Quartiers de la Kalsa (bord de mer) et de la Loggia à Palerme

Piazza San Domenico Palerme

Piazza San Domenico

Les quartiers de la Kalsa et de la Loggia sont selon moi parmi les plus intéressants à Palerme !

Un peu à l’écart du centre commerçant et des grands monuments, il faut se rapprocher du petit port (la Cala) et vous engouffrer dans des ruelles typiques.

Mais que voir dans la Kalsa et la Loggia ?

Longeant le bord de mer, je vous propose d’en découvrir tous les secrets, lors d’une balade en photos ! Suivez la souris ! 😉





Le quartier de la Kalsa à Palerme

Il est délimité au nord par le Corso Vittorio Emanuele, au sud par la Via Lincoln, à l’est par la mer et à l’ouest par la via Maqueda. La via Roma coupe le quartier en deux parties, mais la plus grosse se situe à l’est de cet axe.

C’est surtout cette partie-là que j’ai eu l’occasion de visiter !

Plan du quartier de la Kalsa


Afficher une carte plus grande

Présentation

Avec le centre commerçant et le quartier des principaux monuments, on en oublierait presque que Palerme est au bord de mer !

Palerme est bien une ville portuaire et la vieille cité s’est développée à partir de la Cala. Les activités économiques se sont depuis quelque peu déplacées vers les nouveaux axes (via Roma, via Maqueda).

Mais les quartiers de la Kalsa (au sud du Corso Vittorio Emanuele) et de la Loggia (au nord du corso) n’en restent pas moins historiquement importants et très intéressants ! D’ailleurs, c’est ceux que nous avons préférés !

Un peu d’histoire

Le quartier de la Kalsa fut fondé par les Arabes, son nom dérive d’ailleurs de cette langue où al Khalisa, signifie pur ou l’élu (hum, on sent l’influence sur Game of Thrones et sa Khaleesi !).

Il s’agit désormais d’un quartier populaire, parmi les plus pauvres de la ville. Il fut laissé à l’abandon pendant des années, après avoir été largement bombardé en 1943 par les Alliés.

De grands travaux de restauration sont cependant entrepris, on voit de nombreux échafaudages et le processus est bien entamé car le quartier commence à retrouver une partie de sa splendeur d’antan !

plaque de rue dans la Kalsa

plaque de rue dans la Kalsa

Il était prisé jusqu’aux XIXe siècle, on y trouve donc des palais et bon nombre d’églises (gothiques et baroques), des places et placettes… Le quartier est plutôt tranquille le jour !

On ne peut pas dire qu’on n’y croise pas un chat (vu que les chats errants sont bien présents…) mais en tout cas pas grand-monde !

En revanche le soir, plusieurs places et rues s’animent pour accueillir les noctambules en quête de bars, et de restos (vers la Cala). Il est donc intéressant de parcourir le quartier à différentes heures de la journée !

Élément typique : le linge qui pend parfois aux fenêtres et les chaises installées dehors pour papoter dans la rue…

Souvent décrit comme très dégradé dans les guides, nous l’avons plutôt trouvé en bonne voie de restauration et surtout très intéressant, avec une âme à part… bref, on a bien accroché !

La Kalsa est-elle un quartier dangereux ?

Il parait qu’il peut être dangereux la nuit, nous n’avons pas eu le moins du monde cette impression, mais comme partout, il faut rester vigilant tout en ne tombant pas dans la parano !

Le bord de mer de Palerme

bord de mer de PalermeJe vous propose de commencer la visite du quartier par son bord de mer… Et oui, j’aime bien voir la mer en voyage, quand c’est possible !

La Kalsa était donc délimitée à l’est par la mer mais surtout par un ancien rempart dont on peut encore aujourd’hui voir quelques vestiges (et même y grimper !).

Devant les palais et vestiges, le Foro Italico est une « promenade » malheureusement bordée par un axe automobile très passant, et séparé de la mer par un jardin.

La « Terrazza a Mare« , cette fois promenade plus sympathique pour les piétons,  permet d’admirer la vue sur la baie de Palerme ! Attention quand même au vent ! Comme je suis légère (si si !) j’ai failli m’envoler ! 😉

La vue depuis le bord de mer sur le Foro Italico est elle aussi magnifique ! Adepte des balades au bord de mer ou de fleuve, on valide ! (sauf pour le large boulevard à bagnoles, malheureusement l’apanage des bords de mer de grandes villes…).

Pour couronner le tout, nous avons pu déguster une bonne glace au parfum local (ricotta, fruits confis et fleur d’oranger), miam !

Derrière le bord de mer de Palerme

porta Felice à Palerme

Porta Felice

En longeant le bord de mer on arrive sur la Porta Felice, de style Renaissance tardive, et on peut même grimper sur une partie des anciens remparts bordant un palais : le palazzo Butera.

Justement, parallèle au Foro Italico, la Via Butera est un axe très intéressant, avec notamment plusieurs églises.

En la remontant, on tombe sur la très populaire piazza della Kalsa, porte d’entrée du Kassaro, ancien quartier de résidence des émirs et mercenaires arabes, avec sa citadelle fortifiée dont il ne reste que des ruines.

Même si le coin a besoin d’un petit coup de peinture, j’ai apprécié son atmosphère surannée et chargée d’histoire !

La piazza Marina

palais Dagnino sur la piazza Marina

palais Dagnino

En repartant en direction de la Cala, on arrive sur la charmante piazza Marina, vraiment très agréable et animée !

En son centre j’ai pu me mettre un peu au vert dans la villa Garibaldi, petit jardin où trônent des ficus magnoloides (arbres tropicaux gigantesques).

Sur cette place j’ai pu admirer plusieurs palais, notamment le palazzo Chiaramonte, ancien siège du tribunal de l’Inquisition, qui se visite !

Pas mal aussi ; le palazzo Dagnino (au 51) avec ses atlantes, et le palazzo Galletti di San Cataldo (au 46), de style gothique.

Derrière le place on peut aussi visiter le musée international des marionnettes (piazza Antonio Pasqualino) pour les fans du genre. Malheureusement je manquais de temps pour tout voir, mais si j’y retourne, promis, je teste !

Ruelles et placettes de la Kalsa

Plus au sud-ouest, en se dirigeant progressivement vers la Via Maqueda, la Via Alloro constitue un autre axe important du quartier.

On y trouve notamment le beau palazzo Abatellis, abritant désormais la galerie régionale de Sicile (art religieux sicilien et peintures flamandes surtout).

Plus au sud se trouve l’église de la Magione et juste derrière, une esplanade de verdure et de… bâtiments à l’abandon ! Ça détone un peu !

En nous éloignant encore de la mer nous avons pris plaisir à déambuler dans un labyrinthe de rues pittoresques et plus ou moins restaurées !

S’en suit un enchevêtrement de places, telles que la piazza della Rivoluzione, complètement morte en journée et très animée la nuit, donnant sur la via Garibaldi et ses quelques beaux palais en pierre ; la piazza Sant’Anna avec son église et… ses bars !

Près de là se trouve la galleria d’arte moderna (œuvres du XIXe et XXe siècle surtout).

Sur la piazza San Francisco, en plus de l’église gothique du même nom, se trouve un établissement réputé : la Foccacceria San Francisco, où on trouve des… focaccie (focaccia au singulier) et autres spécialités, par contre cela semble être devenu touristique et pas si donné…

Les églises de la Kalsa

La Magione à Palerme

La Magione

Comme nous l’avons vu, le quartier, à l’image de la ville, regorge d’églises !

Gothiques ou baroques, malheureusement elles ne sont pas toute ouvertes (ni même entretenues) et les horaires restreints empêchent de toutes les voir (certaines sont aussi payantes).

Nous avons pu entrer dans deux églises de la Via Torremuzza (Santa Maria della Pieta et Santa Teresa alla Kalsa), un peu avant la piazza Kalsa.

Les autres furent admirées de l’extérieur, notamment l’église Saint-François-d’Assises (piazza San Francisco) et la vieille église romane de la Magione (on peut accéder au cloître moyennant finances, mais nous n’étions pas très motivés).

Le quartier de la Loggia à Palerme

La Loggia constitue également un quartier ancien, situé vers le port de Palerme, après la Cala.

Il est délimité au sud par le Corso Vittorio Emanuele, au nord par la via Cavour, à l’ouest par la via Maqueda et à l’est par le port. Il jouxte le quartier de la Kalsa et semble en être la continuité lorsqu’on s’y balade…

Plan de la Loggia


Afficher une carte plus grande

Il s’agit là aussi d’un quartier plus animé de soir que de jour.

Les rues et les placettes derrière la Cala offrent de nombreux bars, notamment certains qui font aussi « buffet à volonté » (une formule très répandue en Italie et prisée de la jeunesse aux moyens plus limités…), ainsi que quelques restos. Nous nous sommes surtout baladés par là de nuit, après avoir dîné justement…

Porte d’entrée du quartier : l’agréable et vivante piazza San Domenico, avec sa belle église baroque du même nom, qui borde la via Roma.

Piazza San Domenico

C’est aussi là que se trouve le plus vieux marché de Palerme : la Vucciria, la « boucherie » même si on y trouve plutôt du poisson ! La piazza Caracciolo est un marché à ciel ouvert et nous a quelque peu rappelé Marrakech avec ses grillades de rues !

C’est là que nous avons trouvé une excellente trattoria ! Attention, tout est fermé le dimanche (y compris les bars).

On peut également visiter le musée archéologique (piazza Olivella).

Les églises de la Loggia

église Santa Maria la Nuova à Palerme

église Santa Maria la Nuova

Tout comme sa voisine la Kalsa, le quartier regorge d’églises, là encore pas toujours ouvertes ou alors aux horaires restreints…

Nous avons quand même pu en voir trois : la magnifique Santa Maria in Valvedere (largo Cavalieri di Malta) tout en marbre et en stuc (le baroque sicilien en force !), fut ma préférée !

J’avoue, j’aime le baroque, mon côté bling-bling sans soute ! Je rêvais de voir ce genre d’églises en allant en Sicile, ouf, pari réussi !

Je peux également citer l’église Santa Cita (angle via Valverde et Via Squarcialupo), globalement plus simple mais possédant une très belle chapelle richement décorée, et la plus simple San Giorgio dei Genovesi (toujours Via Squarcialupo).

Il est également possible de visiter plusieurs oratoires, décorés à l’image de Santa Maria in Valvedere, tout en stuc ! Mais ils sont tous payants, à vous de voir donc…

Avis de la souris

Si nous avons découvert ces quartiers plutôt à la fin du séjour, au final c’est là que nous avons pris le plus de plaisir à nous balader !

Entre quiétude du jour, animation du soir, palais, églises, placettes et ruelles typiques, il s’agit selon moi d’un endroit à voir pour comprendre l’histoire et l’âme de Palerme !

Pour tout dire, ce quartier nous a parfois rappelé les alentours du port de Barcelone, avec ses palais en pierre et églises gothiques (assez rares en Italie), ses couleurs plutôt pastel, et l’oscillation entre décrépitude et façades repeintes.

Rien d’étonnant finalement, quand on sait que les deux villes ont appartenu pendant des siècles à la couronne d’Aragon…

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (3 votes, moyenne: 5,00 sur 5)

Loading...

Découvrez le jardin botanique et la villa Giulia

Revenir à l’article principal

One Response to Quartiers de la Kalsa (bord de mer) et de la Loggia à Palerme

  1. Dorothée FRENZ dit :

    Bonjours à tous,
    j’ai passé une petite semaine à Palerme mouvementée et très intéressante. Mouvementé car la meilleure façon à découvrir la ville est de marcher à pied. Je me suis fait un plan pour ne pas manquer les endroits les plus intéressants.
    J’habitais près de la via Maqueda..via Celsio..au cœur de la ville historique. Palerme est une ville multi-culturelle et mérite d’être visitée. J’ai fait également un petit (par le train) à Cefalu..très pittoresque est prise par des touristes un peu plus huppés… Bon voyage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *