Palerme

Palerme est la capitale de la Sicile, avec 640.000 habitants et environ un million dans son agglomération. Elle constitue la 5e ville d’Italie par sa population. Elle est située au nord de l’île, sur les bords de la Méditerranée, sur la Conca d’Oro, ou « coquille d’or », une baie surplombée par les montagnes. La ville jouit d’une histoire mouvementée et riche. Elle fut aux mains de divers peuples et royaumes au fil des siècles : les Grecs, puis les Romains, les Byzantins, les Arabes, les Normands, les Espagnols, avant de constituer une partie du « Royaume des Deux Sicile », d’être occupée par les Français et les Anglais, et enfin de faire partie de l’Italie unifiée.

 


Voir une carte plus grande

 

Nous souhaitions découvrir Palerme et la Sicile depuis un certain temps. Octobre fut une saison idéale pour y passer quelques jours, afin d’obtenir déjà un aperçu de l’île. Nous avons profité des vols de la compagnie Ryanair au départ de Beauvais, avec une arrivée à l’aéroport de Palerme et un départ de celui de Trapani, ce qui nous a permis de découvrir cette ville, et donc deux facettes de la Sicile. Le tout nous a coûté 38€ AR par personne. Sur place, nous avions déniché un appartement sur Airbnb pour 30 €/nuit.

De l’aéroport de Palerme, un bus dessert le centre-ville toutes les 30 min, pour un trajet de 50 min jusqu’à la gare principale (plusieurs arrêts en ville avant, tout dépend donc de votre point de chute !), 6,5 € le trajet, avec une petite réduction (11 € AR) si on achète le retour en même temps (mais nous n’en avions donc pas besoin).

Une ligne ferroviaire dessert aussi l’aéroport (station « Punta Raisi »), mais pour un temps de trajet identique, et pour le moment (en 2015)  la ligne est en travaux et donc complètement fermée…

On ne peut pas dire que Palerme brille par ses transports en commun, sans parler des arrêts de bus (fermata) sans horaires ni plans de ligne, ni abris… et pour couronner le tout, les taxis ont une réputation d’arnaqueurs ! (on n’a pas testé) Le mieux est donc d’utiliser au maximum ses pattes, et donc de ne pas loger trop loin du centre. Il existe bien deux lignes de « métro » (en fait un train) mais qui ne desservent pas le centre, et dont la principale est actuellement en travaux (c’est la même ligne qui relie la ville à l’aéroport)

Une rue à PalermeAux premiers abords, la ville ne séduit pas, on ne va pas vous mentir ! Riche en patrimoine (de nombreux palais et églises, un centre ancien étendu et dense…), elle est malheureusement mal entretenue (plusieurs bâtiments dans un état de délabrement avancé, même si des travaux de restauration commencent à être entrepris, des échafaudages fleurissant un peu partout…) et sale (poubelles qui débordent, papiers par terre…), soumise à une circulation anarchique et à la pollution des scooters qui vous bousculent et vous klaxonnent dans les moindres rues, pourtant étroites du centre historique. On peut mentionner aussi la présence des chiens et chats errants… On ne parlera pas de la mafia, en tant que touristes, on ne la voit pas !

Pas emballés ? Pas de panique, une fois ces premières impressions dépassées, on apprend à apprécier la ville et ses trésors, à s’y balader, à tâter son ambiance, différente entre le jour et la nuit, et on découvre avec plaisir sa délicieuse gastronomie ! (Si, ça compte !). Nous étions partis dans l’optique de faire quelques excursions en dehors de la ville, mais finalement on a appris à découvrir les petits quartiers sympas et nous nous sommes rendu compte de son immense patrimoine et trésors cachés, et nous avons préféré approfondir notre connaissance de la ville. Au final, nous n’avons même pas pu tout faire, alors un retour est prévu un jour prochain !

Qu’on se le dise quand même, Palerme n’est pas une destination purement romantique ou pour des vacances reposantes, on y vient pour son patrimoine et pour se cultiver. Pour des vacances tranquilles et dans un meilleur cadre (loin des poubelles…) il vaut mieux aller ailleurs ! C’est pourquoi la visite de Trapani dans la foulée fut la bienvenue…

Vous découvriez comme d’habitude plusieurs articles thématiques sur la ville !

Le « centre monumental » de la ville, avec la visite du palais des Normands et de la cathédrale

Le centre commerçant

Le quartier de la Kalsa

Et celui de la Loggia

Le jardin botanique et la villa Giulia

La Gastronomie en Sicile

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *