Karlskirche à Vienne
Autriche

Que visiter, que faire à Vienne en 3 jours

Que visiter, que faire à Vienne en 3 jours ? Comment visiter Vienne en 3 jours ?

Avec 1,7 million d’habitants, la capitale autrichienne regorge de bien des trésors !

Si en 3 jours à Vienne vous ne verrez pas tout, ce sera l’occasion d’en découvrir les lieux incontournables !

De Sissi à Klimt, je vous propose donc un programme et itinéraire pour visiter Vienne en 3 jours.

Suivez la souris futée ! 😉

Plan de Vienne


Afficher une carte plus grande

Visiter Vienne en 3 jours : les activités incontournables

  1. Arpenter la vieille ville, cœur historique de Vienne
  2. Découvrir ses églises
  3. En particulier la cathédrale de Vienne, ou Stephansdom, et grimper dans les tours
  4. Admirer la Karlsplatz et la Karlskirche
  5. Faire le tour du « Ring« , boulevard circulaire entourant la vieille ville de Vienne
  6. Visiter le célèbre château de Schönbrunn et ses jardins
  7. Retrouver son âme d’enfant au Prater, un des plus anciens parcs d’attractions d’Europe, et faire un tour de grande roue !
  8. Découvrir les oeuvres de Klimt au musée du Belvédère
  9. Visiter le palais de la Hofburg
  10. Déguster de bonnes pâtisseries dans les cafés viennois !
sacher kunst haus vienne
Le sacher, la pâtisserie typique de Vienne !

Comment visiter Vienne en 3 jours

Dans cet article, je vous propose avant tout un itinéraire pour visiter Vienne en 3 jours

Pour découvrir toutes les informations pratiques (comment se déplacer, où dormir, quand visiter Vienne…), je vous invite à lire mon article principale sur Vienne !

N’hésitez pas à réserver des concerts ou croisière sur le Danube, ainsi que vos billets pour le spectacle équestre de la célèbre école d’équitation de Vienne !

 

 

 

Vienna Pass

Pour visiter Vienne en 3 jours, vous pouvez également opter pour des city pass incluant plusieurs attractions, bus à arrêts multiples, etc.

Plusieurs formules existent, comparez selon vos besoin !

Je trouve le Vienna Pass intéressant si vous comptez cumuler les visites, car à Vienne, ça chiffre vite. Oui, c’est vite cher…

Le pass un jour n’est à mon avis pas rentable vu son prix élevé. Mais sur 3 jours à Vienne, si vous visitez les palais, le zoo, des musées, cela peut être vite rentable !

Vous disposerez aussi de l’utilisation illimitée du bus à arrêts multiples, mais pas des transports publics, qui nécessitent la Vienna card !

 

 

Itinéraire et programme pour visiter Vienne en 3 jours

Je vous propose donc un programme pour visiter Vienne en 3 jours, avec bien sûr quelques variantes selon vos goûts !

Le programme sera chargé, alors n’hésitez pas à piocher selon vos centres d’intérêt, votre rythme, et la météo bien sûr !

En résumé :

Jour 1 à Vienne :

  • Découvrez la vieille ville de Vienne
  • Visitez la cathédrale et grimpez éventuellement dans les tours pour admirer la vue
  • Pousser la porte des autres églises sur votre chemin !
  • Visitez éventuellement la crypte des Capucins
  • Ou la bibliothèque nationale
  • Allez jusqu’à la Karlsplatz pour admirer les pavillons Otto Wagner et visiter la Karlskirche
  • Arpentez le Ring
  • S’il vous reste du temps, vous pouvez visiter l’opéra ou un des musées
cathédrale saint etienne vienne
cathédrale Saint-Étienne de Vienne

Jour 2 à Vienne :

  • Passez la première partie de la journée au château de Schönbrunn, ses jardins et son quartier
  • Filez ensuite au Prater pour profiter notamment d’un tour en grande roue !

Jour 3 à Vienne :

  • Visitez le palais de la Hofburg
  • Visitez le musée du palais du Belvédère
  • Selon vos gouts, faites du shopping, découvrez un autre musée, ou flânez dans les parcs !

La vieille ville de Vienne

Visiter la vieille ville de Vienne fait bien sûr partie des incontournables !

Cœur historique de la capitale autrichienne, c’est bien sûr là que se concentrent la plupart des attractions touristiques de Vienne.

Que voir, que faire dans la vieille ville de Vienne ?

  • La cathédrale Saint-Étienne
  • Le Graben, une des principales places, et sa colonne de la peste
  • La Kärntner Strasse, axe principal commerçant
  • La Neuer Markt et sa belle fontaine
  • La place Am Hof la belle caserne des pompiers !
  • Le Freyung, autre jolie place triangulaire
  • L’ancien quartier juif, autour de la Judenplatz et du Fleishmark
  • L’horloge Jacquemart
  • La jolie Schönlaterngasse, rue ancienne typique donnant sur des cours intérieures
  • Plusieurs immeubles Art nouveau et Sécession
  • De nombreuses églises, surtout baroques !

Je vous invite à découvrir mon itinéraire détaillé dans la vieille ville de Vienne

Le Graben à Vienne
Le Graben, jolie place de Vienne

Selon votre rythme et vos goûts, lors de ces 3 jours à Vienne vous pourrez inclure les visites de la bibliothèque nationale et/ou la crypte des Capucins.

Sinon, vous pouvez toujours garder ça sous le coude pour le jour 3 !

Bibliothèque nationale autrichienne

La bibliothèque nationale d’Autriche est située dans le centre de Vienne, dans le palais de la Hofburg. Elle peut se visiter à part.

Elle possède surtout une longue et magnifique salle d’apparat (Prunksaal) ! Il s’agit d’une des plus belles bibliothèques d’Europe, de style baroque.

bibliothèque nationale autrichienne
©Herbert Frank Wikipedia Commons

Bon à savoir : le jeudi, la bibliothèque est ouverte jusqu’à 21h !

Toutes les infos (horaires, tarifs…) sur le site officiel de la bibliothèque nationale autrichienne

Crypte des capucins de Vienne

La crypte des capucins de Vienne renferme la nécropole impériale des Habsbourg depuis 1633.

Vous y retrouverez donc les tombeaux, dont certains très baroques, des souverains autrichiens.

Notamment celui de la célèbre Marie-Thérèse, et de Sissi bien sûr !

Un peu spécial c’est sûr…

crypte des capucins de Vienne

Infos sur le site officiel de la crypte des capucins de Vienne

Karlsplatz de Vienne

Allons désormais voir la Karlsplatz, une des places principales de Vienne, où se croisent plusieurs lignes de métro.

En 3 jours à Vienne, vous y passerez forcément !

Je ne l’ai pas trouvée forcément si belle, entre nous, il y a mieux à Vienne ! Mais l’intérêt réside surtout dans les « monuments » qui la composent.

En effet, le grand architecte Otto Wagner y dessina les deux pavillons jumeaux de métro, dans le style de la Sécession viennoise.

Karlsplatz à Vienne : pavillon de métri et Karlskirche

Comme j’aime bien les jolies entrées de métro, et qu’on n’en voit pas partout, je ne pouvais manquer ça !

L’un fut reconverti en café (mais un peu cher, et peu de bons gâteaux, alors j’ai préféré ne pas m’y attarder…) l’autre en petit musée dédié au mouvement Sécession de Vienne et à Otto Wagner.

Au loin, la Karlskirche est une véritable image de carte postale de Vienne, avec son joli miroir d’eau ! 

Nous avons trouvé sympa de voir ces drinktruck un peu partout, pratique pour se désaltérer !

Ah, j’ai bien sûr testé une fameuse Wurst dans un stand à saucisses !

Par contre je n’ai pas aimé la chouette sur un immeuble Art déco. Entre les félins et les chouettes, je me sens persécutée !

Pavillon du métro d’Otto Wagner

J’ai poursuivi ma découverte de la Sécession viennoise dans le pavillon du métro d’Otto Wagner, toujours en profitant de la gratuité du premier dimanche du mois (5 €, je trouve ça un peu cher pour le contenu).

J’ai bien aimé aussi les maquettes qu’on y trouve : celle du projet pour le musée de la ville de Vienne, par Otto Wagner, et celle de la Kirche am Steinhof.

Bien dommage que le musée de la ville ait finalement été installé dans une horreur des années 1960. Le projet de Wagner avait tellement plus d’allure !

Quant à l’église, elle existe bien, mais elle est loin du centre, et en 3 jours à Vienne, il est un peu compliqué de la visiter (ouverture seulement le week-end).

J’ai quand même pu l’admirer de loin depuis le parc de Schönbrunn, avec mon gros zoom (d’appareil photo, pas mon museau) ouf ! 😉

Karlskirche (église Saint-Charles-Borromée de Vienne)

Voilà une église de Vienne destinée à en mettre plein la vue ! Ils n’ont pas fait les choses à moitié les Habsbourg !

Elle fait partie des lieux à visiter absolument lors d’une voyage de 3 jours à Vienne.

Véritable apogée du baroque, la Karlskirche mêle différents éléments directement inspirés des monuments romains, connaissant bien cette ville, j’ai pu les reconnaître !

Le dôme copié inspiré de celui de Saint-Pierre de Rome, les fausses colonnes trajanes

Karlskirche à Vienne

Beau patchwork, de l’historicisme avant l’heure !

Bon je reconnais que le résultat est du plus bel effet, le miroir d’eau ingénieusement disposé devant la façade amplifiant cette impression de gigantisme et de théâtralité toute baroque (puis ça permet de faire de belles photos…)

Cela donne envie de la visiter en tout cas. L’entrée est cependant payante, et lors de mon voyage à Vienne, assez chère ! (8 €)

Je n’ai pas trop compris si cela était dû aux travaux : en effet, la coupole est en restauration et pendant ce temps un ascenseur permet d’y accéder et d’admirer de près les détails peints, une occasion rare !

Bon, comme votre souris est adepte des bons plans, j’ai pu profiter de « la longue nuit des églises » à Vienne pour y entrer gratuitement. Bien sympa en effet de pouvoir grimper dans la coupole !

Le reste de l’église n’est pas mal non plus….

Le Wien Museum (musée de Vienne) – en option

Emilie Flöge, Klimt, musée de Vienne
Emilie Flöge, Klimt

Le Wien Museum, comme son nom l’indique, est le musée de l’histoire de la ville de Vienne.

Pas forcément la première chose à voir à Vienne en 3 jours, mais j’ai bien aimé ma visite !

Gratuit le premier dimanche du mois lui aussi (10 € sinon), j’avais très envie de le visiter pour pouvoir admirer les œuvres de Gustav Klimt qui y sont exposées, ainsi que celles d’Egon Schiele (son élève).

D’ailleurs étant une souris cultivée (puisque je vous le dis !), j’ai pu remarquer que ce dernier s’inspirait allègrement de Van Gogh pour certains de ses tableaux (je vous laisse deviner lesquels, il faut bien vous mettre à contribution !)

Quant à ce brave Klimt, j’ai pu me rendre compte de l’évolution de son style. Il faut dire que j’ai failli passer à côté d’un de ses premiers tableaux !

Maquette de Vienne XIXe siècle
Maquette de Vienne XIXe siècle

Le musée de Vienne ne se limite cependant pas qu’à ça ! Il vous invite à découvrir l’histoire de la ville à travers des œuvres d’art, des maquettes, etc.

Je l’ai trouvé plutôt pas mal fait, et j’y suis restée presque 3 h ! (quand on aime, on ne compte pas… surtout quand il pleut dehors !)

Du Moyen-Âge à l’entre-deux-guerres en passant par la Renaissance, le baroque et l’époque Biedermeier (première moitié du XIXe siècle), tout y passe !

On y voit aussi bien des tableaux que des sculptures ou du mobilier.

Bien sûr, ce sont les œuvres Sécession qui constituent le clou de la visite du Wien Museum ! J’ai bien aimé aussi la maquette de Vienne au XIXe siècle, c’est plus à ma taille !

Palais de la Sécession

Éloignons-nous légèrement de la place vers l’ouest pour aller découvrir le palais de la Sécession, un autre monument très célèbre de Vienne et véritable emblème de la Sécession viennoise !

Bon, comme je suis sympa, je vous résume ce mouvement ! A la fin du XIXe siècle, un groupe d’artistes (Otto Wagner, Gustav Klimt, Adolf Loos…) en avait marre de la vague « historiciste » de l’époque.

En gros, on copiait les styles du passé, parfois en mélangeant le tout en espérant que la sauce prenne. Entre temps, le Jugendstil (Art nouveau) fit des émules dans toute l’Europe.

palais de la Sécession à Vienne

Il fallait donc trouver un style purement viennois, qu’on ne retrouverait nulle part ailleurs.

Vienne n’était-elle pas la capitale du plus grand Empire d’Europe ? Cette rupture avec les styles existants fut appelée « Sécession ».

Ce pavillon devait donc être un « manifeste » pour ce mouvement, et abriter des expositions liées à ce courant.

De nos jours, il fait toujours office de salle d’exposition, mais contemporaines. 

Pour la « modique » somme de 9,5 €, vous aurez le privilège d’admirer la frise Beethoven dessinée par le grand Klimt. Et c’est à peu près tout !

Bon pour le coup, pas de bon plan, alors tant pis, si je suis une souris, je ne suis pas un pigeon !

En parlant d’animaux, j’ai apprécié de voir des copines tortues à l’entée du pavillon (comme elles, j’aime prendre mon temps). Mais moins les chouettes… encore elles !

Bon, il y a quelques années j’ai eu l’occasion de voir une reproduction de la frise de Klimt dans une exposition à Paris. Par chance j’ai pu la prendre en photo, alors même s’il ne s’agit pas de l’originale, je la partage avec vous…

Ah et si ce pavillon vous dit vaguement quelque chose, sans doute avez-vous vu passer dans votre porte-monnaie une pièce autrichienne de 50 centimes d’euro ! 😉

Le boulevard du Ring (Ringstrasse)

Parmi les autres choses à voir à Vienne en 3 jours, le Ring (Ringstrasse) est un boulevard circulaire de 4 kilomètres entourant la vieille ville de Vienne.

Il vit le jour après la destruction des remparts et fut bordé d’édifices à l’architecture « historiciste » et monumentale.

Célèbre boulevard de Vienne, je vous propose d’en faire un petit tour avec moi !

Maquette du Ring (Wien Museum)

L’opéra et l’Albertina

On trouve sur le Ring de Vienne un certain nombre de bâtiments officiels.

Un des plus emblématiques, et qui m’a le plus plu, est l’opéra de Vienne. Et oui, j’aime bien les beaux opéras ! (je me parle pas seulement du gâteau)

Encore plus beau de nuit, où il se pare d’une belle couleur dorée. J’aurais aimé le visiter mais malheureusement c’est assez contraignant !

En effet, à l’époque il n’y avait que quelques visites guidées par jour (voire qu’une seule), et ce n’est pas ouvert tous les jours, grr !

opéra de Vienne la nuit

Bon, après avoir vu celui de Paris puis celui de Lviv en Ukraine (qui y ressemble fortement), je ne vais pas en faire un fromage ! Je garde ça sous le coude pour une prochaine visite de Vienne.

En 3 jours à Vienne, à vous de voir si vous en avez le temps…

Bonne idée quand même, un écran géant a été installé sur le côté pour suivre les représentations, pas bête ! (parole de souris) À quand la même chose chez nous ? Horaires et infos sur le site officiel.

Juste à côté, on peut voir l’Albertina, qui abrite la plus grande collection d’art graphique au monde (rien que ça !) et des expositions temporaires de qualité.

Juste devant, j’ai pu me mettre au vert sur le Burggarten.

Vienne est vraiment une ville verdoyante, le Ring concentre à lui seul plusieurs jardins ce qui reste très appréciable !

Collée à l’Albertina, la maison des papillons ravira les fans de ces petites bestioles aux ailes colorées.

La place Marie-Thérèse (Maria-Theresien Platz)

Nous arrivons alors devant la Burgtor. C’est une porte monumentale de la ville de Vienne, délimitant le périmètre du palais de Hofburg.

Elle fait face à la place Marie-Thérèse où trône un monument en l’honneur de l’impératrice.

Sur cette place, les amateurs de musées seront comblés, car elle en compte deux (des jumeaux en plus !)

Le grand musée des Beaux-Arts (Kunsthistorischesmuseum) ravira les passionnés de peintures et objets décoratifs, tandis que le musée d’histoire naturelle de Vienne plaira sans doute plus aux enfants.

Étant une souris fan de belles croûtes (et pas que de fromages), j’aurais bien aimé faire un petit tour dans le premier. Mais en 3 jours à Vienne, il faudra faire des choix ! 😉

MuseumsQuartier

Oui je sais, on s’écarte un peu du Ring, mais je n’ai pas pu m’empêcher de faire une digression !

Parmi les lieux à visiter à Vienne en 3 jours, le MuseumsQuartier ou « quartier des musées » se situe juste en face de la place Marie-Thérèse, alors c’était tentant !

Il s’agit en fait des anciennes écuries du palais de Hofburg, auxquelles viennent s’ajouter des constructions contemporaines, pour un mélange plutôt réussi !

Cet espace abrite désormais le musée Leopold de Vienne, où les fans pourront voir quelques œuvres de Gustav Klimt, Egon Schiele ou Oskar Kokoscha, célèbres peintres viennois.

Si vous ne les connaissez pas au moins de nom, consultez d’urgence Wikipédia, vous pourrez ainsi briller en société, comme moi !

En face, le Mumok déploie ses collections d’art contemporain. Un musée blanc, un musée noir, pas de risque de les confondre comme ça !

On y trouve également la Kunsthalle de Vienne (expos temporaires d’art contemporain, hum, pas trop mon truc), le ZOOM, musée des enfants (avis aux parents qui visitent !) la maison de la danse, et un musée d’architecture (surtout contemporaine).

Mais on y trouve surtout plusieurs petits cafés et d’étonnant bancs pour se reposer. En tout cas, je trouve que la création de ce genre d’endroits est une bonne idée !

Le Parlement, le Burgtheater, l’hôtel de ville, l’église votive

Parlement et hôtel de ville de Vienne

Fin de la digression, poursuivons notre promenade sur le Ring ! Bon, je ne l’ai pas parcouru en entier, 4 km, c’est long pour mes petites pattes de souris, puis ce n’est pas intéressant partout !

Après le MuseumQuartier je suis donc allée voir le Parlement.

Je l’ai trouvé plutôt massif (c’est du néo-classique, c’est lourd, selon moi, ils auraient dû s’inspirer de celui de Budapest).

Puis on remarque le Burgtheater, classique mais pas mal, et enfin l’hôtel de ville de Vienne néo-gothique !

Rathaus en allemand, ou la maison du rat pour la traduction littérale, je ne pouvais donc pas manquer ça (même si je suis une souris et pas un rat, on reste proche quand même).

Parlement d’Autriche

Bon, mon guide papier m’informe que cela signifie en fait « maison du conseil ». Mais je m’en fiche, en allemand, Rat, c’est aussi le rat, non mais !

Pour une maison de souris (enfin, de rat), c’est grand et beau !

Par contre je suis déçue, je n’ai pas pu le visiter (visite seulement à 13 h), ni me prendre en photo devant, car la nuit si tous les chats sont gris, les souris aussi, on ne m’aurait donc pas vue !

Plus loin, nous avons aperçu l’église votive de Vienne, elle aussi néo-gothique, au moins c’est rat-ccord avec le Rathaus.

Cette partie est bordée de jardins, mais comme nous y étions de nuit, on a fait l’impasse ! Une vraie ceinture verte ce Ring !

Le canal du Danube

Un peu après, le Ring est surtout bordé par le canal du Danube (à ne pas confondre avec le fleuve), qui entoure une partie de la vieille ville de Vienne avant de continuer son cours plus loin.

Bon, il parait qu’aux beaux jours c’est agréable de s’y promener et de boire un coup sur les terrasses flottantes.

Mais on a vu de loin les tours modernes et disgracieuses qui ont poussé sur le canal, et cela ne nous a pas trop donné envie… Puis les « beaux jours », on les compte à Vienne !

Canal du Danube

Le Stadtpark de Vienne

Nous avons plutôt préféré aller flâner au Stadtpark, un joli parc de Vienne bordant également le Ring !

Bon, vu la météo, nous n’en avons pas fait tout le tour (il commençait à faire frais, hum, juin est la belle saison vous avez dit ?). 

Ils sont fous ces Viennois, tous à faire bronzette sur la pelouse malgré le climat peu engageant ! Sans façon, merci bien !

Bon, il s’agit tout de même d’un lieu très sympa où se promener à Vienne.

Outre mes copains canards et les statues de pingouins, on remarquera le monument à Strauss (le fils, oui, ils étaient plusieurs, on en perd son allemand latin !), de style Art nouveau, que j’ai trouvé plutôt joli.

J’ai remarqué que la ville de Vienne regorge de balances à pièces, hum. Une façon de se surveiller après un séjour à manger des gâteaux ?

Bon je n’ai pas voulu tester, de toute façon je reste une belle souris moi !

J’ai aussi bien aimé la station de métro Stadtpark avec un pavillon dessiné par Otto Wagner et une déco un peu plus ancienne que la plupart des autres stations.

Le château de Schönbrunn de Vienne (et ses alentours)

château de Schönbrunn

Lieu incontournable de Vienne : le château de Schönbrunn et ses jardins attirent à des visiteurs du monde entier. Il s’agit vraiment d’un lieu à visiter à Vienne pour la plupart des voyageurs.

Résidant à quelques pas de là, j’ai pu profiter d’une belle journée ensoleillée (à Vienne c’est loin d’être tous les jours…) pour flâner dans ces magnifiques jardins.

Je vous propose de vous y promener avec moi, et de découvrir aussi le quartier adjacent d’Hietzing, où se trouvait mon trou de souris !

C’est d’ailleurs à cette station de métro que l’on peut visiter un des pavillons dessinés par le célèbre Otto Wagner, maître de la Sécession viennoise.

Comment aller à Schönbrunn


Afficher une carte plus grande

Pratique pour les touristes, le célèbre palais de Schönbrunn n’est situé qu’à environ 4 km du centre de Vienne !

Il vous suffit d’emprunter la ligne U4 du métro (vous pouvez la prendre à Karlsplatz si vous résidez dans le centre par exemple) et de vous arrêter soit à Schönbrunn (c’est tout bête hein ?) soit à Hietzing si vous souhaitez d’abord visiter le zoo ou la palmeraie.

Encore plus simple que d’aller visiter Versailles !

Infos pratiques pour la visite de Schönbrunn

entrée du château de Schönbrunn

Horaires du château de Schönbrunn

Le château de Schönbrunn est ouvert tous les jours, bien pratique ! (on aimerait bien ça chez nous…)

Les horaires en revanche sont plus limités en fin de journée, de 8 h à 17 h, 17 h 30 ou 18 h 30 selon la saison.

Il est souvent conseillé d’arriver tôt le matin pour ne pas trop faire la queue. Mais comme je ne suis pas une souris lève-tôt je n’ai pas testé.

Tarifs du château de Schönbrunn

Il existe plusieurs billets proposant un parcours de visite différent, des billets couplés…

Bref, allez sur le site officiel du château de Schönbrunn avant de préparer votre visite, ce sera plus simple !

Les jardins en revanche sont en accès libre et ouverts plus tard le soir. Il faudra en revanche payer pour parcourir le labyrinthe ou grimper au sommet de la Gloriette.

Petite histoire du château de Schönbrunn

Résidence impériale à Vienne depuis des siècles, le bâtiment actuel fut redessiné à l’époque rococo sur ordre de l’Impératrice Marie-Thérèse, dans l’idée d’en faire un « petit Versailles ».

Et oui, notre Roi-Soleil inspira bien des palais en Europe ! 😉

Cela vous parlera peut-être plus, ce fut également la résidence d’été de François-Joseph et sa femme Élisabeth, la célèbre Sissi !

L’hiver, la famille résidait à Hofburg, dans la vieille ville de Vienne (moi aussi j’aimerais bien changer de trou de souris selon les saisons, hum).

vue aérienne de Schönbrunn
vue aérienne de Schönbrunn

Attention : lors de la visite du château de Schönbrunn, les photos sont interdites ! On se demande bien pourquoi…

Jardins du château de Schönbrunn de Vienne

Parmi les autres choses à faire à Vienne en 3 jours, je me suis promenée dans les beaux jardins du palais, sous un soleil brillant (un peu trop des fois, il faut penser à sa crème solaire !)

Le parc, inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, s’étend sur 1,2 km de long et propose plusieurs espaces. Je n’en ai même pas fait tout le tour tellement c’est grand !

palmeraie de Schönbrunn
Palmeraie de Schönbrunn

J’ai commencé ma visite par l’entrée située près de la station Hietzing, la plus proche de mon trou de souris de vacances, également celle qui permet d’accéder au zoo de Vienne.

J’avais d’ailleurs l’idée d’aller saluer mes copains animaux, notamment les pandas géants, qu’on ne voit pas partout. Mais en ce lundi de Pentecôte, il y avait foule aux guichets, alors tant pis, je reviendrai !

Il faut savoir que le zoo de Vienne est le plus vieux du monde, et c’est également un des plus visités (merci les pandas, stars du marketing !)

Palmeraie et jardin japonais

Je suis donc passée devant la grande palmeraie de Vienne, puis un petit jardin japonais (on ne pouvait pas y entrer, juste l’admirer, dommage).

Et j’ai pu jeter un coup d’œil par la grille du zoo pour voir le pavillon central, de style Belle Époque.

Parterre central du parc de Schönbrunn

Me voilà arrivée sur le parterre central ! Très belle perspective sur le château puis sur la fontaine monumentale et la Gloriette de l’autre côté.

C’est très beau ! Cela évoque bien sûr Versailles, en plus petit (et à la taille plus adaptée pour une souris).

Je me suis sentie comme une princesse devant ce beau château de Vienne !

Mais pas comme Sissi, pour rappel, elle était dépressive et malheureuse, loin de l’image idyllique des films avec Romy Schneider.

De plus, elle était anorexique et toute mince, alors que moi… hum, non, rien ! Bon, tout comme moi, elle aimait aussi voyager, cela nous fait un point commun.

Gloriette du parc de Schönbrunn

Je suis ensuite allée rejoindre la célèbre Gloriette du parc de Schönbrunn, en passant par de petits chemins ombragés.

Déjà que grimper fait mal aux pattes, je n’allais quand même pas rester en plein cagnard !

J’ai pu croiser un écureuil, toujours sympa de rencontrer des copains animaux (tant qu’il ne s’agit pas de chats, grr).

Les plus gourmands pourront faire une petite pause au Café de la Gloriette, là encore, pas si donné (sans être extrêmement cher non plus).

Malheureusement, j’ai loupé les « ruines romaines », mais c’est tellement grand, difficile de tout voir !

Il faut payer pour accéder au sommet de la Gloriette, mais cela n’est pas forcément utile pour admirer la vue sur le château et apercevoir certains quartiers de Vienne au loin.

J’ai reconnu l’église Sécession d’Otto Wagner, Kirche am Steinhof.

Roseraie de Schönbrunn

En redescendant, je suis allée flâner dans la belle roseraie de Schönbrunn, c’était la saison ! 

En tout cas, j’ai vraiment apprécié ma promenade dans les jardins. J’affectionne particulièrement les beaux jardins, et je n’ai pas été déçue !

Fleurs, belle vue, belles perspectives, roses, jeux d’eau… Il y a tout pour passer un agréable moment !

Je ne peux donc que recommander de venir y faire un tour lors de votre voyage de 3 jours à Vienne.

Mais ne nous arrêtons pas là, restez avec moi pour découvrir quelques autres trésors du coin ! (Non, je ne parle pas de canards, même s’ils sont partout)

Pavillon Otto Wagner du métro Hietzing

pavillon de l'empereur du métro de Vienne, dessiné par Otto Wagner

Le pavillon Otto Wagner de Vienne est situé non loin de l’entrée du château, à quelques pas de la station de métro Hietzing.

La ligne U4 reprend en effet le tracé de l’ancien Stadtbahn une ligne ferroviaire urbaine, ancêtre du métro.

Otto Wagner, célèbre architecte du mouvement de la Sécession Viennoise (dont Klimt faisait partie en tant que peintre) en dessina plusieurs entrées.

Notamment ce « pavillon de l’Empereur » destiné à accueillir le monarque quand celui-ci utiliserait la ligne. S’il n’y vint que deux fois, la décoration elle, devait s’en montrer digne !

pavillon Otto Wagner vienne
pavillon de l’Empereur du métro de Vienne

Typique de l’époque (1899), on admire donc surtout la rotonde centrale et son beau plafond, ainsi qu’une petite salle annexe.

On accédait aux quais par des escaliers, aujourd’hui condamnés, l’entrée ayant été décalée un peu plus loin et modernisée.

En tant que souris fan d’Art nouveau, intéressée par le mouvement Sécession et aimant les belles décorations, je ne pouvais pas le manquer !

Cependant, le prix d’entrée de 5 € me paraissant quelque peu surévalué (on en fait quand même rapidement le tour…), j’ai profité de la gratuité du premier dimanche du mois ! Infos pratiques sur le site officiel.

Pour compléter la visite, vous pourrez également voir le pavillon de la station Karlsplatz.

Quartier de Hietzing à Vienne

C’est donc ici dans le quartier de Hietzing que votre souris préférée a posé ses valises !

Quartier très agréable de Vienne à seulement 10 mn du métro du centre-ville, aux jolis bâtiments typiques de la Belle Époque et du Jugendstil, on y trouve de charmantes petites rues, des commerces, un petit marché…

Si vous passez dans le coin pour visiter le château, pourquoi ne pas y faire un petit tour, histoire de découvrir un quartier résidentiel typiquement viennois ?

Et pour vous reposer les pattes, le Café Dommayer vous attend sur sa charmante terrasse !

En tout cas, j’ai bien aimé mon appartement déniché sur Airbnb pour 30 €/nuit, ainsi que le quartier. Le genre d’endroits où je me verrai bien rester un temps, hum.

Pour les fans, Gustav Klimt est enterré dans le cimetière d’Hietzing, et on peut également visiter sa dernière demeure (celle de son vivant).

Le Prater et la grande roue de Vienne

La grande roue du Prater
La grande roue du Prater

Voilà un autre emblème de Vienne ! Le Prater, avec sa grande roue, renvoie à une image célèbre de la capitale autrichienne. Avez-vous vu le film (ou lu le roman) d’espionnage « le Troisième Homme » ? 😉

Si ce nom évoque avant tout un des plus vieux parcs d’attraction du monde, il s’agit en réalité d’un immense espace boisé situé entre la vieille ville de Vienne et le Danube.

Idéal pour visiter Vienne en famille 😉

Cet ancien terrain de chasse des Habsbourg fut reconverti en grand parc pour les plaisirs des Viennois et de leurs poumons.

Le temps m’étant compté, je me suis donc contentée de faire un petit tour dans le parc d’attraction seulement.

Profitons d’un petit moment de retour en enfance, même si je reste une souris jeune dans ma tête ! 😉

Comment aller dans le quartier du Prater à Vienne


Afficher une carte plus grande

Le Prater à Vienne est bien desservi par les transports en commun.

Vous pouvez emprunter le métro U1 ou U2 ou bien le S-Bahn de Vienne, très pratique et rapide selon l’endroit où vous vous trouvez.

Nous avons profité de l’éclaircie d’une fin de journée pour aller découvrir ce lieu mythique, dédié aux loisirs et à l’amusement (ça tombe bien, j’aime m’amuser !)

La célèbre grande roue du Prater à Vienne

Prater à Vienne

Bon, même si la grande roue de Vienne est célèbre et que sa vue reste vantée dans tous les guides (un peu trop surement), nous avons fait l’impasse sur un tour de grande roue.

De toute façon, il faisait sombre, alors peut-être une autre fois…

J’ai quand même remarqué une pub pour un dîner romantique dans une des capsules de la grande roue. Hum, si mon copain me lit…

Bref, sympa pour visiter Vienne 3 jours en amoureux !

Les attractions du Prater à Vienne

Bien que le lieu soit très ancien, la plupart des attractions du Prater sont récentes, même si on trouve encore de vieux manèges.

Il y en a pour tous les goûts ! Je me suis laissée tenter par un tour sur les montages russes, attention, ça décoiffe !

Mais heureusement pour moi, je n’ai pas de cheveux, juste des poils, hum (sans être pour autant une chauve-souris !)

Tous les manèges du Prater proposent des tours à environ 4 € le ticket (à l’époque…)

Je me suis sentie à mon aise, plusieurs attractions ayant opté pour des noms de souris ! Dizzy Mouse, Wilde Maus… voilà un endroit pour moi ! 🙂

attraction du Prater à Vienne
Attraction du Prater à Vienne

Un tour me suffit, surtout que peu de temps après, il était temps d’aller dîner ! Montagnes russes, trains fantômes, auto-tamponneuses et autres attractions à sensations fortes, vous trouverez certainement votre bonheur !

Si vous venez visiter Vienne avec des enfants, ne manquez pas de les amener ici pour une petite pause détente lors de ces 3 jours à Vienne ! (et d’acheter un pass forfaitaire si vous ne voulez pas finir ruinés !)

Vous pourrez également faire un tour chez Mme Tussauds, pour découvrir les statues de cire du musée. Mais préparez votre porte-monnaie…

Le Schweizerhaus : une taverne typique de Vienne

Bon, cela m’a donné faim ! (oui je sais, j’ai souvent faim…)

Je n’étais cependant pas très motivée à manger un hot-dog sur le pouce, c’est qu’il ne faisait pas chaud ce soir-là ! La découverte du Schweizerhaus arriva donc à point nommé !

Je laissais donc la grande terrasse aux Autrichiens peu frileux (grr) pour me réfugier à l’intérieur de cette taverne typique et apparemment connue !

Ambiance très germanique garantie ! Déco en bois, clients qui parlent fort, bière qui coule à flot… Nous sommes bien à Vienne !

En revanche, j’ai été un peu déçue par un aspect : en effet, Schweizerhaus signifie « maison suisse », je m’attendais donc à y trouver du fromage ! Je reste une souris quand même !

Mais non, snif. Tant pis, j’ai pu me consoler avec des čevap, petites saucisses des Balkans dont j’avais pu me régaler en Serbie et en Croatie ! Et bien sûr, une soirée autrichienne ne le serait pas sans Schnitzel et bonne bière !

Malgré la taille généreuse des portions, je n’ai pas pu résister au délicieux apfelstrudel maison qui me faisait de l’œil ! Soyez quand même prévenus, même si le lieu est connu, il n’est pas forcément si touristique.

Le menu n’est donc qu’en allemand et les serveurs ne parlent pas grand-chose d’autre que la langue de Goethe…

Le palais du Belvédère et ses jardins

Pour poursuivre votre visite de Vienne en 3 jours, je vous propose de découvrir le palais du Belvédère

Cet ancien palais d’été (oui, les jardins, c’est mieux quand il fait beau…) du duc Eugène de Savoie abrite désormais la galerie nationale autrichienne.

Si vous vous fichez des moyen-âgeries ou des angelots joufflus de l’époque baroque, vous serez peut-être plus attirés par la collection d’œuvres de la Sécession viennoise, notamment les plus célèbres tableaux de Klimt !

Palais du Belvédère
Palais du Belvédère de Vienne

Ici, le Baiser est à l’Autriche ce que la Joconde est à la France !

On vient du monde entier pour se prendre en selfie contempler ce chef d’œuvre de l’histoire de l’art ! Moins exotique pour les Français, la collection impressionniste attire également les foules.

Le musée est réparti dans différents bâtiments, chacun payant et avec des horaires différents…

Pour voir Klimt et ses copains, il faudra aller au Belvédère supérieur (tout en haut, donc), dans le bâtiment principal. J’ai pu jeter un œil au hall d’entrée par un petit trou de souris !

Infos sur le site officiel.

Judith, Klimt

Bon, n’aimant pas trop me presser en même temps que les troupeaux de touristes venus cocher les cases des must à visiter, j’ai préféré remettre la visite à un séjour plus hors saison.

Je me suis contentée de flâner dans les beaux jardins à la française.

De toute façon, les photos étant alors officiellement interdites dans le musée (apparemment une copie du Baiser reste quand même à disposition pour les amateurs de selfies.

Il ne faudrait pas que les touristes repartent trop mécontents quand même !) cela n’aurait pas changé grand-chose pour vous.

J’ai quand même pu prendre deux tableaux en photos lors d’une exposition parisienne, ouf ! Bon, les photos sont autorisées depuis 2019, ça évolue…

La vue est déjà pas mal ! Attention, ça grimpe, cela ne s’appelle pas « le Belvédère » pour rien ! 😉

Tout en haut, on peut apercevoir les toits de la vieille ville de Vienne et les tuiles vernissées de la cathédrale Saint-Étienne (que vous retrouverez, avec le Belvédère, sur les pièces autrichiennes de 10 et 20 centimes d’euro, l’office de tourisme est vraiment efficace !)

Décidément, Vienne regorge de jolis jardins, vraiment appréciables quand il fait beau… c’est-à-dire pas si souvent en fait !

Palais de la Hofburg  

Si vous visitez Vienne en 3 jours, le palais de la Hofburg fait souvent partie des incontournables.

Résidence impériale située sur le Ring, elle fut pendant plusieurs siècle le siège du gouvernement impérial, Schönbrunn étant plutôt le palais d’été.

Le palais de la Hofburg est immense (il compterait 2600 pièces !) et on retrouve plusieurs style architecturaux différents.

Une partie est aujourd’hui occupée par la présidence autrichienne.

palais de la Hofburg à Vienne
Palais de la Hofburg à Vienne

Sachez qu’il est possible de pénétrer gratuitement dans les cours intérieures (certaines abritent même des salons de thé !), ce que j’ai fait, n’étant pas si inspirée que ça par la visite.

Aujourd’hui, le palais de la Hofburg est surtout connu et visiter pour les appartements impériaux, le musée de l’argenterie, et le musée Sissi bien sûr !

De Klimt à Sissi, voilà de quoi occuper cette troisième journée à Vienne ! 😉

Une vingtaine de pièces sont aujourd’hui ouvertes au public.

Toutes les infos sur le site officiel de la Hofburg

Vous pouvez consacrer le reste de ces 3 jours à Vienne à faire du shopping, par exemple sur la Mariahilfer Strasse, flâner en ville, dans les parcs, ou bien visiter d’autres musées !

Vienne Mariahilfer strasse
Mariahilfer Strasse, avenue du shopping à Vienne

Pour ma part, j’ai eu l’occasion de profiter de la nocturne à tarif réduit du MAK, alors je vous compte ma visite !

Le MAK (musée des arts appliqués)

De l’autre côté du Ring, j’ai pu visiter cet intéressant musée de Vienne.

Vous y trouverez notamment des œuvres du célèbre Klimt !

Frise de Klimt pour le palais Stoclet à Bruxelles

Le MAK (musée des arts appliqués) figure parmi les grands musées de Vienne ! Peut-être pas forcément incontournable quand on visite Vienne en 3 jours, mais je partage tout de même ma découverte avec vous sur ce blog.

Je ne peux que le conseiller aux fans du grand Gustav Klimt ! En effet, on y trouve sa frise conçue pour le palais Stoclet de Bruxelles (et comme il ne se visite pas, autant aller la voir ici…)

Bien sûr, il s’agit avant tout du musée retraçant l’histoire des arts décoratifs autrichiens (et non pas un musée d’informatique, malgré le nom !), et étant une souris fan de vieilleries beaux meubles et objets, j’avais envie de le visiter !

le MAK à Vienne

Le MAK est situé sur le boulevard du Ring (Ringstrasse), exactement au 5 Stubering.

Le plus simple quand on se trouve dans le centre est d’y aller à pied !

Mais vous pouvez aussi prendre la ligne U3 du métro, station Stubentor (la plus proche) ou bien la U4, station Landstraße/Bahnhof Wien Mitte.

Le MAK est également desservie par la ligne 2 du tramway.

Nous avons profité de la nocturne du mardi à tarif réduit pour le visiter.

Infos sur le site officiel du MAK (en anglais et allemand)

Visite du MAK

Déjà, je vous laisse admirer la déco intérieure du MAK, le musée étant abrité dans un beau bâtiment néo-Renaissance.

Quand on pénètre dans le très beau hall d’entrée, on en prend plein la vue !

Le musée en lui-même est intéressant !

Mais après avoir vu celui de Paris (et je ne parle même pas du gigantesque V&A à Londres), j’ai été un peu déçue, car il est bien plus petit !

Bon au moins on peut le visiter en entier sans y passer sa journée (dans mon cas, rien que 3 h !).

J’ai surtout bien aimé la muséographie moderne et plutôt bien fichue, ça change un peu des autres musées du genre.

On n’est pas inondé d’objets en tout genre, seules les plus belles pièces nous sont présentées.

hall d'entrée du MAK à Vienne

Le rez-de-chaussée du MAK

Ce niveau du MAK propose une intéressante collection de tapis (d’Orient, mais pas que). On n’en voit pas partout, alors cela mérite d’être mentionné !

On peut également voir une salle mettant en scène de façon originale des… chaises, de la période Jugendstil (fin XIXe siècle). Vous m’avez reconnue, en ombre chinoise ? Mon museau se prête bien au jeu n’est-ce pas ?

Une autre salle propose du mobilier et céramique de la période Biedermeier (première moitié du XIXe siècle), puis une collection de cristal de Bohème ou de Venise, ainsi que des dentelles.

De l’autre côté du hall, j’ai bien aimé la partie consacrée au baroque et au rococo (j’aime bien ce style, tout en courbes, comme moi !)

Notons notamment la reconstitution d’un salon d’un palais de Brno (si vous ne savez pas où c’est, et on vous pardonne, allez lire mon article !) 😉

Plus original pour Vienne, on trouve également une petite section sur les arts décoratifs asiatiques.

L’étage du MAK

C’est ici que les fans de Klimt trouveront leur bonheur ! Cet étage est dédié à l‘Art nouveau (surtout français en fait), la Sécession Viennoise, puis les années 1930 et 40.

J’ai été un peu déçue de la partie sur l’Art nouveau, au final on en voit bien plus à Paris, que ce soit au musée d’Orsay ou celui des arts décoratifs.

Bien sûr, je voulais surtout voir la section sur la Sécession viennoise, notamment la fameuse frise de Klimt ! Cela m’a bien plu en tout cas !

Le sous-sol du MAK

Ne partez pas sans un petit tour au sous-sol ! Il s’agit probablement de la partie la plus étonnante du musée !

Une muséographie moderne pour une réflexion sur les arts appliqués d’aujourd’hui et demain, les matériaux utilisés, l’écologie, etc.

J’ai bien aimé la petite section sur les cuisines, il y en avait une à ma taille !

Plusieurs salles mettent en regard des objets de différentes époques selon une thématique précise : les services à vaisselle, les objets de transport, les chaises, tabourets…

On n’aime ou pas, mais en tout cas, cela change des musées que j’ai l’habitude de voir !

Les cafés Viennois

Bien sûr, qui dit Vienne, dit café viennois !

Si vous visitez Vienne en 3 jours, vous aurez le temps d’en tester au moins un, si ce n’est trois ! (un pour chaque jour, évidemment…)

Pour ma part j’ai eu un véritable coup de cœur pour le Café Central de Vienne ! Le plus beau selon moi, et pour des prix finalement raisonnables !

Café Central à Vienne
Café Central à Vienne

Mais je vous laisse découvrir tout ça dans mon article sur la gastronomie viennoise, où vous trouverez également quelques bonnes adresses !

Voilà, j’espère vous avoir donné quelques pistes pour savoir comment visiter Vienne en 3 jours !

Si vous cherchez d’autres choses à faire à Vienne, plus insolite, ou que vous souhaitez changer de programme, je vous propose de découvrir mon article global sur Vienne ! 

Hundertwasserhaus à Vienne
Hundertwasserhaus à Vienne
5/5 - (19 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *