Le musée Sorolla : un impressionniste à Madrid

musée Sorolla MadridAvis aux amateurs du courant impressionniste ! Le musée Sorolla à Madrid propose de très belles œuvres de cet artiste valencien, plus célèbre peintre impressionniste espagnol.

Quelque peu excentré (mais à deux pas d’une station de métro) ce petit musée occupe l’ancienne maison de l’artiste.

Il est situé au 37, General Martínez Campos, dans le quartier chic de Chamberi, proche des stations de métro Ruben Dario ou Greogorio Marañón.


Afficher une carte plus grande

 

Informations pratiques

Le musée est ouvert du mardi au samedi de 9 h 30 à 20 h (!) et le dimanche de 10 h à 15 h. L’entrée est très accessible à seulement 3 €, et elle est gratuite le samedi après 14 h et le dimanche. Gratuité et réduction notamment pour les -18 ans, les étudiants, les +65 ans, les demandeurs d’emploi (oui, ça marche aussi pour les Français…)

Infos pratiques sur le site du musée.

 

Quelques mots sur Joaquin Sorolla

buste de Joaquin Sorolla dans son musée à MadridJoaquín Sorolla y Bastida pour être précise ! Né à Valence en 1863, rapidement orphelin, il fut élevé par son oncle et sa tante et partit étudier la peinture en Italie puis à Paris, avant de se fixer à Madrid.

Son style s’inspire largement du courant impressionniste, voire post-impressionniste. Il acquiert très vite une certaine notoriété grâce à sa palette claire, ses paysages balnéaires et ses tableaux dans les tons blancs et bleus. La lumière fait partie intégrante de son œuvre !

Tout au long de sa carrière, il continua à exposer à Paris. Il mourut à Madrid en 1923, sa veuve légua alors bon nombre de ses œuvres à l’état espagnol, ainsi que sa maison, qui devint alors un musée.

J’ai pu découvrir cet artiste lors d’une exposition au musée des Impressionnistes de Giverny, et ayant eu un vrai coup de coeur pour l’artiste, il me semblait logique de voir son musée. Coup du hasard, était présentée à ce moment-là la même exposition que j’avais déjà vue ! Outre le plaisir de revoir certaines toiles, nous avons pu découvrir son atelier (avec des tableaux jamais vus) et son lieu de vie.

J’y suis retournée une seconde fois lors d’un nouveau voyage, en profitant pour admirer les toiles qui n’étaient pas visibles avant à cause de l’exposition (et oui, le musée n’est pas extensible !)

 

La visite

Le jardin andalou

jardin du musée Sorolla à MadridAvant de découvrir la maison et les œuvres de l’artiste, prenez le temps de vous reposer dans son petit jardin andalou, véritable havre de paix au milieu de ce quartier plutôt moderne.

D’ailleurs, la maison, édifiée en 1910, tranche elle aussi fortement avec les immeubles de la rue !

J’ai pu découvrir le jardin de jour et de nuit. À chaque heure son charme !

 

La maison

atelier du musée Sorolla à MadridIl faudra alors pénétrer dans la maison pour se procurer un ticket d’entrée. Vous en profiterez pour découvrir le charmant petit patio intérieur, lui aussi andalou !

Quelques céramiques sont également exposées. Après tout, Sorolla était valencien, berceau de la faïence espagnole !

Nous devons ensuite repasser par l’extérieur pour commencer le parcours de visite à proprement parler.

Nous découvrons trois salles d’exposition des tableaux de l’artiste, avant d’accéder à son atelier puis les pièces de vie : salon, salle à manger, oratoire… Les salles de l’étage ne sont visibles que pendant les expositions temporaires.

 

Les œuvres de Joaquin Sorolla

Concentrons-nous sur les œuvres de l’artiste à proprement parler ! Je vous propose une petite sélection des toiles qui m’ont tapé dans l’œil (bon pas trop fort, j’ai de grands yeux moi !). J’aime beaucoup la lumière qui se dégage des peintures, les paysages, les bords de mer…

Mais Sorolla ce n’est pas que des jolis paysages ! Il a également peint des scènes réalistes de la vie quotidienne de l’Espagne de l’époque, et aimait aussi peindre sa famille, en particulier sa femme, Clotilde. Le tableau Maternité est un de ses plus célèbres.

 

Exposition « Sorolla à Paris »

Lors de notre première visite en janvier 2017 nous avons donc pu (re)voir d’autres toiles exposées spécifiquement pour l’exposition. Certaines m’ont vraiment plu ! Je les partages donc avec vous, car vous n’aurez peut-être pas l’occasion d’aller les voir dans leurs musées d’origine…

 

Voilà, j’espère vous avoir donné envie de découvrir ce joli musée et cet artiste très intéressant. Pour ma part, j’ai vraiment apprécié ma visite et ma découverte de l’oeuvre de Joaquin Sorolla.

 

Retour sur l’article principal

Découvrez d’autres musées madrilènes

Notamment le musée Thyssen-Bornemisza ou le musée du costume et de la mode

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *