Alhambra et Generalife de Grenade
Andalousie

Que visiter, que faire à Grenade en 2 jours

Comment visiter Grenade en 2 jours ? Que faire à Grenade en un week-end ?

GrenadeGranada en espagnol, est avec 240.000 habitants la 18e ville d’Espagne par sa population, et la 4e d’Andalousie. Située au pied de la Sierra Nevada, la ville se déploie sur plusieurs collines.

Il s’agit selon moi d’une des plus jolies villes d’Espagne… mais aussi une des plus touristiques !

Découvrez le programme de visite de Grenade en 2 jours de la souris ! 🙂

Plan de Grenade


Afficher une carte plus grande

Que faire à Grenade en 2 jours ? Programme de visite

palais Generalife
palais du Generalife

Même si Grenade n’est pas très grande, elle comporte plusieurs monuments et quartiers dignes d’intérêt ! Visiter Grenade en 2 jours n’est pas suffisant pour tout découvrir, mais permet déjà de voir les lieux essentiels et incontournables !

Mais alors, que faire à Grenade en 2 jours ?

  • Découvrir l’Alhambra, joyau de Grenade, ainsi que le Generalife et ses jardins
  • Visiter la cathédrale, autre monument emblématique de Grenade
  • Visiter la chapelle royale, mausolée des Rois Catholiques
  • Flâner dans l’Alcaiceria, ancien souk
  • Arpenter l’Albaicin, ancien quartier arabe de Grenade, et aujourd’hui le plus pittoresque !
  • Visiter au moins un ancien palais arabe du quartier
  • Découvrir l’étonnant Sacromonte, ancien quartier gitan de Grenade

Information pratiques pour visiter Grenade en 2 jours

Cet article traite exclusivement du programme pour visiter Grenade en 2 jours ! Pour toutes les informations pratiques, lisez mon article principal sur que faire à Grenade !

Découvrez également où loger à Grenade : les meilleurs quartiers et établissements !

Visiter Grenade en 2 jours : jour 1, l’Alhambra et le centre historique

Visiter le superbe Alhambra de Grenade

Alhambra de Grenade

L’Alhambra de Grenade est un lieu incontournable à visiter lors d’un séjour en Andalousie !

Son histoire est fascinante : ce palais fortifié a été construit pendant la période nasride, au XIIIe siècle, et témoigne de la splendeur de la civilisation islamique en Espagne.

C’est un site du patrimoine mondial de l’UNESCO qui abrite des chefs-d’œuvre architecturaux andalous et mudéjars ! Découvrez ses magnifiques palais, comme le Palacio Nazaríes (palais nasrides), décorés de stucs, de carreaux de faïence et de bois sculptés.

salon des ambassadeurs de l'Alhambra
salon des ambassadeurs de l’Alhambra

Les jardins de l’Alhambra sont également remarquables, notamment les Jardines del Generalife, où vous pourrez admirer des fontaines, des bassins et des parterres de fleurs.

Ne manquez pas non plus les vues imprenables sur Grenade depuis les terrasses de l’Alhambra. Bref, une visite à l’Alhambra offre une expérience unique alliant culture, art et nature dans un cadre exceptionnel !

Découvrir l’Alhambra est donc une étape incontournable pour visiter Grenade en 2 jours. Prenez une grosse demi-journée pour découvrir ce joyau de l’Andalousie !

Découvrez mon guide de visite de l’Alhambra de Grenade ! 🙂

Visiter le centre historique de Grenade

centre ville de Grenade
vue sur la quartier chrétien/centre-ville de Grenade

Le centre historique de Grenade regorge de sites intéressants à découvrir !

Consacrez donc l’autre demi-journée à la visite du Centro-Sagrario, ou « centre chrétien » de Grenade, coeur animé de la ville.

  • La cathédrale de Grenade, située sur la Plaza de las Pasiegas, est un joyau de l’architecture Renaissance espagnole, avec sa majestueuse coupole et ses chapelles ornées.
  • A côte se trouve la Capilla Real, où reposent les rois catholiques Isabelle et Ferdinand.
  • Les amateurs d’art apprécieront également les nombreuses églises baroques de la ville, telles que l’Iglesia de San José ou l’Iglesia de Santo Domingo.
  • Ne manquez pas de visiter l’ancien caravansérail Corral del Carbón, datant du XIVe siècle, qui était autrefois un marché couvert et une auberge pour les commerçants.
  • L’ancienne médersa, aujourd’hui abritée dans un bâtiment universitaire
  • Le monastère de San Jeronimo
  • La basilique San Juan de Dios

Plaza de Bib-Rambla

Plaza Bib Rambla à Grenade

Si vous venez visiter le centre de Grenade après l’Alhambra, je vous suggère de déjeuner vers la plaza Bib-Rambla, non loin de la cathédrale. Elle se situe au coeur animé du centre de Grenade. C’est là que se tenaient les supplices et exécutions dûs à l’Inquisition !

Bon, elle est également bien touristique, je ne vais pas vous mentir… Mais je l’ai trouvé agréable !

Plaza de la Romanilla

Plaza de la Romanilla à Grenade

Derrière la place Bib-Rambla, la place de la Romanilla offre également des restaurants et des terrasses, avec une jolie vue sur la tour de la cathédrale.

Sympa non ?

Plaza de la Romanilla à Grenade

La cathédrale de Grenade

Parmi les principaux lieux à visiter à Grenade en 2 jours, ne manquez pas la cathédrale ! Elle se situe à l’emplacement de l’ancienne Grande mosquée nasride, comme la plupart des cathédrales andalouses !

cathédrale de Grenade

À cette époque, la préservation du patrimoine de la civilisation vaincue n’était pas une priorité. Seuls l’Alhambra et la mosquée de Cordoue ont été préservés.

intérieur de la cathédrale de Grenade
intérieur de la cathédrale de Grenade

Les travaux de rénovation ont été envisagés après la Reconquête par les Rois Catholiques, mais c’est sous le règne de Charles Quint en 1518 que les travaux ont réellement commencé, pour être achevés en 1704.

Les plans de l’architecte Diego de Siloé, également connu pour la cathédrale de Malaga, ont été adoptés.

L’intérieur spacieux de la cathédrale de Grenade est divisé en 5 nefs et se distingue par sa blancheur et sa pureté.

intérieur de la cathédrale de Grenade

Seules les chapelles offrent une décoration très baroque.

intérieur de la cathédrale de Grenade

intérieur de la cathédrale de Grenade

intérieur de la cathédrale de Grenade

Ne manquez pas le très joli buffet d’orgues !

intérieur de la cathédrale de Grenade

Les voûtes nervurées, presque toutes uniques, présentent des motifs floraux qui méritent d’être admirés.

intérieur de la cathédrale de Grenade

J’ai bien aimé cette cathédrale, cependant ce ne fut pas mon église préférée de Grenade, mais chacun ses gouts… Il s’agit cependant d’un lieu historique majeur, selon moi à voir en priorité, surtout si vous ne disposez que de 2 jours à Grenade.

Capilla Real : la chapelle royale de Grenade

chapelle royale de Grenade

Juste à côté de la cathédrale, allez également voir la jolie chapelle royale de Grenade !

La chapelle royale de Grenade sert également de mausolée pour les Rois Catholiques, Isabelle de Castille et Ferdinand d’Aragon, qui ont souhaité être enterrés dans la ville de leur plus grande victoire. 

chapelle royale de Grenade
tombeau des Rois Catholiques

Elle a été construite à partir de 1505 dans un style gothique tardif… qui passa rapidement de mode !

Lonja de Grenade

Considérée comme l’un des plus beaux monuments de Grenade, cette chapelle est un lieu emblématique chargé d’histoire et d’architecture remarquable.

chapelle royale de Grenade

Pour accéder à la chapelle, on passe par la Lonja, ancienne bourse de commerce, un magnifique édifice de style Renaissance.

En entrant dans la chapelle, on traverse un vestibule pour arriver au mausolée lui-même, séparé par une grille élégante.

chapelle royale de Grenade

Notez que les photos y sont normalement interdites, mais j’en ai fait quand même ! 

Alcaiceria

Alcaiceria de Grenade

Allez ensuite voir l’Alcaiceria, autre lieu emblématique à découvrir à Grenade en 2 jours. Il s’agit d’un ancien souk de l’époque musulmane, reconstruit dans un style très mauresque !

Aujourd’hui, on y trouve plein de petites boutiques d’artisanat local (d’inspiration très orientale !) mais aussi de souvenirs et bibelots ! Bref, un autre lieu touristique, mais à voir par curiosité.

Corral del Carbon : l’ancien caravansérail de Grenade

corral del carbon de grenade

Il n’y a qu’à traverser la rue (!) des Rois Catholiques pour découvrir cet autre témoignages de l’histoire de Grenade. Il s’agit d’un ancien caravansérail, lieu de repos pour les caravanes de marchands dans le monde arabe et persan.

Après la Reconquista, l’un de ces caravansérails a été transformé en théâtre puis en cour des marchands de charbon, d’où son nom.

Bien que l’intérieur soit sobre, l’élément le plus remarquable est la magnifique porte d’architecture nasride, d’une grande finesse.

porte du caravansérail de Grenade

Plaza Nueva

La Plaza Nueva est une autre grande place animée du centre de Grenade, s’étendant en longueur en contrebas de l’Albaicin jusqu’à la Carrera del Darro.

Plaza Nueva de Grenade

Un bel édifice Renaissance à ne pas manquer sur cette place est la Chancellerie.

Plaza Nueva de Grenade

Cependant, comme c’est souvent le cas, cet endroit est charmant mais très touristique !

Plaza Nueva de Grenade

Notez que vous y trouverez l’office de tourisme de Grenade. Il s’agit selon moi d’un passage « obligé » lors de vos 2 jours à Grenade.

Admirez également la vue depuis la place !

Plaza Nueva de Grenade au coucher de soleil

Calle Elvira

En partant de la plaza Nueva, allez voir cette rue célèbre de Grenade ! La rue Elvira, nommée d’après un ancien nom de Grenade, longe la colline de l’Albaicin et sert de zone de transition entre l’ancien quartier arabe et le centre chrétien.

Cette rue est principalement connue pour ses nombreuses teterias, ou « salons de thé » orientaux.

calle elvira de Grenade

Selon l’heure, faites une pause thé et gâteaux, ou bien dînez ! La plupart des établissements de la rue proposent une carte assez similaire.

Là encore, c’est assez touristique, donc à vous de voir, mais nous avons pu tester trois établissements, et cela restait plus que correct !

Vous trouverez également dans la calle Elvira bon nombre de boutiques touristiques, un peu comme dans tout ce secteur de Grenade finalement !

A l’occasion, jetez un coup d’œil à la jolie église baroque de los Hospitalicos, au début de la rue, au niveau de la Plaza Nueva.

église de los hospitalicos de Grenade

Avec un peu de temps…

Selon le temps et votre état de fatigue, vous pourrez soit aller faire un peu de shopping sur la calle Zacatin, axe piéton, ou la calle Reyes Catolicos.

Palais de la madraza 

oratoire du la madraza de Grenade
oratoire du la madraza de Grenade ©José Luis Filpo Cabana

La Madrasa de Grenade a été fondée en 1349 par le roi nasride Yusuf I. C’était la première université de Grenade, destinée aux études théologiques et scientifiques.

Aujourd’hui, elle se situe toujours dans l’Université actuelle, au sein d’un beau palais baroque du 18e siècle. Il se situe sur la calle Officios, à deux pas de la chapelle royale.

De la médersa originale, il ne reste plus qu’une seule pièce, celle de l’oratoire, avec son mihrab et superbe plafond ! L’entrée est payante (2€), hélas c’était en travaux et fermé lors de mon passage !

Église Saint-Antoine (Iglesia San Anton) de Grenade

Eglise San Anton de Grenade

Continuons à visiter Grenade à pied ! Je vous propose de descendre un peu (ce n’est pas loin !) pour découvrir la jolie église baroque San Anton.

Grenade comporte bon nombre d’églises, mais elles ne sont pas forcément faciles à visiter, en raison d’horaires d’ouverture limités ! J’ai eu la chance de pouvoir pousser la porte de celle-là et je l’ai bien aimée !

Eglise San Anton de Grenade

Au delà, ça devient moderne et moche, sans intérêt touristique…

Monastère de San Jeronimo de Grenade

Le monastère de San Jeronimo (Saint-Jérome) est un des plus beaux à voir à Grenade ! Je vous conseille fortement d’aller le visiter !

Monastère de San Jeronimo de Grenade

Il est relié à la cathédrale par la calle San Jeronimo, agréable et piétonne, et ce n’est pas très loin !

calle de San Jeronimo de Grenade

Le monastère de San Jeronimo fut fondé en 1504 par les Rois Catholiques (oui, toujours eux !). Outre son agréable cloître Renaissance, on vient surtout pour la superbe église !

Monastère de San Jeronimo de Grenade
cloitre du Monastère de San Jeronimo

Si l’architecture est simple, tout est décoré de fresques, c’est tout simplement magnifique ! C’est un des principaux lieux à visiter à Grenade en 2 jours, dans la vieille-ville.

Monastère de San Jeronimo de Grenade

Monastère de San Jeronimo de Grenade

Monastère de San Jeronimo de Grenade

Monastère de San Jeronimo de Grenade

Le retable maniériste est un des plus beaux d’Espagne, on pourrait passer du temps à admirer les détails.

Monastère de San Jeronimo de Grenade

Bref, je ne peux que recommander à tous les fans de belles églises, j’ai vraiment aimé ! 🙂

Horaires et tarifs du monastère de San Jeronimo de Grenade

Basilique de San Juan de Dios de Grenade

Poursuivons notre visite de Grenade à pied avec la basilique San Juan de Dios. Elle est située à deux pas du monastère, dans un hôpital.

Il s’agit probablement de la plus baroque des églises grenadines !

Basilique San Juan de Dios de Grenade

Fans de sobriété, passez votre chemin ! C’est un des plus beaux monuments de Grenade ! Elle fut bâtie entre 1737 et 1759.

On pénètre d’abord dans la sacristie, richement décorée.

sacristie Basilique San Juan de Dios de Grenade

On découvre ensuite l’église, toute en dorures… Si elle n’est pas très grande, elle impressionne par la richesse de sa décoration !

Basilique San Juan de Dios de Grenade

Elle est célèbre pour son immense maître-autel et son camarin abritant les reliques de Saint Jean de Dieu. Ce dernier se visite d’ailleurs, de quoi mieux admirer les détails !

Basilique San Juan de Dios de Grenade

Basilique San Juan de Dios de Grenade

Basilique San Juan de Dios de Grenade

A 18h30, nous avons assisté à un petit spectacle de « son et lumière » nous offrant quelques explications. Bon, seulement en espagnol, mais un QR code vous propose un audio-guide en français sur votre téléphone.

J’ai bien aimé (mon côté bling-bling qui ressort…) !

Site officiel de la basilique San Juan de Dios (horaires, tarifs…)

Visiter Grenade en 2 jours : jour 2, le quartier de l’Albaicín et le Sacromonte à Grenade

vue sur l'Albaicin de Grenade
vue sur l’Albaicin de Grenade depuis l’Alhambra

Ce 2e jour à Grenade, je vous propose de vous promener dans les rues étroites et sinueuses du quartier de l’Albaicín, classé au patrimoine mondial de l’Unesco.

Vous y découvrirez des maisons traditionnelles blanches aux balcons fleuris, ainsi que des petits restaurants proposant une cuisine locale andalouse.

albaicin fleurs

Les quartiers de l’Albaicín et plus à l’est, celui de Sacromonte, avec son fameux musée-grotte, se situent sur une colline au nord de l’Alhambra à Grenade.

Les deux quartiers très typiques vous offrent des vues exceptionnelles sur l’Alhambra.

Alhambra de Grenade
Alhambra de Grenade vu depuis le Sacromonte

L’Albaicín est l’ancien quartier arabe de Grenade, tandis que le Sacromonte est le quartier Gitan.

Que voir, que visiter, que faire dans le quartier de l’Albaicín et le Sacromonte à Grenade ? Suivez l’itinéraire en photos de votre souris préférée ! 😉

Plan du quartier de l’Albaicín à Grenade


Afficher une carte plus grande

Présentation de l’Albaicin de Grenade

Ancien quartier maure, l’Albaicín commence dans la « ville basse » à la Plaza Nueva et se prolonge le long du Darro (Paseo de los tristes) et s’achève en haut de la colline.

L’Albaicín donne l’image d’un quartier typiquement andalou, avec ses rues pavées et ses maisons blanchies à la chaux aux barreaux de fer forgé.

Ce dédale de rue pentues se déversant à flanc de colline rajoute du charme à cette image déjà très pittoresque !

Vue sur l'Albaicin depuis les palais nasrides
Vue sur l’Albaicin depuis les palais nasrides

L’Albaicín fut un des quartiers les plus peuplés d’Europe au XIVe siècle, quand les musulmans chassés des villes reprises par les chrétiens y trouvèrent refuge. On raconte qu’il y a eu jusqu’à 600.000 habitants !

Les Maures se réfugièrent également dans le quartier de l’Albaicín après la prise de Grenade.

Albaicin de Grenade
une placette dans l’Albaicin de Grenade

Ils y furent en partie massacrés dans la nuit de noël 1568, avant d’être chassés en 1609. Les familles converties au catholicisme purent rester. Mais dans le fond la plupart de ces convertis (souvent de force…) continuèrent en secret de pratiquer leur religion et de vivre selon leur culture.

De bonnes chaussures sont à prévoir pour explorer le quartier et survivre à ses rues aux petits pavées assassins !

Albaicin de Grenade

Dans le quartier de l’Albaicín, on trouve les demeures traditionnelles appelées carmenes, « carmen » signifiant « jardin ». Malheureusement la plupart de ces beaux jardins se trouvent derrière de grands murs aveugles, on ne voit donc rien, ou du moins pas grand-chose !

Que visiter dans l’Albaicín ?

Carrera del Darro

Carrera del Darro Grenade

Débutons notre visite de l’Albaicin par la Carrera del Darro ! Il s’agit d’une promenade plutôt pittoresque (hélas assez étroite), le long du Darro, en contrebas de l’ancien quartier arabe.

Carrera del Darro

Ancien bains arabes

A mi-chemin, ne manquez pas de visiter les anciens bains arabes dans la bien nommé calle Bañuelo (c’est gratuit). Ils sont parmi les plus grands et mieux préservés d’Andalousie !

banuelo de Grenade

Paseo de los Tristes

La Carrera del Darro débouche sur le Paseo de los Tristes, dominé par l’Alhambra.

Paseo de los tristes de Grenade

Place animée de Grenade, on peut déjà y prendre un verre pour profiter du soleil !

Paseo de los Tristes à Grenade

Balade dans l’Albaicin

A partir de là, vous pouvez emprunter n’importe quelle petite rue qui grimpe au coeur de l’Albaicin !

rue de l'Albaicin à Grenade

Je vous suggère de vous « perdre » dans ce dédale de ruelles très pittoresques, découvrir les placettes, escaliers, ou rues plus droites, entre deux points de vue sur l’Alhambra !

Albaicin de Grenade

La calle San Juan de los Reyes constitue le principal axe droit et relativement plat, au milieu du quartier.

rue albaicin

Remarquez les quelques éléments de style mauresque, que vous trouverez ça et là.

Albaicin de Grenade

Notez que malgré sa fréquentation touristique, l’Albaicin est aujourd’hui un quartier majoritairement résidentiel !  A part dans quelques endroits précis, vous n’y trouverez pas vraiment de boutiques ou restaurants !

Pour cela, vous pourrez donc faire une pause sur la Placeta de San Miguel Bajo, vers le « milieu » de l’Albaicin par exemple !

Placeta de San Miguel Bajo à Grenade
Placeta de San Miguel Bajo

Plus haut, vous trouverez plusieurs bar à tapas ou boulangeries sur la toute mignonne plaza Larga, et un peu plus loin sur la placeta de Fatima.

Albaicin de Grenade
Plaza Larga
plaza larga grenade
Plaza Larga

Vous trouverez par ailleurs quelques commerces dans le haut de l’Albaicin, autour de ces deux dernières places !

Dans le bas de l’Albaicin, à partir de la plaza San Gregorio, vous retrouverez plusieurs « teterias » et boutiques, notamment sur la très fréquentée calle de la Calderia Nuvea, qui tranche avec le reste du quartier !

plaza San Gregorio de Grenade
plaza San Gregorio
calle Calderería Nueva grenade
calle Calderería Nueva

Elle débouche plus bas sur la calle Elvira, dont je vous ai parlé plus haut.

Plaza Mirador de San Nicolas

Mirador de San Nicolas à Grenade
Mirador de San Nicolas à Grenade

Le mirador de San Nicolas fait partie des principaux lieux à voir dans l’Albaicin de Grenade ! Vous y découvrirez une superbe vue sur l’Alhambra !

Grenade et l'Alhambra

Bon, il faudra se trouver une place parmi les nombreux touristes, hum. N’hésitez pas à pousser la porte de l’église du même nom !

Grande mosquée de Grenade

medersa mosquée de Grenade
mosquée de Grenade et ses jardins

Juste à côté, se trouve désormais la grande mosquée de Grenade et sa médersa (école coranique) inaugurée en 2003. J’ai trouvé ses jardins très mignons !

Si on ne peut pas visiter la salle de prière (sauf si vous êtes musulman et souhaitez prier), n’hésitez pas à pénétrer dans sa cour et son entrée !

grande mosquée de Grenade

grande mosquée de Grenade

Palais Dar-al-Horra

Parmi les lieux à voir à Grenade en 2 jours, je vous suggère de profiter de votre balade dans l’Albaicin pour visiter le palais de Dal-al-Horra.

Palais Dar-al-Horra de Grenade
Palais Dar-al-Horra de Grenade

Il fut la résidence de la mère de Boabdil, dernier émir de Grenade, à la fin du XVe siècle. Elle y vécut quand son mari la répudia. Il arbore donc un certain raffinement, digne du rand de sa propriétaire !

palais dar al horra de Grenade

palais dar al horra de Grenade

Outre le décor typiquement arabo-andalou, on vient également pour la belle vue sur Grenade !

vue depuis le palais dar al horra de Grenade

vue depuis le palais dar al horra de Grenade

vue sur Grenade

Autres lieux à voir dans l’Albaicin de Grenade

Avec un peu de temps et selon votre intérêt, vous pourrez visiter d’autres lieux dans l’Albaicin, lors de vos 2 jours à Grenade

  • Casa de Zafra y Centro de Interpretación del Albaicín : vieille maison de l’époque musulmane et son petit musée d’histoire locale
  • Casa de Horno de Oro : un peu pareil que la précédente, avec quelques expositions temporaires
Casa de Horno de Oro de Grenade
Casa de Horno de Oro
  • Palacio de los Olvidados : musée sur l’histoire des Juifs et de l’Inquisition, situé dans un ancien palais
  • Casa museo Ajsaris : petit musée d’art grenadin, présentant des oeuvres du XVIe au XIXe siècle
  • Casa Museo de Max Moreau : musée dédié à l’artiste belge, présenté dans sa maison et son jardin
  • D’autres points de vue, comme le Mirador de San Cristobal ou le mirador de la Lona
  • Eglises et couvents… si vous avez la chance de les trouver ouverts !

Quartier de Sacromonte : les gitans à Grenade

Sacromonte de Grenade

Au nord-est de l’Albaicin, le Sacromonte est l’ancien quartier où vivaient les gitans. Le paysage est plus aride, bordé de cactus et d’agaves, l’agitation de la ville semble loin.

On trouve encore les cuevas, ou habitations troglodytiques occupées autrefois par les gitans (certaines sont désormais converties en bars à flamenco).

Comment aller au Sacromonte

Sacromonte de Grenade

Pour se rendre au Sacromonte à Grenade, on peut prendre le bus 34 qui part de la Plaza Nueva (mais seulement un par heure !). Ou prendre un taxi, ce que nous avons fait, pour 6 €. Ou encore, s’il fait beau et que vous en avez le courage, y grimper à pied.

Comme pour l’Albaicín, longer le Darro et emprunter la cuesta del Chapiz avant de bifurquer (tout est indiqué). Le quartier est réputé moyennement sûr la nuit, mais nous n’avons pas eu l’occasion de tester !

Musée-grotte del Sacromonte

musée ethnographique du Sacromonte à Grenade
musée ethnographique du Sacromonte à Grenade

Nous avons visité le Museo-cuevas del Sacromonte, musée situé autour d’un petit jardin botanique et dont les salles d’expositions se trouvent dans les grottes ou cuevas.

Il relate différents aspects de la vie du quartier, avec notamment la reconstitution d’intérieurs gitans. Pas de bol pour nous, ce jour là il pleuvait bien fort ! Mais pas de regrets, tout cela était fort intéressant.

musée du Sacromonte de Grenade

Le musée-grotte del Sacromonte est ouvert tous les jours de 10 h à 18 h du 15 octobre au 14 mars, et de 10 h à 20 h du 15 mars au 14 octobre.

Il se visite avec un audioguide d’une durée d’environ une heure. 

Nous sommes redescendus à pied, sous la pluie… Avant de trouver refuge dans un bar à tapas (malheureusement peu chauffé !) du Paseo de los tristes, qui portait bien son nom ce jour là !

En continuant vous pouvez également visiter l’Abbaye du Sacromonte, mais pour nous, ce sera une prochaine fois ! 😉

Découvrez que faire à Grenade : guide complet

Où dormir à Grenade : les meilleurs quartiers où se loger

Poursuivez votre visite de l’Andalousie !

 

4.8/5 - (19 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *