Île-de-France

Que visiter, que faire à Paris en 1,2,3,4,5,6 ou 7 jours

Paris, capitale de la France, compte 2,2 millions d’habitants dans ses limites administratives relativement étroites, mais plus de 11 millions d’habitants dans le Grand Paris, et constitue une des quatre grandes mégapoles européennes de plus de dix millions d’habitants avec Moscou, Istanbul et Londres.

Elle est une des villes les plus touristiques du monde par son riche patrimoine et les souvenirs de l’histoire de France, mais également des grands noms de la littérature ou de l’art, qui lui confèrent une aura certaine.

Que voir à Paris ? Quelles sont les choses à faire à Paris en 1 jour ? Comment visiter Paris en 2 jours ou 3 jours ? Suivez la souris !

Connaissant très bien la ville, je ne la présenterai pas simplement comme une destination de voyage parmi d’autres en Europe.

Mais je vous proposerai progressivement dans une série d’articles, d’aborder divers aspects de la ville, dont les plus insolites qui ne figurent pas forcément dans les guides, et vous livrerai mes bonnes adresses pour vous régaler, toujours au tarif « sans dents » !

Car bien que considérée comme une ville chère, ce qu’elle est, on peut tout à fait y loger pour un prix très compétitif (moins de 50 € la nuit un studio en cherchant bien, si, si) et goûter à différentes cuisines du monde pour moins de 40 € le repas à deux, quand on sait trouver les bonnes adresses loin des attrape-touristes. Suivez la souris ! 😉

De nouveaux articles sont publiés chaque semaine, découvrez-les dans la catégorie Ile-de-France du site. 🙂

Plan de Paris


Voir une carte plus grande

Se rendre à Paris depuis les aéroports

Bien entendu, comme hub majeur du trafic aérien de la planète, se rendre à Paris est assez simple de la plupart des villes du monde. Les choses se compliquent plus entre les aéroports et le centre de Paris, les transports offerts sur cette liaison étant loin d’égaler d’autres services équivalents d’autres capitales…

Le moyen le plus sûr et moins onéreux reste le bus Orlybus (9,50 € le trajet en 2022) et dans une moindre mesure Roissybus (13,70 € le trajet, soit un peu plus que le train pour un temps de trajet bien plus long) selon l’aéroport concerné, Orly ou Charles-de-Gaulle.

Depuis l’aéroport Charles-de-Gaulle

Depuis CDG, le train (RER B) est plus pertinent et rapide en fonction de votre destination (comptez 10,30 € le trajet jusqu’à n’importe quelle station de métro et 40 mn depuis Châtelet)

Mais prenez garde à la fiabilité très aléatoire du RER B, trop souvent en grève ou subitement interrompu pour diverses causes (panne, colis suspect…) !

Sans compter la délinquance surtout dans la partie nord : privilégiez les trains semi-directs Roissy – Gare du Nord quand ils circulent, seulement aux heures creuses, et surveillez vos valises…

Depuis l’aéroport d’Orly

Depuis Orly, même remarque, et il faut ajouter le coût d’Orlyval, qui relie l’aéroport à la gare d’Antony (du même RER B), comptez 12,10 € jusqu’à Paris.

Une alternative un peu longue mais bien plus économique pour les fauchés : le tramway T7, qui circule sous le terminal sud, relie l’aéroport au terminus Villejuif de la ligne 7 du métro. Comptez alors au moins 50 mn depuis Châtelet mais seulement le coût de deux tickets de métro (2 x 1,80 €, ou moins par carnet de dix)…

Depuis l’aéroport de Beauvais

Le TER Paris - Beauvais en gare de Paris-Nord
Le TER Paris – Beauvais en gare de Paris-Nord

Situé à 80 km au nord de Paris, l’aéroport de Beauvais est essentiellement desservi par Ryanair.

Connaissant bien les lieux, je vous explique tout dans cet article indispensable ! 😉

Comment se déplacer à Paris

Il est particulièrement aisé de se déplacer dans la ville (administrative dite « intra-muros ») de Paris, grâce au réseau de métro, très dense avec ses 16 lignes et doté de nombreux arrêts. Presqu’aucun lieu de la ville n’est situé à plus d’un kilomètre d’une station, et le plus fréquemment à moins de 500 m.

Le réseau de bus complète le réseau de métro, avec pour intérêt majeur de voir le paysage, mais le défaut d’être lent et de plus en plus irrégulier (merci madame Hidalgo).

La ville est également parcourue à ses limites extérieures par la ligne T3 du tramway (mais il n’existe aucune ligne dans le centre), les autres lignes de la région étant toutes situées en banlieue.

Enfin le métro est secondé par le RER (réseau express régional), qui permet de traverser la ville plus rapidement, mais permet surtout de desservir l’agglomération, avec le réseau Transilien, ensemble de lignes de trains de banlieue complétant le maillage mais ne traversant pas le centre, car s’achevant dans les grandes gares têtes de ligne.

La plupart des touristes n’auront pas l’occasion d’aller en banlieue, hormis à Versailles ou à Disneyland, très bien reliés au centre par le RER, hormis dans le cadre de plus longs séjours qui permettent alors de découvrir de nombreux lieux intéressants situés en périphérie : plusieurs châteaux majeurs, de beaux parcs comme Saint-Cloud ou Sceaux, la basilique de Saint-Denis, le village des peintres d’Auvers-sur-Oise, la manufacture et le musée de Sèvres, le château et la forêt de Fontainebleau, la ville médiévale de Provins, etc.

Les transports sont relativement peu chers comparativement au niveau de vie du pays, nettement moins qu’en Europe du nord ou au Royaume-Uni par exemple (ceux de Londres sont au moins deux fois plus onéreux).

On peut circuler sur tout le réseau du métro, dans Paris intra-muros ou non, avec un simple « ticket t » vendu 1,80 € ou 1,41 € en achetant dix tickets (14,10 €, validité infinie) pour une durée d’1 h 30.

L’emprunt du RER est possible, mais uniquement dans les limites de Paris : au-delà, c’est la tarification banlieue qui s’applique. Les mêmes tickets permettent d’utiliser le réseau de bus et tramway, mais attention : contrairement à de nombreuses villes, on ne peut enchainer un trajet souterrain (métro et RER) et un trajet en bus ou tram avec un seul ticket, il faudra repayer !

Sur le réseau de surface (bus et tram), à Paris ou en banlieue, vous pouvez enchainer autant de correspondances que souhaitez, dans la limite d’1 h 30 entre la première et la dernière validation.

Pour un plus long séjour et des voyages quotidiens, mieux vaut privilégier un abonnement Navigo.

Il est à charger sur une carte nominative « Navigo découverte » qu’il faut acheter 5 € à n’importe quel guichet ferroviaire si vous ne résidez pas dans la région Ile-de-France (prévoyez une photo d’identité format 25 x 30mm).

En 2022 le forfait hebdomadaire coûte 22,80 € et le forfait mensuel 75,20 €.

Depuis 2015, il n’existe plus de zones, vous aurez donc accès à l’ensemble des lignes de transports en commun de la région, à la seule exception d’Orlyval.

En revanche, les abonnements, à la semaine ou au mois, sont d’une « flexibilité » très française : ils sont valables par semaine ou mois civil, et non pour une période de 7 ou 30 jours, les touristes « n’ont qu’à arriver le bon jour ! »

Que visiter, que faire à Paris

La plupart des parisiens n’ont jamais visité l’ensemble des musées et monuments de la ville et encore moins des alentours, tant ils sont nombreux !

De plus, Paris reste une des villes du monde offrant un programme culturel les plus riches, l’année étant ponctuée de nombreuses grandes expositions thématiques, dont les plus célèbres se déroulent au Grand Palais.

Un séjour limité ne permet donc que d’en voir les lieux les plus célèbres (avec les hordes de touristes choisissant le même parcours !), délaissant malheureusement tous les autres (bien plus calmes sans être forcément moins intéressants).

Je vous propose donc de découvrir d’autres lieux moins connus, vous précise quand visiter les musées les plus célèbres (car il y a les bonnes périodes et les très mauvaises !) et bien entendu de découvrir l’Art nouveau à travers la ville.

Afin de vous éviter au maximum la foule et de favoriser de bonnes conditions de visite, je vous propose de découvrir quand visiter les grands musées parisiens.

Découvrez également la liste des ouvertures nocturnes des musées de Paris ou encore la liste complète des musées et monuments gratuits pour les chômeurs en Île-de-France.

La visite des nombreux musées peut en revanche vite atteindre un budget conséquent si vous avez plus de 25 ans et si vous souhaitez en visiter plusieurs, car hormis les musées municipaux de la ville, l’essentiel des musées est payant et même de plus en plus cher !

Il existe une carte, la « Paris museum pass« , qui permet une entrée libre et sans attente (accès coupe-file) dans la plupart des musées et monuments de Paris et de ses environs.

Si rentabiliser cette carte sur deux jours est presque impossible à moins d’effectuer un marathon à la chinoise (!), elle peut être intéressante pour 4 et surtout 6 jours (obligatoirement consécutifs), surtout dans les grandes institutions onéreuses que sont le Louvre, Orsay, le centre Pompidou ou encore le château de Versailles.

Attention aux jours de fermeture en activant la carte (surtout le mardi)…

Où manger à Paris

Paris compte de nombreux restaurants (près de 3000 !) permettant de faire un tour de France et même un tour du monde !

Mais, sauf exception, ils ne sont pas particulièrement économiques pour les touristes à petit budget…

On peut pourtant faire un repas à deux pour moins de 30 ou 40 € et c’est là qu’intervient le bon plan de la souris : découvrez The Fork/lafourchette ! 😉

Ce site de réservation en ligne permet de dénicher de nombreux restos par catégorie (cuisine, quartier, prix) avec des notes attribuées par les visiteurs pour mieux en estimer la qualité.

Mais surtout, il offre des réductions jusqu’à 50 % sur les repas ! (en général hors boissons) L’occasion de se faire plaisir à budget très contenu…

Suivez les conseils de la souris futée ! 😉

Rate this post