaparte, fut mariée à Camille Borghese. Ce dernier dut d’ailleurs « vendre » une partie de ses collections à l’État français, qui ne fut pas totalement restituée… Les collections furent rachetées par l’État italien au début du XXe siècle dans le but d’en faire un musée.

De nos jours, il s’agit d’un des musées d’art les plus visités de la capitale italienne, et considéré comme un des plus beaux ! Pour contenir la foule et éviter que l’intérieur ne soit trop envahi, il est obligatoire d’acheter son billet à l’avance pour un horaire précis. Vous aurez alors droit à deux heures (pile !) à l’intérieur de la galerie (ce qui n’est pas forcément assez quand on veut admirer tous les détails et tous les tableaux !).

Horaires, tarifs, conseils pratiques

Horaires

La galerie est ouverte du mardi au dimanche de 9 h à 19 h (dernière entrée à 17 h). Nocturne jusqu’à 21 h le jeudi (dernière entrée à 19 h).

On fait entrer 360 visiteurs toutes les deux heures. La visite est limitée à un peu moins de cette durée : au bout de 1 h 45 environ, on vous raccompagne fermement vers la sortie pour laisser la place à la fournée suivante !

Tarifs

Le prix du billet d’entrée est de 18 € en 2018 (c’était 12 € en 2016 !). C’est 11,50 € pour les 18-25 ans. Et à cela, il faut ajouter obligatoirement 2 € par ticket de frais de réservation ! (et ne vous faites pas avoir sur les sites non-officiels qui vous facturent bien plus)

Le site officiel de la galerie est ici. Vous pouvez réserver vos billets officiellement ici.

Ce n’était pas si donné avant, maintenant c’est carrément cher ! Mais pour les amateurs d’art cela vaut indéniablement le coup (ou le coût) !

Vous pouvez aussi tenter votre chance directement au guichet du musée au moins 30 mn avant l’horaire de visite, afin d’éviter les frais de réservation en ligne, pour les jours suivants. Mais en haute saison il faut s’y prendre longtemps à l’avance !

Le prix d’entrée est légèrement majoré lors d’expositions temporaires. La visite est gratuite le premier dimanche du mois… mais alors réservez impérativement le plus tôt possible dès la mise en vente des billets sinon aucune chance d’entrer !

Attention, le voucher que vous imprimerez ne vous donne pas accès au musée, il faudra venir l’échanger contre un vrai billet 30 mn maximum avant le début de la visite (organisation à l’italienne…).

En attendant l’heure, nous avons bu un cappuccino et mangé un biscuit à la cafétéria du musée, finalement pas du tout un attrape-touriste ! Nous avions choisi les deux dernières heures de visite, afin de pouvoir rester jusqu’à la fermeture et faire des photos sans personne devant (un luxe !), pas bêtes les souris !

Le rez-de-chaussée

Ou plutôt le premier niveau, car on doit franchir un escalier pour accéder à la galerie. On y trouve les salles d’apparat richement décorées, comportant une collection de sculptures et quelques tableaux.

Dans l’ordre de visite, on notera plusieurs œuvres majeures : la sculpture de Pauline Borghese par Canova, qui fit scandale à l’époque car elle y apparaissait à moitié nue ! Les sculptures du Bernin : David, Apollon et Daphné, L’enlèvement de Perséphone. Il faut là admirer le génie des détails !

Les magnifiques salles se succèdent, dévoilant leurs merveilles. Impossible de tout citer ! On trouve également un salon égyptien, à la mode à l’époque, et une salle présentant plusieurs œuvres du Caravage. Lors de notre visite avait lieu une exposition de mode contemporaine, un peu particulier dans le cadre, mais pourquoi pas !

Dans tous les cas, munissez vous d’un guide papier car il y a très peu d’explications sur place.

La pinacothèque à l’étage

On y trouve donc une riche collection de tableaux de peinture européenne, mais surtout italienne bien sûr ! Malheureusement il n’y a pas toujours le titre du tableau ni d’explication…

On trouve notamment Cupidon se plaignant auprès de Vénus de Cranach l’ancien, une Vierge à l’Enfant de Botticelli, L’Amour sacré et l’Amour profane de Titien, La Chasse de Diane du Dominiquin, ainsi que des Brueghel et des Rubens, etc.

On peut également voir la maquette de la statue de Louis XIV du Bernin, dont l’œuvre grandeur nature fut reléguée au bout de la pièce d’eau des Suisses à Versailles, symbole du refus du baroque italien par le Roi Soleil.

Avis de la souris

En résumé, les amateurs d’art y trouveront leur bonheur, et les autres pourront se laisser guider par leur sens esthétique ! Je déplore simplement le temps chronométré sur place, j’aime admirer les détails des tableaux ! Il me faudra donc peut-être revenir…

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, moyenne: 5,00 sur 5)

Loading...

Retournez dans le centre historique, autour de la piazza Colonna

Non loin de là, découvrez le quartier Coppedè, de style Art nouveau

Découvrez également les autres musées de la villa Borghese

Retourner à l’article principal

2 Responses to La villa et la galerie Borghese à Rome : visite en photos, horaires, prix, avis et conseils pratiques

  1. TinkerNell dit :

    Chère Miranda,
    Cet article est un régale. Il me tarde d’apprécier la Galerie Borghese de mes propres yeux.
    Je souligne la grande qualité de votre blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *