rue du Logis du Roy à Gerberoy
Hauts-de-France

Gerberoy : que voir, que faire et visiter dans le plus beau village de l’Oise ?

Que voir, que faire, que visiter en une journée à Gerberoy ?

Le village de Gerberoy se situe dans le département de l’Oise, à environ 95 km au nord de Paris et 25 km de Beauvais, à deux pas de la Normandie voisine.

Comptant seulement 90 habitants, il est un des plus beaux villages de France, avec ses ruelles pavées bordées de maisons à pans de bois et joliment fleuries de roses en saison.

Le village fut découvert et mis en valeur par le peintre post-impressionniste Henri le Sidaner au tout début du XXe siècle.

Combien de temps de visite prévoir à Gerberoy ? Suivez la souris en photos ! 😉

Comment aller à Gerberoy


Afficher une carte plus grande

Aller à Gerberoy en voiture

Pour se rendre à Gerberoy depuis Paris, il faut se diriger vers Beauvais, via l’A 16 (péage, 4,60 € en 2022) ou l’ex-nationale 1 (mais c’est bien plus long).

Sortir à Beauvais-Nord (n°15), puis suivre la direction de l’aéroport de Beauvais-Tillé et ensuite d’Eu – Le Tréport (D 901).

Prendre ensuite en direction de Milly-sur-Thérain (D133) qu’on traverse tout droit vers Crillon. En suivant alors le fléchage, on arrive après 5 km à Gerberoy…

Comptez 1 h 15 à 1 h 30 de route depuis la porte de la Chapelle à Paris.

Un grand parking gratuit et obligatoire vous accueille à l’entrée du village, rue du Faubourg-Saint-Jean. Inutile de vous expliquer que ce tout petit village se découvre à pied ! 😉

Aller à Gerberoy en train et bus

Aller à Gerberoy en transports publics ? C’est possible, mais les horaires sont vraiment restreints !

Il faut emprunter un train TER Hauts-de-France à Paris-Nord, jusqu’au terminus, Beauvais. Jusque là, ça va : il y en a environ un par heure, bien moins le dimanche.

Puis ça se corse ! Il faut ensuite prendre le bus 612, en direction de Songeons et Campeaux.

ça ne coûte qu’un euro (pour 24 km), mais il n’y en a que quelques-uns par jour, aux horaires surtout adaptés aux scolaires…

Vue aérienne de Gerberoy
Vue aérienne de Gerberoy (avant d’atterrir à Beauvais)

Où loger à Gerberoy

Où dormir à Gerberoy ? Et bien il faudra vous loger dans les environs de Gerberoy, le village ne compte en effet aucun hôtel ni chambre à louer !

Voici la sélection des meilleures adresses de la souris autour de Gerberoy !

Quand visiter Gerberoy ?

Le village de Gerberoy est célèbre pour ses roses. C’est donc bien-sûr à la belle saison, de début mai à fin septembre, qu’il est préférable de le visiter.

Hors-saison, de novembre à mars, la plupart des lieux cités sont fermés et les nombreuses résidences secondaires sont désertées.

En contrepartie, vous aurez le village de Gerberoy pour vous tout seul ! 😉

rue du Logis du Roy à Gerberoy
La rue du Logis du Roy

Combien de temps pour visiter Gerberoy, quel temps de visite prévoir ?

Si vous vous contentez d’une promenade dans le village, une heure suffit.

Mais si vous visitez le musée, et surtout les jardins, prévoyez une demi-journée de balade à Gerberoy !

Petite histoire du village de Gerberoy

Gerberoy n’est historiquement pas un village : en 1202, il a reçu le titre de « ville » décerné par le roi de France Philippe-Auguste ! Gerberoy est à ce titre entouré de remparts.

Durant le Moyen âge, la vie n’y est pas reposante ! Gerberoy est en réalité une forteresse, fréquemment assiégée, gardant la frontière de la France face à la Normandie.

Plan de Gerberoy au musée municipal
Plan de Gerberoy au musée municipal

Cette place forte est démantelée après les guerres de Religion.

En 1901, le peintre post-impressionniste Henri le Sidaner découvre le village, qui devient sa source principale d’inspiration.

Il participe activement à sa restauration et sa mise en valeur, et demande aux habitants de planter des rosiers devant leur maison !

Aujourd’hui, Gerberoy fait partie de l’association « les plus beaux villages de France« , le seul du département de l’Oise.

Le village accueille de nombreux visiteurs en saison et régulièrement des tournages de films.

Il compte deux jardins privés ouverts au public en saison, et labellisés « jardin remarquable ».

Visite du village de Gerberoy

Maisons à Gerberoy
Maisons à Gerberoy

Le village de Gerberoy se situe sur une colline de 188 mètres de haut qui domine le pays de Bray.

Depuis le parking, il suffit de suivre la rue du Faubourg-Saint-Jean pour pénétrer dans le village. On remarque en passant les vignes du « clos Gerberoy » !

La voie devient la rue du Logis du Roy et voici les premières jolies maisons de brique et silex ou à pans de bois et torchis.

Beaucoup de bâtisses remontent aux XVIIe et XVIIIe siècles. Toutes sont magnifiquement embellies de rosiers grimpants ou encore d’iris.

On passe le restaurant et le salon de thé, on peut jeter un coup d’œil à la galerie d’art avant d’atteindre l’office de tourisme.

Vous pouvez y dénicher quelques souvenirs, ça fait vivre l’économie locale ! Poursuivez alors la rue en ouvrant les yeux. Tout est enchanteur ! 🙂

rue du Logis du Roy à Gerberoy
La rue du Logis du Roy

La mairie-musée

Au bout de la rue, on atteint la mairie-musée du village de Gerberoy, bâtie au XVIIIe siècle.

La mairie-halle de Gerberoy
La mairie-halle de Gerberoy abrite le musée municipal.

Le rez-de-chaussée forme une halle. L’étage constitue désormais un petit musée communal, qui présente quelques objets et documents sur l’histoire du village (ouverture en principe le week-end).

Devant la mairie, voici la place du village dotée d’un puits couvert, profond de 70 mètres ! On dit que lors de la libération de Gerberoy, durant la guerre de Cent Ans, des Anglais ont été balancés vivants au fond du puits…

En face, au fond de la place… la nouvelle mairie en brique, et à sa droite, des WC publics (avis aux souris pisseuses !).

En revenant vers la mairie, empruntez à sa gauche la rue Le Sidaner. On y croise, fort logiquement, deux galeries d’art.

Le musée municipal à Gerberoy
Le musée municipal à Gerberoy

Le jardin des ifs

Au bout de la rue Le Sidaner, à gauche, l’impasse du Vidamé (nom de l’ancien gouverneur de la ville). Tout au fond, on peut y visiter en saison la maison du Vidamé.

Elle accueille un restaurant, et le jardin des ifs, aménagé à la Française avec ses arbres (ifs et buis) soigneusement taillés en art topiaire.

Au fond, un potager cultivé en permaculture alimente en partie le restaurant.

Entrée du mercredi au dimanche à 5 € en 2021/22, ce qui n’est pas si donné pour la surface.

Sinon une formule à 13,50 € 15 € (en 2022) donne accès au jardin… et au salon de thé, avec une pâtisserie accompagnée d’une boisson !

Ruelle Saint-Amant à Gerberoy
Ruelle Saint-Amant

A droite, la ruelle Saint-Amant amène doucement vers l’église. Et voici au bout la maison bleue datant de 1691, carte postale du village de Gerberoy !

La maison bleue à Gerberoy
La maison bleue à Gerberoy

C’est une des plus anciennes maisons de Gerberoy. Sa couleur si particulière provient de feuilles de guède, dite pastel des teinturiers.

Mais une autre maison lui est antérieure d’un an ! Sa façade est couverte de faïences, illustrant les anciens corps de métier de la ville. Je vous laisse la dénicher ! 😉

Prenez le passage sous la porte fortifiée à gauche, ancienne porte du château, et on arrive à l’église du village.

La collégiale Saint-Pierre de Gerberoy

La collégiale Saint-Pierre de Gerberoy fut fondée en 1015. Mais elle fut dévastée par les Bourguignons puis les Anglais durant la guerre de Cent Ans.

Brûlée en 1419, elle est alors reconstruite de 1451 à 1468, avec une voute en carène de bateau renversée. Le clocher se situe à proximité du donjon disparu du château.

Intérieur de la collégiale Saint-Pierre à Gerberoy
Intérieur de la collégiale Saint-Pierre à Gerberoy

Les jardins Henri Le Sidaner à Gerberoy

En sortant, on remonte alors à gauche la rue du château. Elle mène aux jardins Henri Le Sidaner.

Les jardins Henri Le Sidaner à Gerberoy
Les jardins Henri Le Sidaner à Gerberoy

Le château médiéval a disparu depuis longtemps, il n’en reste que des ruines.

Elles ont été superbement aménagées en un jardin en terrasse à l’italienne, par le peintre Henri Le Sidaner au début du XXe siècle.

Le jardin de 4000m² comporte trois niveaux de terrasses. Il se visite en saison, entrée à 6 € en 2021, avec accès (sur rendez-vous) à l’atelier-musée du peintre.

On y découvre une roseraie et un petit temple de l’Amour, réplique en bois de celui du parc du Petit Trianon à Versailles

On achève la visite du village de Gerberoy par la promenade ombragée le long des ruines des remparts médiévaux.

La fête des roses de Gerberoy

Chaque année le 3e week-end de juin, s’y tient la fête des roses, créée par le peintre Henri Le Sidaner. Elle est organisée depuis 1928 et attire de nombreux visiteurs.

Exceptionnellement en 2020 et 2021, à la suite de la crise (interminable…) du coronavirus, elle s’est tenue mi-septembre.

La fête des roses 2022 se tient le dimanche 5 juin.

Le petit Gerberoy : un fromage frais aux roses !

Savez-vous qu’il existe un fromage nommé le « petit Gerberoy » ? C’est un fromage frais garni aux coquelicots ou aux roses.

Fabriqué artisanalement à quelques kilomètres, à Grémévillers, on le trouve dans certaines épiceries du département, en vente directe à la ferme ou… dans un distributeur automatique en bord de route ( D 930) dans ce même village ! 😉

Avis de la souris sur Gerberoy

Gerberoy est objectivement un des plus beaux villages de France, et un des rares à relative proximité de Paris. Les amateurs de photos s’en donneront à cœur joie entre pans de bois et rosiers grimpants…

Le village attire du monde en saison, mais cela reste très raisonnable.

On est loin de la foule compacte des villages touristiques du sud de la France, avec la surexploitation qui l’accompagne (parking payant, multiplication des boutiques de souvenir)…

Bref, venez visiter la « Picardie verte » et passez une journée à Gerberoy ! 😉

Que visiter autour de Gerberoy ?

Beauvais, et sa plus haute cathédrale gothique du monde

Je vous suggère à proximité d’aller faire un tour du centre de Beauvais, pour visiter son impressionnante cathédrale aux voûtes hautes de 48 mètres (42 à Amiens, 35 à Paris). C’est la plus haute cathédrale gothique du monde !

Mais juste à côté, le musée départemental de l’Oise et la galerie nationale de la tapisserie (renommée « le Quadrilatère« ) méritent aussi une visite, d’autant plus que c’est gratuit ! 😉

Abbaye Saint-Germer-de-Fly

A deux pas de Gerberoy, aux confins de la Normandie, l’abbaye Saint-Germer-de-Fly mérite un détour, pour son architecture romano-gothique de transition. A son chevet, on remarque la Sainte-Chapelle du XIIIe siècle, copie de la Sainte-Chapelle de Paris !

Continuez votre découverte de l’Oise…

La Roche-Guyon, son château… et sa machine à remonter le temps !

Donjon de La Roche-Guyon dominant la Seine, depuis la route des Crêtes
Donjon de La Roche-Guyon dominant la Seine, depuis la route des Crêtes

A 53 km au sud, dans le Val-d’Oise, découvrez aussi l’unique « plus beau village de France » labellisé en Île-de-France : La Roche-Guyon et son étonnant château

Rouen, et ses 2000 maisons à pans de bois

rue eau de Robec à Rouen

Ou si vous êtes, comme moi, admirateur de jolies maisons à colombages, direction Rouen, capitale de la Normandie, à seulement 55 km à l’ouest de Gerberoy, avec ses 2000 maisons à pans de bois ! 😉

Mais la ville offre aussi une des plus belles cathédrales de France, et de riches musées, dont l’étonnant musée Lesecq-des-Tournelles, exposant de vieilles enseignes dans une ancienne église !

Amiens, capitale de la Picardie

cathédrale d'Amiens
cathédrale d’Amiens

Enfin Amiens, capitale historique de la Picardie, n’est qu’à 70 km de Gerberoy. La ville abrite la plus vaste cathédrale gothique de France, qui mérite à elle seule le voyage !

Mais Amiens offre bien d’autres curiosités ! Il faut y visiter le quartier Saint-Leu construit le long des bras de la Somme, et surnommé la petite Venise picarde.

Mais aussi les Hortillonnages, un immense jardin maraîcher sur l’eau (plus de 300 hectares !) qu’on visite en barque, ou encore l’étonnante maison de Jules Verne, l’auteur français le plus traduit au monde !

Découvrez Amiens en 1, 2 ou 3 jours avec la souris !

5/5 - (19 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *