quartier rouge d'Amsterdam
Pays-Bas

Quartier rouge d’Amsterdam : que faire, que visiter

Que faire dans le quartier rouge d’Amsterdam ? Comment visiter le quartier rouge ?

Si Amsterdam est célèbre pour ses canaux et ses musées d’art, on pense également de suite au quartier rouge, aussi nommé « Red light District » en anglais, ou De Wallen en néerlandais.

Plus célèbre quartier d’Amsterdam, sa réputation sulfureuse attire les curieux, et le quartier rouge est désormais un des plus touristique de la capitale hollandaise.

Mais alors, que voir dans le quartier rouge ? Quelles sont les règles à respecter ? Suivez la souris ! 😉

Plan du quartier rouge d’Amsterdam


Afficher une carte plus grande 

Où se situe le quartier rouge d’Amsterdam ?

Quartier Rouge d'Amsterdam de jour
Quartier Rouge d’Amsterdam de jour, le long d’un paisible canal

Le quartier rouge se situe en fait en plein centre historique d’Amsterdam ! Il s’agit même du plus vieux quartier de la ville. Il est surnommé « De Wallen » en néerlandais, en référence aux anciens murs de remparts qui l’encerclaient.

On y retrouve notamment l’Oude Kerk, plus vieille église d’Amsterdam ! Oui, étrange mélange des genres…

Plutôt petit, le quartier rouge s’étend surtout le long de deux étroits canaux : 

  • le Oudezijds Achterburgwal, où se concentrent la plupart des vitrines, sexshops, et où vous trouverez les musées
  • le Oudezijds Voorburgwal, un peu plus sage !
  • Il occupe également l’Oudekerplein, la place de l’Oude Kerk, la vieille église.

Officiellement le quartier « De Wallen » correspond simplement à la partie la plus ancienne d’Amsterdam, jusqu’à la Nieuwe Markt, et occupe également l’actuel quartier chinois. Dans les faits, l’activité « sulfureuse » se concentre surtout sur le premier canal.

Comment aller au quartier rouge d’Amsterdam ?

station Rokin du métro d'Amsterdam
station Rokin du métro d’Amsterdam

Si vous souhaitez directement vous rendre au Red Light District, vous pouvez emprunter le métro jusqu’à la station la plus proche de Nieuwe Markt.

Un peu plus loin, sur la ligne M52, descendez à Rokin et marchez un peu. Le quartier rouge se situe également non loin de la gare centrale d’Amsterdam.

D’où vient le nom de « quartier rouge » ?

Amsterdam quartier rouge de nuit

Le quartier rouge doit son nom aux néons de lumière rouge éclairant les vitrines des prostituées. La lumière rouge a en effet comme particularité de masquer les défauts de la peau, et de créer une ambiance chaleureuse. C’est aussi la couleur de la passion ! D’où le nom anglais de « Red light district ».

Notez que ce nom n’est pas spécifique à Amsterdam, et qu’il existe d’autres « quartiers rouges » dans différentes villes des Pays-Bas et de Belgique, même si celui de la capitale hollandaise est le plus connu.

Pourquoi visiter le quartier rouge à Amsterdam ?

Amsterdam quartier rouge sex shop

Le Red Light District fait partie des quartiers les plus touristiques à Amsterdam ! Mais pourquoi donc ?

Et bien, il attire les curieux qui veulent voir les prostituées en vitrine, les sex shops, les quelques musées. Mais également les personnes désireuses de tester un coffee shop, café où il est possible de consommer du cannabis sous certaines conditions.

Pour ma part, j’étais plutôt curieuse de découvrir ce quartier à la réputation sulfureuse, bien qu’étant une petite souris très sage ! Et j’ai découvert que Mr Souris aimait bien faire du lèche-vitrines, hum.

Quand visiter le quartier rouge ?

Quartier rouge Amsterdam
Quartier rouge Amsterdam, de nuit

Vous pourrez bien sûr visiter le quartier rouge toute la journée, mais c’est le soir qu’il est le plus animé et prend sa couleur rougeoyante !

J’y suis pour ma part aller deux fois ! Une première fois dans l’après-midi, pour le découvrir de jour, lors de ma promenade dans le centre d’Amsterdam.

C’était plutôt tranquille et j’ai simplement profité du charme des canaux et de l’Oudekerplein ! J’ai tout de même pu voir quelques dames dans les vitrines.

J’y suis retournée après dîner, vers 21 h 30. Les néons rouges étaient allumés, les vitrines bien plus occupées par des travailleuses du sexe en petite tenue, et il y avait bien plus de monde ! Il était même parfois compliqué de marcher à cause de la foule. C’est que les quais du canal sont étroits !

Au fur et à mesure de la soirée, le tout s’anime encore plus, le quartier rouge étant en effet un haut lieu de la vie nocturne et de la fête. Mais j’ai préféré ne pas rentrer trop tard, étant une petite souris prudente !

Une brève histoire du quartier rouge d’Amsterdam

quartier rouge d'Amsterdam

Plus ancien quartier de la ville, De Wallen se situait surtout derrière le port d’Amsterdam, dans l’actuel Damrak. L’Oude Kerk était d’ailleurs à l’origine une église catholique dédiée aux marins.

En revenant de leurs pérégrinations, ces braves hommes aimaient bien profiter des joies de la vie, ce qui attira les prostituées en quête de clients. Pragmatiques, les Hollandais toléraient ces pratiques, mais si ce ne fut pas toujours le cas au cours de l’histoire de la ville !

Par exemple, après la sécession avec le royaume d’Espagne et l’adoption du protestantisme, la prostitution était très mal vue ! Mais que voulez-vous, on ne parle pas du plus vieux métier du monde pour rien…

Au XVIIIe siècle, les prostituées attiraient les clients dans des salles de jeux, et les emmenaient dans leurs modestes chambres. ces salles de jeu finirent par accueillir des chambres plus confortables et devinrent finalement des bordels !

Amsterdam quartier rouge

De nos jours, la prostitution est complètement légale et règlementée aux Pays-Bas. Depuis les années 1960, le racolage est interdit.

Les travailleuses du sexe sont à leur compte, paient leurs impôts, et louent leur chambre et vitrine. Bien sûr, cela n’empêche pas les abus et les réseaux… cela a valu a plusieurs établissements de fermer, et le débat demeure ouvert dans le pays.

Les activités du quartier rouge, que ce soit la prostitution ou la consommation de cannabis ont été réduites ces dernières années.

Sachez que la grosse majorité des travailleuses du sexe sont étrangères ou d’origines étrangères, même si légalement il est impossible d’obtenir un visa de travail pour ce métier. Il s’agit donc de femmes en ayant déjà obtenu un.

Que voir, que faire dans le quartier rouge d’Amsterdam ?

Amsterdam quartier rouge vitrines

Bien sûr, les curieux viendront dans le quartier rouge pour découvrir son ambiance sulfureuse, et regarder les prostituées derrière leurs vitrines. J’avoue que j’étais curieuse de voir ça, n’ayant jamais assisté à de telles scènes en France ou au cours de mes voyages.

Il faut savoir que lorsque le rideau est tiré, c’est occupé ! Bon, cela m’a tout de même laissé une impression assez particulière…

ATTENTION !
Il est interdit de photographier les travailleuses dans les vitrines, sous peine d’amende et de voir votre objet confisqué (celui qui prend la photo !). Cela se comprend pour le respect de la personne Rien ne vous empêche cependant de faire des vues globales depuis les ponts par exemple.

Pour l’anecdote, vous trouverez quelques lumières bleues et non rouges. Cela signifie que les prostituées sont des transgenres. Par contre, pas de prostitués hommes officiellement dans le quartier, désolée ! Seul M. Souris a profité de la vue du coup, quelle injustice !

Amsterdam quartier rouge live show

Le quartier rouge regorge bien sûr de sex shops en tous genres. Vous savez quoi faire si vous venez visiter le quartier rouge en amoureux !

Vous trouverez également plusieurs live shows, spectacles érotiques, peep-shows, strip-tease. Le Moulin Rouge ou le Casa Rosso font partie des plus connus. Bon, même Mr Souris s’est contenté d’admirer la façade, hum.

Une envie pressante ? Allez soulager votre vessie dans les insolites toilettes Sexy Loo. Pour 2€, expérience garantie (photos interdites).

toilettes Sexy Loo

Visites guidées du quartier rouge

Pour en apprendre plus sur le quartier rouge, son histoire, et anecdotes, pourquoi ne pas effectuer un tour guidé ? Plusieurs formules existent, avec ou sans coffee shop, de jour, de nuit… A vous de choisir !

Musées à visiter dans le quartier rouge

Erotic museum Amsterdam
Erotic museum Amsterdam

Pour les amateurs de culture (ou cul-ture, hum), vous trouverez 3 musées dans le quartier rouge d’Amsterdam :

  • Musée de l’érotisme (Erotic museum), présentant une collection d’objets érotiques, sur plusieurs petits étages. Pour ma part, j’avais déjà visité le musée de l’érotisme à Paris avant sa fermeture, j’ai donc passé mon tour. Il y avait de toute façon trop de monde ! Pour 8€ en 2024, il fait néanmoins partie des musées les moins chers d’Amsterdam…
  • Red Light Secrets : petit musée de la prostitution, avec reconstitution des chambres de bordels, matériel coquin, et témoignages de prostituées. Là encore, beaucoup trop de monde à mon gout, et prix tout de même un peu élevé par rapport à la taille. Même s’il parait que c’est pas la taille qui compte…

  • Musée du Hash, de la marijuana et du chanvre : musée insolite à Amsterdam pour tout savoir de la culture du chanvre et du cannabis !
Amsterdam Red Light Secrets
Red Light Secrets, musée de la prostitution à Amsterdam

Bon à savoir
Les musées du quartier rouge ont des horaires bien plus étendus que les autres attractions touristiques d’Amsterdam, et sont ouverts tard. De quoi vous occuper si vous vous demandez que faire à Amsterdam le soir…

Autres lieux à visiter dans le quartier rouge

Pour changer un peu de monde de l’érotisme, vous pourrez aller voir l’Oude Kerk, la plus vieille église d’Amsterdam ! Si l’intérieur est assez sombre, l’église comporte encore un beau buffet d’orgues, et certaines personnalités y sont inhumées.

Oude kerk Amsterdam

Faites bien sûr le tour de l’Oukekerplein, charmante place, qui tranche un peu avec le reste du quartier. Une statue nommée « Belle » y fut érigée en l’honneur de toutes les travailleuses du sexe du monde. Hélas, la place étant en travaux lors de mon passage, je ne l’ai pas vue !

Oudekerplein Amsterdam
Oudekerplein

Parmi les autres lieux insolites à voir dans le quartier rouge, vous pourrez également visiter l’Amstelkring. Cette église clandestine occupe les 3 derniers étages d’une étroite maison sur le canal.

D’une capacité de 150 places, les catholiques s’y réunissaient pour assister à des messes célébrées en secret lors des guerres de religion. Intéressant, et tranchant là encore un peu avec le reste du quartier, mais à 16,5 €, j’ai préféré passer mon tour…

Admirez tout de la même la jolie vue depuis le canal Oudezijds Voorburgwal, avec le dôme de l’église catholique Saint-Nicolas-des-Marins en toile de fond.

canal quartier rouge d'Amsterdam

Les Coffee shops dans le quartier rouge d’Amsterdam

Le quartier rouge d’Amsterdam est également connu pour ses nombreux coffee shops. Contrairement à ce que leur nom indique, on n’y sert pas que du café (oui, avant j’étais une petite souris naïve…). Il s’agit surtout de lieux où la vente et la consommation de cannabis est légale !

coffee shop Amsterdam

Mais attention, tout ça est strictement encadré ! Il est par exemple interdit d’acheter plus de 5 grammes de cannabis, de consommer des drogues dures ou du tabac au sein des établissements. Si on y sert quand même des boissons et de la nourriture, il y est en revanche interdit de consommer de l’alcool !

Le quartier rouge concentre bon nombre de coffee shops, le long des canaux ou des quelques petites rues de traverse. En revanche, c’est aussi le quartier où les prix sont le plus élevés, tourisme oblige…

canal quartier rouge d'Amsterdam2

A moins de vouloir absolument profiter de l’ambiance nocturne un peu spéciale, privilégiez les coffee shops du quartier Jordaan ou De Pijp. Bon, n’étant pas une adepte de ce genre de lieux, je ne peux pas vous en dire plus. La drogue, ça monte vite à la tête des petites souris !

Vous trouverez également des boutiques spécialisés dans les produits au chanvre et CBD, mais sans la molécule de cannabis ! Alors faites vous plaisir…

Bien sûr, il n’y a pas que les coffee shops ! Le quartier regorge de bars plus traditionnels, restaurants (enfin, ne cherchez pas non plus de la grande cuisine…) etc. C’est évidemment le quartier où sortir à Amsterdam le soir… tout en restant prudent !

Quelques recommandations pour visiter le quartier rouge d’Amsterdam

Amsterdam moulin rouge
Moulin Rouge à Amsterdam

En journée, le quartier rouge est un lieu comme un autre… ou presque ! Mais le coin est plutôt calme. En revanche, le soir, tout s’anime, et plus il est tard, plus les fêtards seront de sortie ! Soyez donc prudents, surtout par rapport aux pickpockets ou aux agressions éventuelles dans la nuit.

Lors de mon passage entre 21h et 22h, j’ai surtout vu des touristes curieux, y compris des familles, et la police était présente pour surveiller tout ce petit monde.

Veillez bien sûr à respecter les personnes travaillent dans le milieu de la prostitution, en ne les prenant pas directement en photo, ne les pointant pas du doigt, ou en ne restant pas longuement à les regarder devant les vitrines… sauf si vous souhaitez avoir recours à leur service bien sûr !

Où dormir dans le quartier rouge ?

Vous aurez peut-être envie de passer la nuit dans le quartier rouge, idéalement situé au coeur d’Amsterdam. Bon, amateurs de tranquillité, attentions quand même…

  • Hotel CC : délicat mélange entre architecture traditionnelle hollandaise en pierres rouges et design contemporain intérieur, cet établissement vous garantira un agréable séjour à Amsterdam. Son emplacement privilégié dans le quartier Rouge simplifiera vos déplacements.
  • Urban Vibes Guesthouse : deux chambres bien équipées en plein coeur du quartier rouge, et donc proches de tout ! De très bonnes notes !
  • Sofitel Legend The Grand Amsterdam : au sud du quartier rouge, élégant hôtel 5 étoiles proposant des chambres luxueuses.

Découvrez également les meilleurs quartiers et adresses où loger à Amsterdam

Avis de la souris sur le quartier rouge d’Amsterdam

quartier rouge boutiques

Bien sûr, même si je n’allais pas à Amsterdam pour cela, mais plus pour les aspects « classiques » de la ville, j’étais curieuse de voir le quartier rouge… comme de nombreux touristes ! Après tout, cela fait partie de la culture du pays et des spécificités de la ville.

Je n’en attendais rien de spécial et à l’heure où j’y étais j’ai trouvé l’ambiance assez « bon enfant », même s’il y avait bien trop de monde pour moi, j’avais peur de me faire écraser !

En revanche, je garde un sentiment mitigé par rapport aux prostituées dans les vitrines. Bien sûr, je préfère qu’elles soient là dans un lieu chauffé et sécurisé que dans la rue et le froid, mais en tant que souris de sexe féminin, je trouve cela particulier de les voir s’exposer ainsi à la vue de tous…

Quant à la prostitution en elle-même, je me garderai bien de porter un jugement ! Il faut juste savoir que malgré l’encadrement de la profession aux Pays-Bas, cela n’a pas éradiqué les trafics humains…

En bref, je ne regrette pas d’avoir vu, mais ce n’est pas ce que j’ai préféré à Amsterdam !

Poursuivez votre visite d’Amsterdam et des alentours avec la souris !

5/5 - (6 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *