Bratislava

Place principale de Bratislava

Place principale de Bratislava

Avec environ 420.000 habitants, Bratislava est la capitale de la Slovaquie. Elle est traversée par le Danube et située près des frontières de l’Autriche, de la République Tchèque et de la Hongrie. Complètement excentrée au sud-ouest du pays, elle n’est distante de Vienne que de 66 km, et située à environ 190 km de Budapest.

La Slovaquie étant un pays devenu récemment indépendant, Bratislava n’en est la capitale que depuis 1993, date de la séparation d’avec la République Tchèque. Bien avant cela, elle fut pendant plusieurs siècles possession de la Hongrie et en devint même la capitale entre 1536 et 1780, après la prise de Budapest par les Turcs. Elle reste sous domination austro-hongroise jusqu’en 1918, connue alors sous les noms de Pozsony en hongrois et Pressburg (Presbourg) en allemand. La ville historique se situe non loin des rives du Danube, et un château (ancienne forteresse) le domine.


Afficher une carte plus grande

 

vue aérienne

Vue aérienne de l’agglomération de Bratislava

Ce court séjour (seulement une nuit !) s’inscrit dans un voyage en Moravie, région de la République tchèque très proche de la Slovaquie, dont Bratislava constitue un aéroport low-cost bien pratique ! Pour 55€ AR, nous avons opté pour la compagnie Ryanair.

Au retour, nous avons passé une nuit dans un hôtel trouvé sur booking.com pour 36 €/nuit (Hyde Park Hostel, situé non loin de la vieille ville) afin de faire le tour du centre de Bratislava et visiter l’église bleue, le monument le plus connu de la ville.

Infos pratiques

Pour se rendre de l’aéroport au centre : deux lignes de bus, dont une va jusqu’à la gare ferroviaire (ligne 61, fréquence au 1/4 d’heure). Plusieurs types de tickets dont le prix varie selon la durée : 0,70 € pour 15 min (suffisant pour des trajets en ville) et 0,90 € pour 60 min (c’est celui-là qu’il faut pour aller de l’aéroport au centre). Bon à savoir, pour vous rendre à Vienne, des bus partent directement de l’aéroport de Bratislava, qui est un peu devenu le hub low-cost de sa voisine autrichienne…

vue aérienne sur le centre de Bratislava

Vue aérienne du centre de Bratislava

Si vous venez de Vienne pour visiter Bratislava, il y a des bus et des trains pour environ 1h de trajet, ainsi que des bateaux sur le Danube (1 h 30 de trajet). Les gares ferroviaires et routières se situent toutes deux un peu en dehors du centre (mais pas du tout à côté l’une de l’autre !), il vous faudra prendre les transports ensuite (bus ou trolley-bus pour la gare ferroviaire, les tram n’y passant pas !).

Bratislava n’est pas une capitale très connue, toutefois on y trouve un certain nombre de touristes, dont beaucoup débarquent des bateaux de croisière pour visiter la ville en quelques heures, tous en « troupeaux »… Bratislava se trouvant entre Vienne et Budapest, elle constitue donc une étape intéressante lors de ce type de croisière.

Suivez la souris pour une visite guidée !

La vieille ville de Bratislava (Stare Mesto)

Maquette de la vieille ville Bratislava

Maquette de la vieille ville de Bratislava

Si la ville est désormais étendue, son centre n’est pas très grand et se visite en quelques heures. Il se concentre autour de la place principale, Hlave namestie, où se trouve le très bel ancien hôtel de ville et sa jolie cour intérieure. La vieille ville se trouve légèrement en contrebas de la ville moderne. On y accède par la porte Michel (Michalska brama), vestige des anciennes fortifications. La rue Michalska descend doucement, elle est bordée de nombreux beaux palais et édifices.

Ce mélange de petites places et rues piétonnes pavées, de même que l’architecture, confèrent à la ville un petit air italien… de plus, le centre est animé de jour comme de nuit, avec de nombreux cafés, bars, restaurants…

Sur Hlavne namestie la souris gourmande que je suis a remarqué des célèbres cafés à la mode viennoise, notamment le Kaffee Mayer, où les gâteaux ont l’air aussi bons que copieux, pour 3,30€ la part (malheureusement ils fermaient quand nous nous y sommes rendus alors nous n’avons pas pu les goûter !!).

J’ai bien aimé découvrir les statues  bien sympathiques qui jalonnent le parcours, comme celle d’un soldat napoléonien, ou le monsieur qui sort de sa bouche d’égout ! Un peu de fantaisie dans ce monde, cela fait toujours du bien !

 

Cathédrale Saint-Martin

En descendant vers le Danube on tombe sur la grande place Hviezdoslavovo (à vous souhaits !) námestie, sorte de promenade ombragée bordée d’immeubles XIXe siècle, dont l’ambassade des USA, qui coupe la place avec un espace protégé par de hautes grilles (vive la parano américaine…). C’est aussi là que se tiennent les foires ou festivals, comme celui sur lequel on est tombé ! (on a le chic pour toujours arriver au moment des foires en Europe centrale…), ainsi que le Théâtre national et le bel Opéra néo-baroque. Comme j’aime bien me promener sur les quais de fleuve, je ne pouvais pas ne pas aller voir ceux du Danube ! Et bien je fus déçue, ca

Je suis bien sûr passée devant la cathédrale Saint-Martin, où furent couronnés un grand nombre de rois de Hongrie (entrée payante, 2,5 € !) En face j’ai pu admirer le château et sa colline. Le château abrite plusieurs musées et une terrasse pour la vue, mais comme j’avais trop chaud (et oui, à 30°C, je suffoque déjà !) j’ai passé mon tour. Quelle feignasse cette souris ! 😉

En remontant vers la ville moderne, j’ai bien aimé flâner sur les jolies rues Klariska, et Kapitulska, très pittoresques, pavées et bordées de petites maisons anciennes à seulement un étage.

 

Nové Mesto (« ville nouvelle ») de Bratislava

Comme on l’a vu, la vieille ville de Bratislava n’est pas bien grande. Le centre commerçant s’est déplacé vers la « ville nouvelle ». Dès qu’on remonte de la vieille ville au nord, on tombe sur un boulevard plus ou moins circulaire avec quelques beaux bâtiments anciens mais aussi des horreurs modernes, et de belles églises baroques. Part ensuite en ligne droite l’avenue commerçante principale, la rue Obchodnà (ouf, quelle langue pas facile !), où passent plusieurs lignes de tramways. Là aussi la rue est un mélange de quelques beaux bâtiments (un ou deux étages, contrairement à la vieille ville) et d’autres bien plus moches. Comme j’ai l’oeil (en même temps, vous avez vu mes grands yeux ?) j’ai noté un décor d’époque communiste sur un des immeubles.

Nous sommes aussi passés de l’autre côté de la vieille ville pour rejoindre l’église bleue. Nous sommes arrivés sur un boulevard en travaux, mais avec de belles façades style Sécession (plus ou moins bien restaurées) avant de déboucher sur la place Šafarikovo namestie, avec sa jolie fontaine des canards ! (oui, les canards sont mes copains, je les aime bien !)

 

L’église bleue (Sainte-Elizabeth) de Bratislava

C’est probablement le monument le plus intéressant et le plus atypique de la ville, et celui que je voulais absolument voir ! En effet, bien que la vieille ville de Bratislava soit pleine de charme et bien restaurée, il ne s’agit pas d’une ville « monumentale » comme ses voisines danubiennes ou bien Prague. L’église bleue constitue donc un élément original bien que située hors de la vieille ville, je vous conseille le détour ! (15 min de marche maximum). Elle est située rue Bezručova.

De style Art nouveau/Sécession, elle fut construite en 1913 d’après les plans du grand architecte Ödön Lechner, à qui on doit de nombreux beaux bâtiments Sécession à Budapest. Attention, elle n’est ouverte que pour les messes (un peu avant et un peu après), officiellement de 17 h 30 à 19 h 30 en semaine et à 12 h 30 le dimanche, mais lorsque nous y étions à 19 h, elle fermait déjà… En face se trouve un collège, lui aussi dessiné par Lechner dans le même style. Malheureusement le reste du quartier n’est pas du même acabit, le contraste est violent ! Juste en face de l’église bleue se trouve un bâtiment massif en béton d’époque communiste, carrément à l’abandon, et le reste est dans du même style architectural. L’église fait donc figure d’ovni dans le quartier ! Vu que je suis fan d’Art nouveau, c’était un peu le clou de l’étape à Bratislava, et je ne fus pas déçue ! En plus, j’aime beaucoup les églises bleues, si rares dans notre contrée d’Europe de l’ouest !

Gastronomie à Bratislava

Avec une seule nuit passée dans la ville, difficile de se faire une idée de sa gastronomie… Le premier soir, nous avions très faim alors nous nous sommes arrêtés dans une pizzeria près de l’église bleue, hors du centre donc, trouvant les odeurs de pizza très alléchantes et les prix plus que corrects (entre 5 et 7 € les grandes pizzas), et même s’il ne s’agit pas d’un plat typique, nous ne l’avons pas regretté ! Pour le dessert, nous souhaitions manger un gâteau au Kaffee Mayer mais ce dernier était en train de fermer à 21 h 30… tant pis, on a fini dans un petit salon de thé plus « jeune » (le Zeppelin) pour goûter un très bon sachertorte, le gâteau viennois par excellence ! (chocolat et confiture d’abricot) arrosé d’une bonne limonade maison à la fraise. Oui, comme en République Tchèque on en trouve partout, très rafraîchissant !

Le lendemain midi nous voulions quand même gouter un plat typique, les hasluški, sortes de gnocchis au fromage de brebis, miam ! Pour cela nous avons été au Slovak Pub situé en face de notre hôtel et recommandé par le Routard. Nous avons bien sûr gouté le « coca » national (se trouve aussi en République Tchèque), le Kofola, que nous avions bien aimé, et la bière au citron Radler. Avant de partir, petite pause dans un salon de thé dans la cour de l’hôtel de ville, pour un apfelstrudel et une limonade.

En résumé, si Bratislava n’est pas forcément une destination qui peut se suffire à elle-même (quoique… pour un week-end c’est pas mal) on la conseille à ceux qui passeraient à Vienne ou les environs (mais pas forcément pour un court séjour dans la capitale autrichienne, où il y a bien plus à voir !) Si vous utilisez son aéroport, autant aller voir la ville ! Nous avons bien aimé son joli centre ancien, à l’architecture évoquant un peu l’Italie mais avec les couleurs d’Europe centrale, et très animé ! Nous y repasserons certainement en allant à Vienne…

4 Responses to Bratislava

  1. Mandy dit :

    Coucou la souris, Je suis aussi allée voir tes articles sur Prague et les comms’ ne sont pas actifs. T’as raison l’hôtel de ville m’a l’air cool vu d’ici. Il se visite ou c’est un bâtiment exclusivement administratif ?

    Dans un autre domaine, j’aime beaucoup aussi Bratislava, et comme tu le sais son église originale ^^/ rien de tel que de voir comment différentes cultures interprètes l’architecture d’un même bâtiment pour se sentir en pays « exotique » XD

    • Miranda dit :

      En effet oublié d’activer les com’ sur Prague, en plus j’ai pas fini tous les articles, il y en aura plein ! Oui on peut visiter l’hôtel de ville et grimper au sommet, mais on l’a pas fait, pas trop le temps, fallait faire des choix, il y a plein de choses à voir dans cette ville merveilleuse, on y retournera !

  2. Mandy dit :

    P.S. je veux des hasluški moi aussi ! tu m’en fais ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *