Que voir visiter, voir et faire à Split en 1,2,3 jours ? : les « incontournables »

Split est la seconde ville de Croatie avec 180.000 habitants et son premier port maritime, la ville étant établie sur les rives de la mer Adriatique.

Mais outre son magnifique cadre, entre mer, îles et montagne, c’est un lieu unique en son genre qui en a fait un haut lieu du tourisme : le palais de Dioclétien.

En effet, plus qu’un simple palais romain, c’est la ville elle-même qui s’est développée en son sein au fil des siècles, formant un palimpseste de 2000 ans d’histoire unique en son genre…

Que voir, que visiter à Split en Croatie en un jour, un week-end ou plus  : c’est parti pour une visite guidée en photos avec la souris ! 😉





Plan de Split en Croatie


Afficher une carte plus grande

Une brève histoire et présentation de la ville de Split




vue sur la vieille ville de SplitVille unique en son genre, Split se développa à l’intérieur des ruines du palais antique de Dioclétien, ce qui lui confère toute son originalité !

Après quelques siècles d’indépendance, elle fut conquise par la République de Venise en 1420 et en fit partie jusqu’en 1797.

La ville se développa alors également à l’extérieur du palais, arborant un style très italien !

Elle fut ensuite intégrée à l’empirer d’Autriche-Hongrie. On peut encore voir quelques bâtiments au look très « austro-hongrois », comme l’opéra, même si cela est plus rare.

Après la Première Guerre mondiale elle fit partie du Royaume des Serbes, Croates et Slovènes, puis de l’ex Yougoslavie, avant que le pays ne prenne son indépendance en 1991.

Pour avoir voyagé en Serbie et autres pays slaves, je peux vous dire que Split ressemble bien plus à une ville italienne ! Que ce soit pour son climat, son architecture, les paysages environnants ou même la gastronomie, tout ici évoque plutôt la France ou même la Provence (que je connais bien, c’est ma région d’origine).

La présence des Croates nous rappelle cependant à l’ordre ! La langue n’est pas transparente pour un francophone (parler le russe pourra aider un peu à déchiffrer certains mots) et l’accueil n’est pas vraiment le même qu’en Italie.

En effet, de prime abord, les Croates sont plutôt froids, et pour être honnête, j’ai ressenti un côté plus « profiteurs des touristes » que dans d’autres pays slaves.

Split offre donc un mélange détonnant entre une apparence italienne et une population slave !

Mon top 10 à voir et à faire à Split

  1. Arpenter les ruelles du fascinant palais de Dioclétien
  2. Admirer le front de mer, s’y promener, et se poser en terrasse
  3. Profiter de l’ambiance du péristyle, toujours animé, avec parfois des animations musicales
  4. Grimper dans le campanile de la cathédrale pour admirer la superbe vue panoramique sur Split
  5. Flâner dans les ruelles médiévales de la ville vénitienne
  6. Grimper sur la colline du Marjan et admirer la vue sur la ville en contrebas
  7. Déguster une bonne glace artisanale
  8. Découvrir les lieux de tournages de Game of Thrones
  9. Visiter la cathédrale Saint-Domnius, ancien mausolée de Dioclétien
  10. Profiter des plages, hors de la vieille ville

Combien de temps pour visiter Split ?

La ville ancienne de Split n’est pas très grande et vous pouvez en faire le tour en une journée. Cela vous permettra de découvrir le palais de Dioclétien, la vieille ville, le bord de mer, et de grimper sur la colline du Marjan pour admirer la vue sur la ville.

Deux jours vous permettront de prendre plus de temps pour flâner, visiter des musées, découvrir la plage.

Avec un jour de plus, une excursion à Trogir sera la bienvenue !

Comment aller de Paris à Split en vol low cost ?

Spiit vue depuis le bateau

Depuis la France, il est possible de relier directement Split depuis Paris avec Transavia pour 130 € AR minimum.

Mais n’étant qu’une souris « sans dents », et désireuse de découvrir d’autres facettes du pays, j’ai choisi d’atterrir à Zadar (43 € AR…) avec Ryanair, à 160 km plus au nord, puis de relier Split en car (3 h environ et 10 € par trajet).

Le trajet en bus de Zadar à Split

Non loin de Split, avant d’atteindre la ville, on peut voir de loin la forteresse de Klis. Ou du moins ce qu’il en reste, elle fut utilisée dans le tournage de Game of Thrones pour illustrer la ville de Mereen.

En arrivant, on aperçoit la baie au pied des montagnes, et de magnifiques… installations portuaires et barres ou tours de béton !

Bon, rien de folichon, mais après-tout, ce n’est pas mieux ailleurs en général (à commencer par la France…). Et une fois en ville, l’arrivée dans le centre historique devient très vite fort sympathique.

Situé sur une péninsule au pied de la colline de Marjan, il est finalement assez petit (à peine 400 m de long sur 300 de large), mais très dense. Le palais proprement dit en représente plus de la moitié.

Sorti du centre historique, on parvient directement dans la ville moderne, pas désagréable mais globalement sans intérêt architectural particulier.

Où loger à Split

Le centre historique de Split n’est pas très grand, et ne constitue qu’une toute petite partie de la ville. Il vaut donc mieux ne pas s’en éloigner si on veut pouvoir visiter tranquillement.

Le mieux est de loger aux abords, pour être plus tranquilles, mais à une distance raisonnable à pied.

Que voir à Split en un jour

Le front de mer ou « Riva »

Le front de mer de Split (ou « Riva ») évoque vraiment une image de carte postale et fait partie des incontournables de la ville !

En arrivant à Split en bateau

le front de mer à Split vu du bateauVoici la vue que vous obtiendrez en débarquant en bateau ! Enfin, ça dépend du bateau, car les gros bateaux de croisière ne passent pas devant la Riva.

Si nous avons pour la première fois posé nos pattes à Split en descendant du bus depuis Zadar, nous avons choisi de revenir de notre excursion à Trogir en bateau afin de pouvoir admirer la ville depuis le fond de sa baie.

Très belle vision ! Bon pour le trajet en bateau en lui-même, ce fut moins la joie, mais tout ceci est relaté dans mon article sur Trogir.

J’aime bien admirer une ville depuis la mer, ça change un peu !

Balade au bord de mer de Split

S’il y a bien un endroit très agréable à Split, c’est son front de mer, ou « Riva ».

Cette promenade piétonne borde la vieille ville et le palais de Dioclétien. On y trouve bon nombre de restaurants, cafés, etc.

Bien sûr il s’agit plutôt de lieux pour touristes en ce qui concerne la nourriture, mais vous pouvez sans souci vous arrêter en terrasse prendre un verre !

On ne s’en est pas privé, ce fut très agréable ! (bon on a évité les heures les plus chaudes de la journée, ça cogne bien, exposé plein sud…).

Je n’ai pas manqué de remarquer les restes des murs du palais de Dioclétien. Dominant la mer,  d’autres maisons sont incrustées dedans, impressionnant !

De l’autre côté se trouvent les gares routière et ferroviaire, et surtout le port principal, lieu de départ et d’arrivée des bateaux reliant les îles ou bien des gros bateaux de croisière.

Mais pour être honnêtes, ces derniers sont bien trop nombreux à notre goût ! Les troupeaux de touristes qui en sortent déferlent en masse dans un centre historique trop petit pour contenir une telle marée humaine…

Les plages, quant à elles, sont situées un peu plus loin, hors de la vieille ville. La Riva est donc ici pour le plaisir de nos yeux et de nos pattes à dégourdir !

Bien que petit, il s’agit pour moi d’un des plus jolis fronts de mer urbains que j’ai pu voir. Certes, ce n’est pas la Promenade des Anglais, mais c’est très sympa !

Le palais de Dioclétien à Split

Le palais de Dioclétien est LE quartier à ne pas rater, la composante essentielle de la vieille ville de Split ! Avec ses maisons littéralement encastrées dans cet édifice romain, le palais de Dioclétien constitue l’élément le plus emblématique de Split !

palais de dioclétienAllons donc découvrir ce fameux palais de Dioclétien !

Réalisé à partir de l’an 298, il n’est pas achevé lorsque l’empereur romain Dioclétien s’y installe en 305.

Quand on arrive par la mer ou en bus, c’est cette fameuse façade que l’on voit en premier, derrière une jolie promenade, la Riva, ponctuée de palmiers.

Le mélange d’architecture romaine, d’ajouts médiévaux et de linge qui sèche aux fenêtres percées dans ce curieux mélange architectural est assez déconcertant et très pittoresque !

Une vraie image de carte postale… On a adoré, d’autant plus que ça évoque une célèbre série ! 😉

Plan du palais de Dioclétien à Split


Afficher une carte plus grande

Présentation du palais de Dioclétien à Split

Maquette palais de Dioclétien

Maquette du palais de Dioclétien

Le palais de Dioclétien occupait une surface de 30.000 m² (215 m x 180 m) !

Il possède une architecture typiquement romaine, avec un mélange de pierres, de briques et de marbre et recouvert de tuiles.

Ce n’est pas demain que j’aurai un trou de souris de cette taille ! 😉

L’ensemble, doté de 4 portes monumentales, était entouré d’un rempart défensif flanqué de 16 tours.

Hormis au sud, du côté de la mer, où il possédait une galerie ouverte à arcades, lieu de promenade de l’empereur devant ses appartements.

Sympa de pouvoir se balader au bord de mer depuis chez soi, sans la foule, non ?

L’enceinte du palais de Dioclétien à Split

vue sur le campanile de la cathédrale de Split

Du côté nord, l’enceinte du palais de Dioclétien reste assez bien préservée, elle est percée en son centre par la porte d’or, la plus belle des quatre.

A l’intérieur de l’enceinte, on découvre le cœur animé de Split, et un lacis de ruelles médiévales avec ci et là des éléments romains préservés et réemployés dans les constructions ! Mélange impressionnant…

Se promener dans les ruelles du palais constitue une expérience unique et fascinante. Pour celui qui s’intéresse un tant soit peu à l’Histoire, on peut voir les couches des différents ensembles qui le composent.

Le fait qu’il s’agissait d’un palais ne saute pas forcément de suite aux yeux !

On flâne dans les jolies ruelles médiévales, au rythme des palais, cours intérieures, chapelles qui s’offrent à nous. Mais ça et là apparaissent une ancienne fenêtre qui n’en est plus une, des bouts de colonnes romaines, etc.

L’atmosphère du palais de Dioclétien est encore plus particulière à la tombée de la nuit ! Quand les monuments commencent à s’illuminer mais que le ciel offre toujours une couleur bleutée. Que de beauté !

Le palais de Dioclétien confère donc à la ville de Split un caractère particulier. Le revers de la médaille est que cela attire une foule de touristes ! Et si on peut comprendre leur engouement, les ruelles étroites, elles, ont bien du mal à supporter une telle présence quelque peu envahissante !

Le péristyle de Split

Après une petite flânerie, nous voilà dans le péristyle du palais de Dioclétien !

Cette cour intérieure reliait le cardo et decamanus (les axes principaux) aux appartements impériaux.

Elle est devenue une place emblématique de Split et la plus grande dans l’enceinte du palais ! Elle doit son nom aux deux colonnades qui la délimitent.

Accolée, on y trouve la cathédrale de Split et son campanile, ainsi que l’entrée au vestibule donnant alors sur les appartements de l’empereur.

Aujourd’hui il s’agit d’une place très animée où se concentrent surtout les groupes de touristes. On y trouve l’office de tourisme de Split. Mais également un hôtel-restaurant, le Luxor, qui propose régulièrement des petits concerts ou animations sur la place (sympa !).

On peut s’asseoir sur de grandes marches et éventuellement commander une boisson (c’est cher, les souris sans dents passeront leur tour).

La magie des lieux prend tout son sens à la tombée du jour !

Même si cela reste touristique, j’ai bien aimé l’ambiance et l’animation du péristyle, ainsi que l’architecture exceptionnelle et unique en son genre !

Les souterrains du palais de Dioclétien : les scènes de Game of Thrones

Dans le prolongement du péristyle je n’ai pas manqué de pénétrer dans ce qui était alors les souterrains et fondations du palais de Dioclétien. Ils furent utilisés pendant des siècles comme… décharge géante ! Les habitants de la ville-palais y reversant leurs déchets…

Aujourd’hui des boutiques (pour touristes) s’y sont installées et on peut donc en admirer une partie gratuitement. Pour en voir plus, il faut passer à la caisse, hum…

Pour les fans, plusieurs scènes de Game of Thrones y ont été tournées. Les souterrains servant de décor au sous-sol de la pyramide de Mereen où sont enfermés les dragons.

D’ailleurs le palais de Dioclétien lui-même a servi dans plusieurs épisodes, surtout pour représenter les ruelles de Mereen.

La cathédrale Saint-Domnius (Sveti Dujam) de Split

Trônant fièrement sur le péristyle, la cathédrale de Split est en fait le mausolée de Dioclétien.

Il fut converti en édifice religieux au VIIe siècle, soit trois siècles après la mort de l’empereur.

Cela en fait une des plus vieilles églises au monde ! Un campanile fut ajouté, et voilà, le travail était fait ! 😉

Sa petite taille nous surprend, en effet, rien à voir avec d’autres cathédrales plus connues en Europe.

Pour y entrer il faut là aussi passer à la caisse (environ 3 €, 6 avec la visite couplée du campanile, temple de Jupiter et de la crypte). Mais je vous le conseille, ne serait-ce que pour son intérêt historique.

L’intérieur de la cathédrale de Split est résolument baroque. Mais on y voit encore de vieilles colonnes romaines, puis sa forme ronde reste plutôt unique !

Attention, il semble qu’il y ait souvent des mariages célébrés ici. Et on vous interdit littéralement de jeter un coup d’œil par la porte (pour rappel un mariage est public… mais on préfère vous faire payer une autre fois…).

La crypte ne présente pas d’intérêt particulier, mais autant la voir puisqu’elle est comprise dans le prix. Pas de regrets d’être repassée deux fois pour enfin visiter cette étonnante petite cathédrale !

La vue depuis le campanile de la cathédrale de Split

Le campanile de la cathédrale de Split fut ajouté quelques siècles plus tard, entre le XIIIe et… XVIIe siècle !

L’ascension vaut clairement le coup !

Si les escaliers sont à déconseiller aux personnes souffrant de vertiges (un peu mon cas…) la vue panoramique sur Split, elle, est à couper le souffle !

Tout le centre de Split s’offre à vous, la vieille ville déployant ses toits rouges jusqu’à la colline de Marjan, la mer d’un bleu parfait prenant le relais à l’horizon. Magnifique !

Par contre aïe les pattes, nous avons donc boudé l’ascension des campaniles de Trogir et de Zadar pour la peine !

Nous pouvons voir la vieille ville de Split et la colline du Marjan au loin.

vue panoramique de split

vue panoramique de Split depuis le campanile de la cathédrale

Belle vue également sur la mer et le port !

vue panoramique de Split et du bord de mer

Bien sûr, n’hésitez pas à admirer les détails et à observer la place du Péristyle sous vos pied ! Bon, ne vous penchez pas trop quand même 😉

Le temple de Jupiter à Split

Non, rien à voir avec Macron dans ce temps de Jupiter, hum. Bon, puisque c’est également compris dans le billet, allons-y !

Cet ancien petit temple dédié alors à Jupiter se trouve à deux pas du péristyle. Il fut transformé en baptistère à l’époque chrétienne, devenant là encore un des plus vieux édifices de cette religion.

L’intérêt est surtout historique et en cinq minutes on en fait le tour ! J’ai surtout remarqué le sphinx venu tout droit d’Égypte qui orne son entrée, un deuxième trônant sur la place du péristyle.

Derrière le péristyle

Mais ne nous arrêtons pas là ! Je suis aussi passée dans ce qui reste du vestibule donnant sur les appartements impériaux du palais de Dioclétien.

Puis j’ai « grimpé » derrière le péristyle, sur les anciennes fortifications, où s’imbriquent désormais ruines et maisons d’habitations, pour le plus grand plaisir des yeux !  On se sent transporté hors du temps, c’est magique !

La ville vénitienne de Split


Afficher une carte plus grande

A l’ouest du palais de Dioclétien, une fois franchie la porte de fer (à ne pas confondre avec le trône de fer, même si Game of thrones a été tourné ici !), on arrive dans la ville vénitienne de Split, datant du Moyen Age.

Elle fut également fortifiée, devant la menace turque en particulier.

Narodni Trg

Narodni Trg à SplitJe me suis donc baladée dans cet agréable lacis de ruelles autour de la place du peuple ou Narodni Trg (prononcer terg),

C’est sur cette agréable place que se situe l’ancien hôtel de ville du XVe siècle ainsi qu’une tour de l’horloge, à l’entrée du palais de Dioclétien.

J’ai vraiment bien aimé cette place, très « italienne » de style, cela m’a rappelée mes précédents voyages sur la botte !

Il y avait de l’ambiance, c’était animé, le genre d’endroits que j’aime bien (même si aïe les prix en terrasses ! Pas pour moi !)

Les ruelles de la ville vénitienne de Split

Quel plaisir là encore de déambuler dans ces ruelles presque entièrement piétonnes ! Le tout est bordé de boutiques (assez touristiques) et de restaurants (pas si donnés). J’ai bien aimé y flâner !

Ici tout rappelle que l’on est dans un pays du sud plus qu’un pays de l’est à proprement parler. L’architecture et les ruelles en pierre évoquent plus le sud de la France ou l’Italie que la Serbie ou la République tchèque ! Partout l’influence vénitienne se fait encore sentir…

On comprend que la ville de Split attire les touristes. Sans doute un peu trop d’ailleurs, il est parfois difficile de circuler dans ses rues étroites. Et bien que très esthétique et pittoresque, tout cela nous a semblé toutefois manquer d’authenticité. Dommage…

Rue Marmontova et architecture austro-hongroise

La limite ouest de la ville médiévale de Split est la rue Marmontova, l’axe commercial piéton de la ville.

A l’angle du marché aux poissons, un bâtiment jaune orné de naïades, très Sécession viennoise, m’a tout de suite tapé à l’œil.

C’est l’ancien établissement des bains, édifié en 1903. Une curiosité : les vapeurs de souffre chassent les mouches du marché voisin…

étblissement des bains à Split

 

Un peu plus loin, vers l’entrée du palais de Dioclétien, le théâtre national arbore lui aussi un look très austro-hongrois !

théâtre national de Split

La place de la République de Split (Trg Republike)

Place de la République à SplitAu-delà on arrive sur la superbe place de la République, très italienne, imitation de la place Saint-Marc de Venise.

Elle ne date que du XIXe siècle. Elle est bordée par des galeries néo-Renaissance et s’ouvre sur le bord de mer. Sympa !

Malgré son allure imposante, elle n’est pas spécialement animée.

Il s’y tient cependant différentes manifestations culturelles et on y trouve quelques terrasses de restaurants (chers).

J’avoue avoir pensé très fort à la place Masséna de Nice en la voyant, c’est la même couleur !

La grandiose fontaine monumentale qui ornait son seuil a malheureusement disparu lors de la Seconde Guerre mondiale…

La colline du Marjan et le point de vue sur Split

Cappuccino au café sur la colline Marjan avec vue panoramique sur Split

Pour terminer la journée, quoi de mieux que de découvrir la colline du Marjan et sa belle vue sur la vieille ville de Split ?

Une fois sorti du centre de Split, on aborde Veli Varoš. C’est l’ancien quartier des pêcheurs qui part à l’assaut de la colline avec ses petites maisons de long de ruelles tranquilles.

A son pied, pas mal de restos, en grimpant, cela reste un quartier d’habitation, plutôt tranquille donc, et mignonnet.

L’idée était bien sûr d’atteindre le sommer de la colline pour profiter de la superbe vue sur la ville. Et oui, on est fan de belles vues, et s’il y a la mer à voir (et non pas à boire…), c’est encore mieux, n’est-ce pas 😉

Et bien sûr, comment résister à l’appel de cette agréable terrasse de café surplombant la mer ?

Nous avons donc pris un cappuccino (le reste était quand même un peu cher pour moi !). Le tout en regardant doucement le soleil se coucher et les lumières de la ville s’allumer… So romantic ! 🙂

Le cimetière juif de Split

Mais nous ne nous sommes pas contentés d’admirer la vue ! Un ancien cimetière juif à l’abandon se trouve également là…

En effet, l’essentiel des immigrés juifs se sont concentrés dans la partie nord du palais de Dioclétien qui porte encore le nom de ghetto. Mais les plus riches se sont installés sur la colline du Marjan, d’où l’existence de ce cimetière.

Bref, on en a forcément profité pour le visiter ! On aime bien les vieux cimetières à l’abandon, je sais, nous sommes des originaux ! 😉

Que voir à Split en un week-end

Hors du centre de Split

Lors de notre séjour à Split nous avons eu l’occasion de franchir les limites de la vieille ville pour explorer un peu ce qui se trouve au-delà, là où vivent les Splitois.

Et oui, je suis une souris curieuse qui aime bien sortir de son trou pour voir ce qui se passe ailleurs, un peu hors des sentiers battus ! 😉

Bačvice et sa plage

Nous avons pu découvrir le petit quartier de Bačvice, où se trouve la plage la plus proche du centre de Split. Admirer le coucher de soleil sur le port à partir de là fut fabuleux !

C’est d’ailleurs dans ce petit quartier résidentiel que nous avons dîné deux soirs d’affilé, un peu à l’écart de la foule, et pour des prix moins élevés que dans le centre !

Nous avions d’ailleurs trouvé un trou de souris à quelques encablures de la vieille ville, dans un quartier très authentique. Ici, pas de touristes, mais pas de monuments ou beaux bâtiments !

La proche périphérie est composée d’un mélange d’immeubles années 1970 et de bâtisses plus anciennes. On se serait cru dans une banlieue italienne ou niçoise ! Pas très dépaysant non plus donc, et tout était très propre et très sûr.

Nous déplorons tout de même le manque de restaurants dès que l’on sort du centre de Split. A croire que les Croates ne dînent jamais à l’extérieur !

Les restaurants du centre étant surtout destinés aux touristes vu les prix pratiqués… En revanche, on trouve bon nombre de cafés, comme en Italie ! De quoi se laisser tenter par une petite pause…

Le quartier du Varoš

Moins touristique que la vieille ville de Split, on y retrouve une jolie architecture en pierre et un lacis de ruelle. Hélas, j’ai manqué de temps et je l’ai surtout parcouru de nuit.

Balades sur la colline du Marjan

Comme vous pouvez le voir sur un plan, la colline du Marjan est plutôt grande, et ne se limite pas à son point de vue sur la vieille ville de Split !

Avec un peu de temps, il est possible d’y effectuer de longues promenades, pour ceux qui aiment marcher dans la nature !

Les musées de Split

Split n’est pas forcément connue pour ses musées, mais avec un peu de temps, pourquoi ne pas les découvrir ?

La ville en compte plusieurs, à vous de faire votre choix selon vos centres d’intérêt ! Je peux vous citer :

Attention cependant, les musées de Split (hors ceux privés) ne ferment pas très tard ! (entre 15h et 17h pour la plupart).

Bien sûr, si un week-end suffit pour découvrir la ville, rien ne vous empêche de rester plus longtemps pour flâner, profiter de la baignade en été, etc.

Excursion à Trogir

Je vous conseille d’ailleurs de dédier une demi-journée à la visite de Trogir, très mignonne petite ville sur l’eau située à seulement une demi-heure en bus !

front de mer de Trogir 

Avis de la souris sur Split

Split est une ville unique grâce à son palais de Dioclétien, qui est vraiment à découvrir ! Nous avons pris plaisir à arpenter ses ruelles et admirer l’architecture et les vestiges d’un autre temps.

La promenade sur le front de mer est également très agréable !

Hélas, la ville de Split semble perdre un peu de son âme. Tout est adapté aux touristes et seulement à eux. Les locaux ne pouvant plus déguster un plat dans les restaurants du palais tellement les prix sont devenus élevés par rapport aux salaires croates. Et il n’y a bien plus que des boutiques à touristes…

Comme dans bien d’autres villes vous me direz… Peut-être, mais ici cela nous a plus frappés, probablement parce que le centre est tout petit et que dès qu’on en sort il n’y a plus grand-chose. Et les bateaux de croisières qui déversent des centaines voire milliers de personnes d’un coup amplifient le phénomène…

Mais on vous recommande tout de même de voir la ville de Split, et son ancien palais, en évitant le plein été ! Cela ne m’a pas empêchée d’être émerveillée par cette ville unique et fascinante ! 😉

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (3 votes, moyenne: 5,00 sur 5)

Loading...

Découvrez mes bonnes adresses pour manger pas trop cher à Split

Non loin de là, découvrez Trogir et sa vieille ville sur la mer

Plus loin, découvrez la jolie vieille ville de Šibenik

Découvrez également Zadar, au charme très italien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *