Conseils pratiques pour le domaine de Versailles

Miranda dans la cour royale du château de Versailles

Dans la cour royale du château de Versailles

Le château de Versailles, situé à 18 km à l’ouest de Paris, n’a plus besoin d’être présenté. Il forme un magnifique ensemble classique français avec ses jardins et bosquets, son parc et le domaine de Trianon avec ses deux châteaux. Seul problème : le monde entier est au courant et c’est probablement aussi le château le plus célèbre et fréquenté de la planète ! Visité par plus de six millions de touristes chaque année dont 70% d’étrangers, selon la période à laquelle vous vous y rendrez pour le découvrir, la visite peut être splendide ou… absolument infernale en raison de la foule considérable. Transports, horaires, tarifs, gratuité… et toilettes, suivez donc attentivement les conseils de visite et bons plans de la souris qui connaît bien les lieux…

Quand s’y rendre

Idéalement, à deux reprises : en hiver pour profiter du château dans de bonnes conditions avec le minimum de touristes, et en saison pour se balader dans les jardins et visiter Trianon. Si vous choisissez une visite unique l’hiver, vous verrez toutes les statues des jardins sous bâches, protégées des intempéries, il n’y aura pas de grandes eaux, et bien entendu, ce ne sera pas la saison idéale pour voir les jardins sans fleurs et aux arbres dépouillés. Si vous ne venez qu’en été, le parc sera agréable, mais la visite du château sera une épreuve, avec une longue queue à l’entrée, de parfois plusieurs heures, et des bousculades sans fin une fois entré… Le domaine est très vaste et il vous faudra dans tous les cas au moins deux jours pour en voir l’essentiel dans de bonnes conditions.

La basse saison s’étend de novembre à mars, hormis les périodes de vacances scolaires (Toussaint, Noël et d’hiver), elle est idéale pour visiter le château sans trop de monde : si vous évitez les dimanches, et les mardis, jour de fermeture de l’essentiel des autres musées nationaux qui draine une foule considérable au château qui lui est ouvert, vous entrerez sans faire la queue ou presque, surtout après 15 h 00 (dans ce cas, visitez le parc et Trianon avant). Il vous restera alors 2 h 30 avant la fermeture pour parcourir les salles, ce qui est suffisant pour une visite classique, surtout en tenant compte des diverses salles (trop) souvent fermées. Même les mardis et dimanches, la queue reste très raisonnable. Vous pourrez alors déambuler dans les salles du château et profiter de son magnifique décor.

En haute saison, de début avril à fin octobre, il y aura du monde tous les jours : si vous ne pouvez venir qu’une fois, venez durant cette période MAIS évitez absolument les week-ends, les mardis, les week-ends ponts de mai et les vacances scolaires : ce sont des heures de queue assurée ! A l’intérieur, vous ne verrez quasiment que les plafonds, certes très beau, mais le reste sera caché par la foule considérable de visiteurs. Certains jours, on ne peut même plus avancer tant il y a de monde… bref, largement de quoi gâcher votre visite. Mieux vaut se débrouiller si possible pour venir un autre jour. Dans tous les cas, les groupes venant surtout le matin, privilégiez la visite du château après 15 h 00, il y aura bien moins de monde…

Comment s’y rendre

Versailles compte pas moins de cinq gares, mais la plus proche du château et donc la plus pratique en provenance de Paris est celle justement dénommée Versailles-Château-Rive-Gauche, située à moins de 500 m de l’entrée. Cette gare en impasse est un des (nombreux) terminus de la ligne C du RER : il suffit d’emprunter la ligne qui traverse Paris en longeant la Seine sur la rive gauche offrant de nombreuses correspondances, et 30 à 40 mn plus tard, vous serez arrivés… à condition de ne pas vous tromper de destination ! Faites bien attention, n’empruntez qu’un train qui se dirige vers cette gare, il y en a un toutes les 15 mn en journée. Si vous ne possédez pas de passe Navigo, achetez un billet aller-retour (en fait deux tickets simples) pour cette destination, avec un simple ticket de métro, ça ne marche pas !

Selon votre provenance, il existe diverses autres possibilités pour rejoindre le château : le train depuis Paris-Saint-Lazare vers Versailles-Rive-Droite puis 20 mn de marche (ou un bus à emprunter), le train depuis Paris-Montparnasse jusqu’à Versailles-Chantiers puis 15 mn de marche (ou là encore un bus), ou encore le métro ligne 9 jusqu’à son terminus Pont de Sèvres, puis le bus RATP 171 qui lasse juste devant le château dont c’est l’autre terminus. Ce n’est pas l’option la plus courte, mais c’est la moins chère (coût : 2 tickets de métro).

Le site officiel Vianavigo vous indiquera un itinéraire précis selon vos besoins avec les horaires.

Les horaires

Le château de Versailles est ouvert tous les jours sauf le lundi de 9 h 00 à 17 h 30, et jusqu’à 18 h 30 en haute saison (du 1er avril au 31 octobre). Les jardins sont ouverts de 8 h 00 à 18 h 00, et jusqu’à 20 h 30 en haute saison. Le parc est quant à lui ouvert de 8 h 00 à 18 h 00 et de 7 h 00 à 20 h 30 en haute saison (dans tous les cas, dernière admission 30 mn avant).

Quant au domaine de Trianon, avec ses deux châteaux et leurs parcs, il n’ouvre que de 12 h 00 à 17 h 30, 18 h 30 en haute saison. Des horaires limitatifs très intelligents alors que c’est la cohue au château en matinée, seul ouvert… Une illustration de la gestion du domaine.

Il n’existe que trois jours de fermeture annuels en dehors des lundis : le 1er janvier, le 1er mai, le 25 décembre. Les lieux payants sont alors fermés, mais les jardins du château et le parc restent ouverts. Dans tous les cas, en cas d’intempéries significatives, l’accès au parc est interdit pour d’évidentes raisons de sécurité (certains se souviendront de son triste état après la tempête de décembre 1999…)

Les tarifs

Vu la forte fréquentation étrangère, assez captive des tarifs imposés, et les besoins de financement du domaine, les tarifs ont grimpé en flèche ces dernières années, bien au-delà de l’inflation : le château est dorénavant un des musées les plus chers de France. Et suite à la chute de fréquentation de 20 % connue en 2016, les tarifs ont en conséquence… augmenté de 20 % en 2017, une façon considérée comme efficace de remplir les caisses… les visiteurs aux moyens modestes (hors catégories exonérées) apprécieront.

De plus, certaines pratiques commerciales sont plus que discutables, comme le fait d’avoir rendu payant les parcs de Trianon sous le nom très marketing de « domaine de Marie-Antoinette », alors que ceux-ci étaient libres d’accès depuis la Révolution et de limiter un peu plus chaque année les jours de gratuité du jardin du château, également libre d’accès depuis la Révolution…

Autrement dit, la visite vous coûtera plutôt cher, toutefois si on compare les tarifs aux lieux équivalents en Europe, cela reste dans la moyenne des palais équivalents et ça vaut probablement ce prix. Concernant les conditions de la visite, c’est une autre histoire… N’oubliez pas que certaines catégories de visiteurs, à commencer par les jeunes ou les demandeurs d’emploi, entrent gratuitement.

Il existe trois possibilités principales : le billet château seul (éventuelle expo incluse), le billet domaine de Trianon seul, et un billet global incluant l’ensemble du domaine.

A noter que le parc est gratuit toute l’année pour les piétons et cyclistes (au-delà des jardins du château, autour du grand canal), les jardins du château également SAUF les jours de grandes eaux ou de jardins musicaux (les mardis et vendredis ainsi que les week-ends de fin mars à fin octobre et quelques autres jours dans l’année en particulier les jours fériés, bien vérifier sur le site officiel), le billet d’accès pour la journée est alors de 9,50 € (grandes eaux) en 2017 (9 € en 2016) ou 8,50 € (jardins musicaux), avec très peu de réductions (toutefois les jeux d’eau ne durent qu’une partie du temps et non toute la journée !). Vous en saurez plus ICI. Mais les parcs du Grand et Petit Trianon sont devenus payants toute l’année.

Il est possible d’accéder au parc en voiture mais en payant l’accès, sauf pour les handicapés. Le tarif en 2016 est de 6 € pour une voiture et 3 € pour une moto, stationnement inclus.

Les différents billets

Vous pouvez acheter un billet pour le domaine entier, dit « billet passeport », qui vous coûtera 20 € la journée (18 € en 2016), ou 25 € pour deux jours consécutifs (sans augmentation en 2017). Il permet d’accéder à tous les espaces et les audioguides sont compris. Les jours de grandes eaux ou de jardins musicaux, le même billet passe à 27 € la journée (25 € en 2016) et 30 € les deux jours.

Si vous ne souhaitez pas vous rendre à Trianon, Vous pouvez n’acheter qu’un billet pour le château seul, à 18 € (15 € en 2016). Il inclut toujours les audioguides et l’éventuelle exposition. Vous pourrez avant (ou ensuite) accéder gratuitement aux jardins du château (hors jours de grandes eaux) et au parc.

Le domaine de Trianon est quant à lui accessible dans son ensemble pour 12 € (10 € en 2016), incluant le château du Grand Trianon avec l’éventuelle exposition temporaire, le château du Petit Trianon et les deux parcs dont le fameux hameau de la reine.

Enfin pour ceux qui souhaitent approfondir leur visite, diverses visites guidées des espaces non ouverts au public en accès libre sont possibles, il est préférable de les réserver en ligne ou par téléphone et elles coutent 7 € pour une heure et demi… en plus du billet d’entrée au château.

Détails sur le site officiel ICI

Si vous n’avez pas de billets et ne bénéficiez pas de la gratuité, dirigez vous bien vers la billetterie à gauche en entrant dans l’avant-cour (ou cour des Ministres), avant de vous présenter au contrôle d’accès à l’entrée A au pavillon Dufour : vu le déficit d’information sur place et à la mauvaise organisation, nombreux sont ceux faisant parfois longuement la queue, avant de réaliser qu’il faut acheter un billet avant d’entrer et… de partir alors faire la queue à la billetterie pour refaire la queue au contrôle… une mauvaise blague qui peut faire perdre des heures en saison !

Les exonérations

Diverses catégories de visiteurs entrent gratuitement à Versailles : les moins de 18 ans, les moins de 26 ans résidents dans l’Union européenne, les scolaires, les enseignants en France, les handicapés et leur accompagnateur, les demandeurs d’emplois français et bénéficiaires de minima sociaux. Pensez à emmener une pièce d’identité…

Vous trouverez l’ensemble des exonérations et les pièces justificatives à présenter ICI.

Il est également possible de visiter l’ensemble du domaine gratuitement les premiers dimanches des mois de novembre à mars, mais autant dire qu’il vaut mieux venir bien avant l’ouverture pour espérer entrer sans faire des heures de queue…

Enfin dernier point important : si vous bénéficiez de la gratuité, ou si vous avez acheté d’avance vos billets, ce que je vous recommande chaudement en haute saison, vous n’avez pas besoin de passer par la caisse, présentez-vous directement au contrôle d’entrée (pavillon Dufour, entrée A).

Autres conseils utiles

Maintenant bien informés et munis de vos billets (ou justificatifs d’exonération), je vous livre quelques derniers conseils pour profiter d’une belle journée.

Les toilettes

Un aspect vieux comme le château : les toilettes ! Elles sont pour ainsi dire aussi peu nombreuses qu’au temps de Louis XIV, mais je suis là pour guider les souris pisseuses : vous en trouverez en arrivant dans l’aile des ministres sud (le bâtiment de la billetterie), puis à l’entrée juste après les contrôles, puis d’autres à l’extrémité des salles d’histoire du château (avant de monter au 1er étage) mais pas du tout au premier étage, celui des grands appartements, sachez-le. Vous retrouverez celles de l’entrée en redescendant à la fin de votre visite.

Dans les jardins, il en existe deux proches de l’allée royale (dans l’axe du château), en face de la brasserie du bosquet de la Girandole, et en face de la buvette du Dauphin. Dans le parc, vous en trouverez à la petite Venise, à droite au début du grand canal, et à l’entrée du Grand et du Petit Trianon (sans devoir payer l’accès au domaine). Il en existe aussi dans ce domaine, au hameau de la reine, dans la maison du jardinier. Elles sont toutes gratuites mais ne soyez pas trop regardants sur leur état…

Vous trouverez un plan interactif du domaine montrant leur emplacement ICI.

Sinon vous trouverez des plans en PDF du domaine, de Trianon et des grands appartements ICI. Ils vous permettront de repérer les lieux avant votre visite, mais leur version papier est gratuitement mise à disposition après les contrôles, pensez à les récupérer ou à les demander.

Quelques autres détails…

Vous trouverez dans le domaine divers points de restauration, tous aussi chers qu’à la qualité médiocre. Achetez plutôt votre sandwich et votre bouteille d’eau en ville ou apportez-les ! (attention, bouteilles de plus de 50 cl interdites dans le château)

Si vous visitez les jardins, mettez de bonnes chaussures : c’est grand ! Par ailleurs l’été, songez que les jardins sont peu arborés et que le soleil peut taper fort malgré les nuages : pensez à vous protéger.

Enfin si vous venez en transports (la gare de Versailles-Château-Rive-Gauche du RER C vers Paris est à moins de 500 m du château), achetez vos éventuels billets retour dès votre départ ou votre arrivée en gare : le soir à la fermeture du domaine, vous ne serez pas vraiment seul au guichet ou au distributeur !

Bon, prêts pour la visite ? 🙂