La mosquée-cathédrale et le centre historique de Cordoue

Mosquée-cathédrale de Cordoue.

Cordoue, Córdoba en espagnol, قرطبة en arabe, compte 330.000 habitants ce qui en fait la 12e ville d’Espagne et la 3e d’Andalousie.

Mais c’est surtout son importance historique durant l’occupation arabe de 711 à 1236 en tant que centre politique d’al-Andalus qu’elle doit sa célébrité et son patrimoine, qui figure sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Elle fut en effet la capitale du califat (soumis à l’autorité de Damas) et fut considérée comme une des villes les plus brillantes d’Occident d’un point de vue artistique et commercial, et aussi la plus peuplée (jusqu’à 250.000 habitants, énorme pour l’époque !).

C’est ainsi que Cordoue offre aujourd’hui un vaste centre historique, dominé par son joyau : sa célèbre mosquée-cathédrale, monument unique au monde. Suivez la souris pour une balade d’une journée ! 😉




Comment aller à Cordoue depuis Séville en train


Voir une carte plus large

Informations affichées dans le train.

Informations affichées dans le train.

Nous n’avons pour le moment passé qu’une journée à Cordoue, en faisant un AR en train depuis Séville, située à 125 km à l’ouest : au choix, l’AVE, TGV espagnol avec un trajet de 45 mn mais au tarif de 48 € AR (aïe !), ou le train Media distancia (MD), équivalent des Intercités français, 1 h 20 de trajet mais pour bien moins cher : 21 € AR !

Autant dire qu’en tant que souris sans dents, le choix a été celui d’une plus tranquille observation par la fenêtre des paysages de la vallée du Guadalquivir ! (jusqu’à 160 km/h tout de même, on n’est pas en Bulgarie !)

Pour être complet, il est également possible selon les heures d’emprunter l’Avant, TGV un peu moins rapide que l’AVE (250 km/h en pointe contre 300) mais nettement moins onéreux : 33 € AR au lieu de 48 pour un temps de trajet finalement quasi-équivalent à l’AVE.

Tout comme à Séville, la gare de Cordoue a été déplacée et entièrement reconstruite pour l’arrivée de la ligne à grande vitesse ouverte pour l’exposition universelle de 1992 à Séville : la gare se résume donc à un cube de brique purement fonctionnel mais sans grand intérêt architectural, et est relativement éloignée du centre historique (environ un kilomètre). Nous avons donc marché une vingtaine de minutes pour atteindre les remparts et la Judería.

La Judería

Cette dernière, ancien quartier juif de la ville est aussi le plus ancien et le plus typique, avec ses maisons blanchies à la chaux et ses pots de fleurs (mais sans fleurs en cette saison, pas de pot !). On y trouve une minuscule synagogue, datant du début du XIVe siècle, une des deux seules de cette époque (avec celle de Tolède) subsistant dans la péninsule ibérique.

La mosquée-cathédrale de Cordoue

Nous avons alors enchaîné avec LE monument emblématique de la ville, la mosquée-cathédrale, ou Mezquita. La grande mosquée, une des plus grandes du monde musulman, a été édifiée entre les VIII et Xe siècles.

Après la reconquête catholique, une cathédrale gothique est érigée au XVIe siècle au beau milieu de l’ancienne mosquée : en résulte un monument unique au monde, avec cette incongrue cathédrale située au beau milieu d’une magnifique forêt de colonnes !

Le pont romain et le centre historique de Cordoue

La fin d’après-midi nous a permis de parcourir le pont romain puis le reste du centre historique, toujours sous un sympathique soleil en ce mois de février. Comme dans plusieurs villes andalouses, les rues s’animent à la tombée du jour…

Nous avons traversé le centre commerçant jusqu’à la Plaza de la Corredera, place rectangulaire et uniforme (sauf sur un côté) de style purement… castillan ! La seule du genre en Andalousie.

Nous fûmes d’ailleurs surpris de voir que sur cette grande place animée où trônent de nombreuses terrasses de cafés (à la mode des places italiennes…) un cappuccino ou un chocolat chaud ne coûtait que 1,50 €… Décidément l’Espagne est bien plus sympathique que la France niveau tarifs !

Nous n’avons pas eu le temps de visiter l’Alcazar et le Palacio de Viana, ainsi que les musées qui semblent intéressants : ce sera l’occasion de revenir !

 

4 Responses to La mosquée-cathédrale et le centre historique de Cordoue

  1. didine dit :

    C’est quelque chose cette mosquée-cathédrale. Elle est toujours euh… « en fonction »? genre on peut se marier dedans (suis en train de visualiser le truc)

  2. ElCaribou dit :

    Ca m’a l’air magnifique tout ceci, merci à toi de me faire découvrir ces régions dans lesquelles je n’aurais pas penser aller de prime abord.

    Par contre, souvent je ne me rends pas bien compte des proportions, une ville peut être très belle…mais visitable en 1 jour, est-ce le cas ici ?

    • Miranda dit :

      Merci à toi ! Nous y avons passé une grosse après-midi et non ça ne suffit pas pour creuser ! En une journée entière tu peux déjà voir le centre, la Mosquée-Cathédrale et l’Alcazar (pas fait, donc), pour approfondir il faut rester un peu plus longtemps ! Cela dépend des villes, de leur taille, des choses qu’il y a à visiter…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *