Que visiter, que voir, que faire à Turin en 1, 2 ou 3 jours ?

turin piazza veneto

Que faire à Turin en 1 jour ? Que visiter à Turin en 2 ou 3 jours ?

Turin (Torino), capitale du Piémont, est la quatrième ville d’Italie par sa population avec environ un million d’habitants.

Elle est plutôt délaissée des touristes, probablement en raison de sa réputation de grande ville assez froide et très industrielle (les sièges de FIAT et de Lavazza, par exemple, s’y situent).

Mais elle a pourtant constitué pour nous une très bonne surprise ! 🙂

La ville de Turin fut la première capitale de l’Italie unifiée de 1861 à 1865, avant Florence puis finalement Rome.

Turin ne présente pas un caractère aussi pittoresque que d’autres villes d’art italiennes, avec son ordonnance sarde toute militaire.

Mais elle offre en contrepartie de majestueuses places homogènes et de belles perspectives.

On y visite aussi de passionnants musées très diversifiés (Égypte antique, cinéma, automobile), et les palais de la famille de Savoie.

Comment visiter Turin ? Quelles sont les meilleures activités à Turin ?

Bon, on y va, suivez-moi ! 😉

Plan de Turin


Afficher une carte plus grande

Que faire à Turin : top 15 des activités incontournables

  1. Admirer la piazza San Carlo
  2. Flâner sur la belle piazza Castello
  3. Arpenter la via Garibaldi et faire du shopping !
  4. Découvrir les passages couverts de Turin
  5. Emprunter la via Po et ses arcades
  6. Prendre un apéro sur la piazza Veneto
  7. Grimper sur le mole Antonelliana
  8. Se balader le long du Pô à Turin
  9. Aller voir le Parco del Valentino et son borgo medievale
  10. Visiter le musée Égyptien de Turin, le plus grand dans cette thématique derrière celui du Caire !
  11. Visiter un autre musée de Turin au choix, il y en a tellement !
  12. Visiter un palais
  13. Profiter des marchés de Turin
  14. Déguster un bon café, c’est la spécialité de la ville !
  15. Faire une excursion aux alentours de Turin

cappuccino turin

Pourquoi aller à Turin

Moins touristique que d’autres villes italiennes, Turin possède cependant plusieurs atouts !

Déjà, celui de découvrir une ville moins connue, justement, où on attend pas le touriste à chaque coin de rue comme à Florence ou Rome

Ensuite, admirer son architecture particulière, ses arcades, et surtout ses belles places majestueuses !

Et comme cela reste l’Italie, on y boit de bons cafés, mange de bonnes glaces, et on mange bien tout court ! 

tiramisu

tiramisu

Turin vous permettra également de découvrir plusieurs musées intéressants, aux thématiques parfois originales pour l’Italie, comme par exemple le musée égyptien, le musée automobile, le musée du cinéma…

Les amateurs de shopping y trouveront également sans doute leur compte !

Comment aller à Turin

La via Po et ses arcades à Turin

Aller à Turin en voiture

Après un relativement long séjour perchée dans les Alpes à faire une cure estivale de fromage (!), j’ai souhaité retrouver la civilisation ! 🙂

C’était donc l’occasion de découvrir Turin, cette ville italienne toute proche de la frontière française (moins de 100 km).

On peut emprunter le tunnel du Fréjus depuis la Maurienne, avec vue sur… rien et un péage très élevé en prime (plus de 30 € le passage !)

Nous avons préféré prendre une heure de plus pour faire l’ascension du col du Mont-Cenis, avec son lac et une belle route pittoresque slalomant parmi les épicéas.

En redescendant côté italien, la petite ville de Suse mérite une visite pour ses monuments antiques et son site alpin. Mais c’est l’occasion de lire un autre (excellent) article de la souris ! 😉

En débouchant du val de Suse, on parvient aux faubourgs de la ville. Ils évoquent plutôt une agglomération soviétique avec ses usines et mornes alignements de hauts immeubles le long de larges voies rectilignes !

Mais grand avantage, on y circule aisément en voiture ! Ce qui n’est pas un détail, surtout en Italie, car vu les circonstances et la quasi-absence de vols low cost depuis la France, j’y suis allée (une fois n’est pas coutume) en souris-mobile.

Aller à Turin en avion

Depuis 2021, des vols low cost opérés par Ryanair sont réapparus, depuis Paris-Beauvais !

Sinon, l’offre depuis la France est assez limitée.

L’aéroport Sandro Pertini à Turin se situe à Caselle, à une quinzaine de kilomètres au nord-ouest du centre-ville.

Avion Ryanair à l'aéroport de Beauvais

Avion Ryanair à l’aéroport de Beauvais

Des bus SADEM et Terravision le relie fréquemment au centre de Turin, Porta Susa et Porta Nuova.

Sinon, l’aéroport est desservi par une gare de la ligne de Torino-Dora à Ceres.

Comptez 20 mn de trajet et un train à la demi-heure en journée, bien moins en soirée

De Torino-Dora, le bus 52 rejoint la gare principale de Porta Nuova en 10 mn.

Sinon, comptez une trentaine d’euros en taxi, pour 30 mn de trajet hors bouchons.

Aller à Turin en train

Il est toutefois possible de relier Turin depuis Paris ou Lyon en TGV en direction de Milan

Mais surtout à petite vitesse (comptez 6 h 30 depuis Paris), pour un prix très acceptable en anticipant (environ 35 € aller le billet Prem’s).

gare de Porta Nuova

Où loger à Turin

Turin est une grande ville mais les points d’intérêt sont assez concentrés.

Si vous voulez visiter Turin à pied, restez près de la piazza San Carlo ou piazza Castello.

Selon votre budget ou si vous arrivez en voiture, vous pouvez vous éloigner et vous rapprocher alors en métro ou tramway, ou même vous garer aux abords du centre !

C’est cette option que nous avons choisie !

Voici quelques adresses pour vous aiguiller :

  • Hotel Serenella : petit hôtel avec très bon accueil en français, petit déjeuner, jolies chambres avec salles de bains communes ou privatives selon l’option choisie. Bon rapport qualité prix et situé dans le quartier universitaire de Turin, non loin des attractions touristiques. Idéal pour voyageurs à petit budget, solo ou en couple.
  • Gabriele 83 : hôtel situé à deux pas de la gare, de belles chambres modernes et épurées avec salles de bains privatives pouvant accueillir jusqu’à 4 personnes. Stationnement (payant) possible dans la rue à côté. Petit déjeuner copieux. De bons commentaires et là encore bon rapport qualité prix pour budget moyen !
  • Liberty Hotel : là encore à deux pas de la gare (mais encore plus près !) avec parking privé, de belles chambres spacieuses et bien équipées, petit déjeuner avec pâtisseries maisons, espace détente doté d’un bain turc et bains à remous. Très bien noté, excellents commentaire !
  • Casa Ginepro via Mazzini : appartement d’une chambre entièrement rénové et très bien aménagé, en plein centre de Turin, tout équipé avec cuisine et climatisation. Très bons commentaires !
  • Torino Suite : appartements pouvant accueillir jusqu’à 4 personnes en plein centre de Turin. Moderne et design, très bons commentaires !

N’hésitez pas à comparer les offres sur Booking !


Booking.com


 

La Torino Piemonte Card

Selon votre programme, il peut être intéressant d’acquérir la Torino Piemonte Card, qui permet l’accès à plusieurs musées et palais, et offre des réductions sur les transports, visites guidées, ou autres activités !

Achats annulables sur le site de notre partenaire :

 

 

Visiter Turin en 1 jour

Que faire à Turin en 1 jour ?

Visiter Turin en un jour vous permet de découvrir les grandes perspectives de la ville, sa cathédrale et ses principaux palais :

  • Piazza San Carlo
  • Via Roma
  • Piazza Castello
  • Palazzo Madame
  • Palazzo Reale
  • Via Garibaldi
  • Les passages couverts
  • Piazza Statuto
  • Duomo de Turin
  • Porte Palatine
  • Piazza Carignano
  • Via Po
  • Mole Antonelliana
  • Piazza Veneto
  • Rives du Pô
  • Parco del Valentino

Vous ne trouverez pas à Turin de jolies façades médiévales pittoresques ! Mais de grands alignements de façades harmonieuses et de vastes places à l’ordonnance géométrique.

Tout d’abord, c’est en hauteur qu’il faut se rendre, sur le mont des Capucins.

Ou, à défaut, en haut du mole Antonelliana, pour observer le site exceptionnel de la ville de Turin, avec la chaîne alpine en toile de fond.

L’axe principal de la ville de Turin, avec ses grandes perspectives, est la via Roma.

Elle relie la gare de Porta Nuova, au sud, à la piazza Castello, au nord. Elle suit un axe plus ou moins nord-sud sur environ un kilomètre.

Trois places s’y succèdent :

  • la piazza Carlo Felice, devant la gare,
  • puis la piazza San Carlo, la plus majestueuse avec ses deux églises symétriques,
  • et enfin la piazza Castello (place du château), cœur de l’animation avec ses arcades, le palazzo Madama, et surtout le palais royal (palazzo reale) qui ferme la perspective au nord.

Je vous propose de remonter la via Roma depuis la gare, à la découverte de l’élégance turinoise. 🙂

Bus à arrêts multiples

Pour voir le maximum de Turin en peu de temps, le bus à arrêts multiples peut également être une bonne option.
 

 

Piazza Carlo Felice

En partant de la gare de Porta Nuova à Turin, avec sa belle façade (malheureusement en travaux lors de notre passage !), la piazza Carlo Felice accueille un petit square avec sa fontaine.

piazza carlo felice turin

Via Roma

En suivant la via Roma, on atteint la piazza San Carlo, qui constitue le centre du quartier chic de Turin, avec ses boutiques de luxe.

via roma Turin

Cette rue a la particularité de présenter sur une partie une architecture plutôt « années 1930 », alors qu’elle fut tracée au XIXe siècle.

Via Roma à Turin

Et oui, les rues aussi ont droit à leur relooking !

Belle perspective sur la gare.

Piazza San Carlo

Cette belle place piétonne chic de Turin accueille des boutiques de luxe (comme Hermès, Prada ou Giorgio Armani).

Les arcades entourent la place et font la spécificité de l’architecture turinoise.

Piazza San Carlo à Turin

Piazza San Carlo de nuit

On peut y voir du côté ouest deux des grands cafés de la ville : le café San Carlo, et le café Torino.

Le vaste palais qui ferme la place à l’est remonte au XVIIe siècle et abrite l’académie philharmonique.

Enfin au centre de la place, la cavalier de bronze est celle du duc de Savoie Emmanuel-Philibert (1528-1580).

Piazza San Carlo à Turin

Il recouvra ses États après 25 ans d’occupation française !

Ceci à la suite de la victoire de Saint-Quentin en 1557 et à la signature du traité du Cateau-Cambrésis deux années plus tard…

Au sud de la place, deux églises jumelles (l’église Santa Cristina et l’église San Carlo Borromeo) encadrent la via Roma.

Piazza San Carlo à Turin

église de la Piazza San Carlo à Turin

Piazza Castello

En remontant le second tronçon de la via Roma à Turin, on atteint alors la piazza Castello.

Autour de la place, ornée de fontaines, vous trouverez plusieurs glaciers pour vous rafraichir l’été ! 😉

Au centre de la place se trouve le palazzo Madama. Au nord, fermant la perspective, se trouve le palais royal (palazzo reale).

Palais Madame (palazzo Madama)

Le palais Madame ou palazzo Madama, au milieu de la vaste place, remonte aux XIVe siècle mais la façade occidentale sur la place date du XVIIIe siècle.

turin palazzo madama

Comparez les deux façades est et ouest : une est un château médiéval très sobre en briques, l’autre offre une majestueuse façade baroque ! 🙂

turin palazzo madama

Enfin sur la place, côté ouest, l’église San Lorenzo présente un joli dôme et un intérieur baroque.

Il accueille le musée d’Art ancien de Turin.

Il abrite une vaste collection de meubles et de verreries, des enluminures ainsi que des majoliques et porcelaines, la plus grande collection d’Italie.

On peut grimper en haut d’une des tours pour admirer le panorama sur le centre de Turin !

Ce sera pour une prochaine visite, car lors d’un simple week-end, il était impossible de voir tous les musées.

Palais royal (palazzo reale)

Le palais royal de Turin, assez sobre, était la résidence des princes de Savoie de 1563 (à la place de Chambéry) et jusqu’en 1865.

Outre les appartements du roi, il abrite plusieurs autres lieux.

Les appartements offrent une riche décoration baroque, rococo et néo-classique. Les dorures en mettent plein la vue !

Palazzo reale de Turin

Le palais accueille aussi l’armurerie royale, avec sa collection… d’armures (vous aviez deviné ?) mais surtout d’impressionnants chevaux naturalisés portant leurs cavaliers.

On trouve également la bibliothèque royale, riche de plus de 200.000 ouvrages.

Enfin le palais accueille par ailleurs la galerie Sabauda, présentant des toiles du XIVe au XXe siècles, essentiellement italiennes, mais aussi flamandes et hollandaises.

A l’est du bâtiment, les jardins royaux ont été dessinés par Le Nôtre au XVIIe siècle. Ils sont en accès libre.

Duomo de Turin

Enclavé à l’ouest dans le palais, le duomo ou cathédrale Saint-Jean-Baptiste de Turin date de la Renaissance.

Mais plutôt que son architecture, sobre et pas forcément exceptionnelle, c’est surtout ce qu’elle abrite qui en fait la célébrité : le fameux « saint suaire » de Turin !

Duomo de Turin

C’est le linceul dans lequel le Christ aurait été enveloppé après sa descente de croix.

La polémique n’a jamais cessé quant à son authenticité… Et vous n’en verrez que la copie, l’original est protégé et invisible !

La chapelle en rotonde, située derrière le maître-autel, est à ne pas rater… à condition qu’elle ne soit pas en restauration comme lors de mon passage (!)

C’est un chef-d’œuvre baroque de Guarino Guarini, avec sa haute coupole.

Porte palatine

Derrière le duomo, se situe un quartier de vestiges de l’époque romaine, notamment le théâtre romain et la porte palatine.

Bon, le site reste modeste, ce n’est pas le forum romain ! 😉

vestiges romains turin

La porte palatine était une des quatre portes d’entrée de la ville, nommée Augusta Taurinorum à l’époque romaine.

Notez les deux arches destinées aux chars, et les portes latérales pour les piétons.

Les tours crénelées qui encadrent la porte sont des ajouts médiévaux.

porte palatine turin

A deux pas de la porte, on trouve le marché de la porta palazzo, le « ventre de Turin », un des plus vastes marchés de plein air d’Europe !

Via Garibaldi

Revenons sur la piazza Castello. Depuis celle-ci part vers l’ouest la via Garibaldi, dans l’axe du palazzo Madama.

Ouverte en 1775, la grande rue piétonne commerçante de Turin a longtemps été la plus longue rue piétonne d’Europe !

via garibaldi turin

via Garibaldi à Turin

Tiens, c’est le moment de déguster une glace chez Grom, le célèbre glacier turinois ! 😉

nice glacier Grom

Profitez des cafés pour déguster un Bicerin, typique de Turin !

C’est un mélange d’expresso, de chocolat chaud et de lait, servi dans un petit verre (d’où son nom) !

Autour de la via Garibaldi

Au nord de cet axe, il faut parcourir le lacis de ruelles pittoresques autour de la piazza del Palazzo de Città (place de l’hôtel-de-ville).

iazza del Palazzo de Città turin

On y trouve de nombreux cafés et restaurants, et un petit marché, au pied du bâtiment de l’hôtel-de-ville datant du XVIIe siècle.

Nous avons pu y voir des légumes à des prix défiant toute concurrence !!! Avis aux amateurs (je préfère les pâtes et les glaces, hum).

Tout au bout de la via Garibaldi, on tombe sur l’élégante piazza Statuto.

piazza Statuto turin piazza Statuto turin piazza Statuto turin

Bon sans les voitures ce serait mieux, mais je pinaille !

Cela m’a vraiment rappelé la place Masséna de Nice ! D’ailleurs Nice, ma ville d’origine, fut inspirée par l’architecture turinoise, alors je ne me suis pas sentie dépaysée !

Ne pas manquer les passages couverts de Turin, qui évoquent ceux de Milan !

passage couvert à Turin passage couvert à Turin

Au sud de la piazza Castello, non loin de la via Roma, on peut noter les élégantes piazza Carignano (et son théâtre) et piazza Carlo Alberto.

théâtre de la piazza Carignano

théâtre de la piazza Carignano

piazza Carignano

palais Carignano

Cette dernière est ornée d’une statue équestre de Charles-Albert de Savoie.

C’est sur la piazza Carlo Alberto que se situe l’entrée du musée du Risorgimento (unification italienne), avec la salle où se tint la premier parlement de la République d’Italie.

piazza Carlo Alberto musée du Risorgimento

piazza Carlo Alberto musée du Risorgimento

Via Po

A l’est de la piazza Castello s’ouvre la via Po, bordée d’arcades, et parcourue par le tramway.

Son esthétique rappelle Bologne la rouge, l’autre ville des arcades !

via po turin

Ouverte au XVII et XVIIIe siècles, la via Po descend vers le… Pô (quelle surprise !) 😉

Au bout, elle débouche sur la vaste place Vittorio Veneto qui borde le cours du fleuve.

L’ensemble est parfaitement homogène, une unité architecturale plutôt rare en Italie !

Mole Antonelliana

C’est non loin de la via Po, au nord de l’avenue, qu’on peut égaler visiter le Mole Antonelliana, symbole de Turin avec ses 167 mètres de hauteur.

L’édifice, commencé en 1863 par l’architecte piémontais Alessandro Antonelli et inauguré en 1889, est une des plus grandes structures en maçonnerie au monde !

Il était conçu pour accueillir une vaste synagogue, mais le projet avorta…

Mole Antonelliana

Il fut alors racheté en 1877 par la Ville de Turin pour abriter le musée du Risorgimento, l’unité italienne. Mais ce musée déménagea en 1938 dans la palais Carignano.

Depuis 1990, le mole d’Antonelli accueille le musée national du Cinéma, ainsi que des expositions temporaires.

musée du cinéma de Turin

musée du cinéma

Il est possible de grimper dans un ascenseur panoramique pour admirer la vue depuis la plateforme, à 70 mètres de hauteur.

Les visites du musée ou l’accès au belvédère sont séparés, mais on peut acheter un billet groupé forfaitaire.

Infos sur le site officiel du musée national du Cinéma

Piazza Vittorio Veneto

La piazza Vittorio Veneto, en pente douce vers le Pô, ne date que du XIXe siècle.

On y trouve des bars où prendre l’aperitivi ! 🙂

piazza Vittorio Veneto turin

Le pont dans l’axe fut construit par… Napoléon Ier.

Sur l’autre rive, l’église néo-classique de Grand Madre de Dio ferme la perspective, dominée par le mont des Capucins et ses 284 mètres.

Pont et église Madre de Dio à Turin

Depuis ce belvédère, on peut admirer le site de Turin, avec la chaîne alpine en toile de fond par beau temps (bon, moi en septembre, j’ai eu la grisaille puis la pluie en guise de décor, donc pas de vue, snif !)

Pont et église Madre de Dio à Turin

La piazza Veneto est tout de même une des plus emblématique de Turin et de son architecture très homogène ! Là encore, un petit côté niçois…

piazza Vittorio Veneto turin piazza Vittorio Veneto turin

Rives du Pô à Turin

On peut se balader sur les rives du Pô à Turin et admirer notamment la vue sur l’autre rive.

rives du Pô à Turin rives du Pô à Turin

En soirée (et peut-être plus en saison ?) les rives vers le centre s’animent avec leurs bars ou boites de nuit.

rives du Pô à Turin

rives du Pô à Turin

Plutôt sympa, agréable et verdoyant !

rives du Pô à Turin

Parco del Valentino à Turin

En remontant la rive gauche du fleuve (côté ville), on longe les Murazzi, murs de défense datant du XIXe siècle.

On atteint 700 mètres plus au sud le parco del Valentino, beau parc boisé qui s’étend le long du Pô sur près 1,5 km et 42 hectares.

On peut y voir le château Valentino, le Borgo medievale, et tout au sud, la fontaine des douze mois (fontana dei dodici mesi).

Château Valentino (castello Valentino)

Le château Valentino (castello Valentino), en forme de fer à cheval, a été édifié sur ordre du duc Emmanuel-Philibert de Savoie, et achevé en 1660.

chateau valentino turin

On peut en faire le tour dans le parc. Notez la différence entre les deux façades est et ouest !

Mais vous ne pourrez pas le visiter en temps normal : ce bel édifice baroque abrite la faculté d’architecture de l’école polytechnique de Turin !

Bourg médiéval (Borgo medievale)

Le Bourg médiéval (Borgo medievale) est une reconstitution d’un château et ensemble urbain piémontais de la fin du Moyen Age.

Il fut réalisé dans le parc pour l’Exposition générale italienne de Turin en 1884.

borgo medievale turin

Endommagé par les bombardements, il failli être démoli après la Seconde Guerre mondiale !

Heureusement restauré durant les années 1980, on y trouve des ruelles à arcades bordées de maisons, ateliers et échoppes typiques et une chapelle.

borgo medievale

On peut visiter le château savoyard, la Rocca, avec ses chambres et ses souterrains (l’accès au village est libre, mais la forteresse est d’accès payant).

Art nouveau ou Liberty à Turin

Turin est également un lieu d’épanouissement de l’architecture Liberty, ou Art nouveau italien.

Mais n’étant pas assez informée à l’époque sur l’existence d’édifices intéressants et faute de temps, c’est un aspect de la ville qui m’a échappée, ça m’y fera revenir un jour prochain !

architecture Liberty à Turin

Visiter Turin en 2 jours : les musées de Turin

Visiter Turin en 2 jours, ou 3 jours, vous offrira le temps d’un week-end de parcourir ses étonnants et riches musées.

Les musées de Turin font la richesse de la ville par la qualité de leurs collections et par leur grande diversité, ce qui n’est pas toujours le cas en Italie.

Turin compte plusieurs grands musées d’envergure.

Les trois plus célèbres musées de Turin sont :

  • le musée égyptien, le plus grand musée au monde consacré à l’Égypte après la fameux musée du Caire,
  • le vaste musée de l’Automobile, qui rappelle la vocation de la ville au XXe siècle,
  • le musée du Cinéma, installé dans le mole Antonelliana (le dôme qui figure sur la pièce italienne de deux euro cent !).

Nous avons eu l’occasion d’en visiter deux très différents durant notre week-end à Turin : le musée national de l’automobile et le musée égyptien. Suivez la guide ! 😉

Musée national de l’automobile à Turin

Le musée national de l’automobile de Turin présente une remarquable collection d’automobiles, environ 200 véhicules, présentée par ordre chronologique.

Cela va des premiers modèles de la toute fin du XIXe siècle à aujourd’hui. Une section est consacrée à l’histoire du pneumatique.

musée automobile de Turin

Pour mémoire, Turin est la ville italienne qui a vu naître l’industrie automobile avec la fondation de FIAT (acronyme de Fabbrica Italiana Automobili Torino) en 1889, puis de Lancia en 1906.

C’est non loin du bâtiment historique de FIAT, le Lingotto, construit en 1920 et dont la structure est très novatrice, qu’est installé le musée depuis 2011.

On y pense pas toujours, mais cet élément est pour le moins essentiel !

Il a permis le développement de l’automobile (et de la bicyclette, puis de l’aéronautique, faut bien atterrir !) 😉

Quant on songe au confort des carrosses d’il y a seulement un siècle… On peut également voir des châssis, des moteurs, et divers documents.

Bien sûr, je ne suis qu’une souris et donc pas trop experte en la matière.

Mais les belles voitures de sport exposées me parlent tout de suite bien mieux ! (d’ailleurs mon copain devrait songer à changer sa vieille voiture, quand on voit ce que fait Ferrari…)

musée automobile de Turin

Horaires du musée national de l’automobile de Turin

Le musée national de l’automobile est ouvert le lundi de 10 h à 14 h et du mardi au dimanche de 10 h à 19 h.

Dernière entrée une heure avant la fermeture.

musée automobile de Turin

Tarifs du musée national de l’automobile de Turin

Le prix du billet d’entrée au musée national de l’automobile à Turin est de 12 €.

Tarif réduit à 10 € pour les plus de 65 ans, les jeunes de moins de 18 ans et les handicapés.

Seuls les enfants de moins de 6 ans entrent gratuitement !

Infos actualisées sur le site officiel du musée de l’Automobile de Turin.

J’ai pu me garer sans trop de difficultés à proximité, sinon le musée est desservi par le métro.

Visite du musée de l’Automobile

Je vous laisse découvrir en images le parcours de visite du musée de l’Automobile de Turin.

Finalement, des photos valent mieux qu’un long discours ! 😉

musée automobile de Turin musée automobile de Turin musée automobile de Turin musée automobile de Turin musée automobile de Turin

Musée égyptien de Turin (museo Eguizio)

Dans un genre très différent, nous avons visité le musée égyptien de Turin.

Ouvert en 1824 et considérablement enrichi par la suite, est un des plus riches du monde sur ce thème.

Il évoque sur quatre niveaux l’histoire de l’Égypte depuis la préhistoire jusqu’aux périodes hellénistique et romaine.

musé égyptien de Turin

C’est le deuxième plus important musée au monde consacré à l’histoire égyptienne, après l’incontournable musée du Caire.

On est donc bien loin d’un modeste musée de province comme on pourrait éventuellement l’imaginer, il s’agit d’un musée archéologique majeur.

musé égyptien de Turin

Horaires  du musée égyptien de Turin

Le musée égyptien de Turin est ouvert le lundi de 9 h à 14 h et du mardi au dimanche de 9 h à 18 h 30, dernière entrée une heure avant la fermeture.

C’est un peu tôt pour l’Italie… A Florence, les principaux musées ferment à 18 h 50, et à 19 h 30 à Rome pour l’essentiel.

Tarifs du musée égyptien de Turin

Le prix du billet d’entrée au musée égyptien de Turin est de 15 €.

Prix réduit à 11 € pour les 15-18 ans et à un euro pour les jeunes de moins de 15 ans. Non, pas de gratuité pour les jeunes ! Et c’est à peu près tout…

La gratuité est accordée aux handicapés avec un accompagnateur, mais à partir d’un taux de 74 %, comme le Vatican…

Bien peu de réductions donc, pour un tarif d’entrée un brin excessif (c’est celui du Louvre à Paris !)

Infos actualisées sur le site officiel du musée égyptien de Turin.

Vous pouvez bien sûr opter pour une visite guidée afin de découvrir les trésors du musée ! Toutes les réservations sont annulables gratuitement.

 

 

Visite du musée égyptien de Turin

musé égyptien de Turin

Le musée égyptien de Turin compte de nombreuses statues et une salle consacrée au déchiffrement de hiéroglyphes.

On peut admirer dans une pièce le temple rupestre de Thoutmès III (environ 1450 avant J.-C.).

Il fut offert par la République arabe pour l’aide apportée par l’Italie pour le sauvetage des temples de Nubie.

L’étage est consacré à la vie quotidienne en Égypte sous ses divers aspects. On y découvre la vie quotidienne, la momification, la vie après la mort…

musé égyptien de Turin

On est intrigué par ces sarcophages, dont l’apparence évolue selon la période, les canopes (vases funéraires). Et plus encore par les momies… mais… il y a des chats ! 😉

musé égyptien de Turin musé égyptien de Turin

On peut également voir des reconstitutions de chambres funéraires (Guizèh, 2500 ans avant J.-C.) et une belle collection de stèles funéraires.

musé égyptien de Turin

Le clou de la visite est la tombe de l’architecte Khâ et de son épouse Merit.

La tombe fut retrouvée intacte par l’archéologue Ernesto Schiaparelli, ce qui est exceptionnel vu le nombre de pillages dont les autres ont été victimes.

A peu près tous les éléments sont exposés ce qui est rare : mobilier, linge, offrandes alimentaires… Et mêmes les guirlandes de fleurs qui ont traversé les âges.

C’est une évocation plutôt saisissante du fameux culte des morts en Égypte ! 🙂

Visiter Turin en 3 jours

Que faire à Turin en 3 jours ?

Vous pouvez profiter d’un long week-end à Turin pour approfondir votre découverte des musées, ou découvrir les environs !

En 3 jours à Turin, selon vos goûts, il y a de quoi faire !

A proximité immédiate, découvrez la basilique de Superga.

Basilique de Superga

La basilique de Superga se situe sur une colline, à une dizaine de kilomètres au nord-est de Turin.

Elle domine la ville de ses 672 mètres de hauteur.

Autrement dit, par beau temps (pas comme nous, hum), vous profiterez d’un superbe panorama sur Turin avec les Alpes en toile de fond !

Basilique Superga

©Fulvio Spada Wikipedia Commons

On peut s’y rendre soit directement en voiture, soit par un amusant chemin de fer à crémaillère, en correspondance avec le tram urbain. Les voitures datent toujours du XIXe siècle !

La crypte de la basilique abrite les sépultures des rois de la famille de Savoie.

La basilique est de style rococo, avec un dôme de 65 mètres de haut. Par son allure et sa couleur jaune, elle rappelle un peu les églises de… Saint-Pétersbourg !

Visiter Turin en 4 jours

Que faire à Turin en 4 jours ?

Outre d’autres musées, en 4 jours à Turin, profitez-en pour faire des excursions aux alentours, par exemple un des palais des princes de Savoie.

Résidences des princes de Savoie

Les environs immédiats de Turin offrent aux visiteurs plusieurs résidences des princes de Savoie.

Elles sont richement décorées, dotées de beaux parcs, et listées au patrimoine mondial de l’UNESCO : Reggia di Venaria Reale, Villa della Regina, pavillon de chasse de Stupinigi (Palazzina di Caccia di Stupinigi)…

Que faire autour de Turin

Explorez les alentours de Turin en découvrant dans le Piémont :

– la Sacra di San Michele, l’étonnante abbaye médiévale perchée sur une montagne qui inspira le Nom de la Rose

sacra di san michele

Si vous ne disposez pas de voiture, il est possible d’effectuer une excursion en petit groupe 😉

 

 

– le joli val de Suse

Suse

Suse

Quand aller à Turin ?

Turin se situe au pied des Alpes, et a d’ailleurs accueilli les Jeux olympiques d’hiver en 2006.

Il y fait plutôt froid en période hivernale, et la neige n’est pas rare.

L’été est chaud, comme dans l’essentiel de l’Italie. Comme bien souvent, le printemps et l’automne sont les saisons les plus plaisantes, même si le temps peut être instable !

Combien de jours pour visiter Turin ?

  • En un jour à Turin, vous admirez les perspectives de la ville, et aurez le temps de visiter le palais royal et le malais Madame.
  • En deux jours à Turin, vous verrez un ou deux musées.
  • En trois jours, vous aurez le temps de voir d’autres musées, tous différents, ou de découvrir les environs de la ville.

Bref, un week-end de 2 ou 3 jours est parfait pour bien s’imprégner de la ville ! 🙂

Comment se déplacer à Turin

Si vous logez dans le centre, le mieux est de visiter Turin à pied.

Sinon, la vile est quadrillée par un réseau de tramway.

tramway à Turin

Elle dispose d’une unique ligne de métro automatique (de type VAL), inaugurée en 2006 lors des Jeux olympiques d’hiver.

Visiter Turin ou Gênes ?

De nombreux visiteurs se demandent quelle ville privilégier en Italie : visiter Turin ou Gênes ? 

Ces deux grandes villes italiennes (respectivement 4e et 6e villes d’Italie, par leur population) sont en effet très proches de la frontière française.

Elles constituent des étapes incontournables sur la route !

Et bien ma réponse est simple : elles n’ont rien à voir, alors visitez les deux !

port de Boccadasse à Gênes

port de Boccadasse à Gênes

Turin offre, comme vous l’avez vu, des grandes ordonnances prestigieuses et de riches musées variés.

Gênes offre un lacis de ruelles très étroites à flanc de montagne. Ces deux villes sont totalement différentes !

N’hésitez pas à lire l’article de votre souris préférés consacré à Gênes : ce sera plus parlant ! 😉

Avis de la souris sur Turin

Turin fut une bonne surprise. Méconnue de nombreux touristes, elle offre de riches musées et de belles perspectives monumentales.

Pour résumer, nous avons bien aimé cette ville peu touristique, jolie et intéressante, même s’il faut avouer que la folle animation n’est pas au rendez-vous ! Nous comptons bien y retourner un jour !

Si vous découvrez l’Italie en voiture depuis la France, c’est une étape intéressante avant de poursuivre sa route vers Milan ou Gênes.

Poursuivez votre découverte de l’Italie…

Que visiter, voir et faire à Gênes en 1,2,3 jours

Que visiter, que faire à Florence en 1,2,3,4,5,6 ou 7 jours

Que visiter, voir et faire à Bologne en 1,2,3 jours

Que visiter, voir et faire à Milan en 1,2,3 jours

Que visiter, voir et faire à Naples ?

5/5 - (28 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.