Barcelone : le Poble sec et Montjuic

 

Le Poble sec

Le Poble sec, « village sec » en catalan, est un quartier non loin du centre de Barcelone, situé entre l’avenue Paral.lel et la colline de Montjuic, s’étendant sur environ 70 hectares. Il constitue le premier quartier construit hors de la vieille ville, en 1854 (avant l’Eixample). Avant cela, il s’agissait d’un territoire rural aux portes de Barcelone.


Afficher une carte plus grande

 

Il s’agit d’un quartier peu connu des touristes (on y trouve quand même quelques hôtels et pensions) ayant tout de même gardé son caractère d’ancien village, avec des rues étroites et pittoresques. Le quartier est très animé, les Barcelonais y viennent boire un coup ou déguster des tapas ou des pintxos, ces mini tartines originales originaires du Pays Basque. La carrer de Blai en est la principale rue piétonne, où on retrouve la plupart des bars à tapas et quelques restaurants. Ambiance garantie tous les soirs ! On peut aussi se régaler dans le quartier de véritables restaurants, espagnols ou « cuisine du monde », en particulier d’Amérique latine. Enfin, l’avenue Paral.lel, si elle n’emballe pas pour ses grandes barres d’immeubles modernes sans intérêt (sauf quelques exceptions) et son flot de voitures (même si on a vu pire dans l’Eixample), regorge de petits cafés, salons de thé, magasins… Bref, un quartier encore quelque peu populaire (on ne doute pas que l’immobilier doit valoir un certain prix…) et métissé (quelques échoppes tenues par des Pakistanais ou nord-Africains) qui n’a pas encore succombé à la fièvre touristique qui sévit dans la vieille ville !

Le bas de l’avenue Paral.lel fut connu comme l’ancien « Montmartre barcelonais ». En effet, on y trouvait bon nombre de cabarets et théâtre. Aujourd’hui il en subsiste quelques-un, notamment « El Molino« , le « moulin rouge » local, ainsi que quelques-autres…

Architecturalement parlant (n’oublions pas que je suis une souris intéressée par l’architecture originale !) on retrouve bon nombre d’immeubles modernistes (l’Art nouveau catalan) du début du XXe siècle, se mélangeant allègrement à des constructions plus modernes (et pas très belles, disons le). Ce patchwork de styles fait le charme du quartier !

Un funiculaire permet normalement de rejoindre le téléphérique de Montjuïc (voir plus bas).

C’est là que nous logions pour ce troisième séjour barcelonais, et sans regrets !

 

La plaça d’Espanya

Tout au bout de l’avenue Paral.lel, à la limite du quartier et au pied de la colline de Montjuïc, se trouve la plaça d’Espanya (place d’Espagne, vous l’aurez compris).


Afficher une carte plus grande

Il s’agit surtout d’un grand rond-point très fréquenté par les automobiles, les cars de touristes, les bus urbains, les taxis… Bref, à la base, ce qu’on n’aime pas vraiment, mais il faut admettre que la perspective vers la colline de Montjuïc, notamment vers le Musée national d’art de Catalogne (le plus grand musée de la ville) est impressionnante et plutôt bien pensée ! Ces aménagements datent de l’Exposition Universelle de 1929. La colline de Montjuïc, presque vierge de toute construction, y fut dédiée. Sur l’avenue de la reina Maria Cristina qui relie la plaça d’Espanya au musée, on peut voir plusieurs bâtiments de l’époque, de style « noucentiste », qui pris doucement le relais du modernisme, notamment la foire de Barcelone. On admire aussi les deux colonnes vénitiennes bordant la place, ainsi que la fontaine monumentale.

Devant le musée on peut admirer la « fontaine magique« , qui s’éclaire les soirs de vendredi et de week-end dans une farandole de jeux d’eau et de couleurs. Impressionnant !

On vous conseille bien sûr de visiter le musée, mais ce sera pour un autre article.

Non loin de là se trouve aussi une autre attraction touristique de Barcelone, le Poble espanyol, que vous pouvez découvrir dans un article dédié.

Les arènes de la plaça d’Espanya

C’est la plaça d’Espanya qui fut choisie comme emplacement pour ces arènes, de style néo-mauresque (comme souvent en Espagne). Elles furent ouvertes en 1900 et cependant fermées en 1977, avant même l’interdiction de la tauromachie en Catalogne (un grand progrès selon moi, je ne cautionne pas le massacre gratuit d’animaux sous prétexte d’amuser le peuple, les humains sont censés avoir évolués depuis l’époque romaine ! enfin je me le demande souvent…). Laissées plusieurs années à l’abandon, elles furent converties en 2011 en un grand centre commercial où on retrouve toutes les grandes marques internationales, des restaurants et un complexe de cinéma (pas de VO, il vous faudra donc comprendre l’espagnol si vous vous laissez tenter). J’aurais préféré que ce soit converti en un lieu de culture, mais que voulez-vous, il fallait bien financer les travaux ! Enfin, on y trouve quand même un petit musée du rock… Quel intérêt me direz-vous ? À part pour les fans de shopping (j’avoue que ça m’arrive aussi d’aimer faire les boutiques à la recherche de belles robes, il faut bien que je sois présentable quand on me prend en photo !) et les gourmands (je plaide coupable), on peut tout de même admirer ce qu’il reste de l’architecture du lieu et la manière dont il fut intelligemment rénové.

Le clou du spectacle réside cependant ailleurs : il est possible de grimper gratuitement sur le toit du centre commercial pour admirer la vue panoramique sur la plaça d’Espanya, la colline de Montjuïc, et derrière les arènes sur le parc Joan Miró, qui porte son nom car on y retrouve une sculpture géante ! Au loin, on aperçoit aussi la Sagrada Familia.

Attention ! Un ascenseur se trouve à l’extérieur du bâtiment mais il n’est pas gratuit ! Il faut rentrer à l’intérieur et emprunter les escalators pour arriver au sommet

.

La colline de Montjuïc

Elle surplombe la mer et le port et abrite les bâtiments de l’Exposition Universelle de 1929 mais aussi les installations des Jeux Olympiques de 1992, tels qu’un stade, une tour de télécommunication, et le musée du sport. On y trouve aussi la fondation Joan Miró, un lieu très touristique à Barcelone (n’étant pas une fan, vous ne retrouverez pas d’article mais il y en a de bons ailleurs…) et quelques autres musées, comme le musée catalan d’archéologie et le musée ethnologique. La colline est immense et nous n’en n’avons pas fait tout le tour ! Outre le Poble espanyol, nous avons eu l’occasion de grimper au sommet (qui culmine à 185 m), là où se trouve la forteresse militaire de Montjuïc, pour admirer la vue sur le vieux port et plus globalement la ville !

Nous avons entamé cette ascension (aie les pattes !) en sortant du cimetière de Montjuïc, mais soyez rassurés, vous avez d’autres possibilités pour épargner vos gambettes !

 

Transports pour la forteresse de Montjuïc :

Vous pouvez soit prendre le bus 150 qui part de la plaça d’Espanya et y revient e

n formant une boucle, en passant par la forteresse, ou bien emprunter un des deux téléphériques de la ville, dont un qui part directement du vieux port ou de la Barceloneta et appelé « transbordeur » (pour la modique somme de 17 € AR, hum) et un autre qui part du bas de la colline, appelé « téléphérique de Montjuic » (là encore pour la modique somme de 10 €). On peut accéder à ce dernier par un funiculaire qui relie la station de métro Parral.lel au téléphérique (celui-là est inclus dans un simple billet de transport, ouf !) malheureusement hors service lors de notre passage, pour travaux (dommage, on l’aurait bien pris !). Nous aimons bien emprunter des transports un peu originaux, mais vu les prix très « attrape-touristes » (pour être polie) nous avons donc utilisé nos pieds (puis en sortant du cimetière ce n’était pas si loin !). Un petit lien sympa qui résume tout ça ICI.

Outre la vue, la colline comporte aussi plusieurs jardins publics, mais également le jardin botanique de Barcelone.

Malheureusement si vous y allez en hiver comme nous, vous ne trouverez rien pour y faire une petite pause et vous restaurer, toutes les buvettes étaient fermées, et ce en dépit du grand nombre de touristes ! Heureusement on trouve quelques toilettes publiques.

 

Retourner à l’article principal

Découvrez aussi le cimetière de Montjuïc

ou le Poble Espanyol

4 Responses to Barcelone : le Poble sec et Montjuic

  1. misscolibri dit :

    Article très sympa! Jolies photos!

  2. isabelle dit :

    Bonjour,
    Commentaires sur Barcelone qui donnent envie…très jolies photos!!
    Pourriez-vous me dire où vous avez loge pendant votre sejour?
    Je compte visiter Barcelone le WE de l’ascension.
    Merci de votre retour.
    Cordialement

    • Miranda dit :

      Bonjour,
      Nous avions trouvé notre logement sur Airbnb (deux fois) mais ils ne sont hélas plus disponibles. Barcelone a durci ses conditions quant aux locations saisonnières et fait la « chasse » aux Airbnb. Il faut composer avec ce qu’il reste ou trouver d’autres sites… à cause de leur politique, j’ignore quand je pourrai y retourner… La première fois sinon nous avions trouvé un hôtel à 40€/nuit sur booking.com, mais pas en plein centre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *