Visite de l’arboretum de Chèvreloup à Versailles : photos, horaires et tarifs

L’arboretum de Chèvreloup se situe à Versailles et Rocquencourt, dans les Yvelines, à 15 km à l’ouest de Paris (oui, le fameux triangle autoroutier…). Il est limitrophe au sud des parcs du Grand et du Petit Trianon ainsi que du hameau de la Reine dans le domaine de Versailles.

Ce musée de l’arbre vivant, dépendant du muséum d’histoire naturelle de Paris, présente diverses essences sur 200 hectares de superficie, permettant d’en savoir plus tout en se baladant dans la verdure. Bon, je vous explique tout ça ! 😉

Se rendre à Chèvreloup


Afficher une carte plus grande

Parking de l'arboretum de ChèvreloupEn voiture, l’arboretum est aisément accessible : il suffit d’emprunter l’A 13 et de prendre la sortie 6 direction Versailles, l’entrée est à 1500 m par la D 186, avec un parking gratuit à l’arrivée.

Vous noterez au Chesnay une rue Moxouris, non mais de qui se moque-t-on ?! Pas de moi j’espère… l’étymologie rapproche de celle du parc Montsouris à Paris, issu de « moque-souris » car la terre était si pauvre qu’une souris n’y trouvait pas sa pitance… (pauvre bête !)

En transports publics, c’est beaucoup moins évident car il n’y a aucune gare à proximité immédiate : il faut prendre le train jusqu’à l’une des trois gares principales de Versailles puis le bus Phébus lignes B, H ou S, arrêt centre commercial Parly II.

Horaires et tarifs

L’arboretum de Chèvreloup est ouvert à la visite tous les jours du 1er avril au 15 novembre (sauf 1er mai) de 10 h à 18 h (fermeture des caisses à 17 h).

Le tarif du billet d’entrée est de 7 € en 2018 (4 € en 2016 !), avec les réductions (enfants > 13 ans) et gratuités habituelles (chômeurs, handicapés…) du muséum.

Renseignements sur les sites officiels : chevreloup.mnhn.fr ou mnhn.fr/fr/visitez/lieux/arboretum-chevreloup (avec le détail tarifaire curieusement absent du premier site !)

Histoire

Plaque d'inauguration de l'arboretum de ChèvreloupLe domaine de Chèvreloup est acquis par Louis XIV en 1699. En 1922, le conservateur du domaine de Versailles met en œuvre un projet de parc paysager avec des roseraies, des vergers et un parc zoologique. Mais seules les plantations d’arbres sont réalisées dans la partie sud du domaine. En 1927, il est affecté au muséum national d’histoire naturelle.

Après de nombreuses dégradations durant la Seconde Guerre mondiale où une large partie des terrains sont transformés en potagers pour la population de Versailles, le domaine est en partie replanté durant les années 1960.

Sur le reste du domaine, 6000 m² de serres sont aménagées abritant 8000 variétés, dont 5000 espèces tropicales et méditerranéennes. Celles-ci sont cultivées pour la conservation et la recherche, mais également afin de fournir annuellement les 60.000 plantes nécessaires au jardin des plantes à Paris.

La visite de l’arboretum de Chèvreloup

Miranda à l'arboretum de ChèvreloupSur un total de 205 hectares, dépendants du muséum national d’histoire naturelle, seule une zone de 50 hectares était ouverte à la visite depuis 1979, celle limitrophe du parc de Trianon qui possède les plus beaux arbres (quelle bonne idée !). Depuis 2018, c’est l’ensemble de l’arboretum qui est ouvert au public !

Rappelons qu’un arboretum est avant tout un musée de l’arbre vivant. Il expose diverses essences d’origine sauvage existant spontanément dans la nature et provenant du monde entier (ou presque) en les identifiant par une signalétique adaptée, permettant au visiteur d’en reconnaître les caractéristiques. Bien sûr, ces essences doivent résister au climat d’Île-de-France et proviennent en conséquence de régions tempérées ou froides.Sentiers de l'arboretum de Chèvreloup

Vous n’y verrez que très peu d’espèces provenant d’Afrique, d’Océanie ou d’Amérique du sud qui n’y survivraient pas ! Certaines essences sont très menacées dans leur milieu d’origine et préservées ici ; ainsi l’arboretum joue en quelque sorte le même rôle pour les arbres qu’un zoo pour les animaux.

Au total, 2500 espèces sont représentées, ce qui en fait la plus riche collection d’arbres en Europe continentale.

Trois sentiers balisés ponctués de 42 panneaux explicatifs offrent un parcours parmi 40 arbres remarquables. On peut y observer des pins, des érables, des sapins et épicéas, des tilleuls et des chênes. Le tour le plus complet (circuit rouge) demande environ 2 heures.

A la fin du printemps…

Durant l’automne…

L’avis de la souris

L’arboretum de Chèvreloup constitue une balade aussi sympathique qu’éducative d’autant qu’on n’y voit absolument pas la foule du parc de Versailles voisin (environ 17.000 entrées par an contre 1,6 millions aux châteaux et parcs de Trianon) ! Le printemps permet d’observer les floraisons, tandis que l’automne offre les plus belles couleurs…

Si l’ouverture de l’ensemble du domaine au public en 2018, qui quadruple la superficie visitable, est évidemment une bonne chose, on pourra cependant regretter les horaires un peu limités (cela pourrait fermer plus tard comme le parc du château de Versailles) ainsi que la nette hausse du tarif qui l’accompagne !

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, moyenne: 5,00 sur 5)

Loading...




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *