Visite du Palais Güell à Barcelone, chef-d’œuvre d’Antoni Gaudí (photos, prix, horaires, avis)

Sur le toit du Palais Güell

Sur le toit du Palais Güell

Le Palais Güell à Barcelone est une œuvre majeure d’Antoni Gaudí mais pourtant moins connue que d’autres (comme la Pedrera ou la Casa Battló) malgré son architecture unique. Il se situe à deux pas de la Rambla, sur la carrer nou de la Rambla, dans le quartier du Raval.

Rare maison construite par le célèbre architecte qui se visite des écuries aux toits, j’étais très intéressée par sa découverte.

Présentation et description du palais Güell, accès, horaires, tarifs, et bien sûr l’avis de la souris, suivez-moi pour une petite « visite virtuelle » tout en photos ! 😉

Comment aller au palais Güell ?

Afficher une carte plus grande

Le palais est en plein centre de Barcelone ! Si vous ne logez pas à proximité, le plus simple est de prendre la ligne 3 du métro et de descendre à Liceu.

Une brève histoire et présentation du palais Güell

Il s’agit d’une demeure bâtie sur un terrain de seulement 500 m2 à la demande d’Eusebi Güell, grand mécène de Gaudí et riche industriel, pour y loger avec sa famille. Là où la plupart des bourgeois de l’époque préféraient s’installer dans le nouveau quartier chic de l’Eixample, Eusebi Güell choisit de demeurer près de la Rambla, non loin de là où résidait sa famille.

Le Palais Güell fut construit entre 1886 et 1891, dans un style propre à Gaudí et se rapprochant du modernisme catalan, avec de fortes influences mudéjares (mauresques) et orientales. Contrairement aux autres immeubles de l’architecte, on peut tout visiter ici, des écuries au toit avec ses étonnantes cheminées. L’édifice présente une superficie de 2850 m2 !

À savoir que le palais n’est plus meublé, on y vient donc pour l’architecture et les décorations des murs, plafonds, colonnes, portes… Seuls les meubles incrustés et directement dessinés par Gaudí sont toujours présents.

Informations pratiques : horaires, tarifs, temps de visite

Horaires du palais Güell

Le palais Güell est ouvert tous les jours sauf le lundi de 10 h à 17 h 30 de novembre à mars et de 10 h à 20 h d’avril à octobre (dernière admission 1 h avant la fermeture).

Tarifs du palais Güell

Le prix du billet plein tarif est de 12 €. Il est donc ici bien plus rentabilisé que dans les autres maisons. Un audio-guide est fourni.

Le tarif est réduit à 9 € pour les étudiants et les retraités européens de plus de 65 ans, et à 5 € pour les jeunes de 10 à 17 ans inclus (gratuit en dessous).

Infos pratiques détaillées sur le site officiel.

Temps de visite du palais Güell

Comptez environ une heure pour faire le tour du palais.

Visite de l’intérieur du Palais Güell

La façade du Palais Güell

Le palais se situe dans une rue étroite, avec peu de recul pour pouvoir en admirer la façade. Cette dernière est d’ailleurs plutôt austère, dans un style se rapprochant du néo-gothique. Elle ne laisse rien présager de la somptuosité de l’intérieur !

On peut quand même apercevoir les cheminées de céramique sur les toits et admirer les magnifiques portes cochères aux étranges motifs en fer forgé (qui permettaient de regarder dehors sans être vu de l’intérieur). On remarquera les serpents, destinés à faire peur aux souris (?), mais ça ne m’a pas impressionnée, non mais !

Le rez-de-chaussée et les écuries

En pénétrant dans ce lieu, on découvre d’abord le grand hall d’entrée, qui servait surtout à desservir les écuries. Il devait être assez grand pour laisser les chevaux et les voitures circuler. Tout fut dessiné par Gaudí afin de faciliter la circulation et l’aération.

Dans les écuries se trouvait une petite exposition, consistant en panneaux explicatifs… seulement en catalan ! Un choix très « pertinent » dans un lieu et une ville particulièrement touristiques…

Dans le hall d’entrée j’ai été impressionnée par le majestueux escalier qui permet d’accéder au premier étage. Belle entrée en la matière !

Le premier étage du Palais Güell

Il s’agit là de « l’étage noble », destiné à la vie sociale de la famille Güell. Il comporte donc le salon principal, ingénieusement éclairé par une coupole parabolique s’élevant jusqu’au toit, percée d’ouvertures en forme d’étoiles qui diffusent la lumière à l’intérieur. Cela agrandit d’ailleurs la pièce (qui ne fait « que » 80 m2, pas énorme pour un salon principal dans une telle demeure).

Le salon fut aussi étudié pour pouvoir se transformer en salle de concert ; en effet, Eusebi Güell était un fin mélomane et sa fille deviendra compositrice. Dans les galeries supérieures on y trouve notamment un orgue ! (qui joue tous les 30 minutes différents airs, ne ratez pas cela…)

Des escaliers donnent accès à une mezzanine où pouvait s’installer un orchestre. Ici se tenaient également des offices religieux, une chapelle escamotable dans une alcôve y étant installée. Ingénieux !

À côté se trouve la salle d’attente, dont le plafond est percé de jalousies, qui permettaient à la famille d’écouter discrètement les conversations de leurs invités…

De l’autre côté, nous découvrons des salons privés, où se trouvent encore un piano et une magnifique banquette (dessinée par Gaudí) épousant parfaitement la forme des « bow-windows », rappelant les salons des maisons bourgeoises ottomanes (comme nous l’avons vu à Plovdiv ou Belgrade). Pas mal ! Je me verrais bien dans un tel salon en tout cas !

Enfin, une salle à manger, que nous pouvons seulement admirer derrière une porte vitrée, avec sa majestueuse cheminée aux nombreux détails !

Dans tout l’étage j’ai pu remarquer les magnifiques plafonds à caissons. On retrouve partout les influences mauresques mais aussi gothiques. J’aime bien ce mélange !

On peut accéder à l’extérieur pour ensuite découvrir la salle de billard. Cela permet d’admirer les fenêtres et balcons. Petite anecdote : le palais était relié à celui voisin du père d’Eusebi Güell par une galerie intérieure qui existe toujours ! On peut toujours la voir mais pas l’emprunter, laissons donc le voisin actuel tranquille !

Le deuxième étage du Palais Güell

Grimpons désormais à l’étage supérieur !

Il s’agit de l’étage privatif, où se trouvaient les chambres de la famille Güell. Ici les pièces sont plus sobres. On trouve devant chaque fenêtres des colonnes de pierre. Chaque pièce comporte une cheminée dessinée par Gaudí. Il faisait en effet bien froid l’hiver dans cette bâtisse de pierre !

Les chambres de M. et Mme Güell communiquent entre elles et sont disposées autour du salon principal, avec une vue directe sur la pièce, ce qui leur permettait d’assister à la messe ou d’écouter la musique sans se déplacer. Ingénieux de la part de Gaudí, encore une fois !

Les chambres des enfants sont plus petites. On y trouve une petite exposition de meubles de l’époque, pour nous aider à nous rendre compte de comment était décoré le palais. Je dois avouer que ce fut bienvenu. Quelle dommage quand même de visiter une maison vide, mais bon, cela ne diminue en rien l’intérêt de cette très originale bâtisse.

Plus amusant, on découvre les toilettes et la salle de bain (vide, malheureusement) de l’époque, avec leurs petits carreaux de céramique directement inspirés de l’art musulman.

On accède ensuite au dernier étage, celui des domestiques, et au toit.

Le dernier étage et la terrasse du palais Güell

Le dernier étage, ou « grenier » était réservé aux domestiques et comportait également la blanchisserie et la cuisine. Gaudí l’insonorisa pour que la famille Güell ne soit pas dérangée par les bruits de leur personnel ! Il est aujourd’hui complètement vide et on y trouve des panneaux expliquant le processus de restauration du palais.

Le plus intéressant reste bien sûr le toit-terrasse ! Plus qu’un simple toit, on y découvre les fascinantes cheminées dessinées par Gaudí, aux formes étonnantes, toutes en céramique, ou plutôt « trencadis », ces petits morceaux de céramique découpés de façon anarchique.

De jolies couleurs pour trancher avec l’austérité de la façade ! D’autres sont en brique. Certaines m’ont d’ailleurs plutôt évoqué des fruits ou des confiseries, hum. Oui je sais, ma gourmandise me perdra…

On peut aussi admirer la lanterne qui surplombe la coupole (au-dessus du salon principal) d’une hauteur de 15 mètres et de forme conique, recouverte de pierre sablonneuse vitrifiée, matériaux de récupération provenant des anciens fours à chaux de la famille Güell. Tout en haut se trouve une chauve-souris, qui selon la légende avertissait le souverain Jaume Ier de toute attaque surprise.

Bien sûr, d’ici on jouit d’une vue agréable sur Barcelone, notamment la colline de Montjuic, mais aussi sur les flèches de la cathédrale.

Voilà, la visite est terminée !

Avis de la souris

Nous ne pouvons que vous recommander ce palais, à l’architecture unique, retranscrivant bien le génie de Gaudí, ses différentes influences et son originalité. En plus, c’est bien moins cher que les autres casas estampillées Gaudí, un peu moins connu donc moins bondé, et plus complet, alors, n’hésitez pas à suivre les pas de la souris… 😉

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, moyenne: 5,00 sur 5)

Loading...

Retourner à l’article principal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *