Comment utiliser le métro, bus et tramway de Moscou : plans, tickets, tarifs, conseils pratiques

station de métro Elektrozavodskaya à MoscouComment se déplacer à Moscou ? C’est la question qu’on se pose lorsqu’on prévoit un voyage dans la capitale de la Russie. En effet, Moscou est une ville géante !

Bien sûr, la plupart des sites « incontournables » sont situés dans l’hyper-centre, autour de la place Rouge, mais la ville compte bon nombre d’attractions touristiques qui nécessitent de se déplacer pour les découvrir.

De plus, il est probable que vous ne logiez pas au pied de la place Rouge…

Comment utiliser le métro, le bus, le tramway, ou même les taxis de Moscou, les plans, les différents billets et tarifs, je vous explique tout ! 😉

Découvrez aussi toutes les plus belles stations du métro de Moscou en photos !

Plan en français du métro de Moscou




Il n’existe pas de plan en ligne en français, je vous propose donc la photo d’un plan que j’ai récupéré sur place !

Plan haute résolution

Vous pouvez également consulter le plan du métro de Moscou de Wikipedia (en anglais).

Plans des bus et tramways à Moscou

Plan des bus et tramways à Moscou et guide d’utilisation, en français

Plan détaillé des bus et tramways de Moscou, en russe

Plan des bus de nuits et des gares routières à Moscou

Autre :

Plan des gares et aéroexpress desservant les aéroports de Moscou

Les différents types de tickets et tarifs pour se déplacer à Moscou

Comme dans la plupart des réseaux de métro  et de transports dans le monde, il existe plusieurs tickets selon qu’on achète un trajet, plusieurs, à la semaine, etc.

Quels sont les tarifs des tickets de transport à Moscou :

  •  55 roubles pour un trajet simple
  • 757 roubles pour 20 trajets
  • 218 roubles pour un jour,
  • 415 roubles pour 3 jours
  • 830 roubles pour une semaine.

Attention : les trajets restants ne sont pas remboursables, alors calculez bien !

Un ticket vous permettra d’accéder à chaque mode de transport, mais attention, pas de correspondance possible entre les transports de surface (bus et tramways) et les transports ferrés (métro et monorail) avec un billet unitaire.

Liste de tous les tarifs : (photo du guide officiel des transports moscovites 2018)

prix des tickets du métro de Moscou

Où acheter ses tickets de métro, bus ou tramway ?

Le plus simple est de les acheter dans une station de métro, soit au guichet soit aux bornes automatiques. Vous pouvez également les acheter directement dans le bus ou le tramway.

La carte Troïka

Qu’est-ce que la carte Troïka, comment ça marche, et les tarifs

carte Troika Moscou

carte Troïka

Le plus économique pour plusieurs trajets consiste à prendre la carte Troïka, valable pour plusieurs personnes.

Non, aucune référence ici aux institutions européennes mais bien à ce traîneau typiquement russe tiré par trois chevaux.

Le trajet est décompté à chaque passage et cela revient moins cher que de prendre un ticket unitaire, un peu à l’image de l’Oyster Card de Londres.

  • Le prix d’un trajet simple revient alors à 36 roubles (correspondance incluse entre métro, le monorail ou le MCC, grande ligne circulaire),
  • 56 roubles pour une correspondance avec les transports de surface, dans une limite de 90 minutes

ATTENTION : si vous vous servez de la carte à plusieurs, il faudra la valider autant de fois que le nombre de personnes (ex si vous êtes deux, il faudra la valider deux fois). Dans le métro chacun passe à son tour.

Il faudra laisser une caution de 50 roubles au moment de l’achat de la carte. Vous pouvez la rendre à la fin de votre séjour et récupérer vos roubles !

Mode d’emploi de la carte Troïka

tarifs de la carte troïka

Acheter et recharger sa carte Troïka

La carte Troïka tout comme les tickets s’achète et se recharge aussi bien aux bornes automatiques qu’aux guichets.

Le personnel ne parle que très rarement anglais, mais si vous leur tendez votre carte Troïka en leur donnant la somme que vous souhaitez charger, pas de soucis !

Il y a parfois plus d’attente aux caisses, je vous suggère donc d’utiliser les bornes automatiques, en plus c’est assez simple ! Je vous explique ici comment faire :

borne automtique du métro de moscou

  1. Choisissez la version anglaise (à moins de bien parler russe, of course)
  2. Choisissez ce que vous souhaitez : un trajet, deux trajets, charger ou acheter une carte Troïka
  3. Si vous optez pour une recharge de la carte, introduisez la carte dans le lecteur. La somme disponible s’affiche sur l’écran. Pour recharger, cliquez sur « TOP-UP E-WALLET ».
  4. Rechargez soit avec des pièces et des billets, soit en choisissant l’option « recharger avec une carte bancaire.
  5. La nouvelle somme disponible s’affiche. C’est chargé !
  6. N’oubliez pas de récupérer votre carte…

La procédure de rechargement en image, pour que tout devienne plus clair…

rechargement de la carte troika rechargement de la carte troika 2rechargement de la carte troika 3rechargement de la carte troika 4rechargement de la carte troika 5

Voilà, vous pouvez désormais prendre les transports à Moscou ! 😉

Comment prendre le métro à Moscou

Les horaires et fréquence du métro de Moscou

Le métro fonctionne tous les jours de 5 h 30 à 1 h du matin, avec un intervalle moyen de 90 secondes !

Se déplacer dans le métro de Moscou

Vous constaterez vite que le réseau est très bien organisé, sûr et extrêmement propre ! (c’est un choc culturel pour un Parisien, hum)

Pour chaque station, l’entrée вход et la sortie выход (retenez bien, ce n’est que rarement écrit en caractères latins…) sont séparées.

Attention aux lourdes portes que vous risquez de vous prendre dans la face car les Moscovites ne vous la tiendront pas !

Commencer le séjour avec un nez cassé, c’est moins drôle (vu la taille du mien, je préférais faire attention, hum). J’ai noté qu’à Saint-Pétersbourg il était indiqué de tenir la porte, mais pas à Moscou, où les gens sont tout de même plus speed…

Ensuite, il vous faudra certainement vous engouffrer plusieurs dizaines de mètres sous terre en empruntant les longs escalators (plus rapides que les nôtres quand même… et jamais en panne !).

escalator du métro de Moscou

Mais c’est tout de même moins marquant qu’à Saint-Pétersbourg, un des plus profonds réseaux de métro au monde !

Attention quand même aux valises qui dégringolent toutes seules les escalators, c’est dangereux ! J’ai assisté à une scène cocasse de ce genre, et sans rire, j’ai eu une petite frayeur !

Le petit plus pratique

Vous constaterez que les flux sont extrêmement bien régulés, le couloir étant séparé en deux par des palissades mobiles afin que les gens ne se rentrent pas dedans ! Comme sur la route, à chacun son sens !

Pour ma part, j’ai trouvé cela très pratique, en ayant plus que marre du réseau étriqué parisien où les gens marchent n’importe où, vous rentrent dedans… c’est quand même plus pratique d’avoir des portes pour l’entrée et la sortie, et un sens de circulation, non ? 😉

couloir de correspondance du métro de Moscou

Se repérer dans le métro de Moscou

rame du métro de Moscou et liste des stationsATTENTION : contrairement à Saint-Pétersbourg qui est plus tourist-friendly ici peu de noms de stations sont transcrits en alphabet latin !

Je vous suggère donc de bien regarder le nom en cyrillique de la station où vous devez descendre.

De toute façon, il vaut mieux connaitre cet alphabet pour se débrouiller en Russie, et pas de panique, il s’apprend très facilement…

Les stations sont par contre annoncées en anglais, mais bon j’ai trouvé cela d’une utilité relative…

En revanche, le nom des stations est écrit en alphabet latin dans la liste présente dans les rames. Cela vous aidera pour savoir où descendre !

Les correspondances

Autre difficulté qui se retrouve dans chaque réseau de l’ex-URSS : à chaque ligne son nom de station, même lors d’une correspondance !

Ainsi sur la ligne 7 la station Pouckinskaya s’appellera Tverskaya sur la 2 et Tchekhovskaya sur la 9, alors que les lignes se croisent et les stations reliées entre elles par des couloirs de correspondance !

Repérez donc bien chaque nom de station lors vous devez changer de ligne !

Prendre la bonne direction

Et encore une petite complication : pour trouver sa direction, ce n’est pas le terminus de la ligne qui est indiqué, mais la station suivante (enfin généralement TOUTES les stations suivantes sont indiquées).

De quoi en perdre son latin… euh, son cyrillique !

Si vous êtes perdus, demandez quand même aux agents de stations (qui ne parlent pas forcément anglais hors du centre).

En plus de son réseau de métro très étendu ! Contrairement à Paris, il dessert quasi toute l’agglomération et les stations sont assez éloignées les unes des autres, plus comme un RER.

Mon expérience

Si dans d’autres villes prendre le métro est vite un calvaire, c’est moins le cas à Moscou ! (ne rêvons pas, c’est toujours moins agréable que de se service uniquement de ses pattes).

Tout est également très bien surveillé (des policiers sont présents à presque chaque station), je n’ai constaté aucune incivilité, tout est très propre !

Les babouchki sont d’ailleurs souvent en train de nettoyer, du sol aux lustres du plafond,  pas un grain de poussière, et on ne ressent aucune insécurité.

Bref, si les Moscovites sont parfois un peu rustres et pressés, l’expérience demeure plaisante, surtout lorsqu’on vient de Paris…

En gros le métro est beau, propre, fonctionnel, presque un paradis souterrain ! Une expérience qui vaut vraiment la peine d’être vécue…

En plus de ça, les rames sont très fréquentes, et ce toute la journée, jamais nous n’avons attendu plus de deux minutes même à minuit, très pratique pour descendre, faire quelques photos, et reprendre la rame suivante. 😉

Bien sûr, le métro de Moscou étant le plus fréquenté du monde avec celui de Tokyo, l’expérience est de suite moins sympathique aux heures de pointe !

station de métro novoslobodskaya à Moscou

Se déplacer en bus ou tramway à Moscou

Prendre le bus à Moscou

bus à moscouSi Moscou comporte 14 lignes de métro qui desservent bien l’agglomération, les distance entre les stations sont assez importantes (bien plus que le métro de Paris par exemple).

Les stations peuvent parfois être situées un peu loin des points d’intérêt. Vous pouvez donc être amenés à prendre le bus, surtout si vous logez hors de l’hyper-centre.

Ne vous attendez pas à trouver des épaves de l’époque soviétique, tous les bus que j’ai vus étaient modernes et confortables !

Les arrêts de bus sont facilement reconnaissables : ils possèdent tous des abris et des bancs.

arrêt de bus à moscouMoscou étant une ville moderne, vous y trouverez le plan avec les lignes de bus desservant le quartier, mais également le temps d’attente réel grâce à un système GPS

Cerise sur le gâteau : les arrêts sont équipés de prises USB pour recharger vos appareils électroniques mais aussi de bornes pour charger votre carte Troïka !

Une fois à bord, il vous faudra bien sûr valider votre titre de transport.

Attention : si vous utilisez la carte Troïka à plusieurs, il faudra valider autant de fois que le nombre d’utilisateurs, mais petite bizarrerie, il faut attendre trois minutes entre chaque validation (pas très pratique pour les courts trajets…), ce qui n’est pas le cas dans le métro.

Petit conseil : évitez autant que possible de prendre les bus en heure de pointe, Moscou étant une ville très embouteillée. Privilégiez donc le métro. En revanche, nous avons pris le bus pour rentrer après minuit, et ce fut très rapide.

tramway moscouPrendre le tramway à Moscou

Les tramway sont peu nombreux dans le centre de Moscou, et pour le coup, pas toujours modernes ou rapides…

Ils partagent également leur voie avec les voitures sur certains tronçons. Bref, pas la panacée…

Les arrêts ne sont pas tous modernes ou équipés de temps d’attente. A part pour certains axes, privilégiez le bus !

Se déplacer en taxi

Parfois plus simple, il existe plusieurs sortes de taxis :

  • Les taxis officiels
  • Les taxis des applications (Uber ou Yandex Taxi)
rue avec une voiture Yandex Taxi

un taxi Yandex

Je ne vais pas vous mentir, je n’ai pas utilisé ce mode de transport à Moscou, en revanche j’ai installé l’application russe Yandex Taxi et j’ai pu la tester à Saint-Pétersbourg.

Le système est proche de celui de Uber, à la différence que vous pouvez choisir de payer en liquide directement au chauffeur. Pratique pour vous éviter des frais bancaires en payant en roubles…

Les tarifs sont un peu plus élevés que chez Uber, mais Yandex Taxi est réputé bien plus fiable !

Leurs voitures sont reconnaissables car arborant le logo de la firme et sa couleur jaune.

Vous pouvez faire des simulations de prix avant de réserver. Ce que j’ai fait à Saint-Pétersbourg, et le prix final correspondait bien.

Pratique le soir, évitez là aussi de prendre le taxi en pleine heure de pointe… Ils peuvent néanmoins être utile en complément du métro, par exemple pour vous éviter de marcher entre la station et le lieu que vous souhaitez visiter.

Le monorail de Moscou

Moscou dispose également d’un monorail, qui vous servira uniquement pour rejoindre le parc du VDNKh. Nous avons choisi d’utiliser ce mode de transport pour « le fun » et profiter de la vue ! Je vous propose de découvrir cela en même temps que le parc du VDNKh !

monorail de Moscou

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, moyenne: 5,00 sur 5)

Loading...

Découvrez maintenant les plus belles stations de métro à Moscou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *