Que visiter et voir à Moscou en 3,4,5,7 jours : préparer son voyage

appartement à Moscou

Que voir et que visiter lors de votre voyage à Moscou ? La capitale de la Fédération de Russie regorge de lieux à voir, pas toujours facile de s’y retrouver lors d’un premier séjour, surtout avec peu de temps !

Vous vous demandez donc que faire si vous restez 3,4,5,6 ou même 7 jours ? Pas de panique, la souris est là pour vous aider ! Après 15 jours à Moscou, je peux vous donner des pistes !

Je vous propose un petit programme qui pourra être adapté à vos goûts, en tenant bien sûr compte de la météo, durée du jour, jour de fermeture des monuments, etc.

N’aimant pas les voyages avec un rythme de marathon à la chinoise, je préfère établir un programme réaliste, en tenant compte des distances et des liaisons entre les points d’intérêt.

Attention : Moscou est vraiment une grande ville ! Si l’hypercentre touristique, autour de la place Rouge, n’est pas si grand, de nombreux points d’intérêt sont dispersés plus loin et les distances à parcourir sont longues et parfois trompeuses.

Je ne fais que vous donner des pistes, d’après mon expérience, soyez bien sûr libre de « mixer » le programme selon vos priorités, votre lieu de résidence, etc.

Je vous livre aussi toutes les infos pratiques pour préparer votre voyage à Moscou : quand partir, comment y aller, quel budget, où loger, comment se déplacer… Suivez la guide !





Sommaire

Jour 1 : La place Rouge, le Kitaï-gorod et les alentours

Pour moi, rien de mieux qu’une balade en ville pour mieux la découvrir !

La place Rouge et Saint-Basile

place Rouge de MoscouLa place Rouge est probablement LA place la plus connue de toute la Russie, et clairement, on vient à Moscou pour ça !

Au cœur de l’hyper-centre de Moscou, il est pratique de découvrir la ville à partir de là.

Familiarisez-vous avec ses monuments, profitez de l’ambiance !

Vous pouvez visiter la cathédrale Saint-Basile-le-Bienheureux (comptez environ 30-45 mn) puis aller faire un tour au célèbre GOUM, le grand magasin.

Si désormais il abrite surtout des boutiques de luxe, son architecture vaut le détour, et on peut y déguster des boissons typiquement russes comme le kvas, ou bien des glaces (russes, bien sûr).

Il est possible de manger dans sa cafétéria (stolovaya 57) ou dans une crêperie plutôt typique !

Découvrez tous les monuments de la place Rouge

Et en particulier Saint-Basile-le-Bienheureux

bulbes de la cathedrale-saint-basile

Le Kitaï-gorod et le parc Zariadié

parc Zariadié à MoscouAprès la place Rouge, empruntez la rue Varvarka, la « rue des bulbes », qui longe le récent parc Zariadié. Cette jolie rue comporte plusieurs églises, c’est très joli !

Allez flâner dans le parc et admirez la vue sur le Kremlin depuis sa passerelle suspendue au-dessus de la Moskova.

Plusieurs activités sont proposées dans le parc, à vous de voir le temps que vous souhaitez y passer !

Flânez ensuite dans les autres rues du Kitaï-gorod, le plus ancien quartier de Moscou, même si les bâtiments encore présentes datent plutôt du 19e siècle (merci Napoléon, puis merci Staline !).

La rue Nikolskaya est très touristique mais vraiment agréable à l’œil ! Vous trouverez de quoi effectuer une petite pause parmi les nombreuses chaines ou autres établissements.

Ne manquez pas non plus de grimper sur le toit-terrasse du grand magasin pour enfants et d’admirer la plus belle vue sur le centre de Moscou !

Bien sûr, passez également devant le théâtre Bolchoï.

Découvrez le Kitaï-gorod en photos

Découvrez la plus belle vue sur le centre de Moscou

La rue Tverskaya et ses alentours (en option)

moscou rue tverskayaSi vous avez encore du temps et des forces, je vous suggère alors de vous engouffrer dans les petites rues derrière le théâtre, dans le quartier du Tverskoï, majoritairement piéton et très commerçant, à l’architecture très jolie.

On y trouve également deux sympathiques monastères.

Vous pourrez prendre la rue Tverskaya, les « Champs-Elysées » moscovites, pour découvrir l’épicerie fine Elisseïev, à la superbe décoration, et pourquoi pas repartir avec quelques achats

Un peu plus haut, au niveau de la place Pouchkine, allez déguster un chocolat chaud bien mérité dans le café du même nom !

Cette balade peut également s’effectuer dans l’autre sens, pour découvrir la place Rouge à la tombée du jour, encore plus belle ! Bien sûr, rien ne vous empêche d’y retourner !

Découvrez la rue Tverskaya et son quartier

café Pouchkine Moscou

au Café Pouchkine

Jour 2 : le Kremlin, la cathédrale du Christ-Sauveur et la rue Arbat

Le Kremlin

vue sur le Kremlin de MoscouAvec la place Rouge, c’est LE monument le plus visité de la capitale russe. Et pour cause !

Lieu de pouvoir et d’histoire, il fait rêver bon nombre de touristes. Je dois avouer que c’est très beau. Impensable d’aller à Moscou sans visiter son Kremlin !

Attention, le Kremlin est fermé le jeudi.

Comptez deux heures pour visiter la place des cathédrales et l’enceinte du Kremlin.

Il faut savoir qu’on accède à peu de bâtiments et qu’on ne peut pas circuler de partout librement ! Et non, peu de chances de rencontrer Vladimir ! 😉

Le Palais des Armures, grand musée du Kremlin, se visite avec un billet à part, à un horaire précis. L’entrée est également séparée. Comptez là aussi environ deux heures (photos interdites !).

Comptez donc entre 2 et 4h, selon si vous visitez le Palais des Armures ou pas…

Attention : il n’y a rien pour manger dans l’enceinte du Kremlin, il vous faudra donc ressortir entre la visite de la place des cathédrales et celle du Palais des Armures.

Découvrez tous les détails sur le Kremlin : infos pratiques, photos…

La cathédrale du Christ-Sauveur

Moscou cathedrale Christ SauveurUne fois la visite du Kremlin terminée, dirigez-vous vers la cathédrale du Christ-Sauveur, qui n’est pas très loin !

Il s’agit d’une des plus grandes  églises de Russie ! Détruite dans les années 1930 sur ordre de Staline, sa reconstruction à l’identique prit fin en 2000.

Impressionnante aussi bien dehors que dedans, on en prend plein la vue ! Ne manquez surtout pas sa crypte, décorée de jolies fresques… et bien moins de monde !

Il est également possible de grimper sur la colonnade pour jouir de la vue, mais apparemment, cela ne se fait qu’en groupe.

Vous pouvez ensuite traverser le pont des patriarches, la passerelle piétonne qui enjambe la Moskova, excellent spot pour admirer le Kremlin, de jour comme de nuit !

Découvrez la cathédrale du Christ-Sauveur

La rue Arbat et son quartier

rue arbatAllez, encore un petit effort ! Vous pouvez aisément remonter le boulevard Gogol, qui fait partie des anciens « jardins de ceinture », lieu de flânerie des Moscovites, pour atteindre la rue Arbat.

Cette rue est une des plus touristiques de la ville ! Piétonne, elle arbore une jolie architecture et de jolies couleurs.

Mais je dois avouer que je lui ai trouvé un côté trop « Disney », avec beaucoup trop de boutiques de souvenirs, et de chaînes (mais ça, c’est un peu partout à Moscou).

Cependant, elle est à voir… Ne manquez pas non plus de flâner dans les rues adjacentes, globalement tranquilles, et au cœur d’un quartier très huppé !

Pour le contraste, allez voir la rue Novy Arbat, gigantesque boulevard automobile sans charme !

Vous trouverez sans problème à dîner dans le quartier. Je vous recommande la chaîne Varenichnaya, qui propose des produits typiques et peu onéreux.

Découvrez la rue Arbat

Bonus : la station de métro Arbatskaya, sur la ligne 3, est une des plus belles de tout le réseau !

station de métro Arbatskaya à Moscou

Jour 3 : les Galeries Tretiakov et l’autre côté de la Moskova

Soyez prêts à découvrir de nouveaux quartiers, notamment ceux situés de l’autre côté de la Moskova (donc du Kremlin) et plonger au cœur de l’art russe (pour les fans d’art, évidemment).

La Galerie Tretiakov de Lavroushinsky et son quartier

église de la résurrection des tonneliers

église de la résurrection des tonneliers

Je vous propose donc de découvrir la Galerie Tretiakov, divisée en deux musées distincts pas trop éloignés… La Galerie Tretiakov de Lavroushinsky se situe à environ 2 km du Kremlin, soit 30 mn de marche.

Vous pouvez soit y aller à pied et découvrir une petite île sur la Moskova, soit prendre le métro.

Baladez-vous dans ce petit quartier vivant et agréable, autour du musée !

Non loin, ne manquez pas l’église-de-la-résurrection-des-tonnerliers, perle du baroque moscovite, et à deux pas du métro, l’église Saint-Clément, quelque peu différente des autres, car plus proche de l’architecture pétersbourgeoise !

Consacrez au moins 2h à la visite de la Galerie Tretiakov, voire 3h si vous êtes fans d’art ! Vous y découvrirez l’art russe, depuis les icônes jusqu’au au début du 20e siècle, en passant par les chefs-d’œuvre du 19e siècle !

Bon à savoir : la Galerie Tretiakov est fermée le lundi, et ouvre jusqu’à 21h les jeudis, vendredis et samedis.

entrée de la galarie Tretiakov

Découvrez les informations pratiques et la visite de la Galerie Tretiakov

Une fois la visite terminée, vous pouvez sans problème déjeuner dans ce quartier. La rue piétonne

Le parc Gorki et le parc des statues déchues

Moscou cimetiere de sculpturesVous pouvez aisément reprendre le métro jusqu’à la station Oktyabrskaya, ça tombe bien, c’est sur la même ligne ! (la 6).

De là, allez flâner dans le parc Gorki, un des plus importants de la ville, et offrant une « jolie » vue sur les rives de la Moskova. Oui bon, le panorama est très soviétique, mais ça fait aussi partie de l’intérêt de Moscou !

De l’autre côté du boulevard, vous découvrirez un lieu étonnant : le parc des statues déchues, ou bien le « cimetière de sculptures ». C’est là qu’ont été déposées plusieurs sculptures de l’époque communiste !

Découvrez le parc des statues déchues

La Nouvelle Galerie Tretiakov

nouvelle galerie Tretiakov de MoscouC’est dans ce parc que se trouve la Nouvelle Galerie Tretiakov, présentant l’art russe du 20e siècle, des avant-gardes au réalisme socialisme, jusqu’à l’art plus contemporain.

Bon à savoir : la visite est gratuite le mercredi après-midi ! Comptez entre 1h30 et 2h selon vos gouts. C’est plus petit que la première Galerie Tretiakov, mais on y trouve deux étages dédiées aux expositions temporaires.

Bonus : vous pouvez également faire un « petit » détour pour découvrir la jolie église de Saint-Jean-le-Guerrier et le beau bâtiment néo-russe de l’ambassade de France.

Balade le long de la Moskova

Repartez alors en direction de la cathédrale du Christ-Sauveur en longeant la Moskova et en traversant l’île. Petit conseil : arriver pour le coucher de soleil, plutôt pas mal !

Vous verrez la très contestée statue géante de Pierre le Grand ! Vous arriverez de nouveau sur le pont des patriarches, devant la cathédrale du Christ-Sauveur. De quoi admirer la vue sur le Kremlin sous une autre lumière ! Que ce soit au coucher de soleil ou de nuit, c’est pas mal !

moskova et statue de Pierre le Grand

vue sur le Kremlin

Jour 4 : le couvent de Novodievitchi, maison de Tolstoï et Izmaïlovo

J’espère que vous restez plus de 3 jours à Moscou, car c’est vraiment peu pour découvrir la ville ! Vous voilà donc prêts à approfondir !

Couvent et cimetière de Novodievitchi

vue sur le couvent novodievitchi depuis l'étangCe couvent-monastère fortifié fait partie des incontournables de Moscou ! Si les musées ne vous intéressent pas du tout, n’hésitez pas à le visiter le troisième jour, si vous restez finalement peu de temps.

Sa visite sera cependant plus rapide qu’auparavant, le couvent étant actuellement en travaux de rénovation, qui devraient se prolonger jusqu’en 2022…

Impossible donc de visiter sa fameuse cathédrale !

Vous pouvez donc en faire le tour, visiter une autre église encore ouverte, et découvrir son cimetière (entrée gratuite), où sont inhumées bon nombre de célébrités russes (chefs d’état, musiciens, écrivains, scientifiques…).

Ne manquez pas la vue sur l’enceinte du couvent depuis l’étang, juste devant !

Tout savoir sur le couvent et le cimetière de Novodievitchi

L’église Saint-Nicolas-des-Tisserands

Reprenez la ligne 1 sur une station et descendez à Park Koultoury. Cette belle église se situe à 5 minutes à pied et mérite le détour ! Considérée comme une des plus belles de la ville, je l’ai vraiment bien aimée !

Moscou Saint Nicolas des Tisserands

La maison de Tolstoï (en option)

N’hésitez pas à marcher une dizaine de minutes pour aller visiter la maison du célèbre auteur russe ! Qu’on soit fan ou pas, il s’agit surtout de découvrir une des rares maisons en bois subsistant dans la ville.

Vous y verrez comment vivait l’auteur de Guerre et Paix. En tant que Français, nous avons eu un très bon accueil à la caisse, même si à l’intérieur on se serait cru au milieu de gardiennes de prison, hum. Mais la visite fut intéressante !

Plus d’infos sur la maison de Tolstoï

Moscou maison de Tolstoi

Le marché aux puces d’Izmaïlovo et son faux Kremlin

Partons cette fois vers une destination aussi insolite qu’incontournable ! Reprenez le métro et changez pour la ligne 3 (correspondance entre Okhatny Riad et Ploschad Revolioutsii).

Découvrez au passage la superbe station de la ligne 3 et son célèbre monument au chien, véritable porte-bonheur !

museau du chien dans la station Ploschad revolioutsi

Descendez à la station Partizanskaya . Pour info, les deux stations précédentes valent le détour ! Découvrez la liste de toutes les plus belles stations de métro de Moscou.

kremlin-izmailovo-moscouVous découvrirez alors un lieu étonnant et complètement fantaisiste pour nous, touristes « occidentaux ».

Un marché aux puces et aux souvenirs (préparez le porte-monnaie), mais surtout la reconstitution d’un Kremlin à l’architecture typiquement russe, avec ses palais et église en bois !

Étonnant, pas mal fait, mais il faut l’avouer, un brin kitsch, on retrouve là bien l’âme russe !

Vous y croiserez les locaux venus de faire prendre en photo ou se marier (un vrai Las Vegas local !) et les touristes venus acheter des souvenirs « typiques », le tout dans un véritable décor de conte de fées !

A voir, avec bien sûr le recul nécessaire…

Le temps à passer sur place est variable, le site comportant également plusieurs petits musées, mais surtout à destination du public russophone.

Bon à savoir : le mieux est d’y aller le week-end, surtout le samedi, quand le marché des antiquaires est ouvert. Mais pour plus de tranquillité, allez-y en semaine (il y a foule !).

Découvrez le marché aux puces d’Izamaïlovo et son Kremlin

Bonus : baladez-vous sur l’île en face, qui abrite un ancien monastère reconverti en musée. Cela fait du bien de se mettre eu vert, et vous y côtoierez les familles locales venus se promener !

De plus, la vue sur le « kremlin » est sublime ! Une vraie carte postale où une véritable image de rêve !

Kremlin d'Izmailovo vu du lac

Jour 5 : le parc de Kolomenskoye (Tsaritsyno en option)

église de l'Ascension de Kolomenskoye à MoscouVoilà, après ces quatre journées quand même bien remplies, je vous propose de sortir un peu du centre pour vous mettre au vert dans cet agréable parc comportant des monuments inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO.

A une vingtaine de minutes du centre de Moscou, sur la ligne 2, ce très grand parc comporte une des plus vieilles églises de Moscou : l’église de l’Ascension. Elle servit de « prototype » à de nombreuses autres églises.

On retrouve dans le parc d’autres édifices religieux ainsi qu’un musée de plein-air comportant des bâtiments en bois provenant de différentes régions de Russie.

Clou de la visite : l’étonnant palais en bois ! Reconstitution du palais du tsar Alexis (père de Pierre le Grand), il arbore vraiment un look de château de conte de fées et offre une décoration bien différente de la plupart des palais que vous pourrez visiter en Russie !

palais de Kolomenskoye

Vous pouvez arriver par une station de métro d’un côté, traverser le parc, et repartir par la station suivante (ou précédente).

Vous pouvez ne passer qu’une demi-journée dans le parc ou bien y flâner une journée entière, au choix !

Bon à savoir : le palais est fermé le lundi, et je vous conseille également d’éviter le samedi pour la visite du palais, qui sert d’écrin aux photos de jeunes mariés…

Tout savoir sur le parc et le palais de Kolomenskoye

Le parc et palais de Tsaritsyno

palais de tsaritsyno à MoscouA seulement deux stations de métro de Kolomenskoye, il s’agit d’un ancien domaine impérial, au look très différent !

D’influence néo-gothique version russe, le palais resta longtemps inachevé.

S’il vous reste du temps après la visite de Kolomenskoye, pourquoi ne pas aller y faire un tour ?

Il est très agréable de s’y balader et d’admirer l’architecture des bâtiments. Vous pouvez également visiter le palais, même si c’est selon moi plus optionnel.

J’y étais un dimanche de beau temps, au milieu des familles moscovites, et j’ai pu assister à un festival de musique de plein-air. Vraiment un très bon moment authentique !

Tout savoir sur Tsaritsyno

Jour 6 : monastère Donskoï, VDNKh et le musée des Cosmonautes

Monastère Donskoï

cathédrale du monastère DonskoïLe couvent de Novodievitchi étant actuellement en travaux, je trouve dommage de ne pas voir du tout un authentique monastère russe à Moscou !

Le monastère Donskoï fut un véritable coup de cœur, et avec un peu de temps dans la capitale, je le recommande chaudement !

Situé à dix minutes de marche du métro Shabolovskaya sur la ligne 6, il est assez facile d’accès !

Vous découvrirez un nouvel havre de paix au milieu des églises, de la verdure, et de son cimetière. C’est d’ailleurs là que repose Soljenitsine !

Sa cathédrale, très belle, comporte une des plus grandes iconostases de Moscou ! Bref, allez-y !

Découvrez Donskoï ainsi que mes autres monastères moscovites préférés

Le parc panrusse des expositions ou VDNKh

fontaine de l'amitié entre les peuplesVous pouvez alors reprendre la ligne 6 du métro jusqu’à la station VDNKh. Pratique, même si je ne vais pas vous mentir, ce n’est pas pile à côté. Mais le métro moscovite est rapide ! Vous y serez en une vingtaine de minutes.

Créé en 1939 sur ordre de Staline, il était dédié aux expositions agricoles de l’époque.

Il fut transformé vingt ans plus tard en un lieu consacré à la gloire des réalisations économiques, scientifiques et technologiques de l’URSS.

Il fut superbement restauré récemment, et on admire l’architecture des pavillons mais également les très jolies fontaines, spot photos par excellence !

Voilà un moyen de plonger au cœur du Moscou soviétique mais également de découvrir un endroit typique où viennent flâner les Moscovites. J’ai adoré !

Ne manquez pas non plus les alentours, avec notamment le monument de l’Ouvrier et la Kolkhozienne.

Découvrez le VDNKh

Le musée des Cosmonautes (musée mémorial de l’astronautique)

Situé avant l’entrée du parc VDNKh, sous le socle du monument aux Conquérants de l’espace. Il retrace l’évolution de la conquête spatiale et présente divers objets, éléments de station spatiale et fusée, etc.

Je n’ai hélas pas pu le visiter car il était en travaux lors de mon passage, mais il est vraiment sur ma liste ! Ça change un peu des musées d’art…

monument aux conquérants de l'espace à moscou

Jour 7 : à vous de choisir !

Voilà, vous avez vu une bonne partie des intérêts « touristiques » de la capitale russe, mais Moscou étant une ville géante, il vous en reste encore beaucoup à découvrir !

Je vous laisse choisir et vous propose une petite liste de suggestions !

Autour de l’étang des patriarches et la maison de Gorki

Moscou maison de GorkiSi vous voulez encore vous balader et découvrir de nouveaux quartiers moscovites, cette balade est plutôt sympathique !

Dans un quartier assez central mais demeuré tranquille, vous pourrez vous promener loin du tumulte automobile (enfin presque…) et admirer plusieurs bâtiments Art nouveau.

Le clou de la visite étant la maison de Gorki, écrivain « ami » de Staline. Mais ici, c’est surtout l’architecture Art nouveau de la maison qui m’a intéressée !

Hélas, j’ai effectué cette balade par mauvais temps, je recommande plutôt de choisir un jour un peu plus ensoleillé.

Découvrez la balade en photos

Le musée des Beaux-arts Pouchkine

Il est à Moscou ce que l’Ermitage est à Saint-Pétersbourg : un grand musée dédié à l’art occidental et à l’Antiquité. Il se compose de plusieurs bâtiments, visitables séparément.

Tout comme à Saint-Pétersbourg, un bâtiment est dédié à l’art européen de la fin du 19e siècle et début du 20e, avec notamment les impressionnistes ou les avant-gardistes tels que Picasso, Matisse, Braque etc.

Il devrait ravir les fans d’art !

Excursion à Serguiev Possad

Serguiev Possad

©CC BY-SA 3.0 Sergueï Dankous

Il est peut-être temps de quitter Moscou pour découvrir un peu ses alentours !

Serguiev Possad est à environ 1h de train (express, sinon 1h30 de train de banlieue) et abrite la laure de la Trinité-Saint-Serge, grand monastère orthodoxe, considéré un peu comme le Vatican local !

Si ses bulbes peuvent faire rêver et méritent sans doute le déplacement, attention, il est très fréquenté en saison, entre pèlerins et touristes, en particulier les groupes d’asiatiques !

J’ai donc décidé d’attendre un prochain séjour hors saison pour le découvrir, et ne vous en parlerai pas plus pour le moment…

Monastère Novospassky

vue sur les bulbes et le clocher du monastère novospasskySi la foule vous rebute, vous pouvez toujours faire comme moi, et aller découvrir ce joli monastère !

Là encore, il s’agit d’un véritable havre de paix au milieu d’un « authentique » quartier soviétique.

Il ressemble un peu à la laure de Serguiev Possad, mais en plus petit bien sûr ! Et donc beaucoup plus tranquille ! Sa cathédrale abrite de magnifiques fresques, je me suis régalée !

Ne manquez pas de goûter aux produits locaux monastiques dans la petite cantine, à prix défiant toute concurrence !

Plus de détails sur le monastère Novospassky

Et bien sûr, si vous restez sept jours, vous pouvez tout simplement prendre plus le temps de flâner et alléger le programme des jours précédents ! Entre les distances de marche et les parcours en métro, nulle doute que vous serez bien fatigués !

Voilà, j’espère que ce petit programme vous aura aidé à planifier votre voyage ! 😉

Passons maintenant aux informations pratiques pour préparer votre voyage !

Quand partir visiter Moscou ?

La Russie subit un climat continental avec de fortes variations de températures selon les saisons, très marquées à Moscou.

L’été

parc de tsaritsyno

parc en été

Les étés sont globalement ensoleillés même s’il y a toujours des risques d’orage ! Les températures peuvent être élevées, entre 30 et 35, voire plus certains étés.

En pleine ville, avec la pollution, cela peut être étouffant ! N’hésitez donc pas à flâner dans les parcs…

Bien sûr, il s’agit de la saison le plus touristique, préparez donc vous à faire la queue pour visiter les monuments majeurs, et à payer plus cher vos hébergements, etc…

Septembre est une bonne alternative : moins de touristes, peu de risques de fortes chaleurs, et il reste encore de belles journées. Attention, le temps reste instable…

J’y suis allée deux fois ce mois-là, la première année j’ai subis de grosses variations de climat, la seconde année, j’ai eu du temps globalement ensoleillé et des températures douces.

L’automne

Cette saison offre de jolies couleurs pour visiter les parcs, mais il commence à faire frais, gris, et les journées sont raccourcies. Peu de touristes.

L’hiver

novodievitchi sous la neigeLa Russie sous la neige, ça fait rêver ! Mais attention, à Moscou, cela veut aussi dire grisaille quasi permanente, tempêtes de neige éventuelles… et en ville, patauger dans la gadoue !

Mais voir les monastères, parcs, le Kremlin, ou la place Rouge sous la neige, c’est féérique ! Pour profiter d’une durée du jour plus importante et de la neige quasi assurée, privilégiez la période de fin janvier à fin février.

La période de noël et jour de l’an (le Noël orthodoxe se célèbre le 7 janvier !) reste assez prisée.

Moscou est célèbre pour la beauté de ses décorations et ses marchés de noël, surtout sur la place Rouge. Le feu d’artifice du nouvel an également ! Mais attention, le jour se lève tard et la nuit arrive vite… C’est aussi une période à forte affluence touristique !

Le printemps

Évitez surtout la période de « dégel », entre mi-mars et mi-avril, qui n’est vraiment pas agréable du tout ! Et attention encore, le mois de mai peut être ensoleillé et doux, comme encore très froid et gris.

Si Saint-Pétersbourg est connu pour ses célèbres « nuits blanches », la situation géographique de Moscou est différente, et le soleil se couche plus tôt. Mais les journées sont assez longues pour bien en profiter. Cependant, vous ne serez pas tout seuls !

Faut-il un visa pour visiter Moscou ?

page du formulaire à remplir pour le visa russeEt oui, si vous êtes Français, Belges, Suisses, Québécois, pas moyen d’en réchapper ! Seules quelques nationalités sont exemptées du visa russe.

Il vous en coûtera entre 60 et 150€ environ.

Cette démarche quelque peu fastidieuse décourage de faire de Moscou une destination « week-end », hélas.

Découvrez toutes mes explications pour obtenir le visa russe

Quel budget prévoir pour visiter Moscou ?

Moscou a longtemps été considéré comme une ville « chère », mais je vous rassure, à part pour l’hébergement (et encore), ce n’est pas, ou plus le cas ! Le cours du rouble étant favorable aux voyageurs en provenance de la zone euro, il est tout à fait possible de visiter Moscou sans se ruiner !

Le plus gros budget restera à mettre dans les transports pour s’y rendre (j’en parle plus bas).

appartement "typique" à Moscou

appartement « typique » à Moscou

Pour l’hébergement, il est tout à fait possible de se loger pour moins de 50€/nuit, à condition de ne pas chercher à dormir à deux pas de la place Rouge !

Vous pourrez trouver des hébergements bon marché sur Airbnb par ex. Lors de mes deux séjours, j’ai payé respectivement 35 puis 25€/nuit, en étant tout de même bien placée !

Certes, ce n’était pas le grand luxe, mais j’ai apprécié mes expériences dans des F1 « typiques » des époques soviétiques, et j’ai toujours été au calme et proche du métro.

Découvrez comment utiliser Airbnb et profitez d’un bon de réduction

En ce qui concerne le budget nourriture, Moscou est une ville qui conviendra à tous les budgets ! Il est largement possible de faire un bon repas pour moins de 30€… à deux !

Découvrez tous mes bons plans pour voyager pas cher à Moscou

Comment aller à Moscou

C’est là que le bât blesse ! Aucune option n’est vraiment économique. Moscou n’est pas desservi par les low-cost habituelles et même les compagnies régulières pratiquent des tarifs élevés.

En avion

C’est évidemment le plus simple ! Mais sachez qu’un vol direct, avec Air France ou Aeroflot, vous coutera dans les 400€ aller-retour !

Soit plus cher que pour aller à Saint-Pétersbourg… hum, pas donné.

Vous pouvez bien sûr trouver des vols moins chers avec correspondances ou en partant de Belgique ou de Suisse. N’hésitez pas à aller sur skyscanner par exemple, pour comparer !

Si vous visitez également Saint-Pétersbourg, le plus simple est d’effectuer un vol multi-destinations, mais attention, ça chiffrera quand même.

En train depuis Saint-Pétersbourg

train SapsanSi vous visitez les deux villes, vous serez amenés à relier les deux, logique !

Le plus rapide est d’effectuer le trajet en train Sapsan, le « TGV » russe, qui parcourt les 700 km de distance en moins de 4h.

Avec un AR à moins de 50€ (en classe éco) lors de mes deux voyages, je suis arrivée et repartie de Saint-Pétersbourg, aux vols bien moins chers !

Je n’ai donc jamais pris l’avion à Moscou. Sachez également qu’il est plus rapide de rejoindre l’aéroport de Saint-Pétersbourg (en taxi).

Il existe également un train de nuit entre les deux villes, la « Flèche rouge« , plus cher, mais certains préfèrent, pour ne pas perdre de temps et économiser une nuit d’hébergement.

ATTENTION, n’achetez pas votre billet sur des sites intermédiaires qui se prennent une bonne commission au passage ! Rendez-vous sur le site officiel des chemins de fer russes, même si pour le coup la procédure est un peu ch… compliquée !

Il faudra vous inscrire et entrer votre numéro de passeport afin d’acheter votre billet, et même sur la version anglaise du site tout n’est pas traduit (logique slave…)

Où loger à Moscou

Moscou est une ville géante, et comme toutes les grandes villes, il n’est pas toujours aisé de savoir où loger !

La place Rouge est vraiment située au cœur de la ville, le plus simple reste donc de trouver un hébergement non loin mais… bon courage ! On trouve surtout des hôtels de luxe dans ce secteur.

Si votre budget le permet, n’hésitez pas, sinon, pas d’autres choix que de vous éloigner !

Moscou s’étend de façon concentrique autour de la place Rouge, et comporte trois périphériques. Je vous suggère de rester dans le premier périphérique, qu’on voit bien sur la carte :

 

Vous pouvez vous en éloigner, mais pas trop, si vous ne voulez pas perdre trop de temps en transport !

La ligne 5, circulaire, suit cet axe et offre des correspondances avec de nombreuses autres lignes de métro, ainsi que les gares. Loger non loin d’une de ses stations s’avère pratique !

Vous pouvez aussi loger près des stations des lignes 1, 2 et 3, qui desservent différents points d’intérêt.

Dans tous les cas, faites bien attention à ne pas vous éloigner d’une station de métro ! Elles peuvent être distantes de plusieurs kilomètres, vérifiez bien de pouvoir la rejoindre facilement à pied et ne pas perdre du temps avec une correspondance en bus.

Louer un appartement « soviétique » sur Airbnb

Cette formule s’avère économique, et vous pouvez trouver votre bonheur sans être forcément trop loin du centre !

Un conseil : lorsque vous louez ce genre d’appartement, ne vous arrêtez pas à la première impression que vous laissera les parties communes, souvent peu entretenues voire glauques le soir.

La première année, nous avons pu faire connaissance avec nos voisins, ébahis de voir des touristes dans ce quartier (un peu au-delà du premier périphérique), cet immeuble, et ne semblant pas aimer leur ville…

appartement soviétique à MoscouIl faut dire que si elle fait le bonheur des oligarques qui ne comptent plus leurs millions (et de leurs femmes, heureuses de dépenser dans les boutiques de luxe qui poussent comme des champignons au centre-ville) elle s’avère cruelle pour le travailleur moyen !

Lui a du mal à joindre les deux bouts, dans une ville où tout bouge, où l’inflation semble galopante et les laissés-pour-compte de la marche forcée vers le libéralisme sauvage a entraîné beaucoup de désenchantement, pauvreté et alcoolisme.

Le samedi soir, c’était sympa dans la cour d’immeuble… Vivent les bouteilles de vodka qui roulaient !

Le premier étonnement passé, nos voisins se sont avérés fort sympathiques, même si la barrière de la langue nous contraint à limiter nos échanges… Depuis, je me suis remise au russe !

La seconde année, nous n’avons pas vraiment eu de contacts avec les voisins, mais nous étions dans un quartier plus central et plus « boboïsé ».

Où manger à Moscou

chaine varnichnaya à MoscouVous l’aurez compris, on y trouve surtout des chaînes, du moins dans le centre ! Il y en a cependant pour tous les budgets, pas de panique !

Les Russes ne mangeant pas forcément leur cuisine à l’extérieur, c’est aussi l’occasion de goûter aux délicieuses gastronomies des pays du Caucase, en particulier les spécialités géorgiennes !

Découvrez mes bonnes adresses

Comment se déplacer dans Moscou

Sujet important ! Vue la taille de la ville, et à moins de loger à deux pas de la place Rouge, vous serez sans doute amenés à utiliser le réseau de transport !

Et tant mieux, car si le réseau de métro est pratique, c’est aussi le plus beau du monde, et il mérite une visite à lui tout seul !

Il n’est cependant pas toujours aisé de s’y repérer…

En plus du métro, vous pourrez utiliser les bus ou les tramways, et dans certains cas, le taxi peut être une bonne option !

Découvrez mon article sur les transports à Moscou

plan du métro de Moscou en russe et en anglais

Comment aller dans le centre de Moscou depuis l’aéroport

Moscou possède plusieurs aéroports, mais si vous venez de Paris, Bruxelles, ou Genève, vous arriverez à Cheremetievo, situé à une trentaine de kilomètres du centre.

Le plus rapide si vous n’avez pas trop de bagages, est de prendre le train aéroexpress jusqu’à la gare de Belorusskaya, et de là, continuer soit en métro, soit en taxi.

Comptez 35 mn de trajet.

Le billet aller simple est à 500 roubles, 850 pour un aller-retour.

Départ toutes les demi-heures dans chaque sens (à heures fixes : 6h, 6h30, etc…)

Tous les prix sur le site officiel

 Vous pouvez bien sûr prendre le taxi, surtout avec beaucoup de bagages, mais dans ce cas, comptez entre 1h30 et… 3h de trajet selon l’horaire ! Moscou est une des villes les plus embouteillées d’Europe malgré son très bon réseau de transport.

Avis de la souris : les + et les –

En résumé, Moscou ne fut pas aussi facile à appréhender que Saint-Pétersbourg ! Il me fallut attendre le deuxième séjour pour mieux l’apprécier, en sortant un peu des sentiers battus.

Pour moi, ce fut une ville de contrastes sur bien des points !

J’ai aimé :

  • La beauté de l’architecture « traditionnelle »
  • La place Rouge et ses alentours
  • Les monastères : beautés architecturales et lieux reposants
  • Les grands parcs
  • Des lieux plus « insolites » et les balades au milieu des Moscovites
  • Le métro ! Plus beau du monde, et agréable à emprunter.
  • La propreté… partout ! Peut-être un peu trop parfois (oui, jamais contente cette souris !)

J’ai moins aimé :

  • Le trop grand nombre de larges boulevards automobiles
  • Le manque de passages piétons et l’obligation de parfois faire des détours pour traverser
  • Les immeubles hideux de l’époque soviétique !
  • Les inégalités sociales trop marquantes à certains endroits
  • Le fait que l’hyper-centre, aussi agréable soit-il pour mon œil de souris affûtée, ressemble un peu trop à un décor Disney pour oligarques et touristes (même si en tant que souris forcément j’aime le monde de Mickey 😉 )
  • L’omniprésence de chaines, surtout pour se restaurer… Même si ce n’est pas péjoratif comme chez nous, cela manque parfois d’âme…
  • Le prix des bières : je n’ai trouvé quasiment que des bières occidentales importées, au coût assez élevé par rapport au reste. Mouais, je ne vais pas en Russie pour payer 5€ ma Heinneken (le prix d’un plat !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *