Pont Charles
République tchèque

Que visiter, que voir, que faire à Prague en 1, 2, 3, 4, 5 jours

Que faire à Prague ? Que visiter à Prague ? Quelles sont les meilleures activités de Prague ?

Prague, en tchèque Praha, est avec ses 1,2 millions d’habitants, la capitale et la plus grande ville de la République Tchèque.

Elle est située sur les rives de la Vltava (prononcé « Veltava »), ou Moldau en allemand (un fameux air de Bedřich Smetana qui vous rappellera peut-être quelque chose…).

Prague la capitale de la région administrative de Bohême Centrale et de la région historique de Bohême.

Elle fut capitale du Royaume de Bohême puis du Saint-Empire romain germanique avant de passer aux mains de l’Autriche-Hongrie, auprès de laquelle ne cessera de revendiquer son autonomie, avant de devenir capitale de la Tchécoslovaquie en 1918, puis enfin de la République Tchèque en 1993.

Prague fut sans celle embellie par ses dirigeants au fil des siècles et son centre garde une homogénéité architecturale. Au cours de l’histoire elle demeura une ville riche et commerçante.

Comment visiter Prague en 3 jours ? Que faire à Prague en 4 jours ou 5 jours ? Suivez la souris ! 🙂

Sommaire

Plan de Prague


Afficher une carte plus grande

Que faire à Prague : les activités incontournables

  • Se balader dans la vieille ville de Prague (Stare Mesto) piétonne et pavée, avec sa belle place principale.
  • Visiter la Maison municipale
  • Flâner dans Josefov, quartier de la vieille ville et ancien ghetto juif reconstruit fin XIXe début XXe en style art nouveau et éclectique,
  • Visiter les synagogues de Prague qui ont survécu et son vieux cimetière juif.
  • Se balader à Nové Mesto, la « ville nouvelle » (mais qui date de plusieurs siècles) et commerçante, avec là aussi une belle architecture.
  • Admirer le pont Charles, le plus célèbre de Prague !
  • Traverser la Vltava pour se rendre dans le quartier baroque de Mala Strana (le « petit côté ») un sans faute dans l’unité architecturale, avec sa petite île Kampa.
  • Visiter le château de Prague et son quartier, Hradĉany, et Novy svet (le « nouveau monde ») à la quiétude presque campagnarde…
  • Visiter les musées de Prague (Arts décoratifs, art médiéval, musée Mucha, musée du KGB, musée du communisme…)
  • Assister à un ballet ou un opéra

Pourquoi visiter Prague ?

Située au cœur de l’Europe centrale, Prague est devenue une des villes les plus touristiques de cette vaste région.

Elle offre une architecture très variée allant du roman, gothique, baroque, rococo, néo-classique, Art nouveau, cubiste…

Prague est aussi clairement une des plus belles villes d’Europe ! On visite donc Prague pour découvrir une magnifique ville chargée d’histoire !

Prague ravira également les amateurs de musées, les fans d’Art nouveau, de ballets, opéra ou musiques classiques.

Enfin, Prague offre plusieurs synagogues préservées, ainsi qu’un cimetière juif, ce qui en fait une ville importante pour la mémoire de cette communauté.

Aller à Prague en avion

Pour nous rendre à Prague, nous avons choisi la compagnie EasyJet pour environ 80 € AR au départ de Paris-Charles-de-Gaulle. 

Où dormir à Prague

Prague étant très touristique, le logement n’est quand même pas si bon marché si vous voulez loger près du centre, mais on peut trouver des bons plans en s’éloignant un peu.

Nous avons trouvé un studio à l’écart du centre (trop touristique) sur le site Homelidays pour 330 €/semaine. Vous pouvez aussi utiliser le site Airbnb qui propose des appartements un peu moins chers !

Nous logions dans le quartier de Vinohrady, résidentiel et très bien relié au centre par des tramways fréquents, jour et nuit ! (environ 15-20 mn de trajet) et par la ligne A du métro.

Sélection d’hôtels pour visiter Prague

Je vous propose une petite sélection d’hôtels à Prague, par gamme de prix, du moins cher au plus cher (notez que les prix peuvent varier selon la saison…)

  • Hostel EMMA : situé dans un bâtiment historique dans le centre de Prague, établissement proposant des chambres avec salle de bain commune mais kitchenette privative. Idéal pour visiter Prague avec un petit budget !
  • Safestay Prague Charles Bridge : du lit en dortoir à la chambre double avec salle de bain privée, idéal pour les petits ou moyens budgets, idéalement situé dans Prague. Réception ouverte h24, bonnes notes.
  • Deminka Palace : très bon rapport qualité prix pour cet hôtel proposant des chambres doubles spacieuses joliment décorées ! Certaines sont dotées d’un coin cuisine.
  • Résidence 7 Angels : rapport qualité/prix exceptionnel pour cet hôtel situé en plein coeur de Prague ! Jolies chambres, de la double à la suite familiale pouvant accueillir jusqu’à 4 personnes. Très bons commentaires !
  • Hotel Golden Crown :  établissement design installé dans un bâtiment historique dans le centre de Prague, proposant des chambres spacieuses avec déco moderne élégante, mini-bar et réfrigérateur, ainsi qu’un service d’étage. Très bien noté !
  • Alfons Boutique Hotel : bel hôtel moderne et élégant, disposant d’un service d’étage, mais surtout d’un jardin et d’une terrasse ! Certaines chambres possèdent une kitchenette. Très bien noté !
  • Dancing House : situé dans la célèbre maison qui danse de Prague ! Hôtel avec de bonnes prestations, chambres design, restaurant. Belle vue !

Combien de jours pour visiter Prague ?

  • 2 jours à Prague est le minimum raisonnable pour découvrir la ville.
  • En 3 jours à Prague, soit un long week-end, vous découvrirez l’essentiel des lieux de visite incontournables.
  • En 4 jours à Prague, vous pourrez visiter des lieux plus insolites ou assister à un concert.
  • Enfin 5 jours à Prague offriront le temps de faire au moins une excursion aux alentours !

Comment se déplacer à Prague : les transports (métro, tramways…)

Ticket de tram ou métro à Prague : 24 couronnes pour 30 min de trajet sans correspondance ou 32 Kc pour 90 min avec correspondance possible. Billet forfaitaire de 110 Kc pour 24 h.

Pour se rendre de l’aéroport de Prague au centre, il faut prendre un bus  (119 ou 254) pendant environ 25 min, qui mène au terminus de la ligne de métro A (Dejvická) ou des trams, selon votre lieu de destination.

A noter qu’il faut s’acquitter en plus d’un ticket demi-tarif pour les GROS bagages (du type valise de 20 kg, pas un bagage de cabine). Les taxis à Prague ont mauvaise réputation, nous ne les avons donc pas testés…

27 Kc (couronnes tchèques) = environ 1 €.

Prague est sans doute une des plus belles villes d’Europe (voire du monde…), il fait bon flâner dans sa vieille ville ou son quartier baroque de Mala Strana.

Les voitures sont peu (voire pas du tout) présentes dans le centre, les amateurs d’architecture seront ravis de se promener le nez en l’air pour admirer les belles façades de styles différents (surtout baroques, historicistes et art nouveau…) aux douces couleurs pastel.

Le centre de Prague est bien restauré et peu d’immeubles modernes viennent gâcher l’harmonie de l’ensemble, ce qui est très appréciable !

Est-ce que Prague est dangereux ?

Prague est certainement une des villes les plus sûres d’Europe ! Le seul problème que vous rencontrerez sont les pickpockets, en particulier dans les trams du centre touristique.

Soyez prudents avec vos affaires, comme partout, mais hormis cela, pas d’inquiétude !

La vieille ville de Prague

La vieille ville de Prague, ou Staré Město, se trouve sur la rive droite de la Vltava.

Il s’agit de la partie la plus ancienne de Prague (logique vu le nom…).

Il s’agissait d’une commune indépendante jusqu’en 1784, date à laquelle les différents quartiers de Prague fusionnèrent pour devenir une seule commune.

La vieille ville de Prague n’est pas très grande puisqu’elle n’occupe qu’une surface de 129 ha.

Elle comporte néanmoins un certain nombre de rues et ruelles, à l’architecture variée mais globalement de style Renaissance et baroque, tout en couleurs pastels, piétonnes et joliment pavées.

Que voir, que visiter dans la vieille ville de Prague ? Suivez-moi ! 😉

Plan de la vieille ville de Prague


Afficher une carte plus grande

Pour commencer mon parcours de la vieille ville de Prague, je suis partie de la place de la République.

C’est là que se trouvent d’ailleurs la très jolie maison municipale de Prague de style Art nouveau (mais ce sera pour plus bas !), et un théâtre (nous avons été y voir Le lac des cygnes).

Je suis ensuite passée sous la tour poudrière de style gothique, pour me retrouver sur la jolie la rue Celetna.

Cet axe droit et commerçant de Prague (enfin on y trouve surtout des boutiques de souvenirs, notamment du fameux cristal de Bohème) mène vers la place principale.

J’ai pu remarquer l’originale maison À la Vierge Noire, de style cubiste, architecture qu’on trouve rarement ailleurs qu’à Prague.

Ne pas hésiter à flâner dans les rues alentours, aux limites de Josefov d’un côté et de Nové Město de l’autre.

Derrière l’église Notre-Dame-de-Tyn on accède à une charmante cour quasi fermée (la cour de Tyn).

Place de la vieille ville de Prague (Staroměstské náměstí) et Malé namesti

place de la vieille ville à Prague
place de la vieille ville à Prague

La place la plus emblématique de Prague et la plus grande est Staroměstské náměstí, ou place de la vieille ville.

Elle comporte de belles maisons typiques et colorées et l’église Notre-Dame-de-Tyn en arrière-plan.

L’ancien hôtel de ville de Prague fait la jonction entre la place et Malé namesti, la « petite place ».

Elle est aussi vraiment très jolie et très animée avec ses nombreuses terrasses de cafés et restos (bon l’hiver je doute que les terrasses soient là !)

On ne peut pas manquer l »horloge astronomique de Prague !

Elle orne l’hôtel de ville, avec ses petits personnages qui s’animent quand sonne l’heure ! Très sympa !

Une partie de l’hôtel de ville fut détruite pendant la Seconde Guerre mondiale, et ne fut pas reconstruite, comme un témoignage de ce triste passage de l’histoire…

Bref, il s’agit vraiment d’un lieu incontournable à voir lors d’un voyage à Prague !

La plupart des touristes suivent ensuite la rue Karlova, l’axe royal de Prague, qui mène au romantique pont Charles.

Mais on peut aussi se perdre dans les petites rues du quartier. C’est même conseillé, surtout si vous voulez éviter la horde de touristes  que compte Prague !

C’est ce que j’ai fait et j’ai vraiment adoré. Prague est une ville superbe et aucune rue du centre ne saurait être qualifiée de moche ! 😉

On peut visiter le Clémentinum de Prague, ancien collège jésuite, qu’on peut traverser gratuitement le soir (photos interdites à l’époque-

Nous sommes passés devant la place du nouvel hôtel de ville de Prague, très agréable dans son style néo-baroque/Art nouveau, et la petite place de Bethléem, où se trouve une chapelle du même nom.

Plus loin, les quais de la Vltava vers le pont Charles sont absolument magnifiques !

 

La vieille ville de Prague de nuit

La nuit, Prague est tout aussi agréable et romantique…

Josefov, l’ancien quartier juif de Prague

Synagogue Vieille-Nouvelle à Prague
Synagogue Vieille-Nouvelle à Prague

L’ancien ghetto juif fait partie intégrante de la vieille ville de Prague, même s’il ne reste plus grand-chose du quartier d’origine…

Les Juifs commencent à s’installer à Prague au Xe siècle et se concentrent donc dans ce « ghetto », administré par les autorités juives.

On lui donnera bien plus tard (en 1850) le nom de Josefov, du nom de l’empereur Joseph II qui publie un édit de tolérance en 1781.

À la fin du XIXe siècle, on démolit et reconstruit une partie du quartier en s’inspirant des travaux du baron Haussmann à Paris.

On y créé d’ailleurs la rue de Paris (de Prague, donc)

Cette avenue rectiligne sépare le quartier en deux et offre de très beaux immeubles historicistes et Art nouveau.

Je vous propose les photos plus bas dans la section sur l’Art nouveau à Prague 😉

Il reste aujourd’hui quelques synagogues à Prague qui se visitent, notamment la synagogue Vieille-Nouvelle, et le vieux cimetière juif.

cimetière juif de Prague
cimetière juif de Prague

Sachez quand même qu’il s’agit là d’un parcours TRÈS touristique à Prague !

Rien à voir avec les cimetières juifs quasi à l’abandon (celui-là l’est aussi en ce qui concerne l’entretien, pas pour foule…) où on peut se promener en paix pour se recueillir sereinement.

Ici, c’est l’usine à touristes ! Et quand nous y étions, un billet de visite globale était imposé (environ 20 € !), entre le cimetière et les synagogues.

L’itinéraire de visite était également imposé à travers le cimetière (touristes à la queue leu-leu…).

Nous avons préféré passer notre chemin, et faire une photo du cimetière à travers les murs, quand il était vide.

Si vous voulez vraiment visiter un cimetière juif « typique » et sans la foule, je vous conseille plutôt celui de Cracovie ou de Wroclaw, en Pologne.

Plus loin, j’ai bien aimé la statue de Kafka, très « à propos », et la jolie synagogue espagnole de Prague, de style oriental.

Quelques photos du centre de Prague prises des hauteurs

Le quartier du château de Prague (Hradčany)

Château de Prague
Château de Prague

Le quartier du château, ou bien Hradčany en tchèque, se situe comme son nom l’indique autour du château de Prague, sur une petite colline qui domine Mala Strana.

Il s’agit du château où ont toujours siégé les autorités de la ville (rois de Bohême, empereurs du Saint-Empire, puis les présidents du pays).

Le quartier comprend le château de Prague à proprement parler, immense complexe avec ses rues, ruelles, divers bâtiments, jardins, la cathédrale Saint-Guy de Prague et la basilique Saint-Georges, ainsi que les rues autour, avec une très grande concentration de palais.

Comment se rendre au château de Prague

Pour y accéder, plusieurs façons…

  • emprunter la ligne A du métro jusqu’à la station Malostranska puis grimper à pied
  • prendre la ligne 22 du tram (qui s’arrête derrière)
  • aller à Mala Strana et grimper à pied par la magnifique rue Nerudova.


Afficher une carte plus grande

Horaires et tarifs du château de Prague

Le château de Prague se visite avec des horaires différents selon les sites (en général de 9 h à 17 h, 16 h de novembre à mars inclus), accès libre de 6 h à 22 h tous les jours pour les extérieurs.

Les tarifs varient selon différents circuits et constituent une usine à gaz ! 

Demi-tarif pour les étudiants jusqu’à 26 ans inclus et les plus de 65 ans, et gratuité pour les personnes handicapées et un accompagnateur.

Toutes les infos sur le site officiel.

Quelques vues sur la colline du château de Prague

À l’extérieur du château de Prague

Château de Prague

Allons voir tout ce qui se trouve à l’extérieur du complexe du château de Prague !

Empruntons la belle rue Nerudova qui grimpe « doucement » au château !

Cette longue succession de palais et enseignes pittoresques ne m’a pas laissée indifférente, vraiment une des plus belles rues de la capitale tchèque !

La rue Thunovska est parallèle et se finit en escalier avant d’arriver au château (aie les pattes !).

Une fois devant la place du château, on peut remonter par la rue Loretanska, très jolie aussi (oui comme à Mala Strana tout est beau ici) puis faire un crochet pour admirer la belle église Notre-Dame-de-Lorette de Prague.

De l’autre côté de Notre-Dame-de-Lorette, on peut descendre dans le petit quartier de Novy Svet (nouveau monde) très « campagnard » et calme.

C’est petit, on en fait vite le tour alors on vous conseille le détour. On a d’ailleurs fini dans un petit parc local.

Remontons alors sur la très jolie place Pohořelec ! Une pause café y est possible, même si on est près du château, les touristes semblent bouder ce coin là de Prague et on y est tranquille !

On y trouve même un musée de miniatures… Je suis aussi passée  devant le monastère de Strahov mais pas le temps pour le visiter !

Il est alors possible de redescendre ensuite par la rue Uvoz, très pittoresque, et qui offre une très belle vue sur le colline de Petřin.

La rue offre de sympathiques petites boutiques !

Pour les fans, de l’autre côté de la colline se trouve le petit musée des transports urbains de Prague.

Il n’est malheureusement ouvert que le week-end, ce qui n’était pas précisé sur le site (enfin peut-être que si mais en tchèque, hum).

Nous nous sommes donc cassés le nez à la porte en nous prenant une averse ! Heureusement nous avons pu nous abriter dans le petit bar du musée, ouvert, lui. 😉

À l’intérieur du complexe du château de Prague

Château de Prague

Si on peut rentrer dans le complexe du château de Prague, nous n’avons pas visité les intérieurs (pas trop le temps…).

Nous avons donc traversé les cours pour admirer les bâtiments de l’extérieur.

Le château de Prague se divise en plusieurs édifices. On trouve entre autres :

  • le musée d’histoire du château de Prague
  • la galerie de peinture du château,
  • l’ancien palais royal,
  • le palais Rosenberg (période Renaissance),
  • le palais Lobkowicz et sa collection de peinture
  • le musée du Jouet de Prague, un des plus grands au monde apparemment ! Plus d’infos sur le site officiel du château (voir plus haut).

Nous voulions tout de même visiter la cathédrale Saint-Guy mais ce jour là il y avait un concert, dégoûtés !

Surtout qu’on y trouve des vitraux dessinés par Alfons Mucha lui-même (quand même ! Et on l’aime bien ce Mucha…). Tant pis ! Ce sera l’occasion de revenir…

La ruelle d’Or

On en a profité pour traverser la ruelle d’Or, rue très célèbre du château de Prague et payante en journée.

Il s’agit d’une rue adossée à l’enceinte du château de Prague et percée au XVIe siècle pour loger les gardes du château.

La surface des maisons était limitée et selon la légende il s’agissait d’un repaire de scientifiques s’adonnant à l’alchimie (mais apparemment ça reste une légende et il n’y a rien de vrai). 😉

Les jardins du château de Prague

Château de Prague

De beaux jardins se trouvent des deux côtés du château de Prague.

On notera d’ailleurs de beaux jardins en terrasses qui descendent vers Mala Strana (accès payant séparé, et fermés quand nous y étions !).

De l’autre côté nous avons pu flâner dans les jardins royaux de style Renaissance italienne. 

On peut y admirer la salle du jeu de paume, à la façade couvertes de sgraffites (ne manquez pas les symboles communistes de la faucille et du marteau qui y ont été rajoutés !) le belvédère (ne se visite que lors d’expos temporaires) et la fontaine chantante.

Agréable lieu pour se détendre, avec là encore une belle vue sur la ville de Prague !

Le vignoble de Saint-Venceslas et sa superbe vue

En sortant du château on accède au vignoble de Saint-Venceslas et on peut jouir d’une superbe vue sur Prague !

Voilà, il n’y a plus qu’à redescendre pour une dernière balade à Mala Strana ! 😉

Le quartier de Mala Strana à Prague

Le quartier de Mala Strana à Prague
Le quartier de Mala Strana à Prague

Mala Strana, en français « le petit côté », est le quartier situé au pied du château de Prague de l’autre côté de la Vltava, en face de la Vieille Ville.

Il est relié à celle-ci par le célèbre pont Charles.

Il s’agit d’un des plus grands quartiers baroques d’Europe ! Pour les amateurs du genre, c’est un vrai plaisir que de s’y balader le museau en l’air, encore plus que dans la vieille ville…

Les immeubles sont moins hauts (il s’agit plus de « maisons ») et lorsqu’on s’éloigne des axes principaux on est relativement tranquille.

Bien sûr il s’agit tout de même d’un quartier touristique ! Ambiance romantique d’ailleurs, surtout le soir sur la petite île Kampa

Que voir, que visiter dans le quartier de Mala Strana à Prague ? Suivez-moi ! 🙂

Plan de Mala Strana à Prague


Afficher une carte plus grande

Le pont Charles à Prague
Le pont Charles à Prague

On peut accéder à Mala Strana par le pont Charles.

On débouche alors sur la rue Mostecka (la rue du pont) où la foule s’agite et où l’on trouve quelques resto et boutiques à touristes.

Faute de mieux on a fini un soir au buffet asiatique à volonté, le moins cher et le moins « arnaque à touristes » finalement… Les souris fauchées pourront aussi boire un verre ou manger un gâteau au McDo/McCafé.

Petite histoire de Mala strana

Mala Strana est surnommé « la perle du baroque » en raison de l’unité architecturale dont est composé tout le quartier.

La plupart des architectes étaient italiens… comme bien souvent d’ailleurs !

Situé en dessous de la colline du château de Prague et de celle de Petřin (colline verdoyante où vont se promener les Pragois), il s’agissait d’un quartier de marchands et négociants allemands proches de la couronne.

Les habitants tchèques, eux,  vivaient plutôt dans la vieille ville de Prague.

Suite au terrible incendie de 1541 qui ravagea le quartier, Mala Strana fut remodelé en style Renaissance puis baroque lors des XVI et XVIIe siècles, tout en conservant le tracé des rues d’origine médiévale.

Le quartier ne bougea plus vraiment depuis. Il ne fut en effet que peu concerné par les travaux d’urbanisme des XIXe et XXe siècles.

Balade dans le quartier Mala Strana de Prague

On arrive ensuite sur Malostranské náměstí (place), toute jolie avec ses arcades (mais tout est beau dans le coin !) et hub du réseau de tram, bon à savoir…

On peut aussi venir à Mala Strana par la ligne A du métro, à l’arrêt « Malostranka », qui n’est pas juste à côté de la place contrairement à ce que son nom semble faire croire…

La balade jusqu’au pont est tout aussi sympa (quelques rues à voitures quand même) surtout si on passe par le beau jardin Wallenstein (voir plus bas).

À Mala Strana on trouve plusieurs ambassades, dont celles de France, quelques jolies places (dont celle de Malte) quelques musées :

  • musée Kafka,
  • musée Kampa
  • musée du KGB,
  • musée tchèque de la musique
quartier Mala Strana de Prague
quartier Mala Strana de Prague

On y trouve aussi le mur de John Lennon, symbole de liberté d’expression à l’époque communiste, où désormais on devine à peine le visage dessiné du célèbre Beatle !

Ce fut en tout cas un de mes quartiers préférés de Prague ! N’hésitez pas à vous éloigner des rues à touristes pour vraiment être plus tranquilles…

L’église Saint-Nicolas de Mala Strana

L’église Saint-Nicolas de Mala Strana est une très belle église baroque de Prague !

Bon un peu chargée, comme toutes les églises baroques…

Elle située au cœur du quartier de Mala Strana, derrière la place Malostranské.

Attention, entrée payante ! , fermeture vers 17 h.

Ayant du mal à visiter des églises à Prague (il y a souvent des concerts et les horaires sont plutôt réduits…) nous voulions tout de même voir celle-là, notée comme une des plus belles de la ville. Nous ne fûmes pas déçus !

Certes, amateurs de sobriété, passez votre chemin ! Amis du baroque, des fresques et des trompe-l’œil, c’est pour vous ! 😉

Contrairement au baroque italien, les couleurs du baroque d’Europe centrale sont plus claires et plus douces (c’est valable aussi pour les maisons et immeubles).

C’était d’ailleurs la première église baroque de cette partie de l’Europe que je visitais (depuis, je ne les compte plus !).

Le palais et le jardin Wallenstein (ou Valdštejn) de Prague

En redescendant de la station de métro Malostranska vers la place du même nom (plus loin donc, vous avez suivi) on arrive sur ce beau palais du XVIIe siècle, (10 rue Letenska) qui fut à l’époque un des plus grand de Prague !

Il est aujourd’hui le siège du Sénat et peut se visiter gratuitement le premier week-end de chaque mois (infos ici).

Son magnifique jardin en revanche est ouvert tous les jours en saison, jusqu’à 18 h (avril à juin) ou 19 h (juin à septembre). On notera l’étrange mur en stalactites qui imite une grotte !

Pas si connu que ça des touristes, on y est tranquille !

Île de Kampa

À gauche en arrivant du pont Charles se trouve une petite île formée par un bras mort de la Vltava (devenu un petit canal) où on peut encore voir de vieux moulins !

Ambiance agréable et romantique à Prague surtout le soir !

Son jardin au bord des rives de la Vtlava offre une superbe vue sur la vieille ville de Prague (surtout au coucher de soleil).

J’ai bien aimé la petite place Na Kampě, de forme biscornue, bordée de demeures anciennes mais simples.

Ici on se croirait plus dans une petite ville que dans une métropole ! Vraiment agréable…

Bon certes, Prague n’est pas non plus une ville si immense que ça 😉

Mala Strana est certainement un des quartiers les plus envoûtants de Prague !

On vous suggère donc ne pas l’oublier et de vous « perdre » (ce n’est pas bien grand) dans ses petites rues pavées… 🙂

Art nouveau à Prague dans les quartier de Nové Město et Josefov

S’il y a bien une ville qui comporte de nombreux et beaux édifices d’architecture Art nouveau, c’est Prague !

On en trouve un peu partout mais c’est surtout dans les quartiers de Nové Město et Josefov que l’on peut en admirer le plus… Petite balade en photos avec la souris ! 😉

La maison municipale de Prague

Située sur la place de la République, à la place de l’ancienne cour royale, elle jouxte la Tour Poudrière qui est la porte d’entrée vers la vieille ville.

La maison municipale de Prague fut construite entre 1905 et 1912, dans un style mêlant Art nouveau et néo-Renaissance/néo-baroque.

maison municipale de Prague
maison municipale de Prague

Il s’agissait d’une construction très moderne pour l’époque puisqu’on y trouvait chauffage et clim !

Aujourd’hui elle abrite des expos temporaires : nous avons pu y visiter une expo consacrée à Alfons Mucha, le maître des affiches Art nouveau, pragois d’origine mais parisien d’adoption !

Malheureusement photos interdites pendant l’expo et salles très bien surveillées…

On y trouve également des cafés-restos et la très belle salle de concert Smetana, dont nous avons pu prendre une photo « volée » (malheureusement sombre).

La maison municipale de Prague se visite avec un guide. Infos sur le site officiel.

Art nouveau à Josefov et dans la vieille ville de Prague

rue de Paris à Prague
rue de Paris à Prague

Comme expliqué plus haut, Josefov était l’ancien ghetto juif, remanié à la fin du XIXe siècle afin d’établir des axes droits et plus larges.

La plupart de nouveaux immeubles construits le furent en style Art nouveau (tendance Jugendstil, la branche allemande de l’Art nouveau) ou bien historicistes (mélange de différents genres et époques qui tend vers l’Art nouveau).

L’axe principal du quartier est la rue de Paris, une des plus élégantes de Prague.

Elle part de la place principale de la vieille ville pour rejoindre la Vltava. On y trouve d’ailleurs plusieurs boutiques de luxe…

Les rues autour sont elles aussi très jolies et c’est un vrai régal pour les yeux si on aime ce style d’architecture !

Malheureusement le jour où nous avons visité le quartier, il pleuvait… On n’a décidément pas de chance avec les quartiers Art nouveau, souvent visités par mauvais temps !

On trouve aussi quelques exemples d’architecture Art nouveau ou historiciste ailleurs dans la vieille ville, mais surtout près de Josefov ou de la place de la République. Je suis fan ! 🙂

Le quartier de Nové Město de Prague


Afficher une carte plus grande

gare principale de Prague
gare principale de Prague

Si Nové Město signifie « nouvelle ville », il ne faut pas s’attendre à y trouver des édifices (trop) modernes !

En effet, cette ville nouvelle vu le jour en 1348 sur ordre de Charles IV (le roi le plus célèbre de Bohême), quand la vieille ville commençait à se sentir à l’étroit dans ses remparts…

Nové Město était une commune indépendante avant son rattachement à Prague au XVIIIe siècle. Elle possédait donc son propre hôtel de ville (nous sommes d’ailleurs passés devant).

Dès le début, Nové Město faisait déjà le double de superficie de Stare Město, la vieille ville !

Aujourd’hui il ne reste plus grand-chose des bâtiments de cette époque. La « ville nouvelle » arbore plutôt un look Renaissance, baroque, XIXe, Belle Époque…

On y trouve de nombreux édifices Art nouveau ou historicistes, notamment la gare principale de Prague (en rénovation à l’époque, elle en avait bien besoin !).

C’est un quartier sympathique et animé où il fait bon flâner.

Aujourd’hui la « ville nouvelle » de Prague a bien grandi et nous n’avons donc pas pu la parcourir en entier (ce sera pour une prochaine fois, on y tient !)

La place Venceslas (Vaclavské Naměsti) de Prague

La place Venceslas constitue le cœur commerçant de ce quartier de Prague, avec plusieurs boutiques de chaînes internationales et un centre commercial. Malgré le nom, elle ressemble plus à une avenue qu’à une place, vue sa forme…

Tout au fond se trouve le Musée National (fermé pour travaux à l’époque…).

On notera le bel hôtel Europa. Clin d’œil au magasin Bata, car si vous ne le saviez pas, la marque est tchèque !

Les autres rues principales du quartiers sont

  • la rue Narodni (rue nationale), où l’on trouve notamment la maison Topic, de style Sécession, et le palais Adria, seul témoignage du « rondo-cubisme »,
  • et la rue Na Přikopě, piétonne.
magasin Novak à Prague
magasin Novak à Prague

J’ai aussi remarqué magasin U Novaku, édifice Art nouveau qui rappelle les styles français et belge et Guimard et Horta. Vraiment beau !

Vers la Vtlava, collé à l‘Opéra, on ne peut que remarquer le Nouveau théâtre national de Prague, un bloc de verre pour le moins détonant dans cet environnement plutôt ancien !

On peut visiter plusieurs musées dans le quartier, comme le musée Mucha, du Communisme… (encore une fois, le temps n’étant pas extensible, ce sera pour une prochaine fois en ce qui nous concerne).

On trouve aussi la place Charles, qui ressemble plus à un espace vert qu’à une place.

S’y situent l’ancien hôtel de ville du quartier et la belle église baroque Saint-Ignace.

Le quai Masaryk et alentours

quais Masaryk à Prague
quais Masaryk à Prague

Toujours situé dans Nové Město, le quai Masaryk de Prague mérite qu’on s’y attarde !

Il s’agit d’un magnifique alignement d’immeubles Art nouveau, Sécession, néo-baroques, néo-Renaissance… Tout est bien restauré et les couleurs magnifiques !

Aucune faute de goût, ce qui confère à Prague un des plus paysages fluviaux d’Europe (oui, tous les quais de la Vltava sont pas mal !).

La maison qui danse à Prague
La maison qui danse à Prague

On peut accéder à une petite île-parc (île Slovansky) en face, pour admirer la vue sur le quai (et en face).

Les Pragois s’y promènent et les enfants jouent, plutôt sympa cet îlot de verdure en plein centre  de Prague !

Plus haut se trouve l’ancien château d’eau et son clocher à bulbe, le tout est vraiment très agréable.

J’ai beaucoup aimé cet petite balade dans ce coin de Prague !

Encore plus bas, vers le quai Rašinovo, on ne peut que remarquer l’originale maison dansante de Prague.

Cet étonnant édifice a été conçu par l’architecte américain Frank Gehry, aussi surnommé Ginger et Fred (pour Ginger Rogers et Fred Astaire).

Ça tranche, mais j’adhère ! Et vous ? 😉

 

Vinohrady et ses cimetières

Comme nous l’avons dit plus haut, nous logions dans le quartier de Vinohrady, ancien vignoble de Prague et plutôt résidentiel.

Nous avons donc pu voir là où vivaient les pragois (ils ne logent plus vraiment dans la vieille ville…) et trouver des petits restos loin des axes touristiques.

Le début du quartier possède un certain charme mais nous n’avons pas vraiment eu l’occasion de nous y balader à pied (mais en tram, oui !) donc pas de photos pour cette fois.

En revanche nous avons fait un tour de notre pâté d’immeubles et surtout de ces cimetières, notamment le grand cimetière d’Olšanska de Prague.

Il se présente plus comme un lieu de balade, avec de la verdure et des arbres (comme souvent dans cette partie de l’Europe),

Nous avons jeté un œil au cimetière juif (qui ferme tôt…) pour voir la tombe du célèbre Kafka.

Vinohrady

Cimetière d’Olšanska

Cimetière juif

Avis de la souris sur Prague

En résumé, Prague fut une fabuleuse découverte et nous la considérons à ce jour comme une des plus belles villes d’Europe (voire du monde…). On ne peut que vous conseiller de la visiter ! 🙂

Dommage par contre qu’il y ait autant de touristes, mais vu la beauté de la ville on ne peut pas leur reprocher de souhaiter la découvrir.

Poursuivez votre séjour en République tchèque en découvrant Brno, deuxième ville du Pays

Découvrez également Olomouc, véritable « petit Prague ».

Découvrez également Bratislava, la capitale slovaque

Et pourquoi pas Vienne, en Autriche ?

5/5 - (15 votes)

4 thoughts on “Que visiter, que voir, que faire à Prague en 1, 2, 3, 4, 5 jours”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *