Que visiter, voir et faire à Séville en 1,2,3,4,5,7 jours : les incontournables

vue sur Seville depuis le ParasolQue faire et visiter à Séville en un, deux, trois, quatre, cinq jours ou même une semaine ?

Quels sont les lieux incontournables à voir à Séville ?

A environ 550 km au sud de Madrid, la capitale de l’Andalousie offre un visage agréable, avec un des centres historiques les plus étendus d’Europe, et de magnifiques monuments tels que sa cathédrale ou son Alcazar.

Comment y aller ? Où loger ? Comment aller de l’aéroport de Séville au centre-ville ? Que visiter ? Que faire à Séville en amoureux ? Que faire à Séville le soir ? 

La souris, qui connait bien Séville pour y avoir été plusieurs fois, vous dit tout ! 😉




 

Sommaire

Plan global de Séville


Afficher une carte plus grande

Plan touristique de Séville

Je vous propose de télécharger un plan touristique de Séville.

Plan touristique de Séville à télécharger (pdf)

Présentation touristique de Séville




Un peu d’histoire…

cathédrale de Séville

cathédrale de Séville

Avec ses 700.000 habitants, 1,4 million avec sa périphérie, Séville est la troisième agglomération d’Espagne, juste devant Valence. Capitale de la région autonome d’Andalousie, elle résume aussi son histoire !

La ville fut fondée par les Phéniciens, puis occupée par les Carthaginois et les Grecs, avant de devenir une ville importante de la République, puis l’Empire romain.

Elle devint la capitale du royaume wisigoth (peuple germanique) avant de passer sous domination musulmane de 712 à 1248.

Après l’éclatement d’Al-Andalus en « taifas » (petits royaumes musulmans), elle gagne de l’importance et devint la capitale du royaume almohade, jusqu’à sa reprise par la couronne de Castille en 1248.

De cette période musulmane faste et prospère, ont perduré plusieurs monuments tels que l’Alcazar (plus tard remanié par les rois chrétiens), la Giralda (minaret de l’ancienne Grande mosquée, reconverti en campanile pour la cathédrale chrétienne) et la Tour de l’or.

salon des ambassadeurs

Alcazar de Séville

La ville continua à être empreinte d’art mudéjar (nom donné aux musulmans restés en terre chrétienne) ce qui lui confère son aspect si particulier – un bout d’Orient en Europe ! – et sa grande beauté.

Elle atteint son apogée lors du « Siècle d’or », après la découverte des Amériques par Christophe Colomb. Le commerce avec le nouveau monde passait par Séville, qui devint ville de négoce.

Hélas, elle entama un long déclin à partir du XVII siècle, en même temps que le royaume d’Espagne, qui connut alors une histoire mouvementée.

A l’écart de la révolution industrielle du XIX siècle et éloignées des nouvelles routes commerciales, Séville fut pendant un temps une ville assez pauvre, à l’image de l’Andalousie.

Séville de nos jours

Séville vue depuis la Giralda

vue sur la ville ancienne et les quartiers modernes depuis la Giralda

De nos jours, malgré un fort taux de chômage, Séville est tout de même d’une ville dynamique.

Le centre historique (casco antiguo) présente une forme ovoïde héritière des anciens remparts, bâtis par les Almoravides et renforcés par les Almohades au XIIIe siècle.

Malgré ses grandes dimensions (plus de 2 km du nord au sud, et 4 km2 de superficie), il ne compte que 56.000 habitants.

Il est bordé à l’ouest par l’ancien cours du Guadalquivir (actuel canal Alphonse XIII, le cours du fleuve ayant été détourné à l’ouest).

La vieille-ville de Séville est délimitée par une ceinture de larges boulevards des extensions modernes… au « charme » bien éloigné de l’architecture traditionnelle de la ville.

Hors du casco antiguo et du quartier de Triana (en face), tout est moderne et sans intérêt touristique de prime abord. La vieille ville reste assez dense, aux ruelles étroites, et présente peu d’espace vert à part les patios et jardins de palais. Ce qui ne l’empêche pas d’être toute mignonne !

Loin d’être une ville musée, Séville demeure vivante, et séduit par son animation, surtout nocturne !

Après cinq séjours dans la ville, je peux dire que j’ai été charmée, et que j’ai essayé d’en percer les secrets !

Top 10 des incontournables de Séville

churros à Séville

  1. Découvrir l’adorable quartier de Santa Cruz, au charme typiquement andalou
  2. S’émerveiller devant la beauté de son Alcazar, palais de style mauresque
  3. Pénétrer dans sa cathédrale, une des plus grandes d’Europe, et grimper au sommet de la Giralda pour jouir d’une vue imprenable sur la ville !
  4. Profiter du coucher de soleil sur la magnifique place d’Espagne, au coeur du parc Maria-Luisa
  5. Découvrir le quartier de Triana et se promener le long du Guadalquivir
  6. Flâner dans le centre historique, qui ne se limite pas qu’à Santa Cruz !
  7. Visiter au moins un autre palais typiquement andalou, comme la Casa de Pilatos, le palais de las Dueñas ou celui de la comtesse de Libreja
  8. Déguster des tapas et des churros !
  9. Assister à un spectacle de flamenco
  10. Profiter de l’ambiance nocturne, en particulier sur la Alameda de Hercules

Préparer son voyage à Séville

Quand partir visiter Séville

Au sud de l’Europe, Séville dispose d’un climat assez agréable pour être visitée une bonne partie de l’année. Voici quand même quelques recommandations !

Visiter Séville l’hiver

décorations de Noel à Séville

décorations de Noël à Séville

J’ai souvent choisi de visiter Séville en hiver ! Pourquoi ? Et bien parce qu’on y est plus tranquille qu’en pleine saison touristique, et que son climat doux et agréable offre une façon économique de quitter la grisaille parisienne. 😉

On peut espérer entre 15 et 23 degrés l’après-midi selon la période !

De plus, la durée du jour y est un peu plus importante qu’en France. En effet, située au sud-ouest de l’Europe, et sur le même fuseau horaire que la France depuis la Seconde Guerre mondiale, on y gagne environ une heure de jour par rapport à Paris.

J’y suis également allée une fois pour le marché de Noël et voir les crèches dans les églises, et j’ai bien apprécié cette période (voir plus bas)

Quel plaisir de voir le soleil et de faire une pause en terrasse en plein hiver ! Attention quand même, les nuits sont fraiches, et le chauffage souvent en option, que ce soit dans les hébergements ou même les bars ou restaurants. Les Sévillans aiment boire leur verre dehors en plein hiver, grr !

Les bigaradiers (orangers amers) donnent leurs fruits entre fin janvier et début février, apportant une jolie touche colorée à la ville, car on en trouve un peu partout !

Visiter Séville au printemps

Le printemps est probablement une des meilleures saisons pour visiter Séville ! Patios fleuris, journées plus longues mais aux températures encore supportables, cela donne envie !

Bien sûr, vous ne serez pas tout seuls !

Attention par ailleurs aux dates de la Feria de Abril, qui font augmenter les prix des hébergements, et à la Semaine Sainte, où il est très compliqué de trouver à se loger (il faut parfois réserver des mois à l’avance !)

patio à Séville

Visiter Séville l’été

Alors là, je ne recommande pas de visiter Séville l’été, sauf si vous aimez suffoquer ! Chaleur étouffante (il n’est pas rare que le mercure grimpe à 40, voire plus), rues désertes pendant la siesta et boutiques fermées, attendez-vous à souffrir ! Bon, au moins il y a la clim’ partout là-bas, mais quand même !

Cependant, comme il ne s’agit pas de la pleine saison touristique (pour cause !), on peut trouver des promos pour l’hébergement.

Visiter Séville l’automne

Tout comme le printemps, l’automne est une bonne option pour visiter Séville. Attention tout de même, il peut encore faire chaud en octobre, mais bien sûr, moins qu’en été !

Il s’agit également d’une saison prisée des touristes.

Combien de jours pour visiter Séville

Séville est une ville où il fait bon flâner et profiter de l’ambiance ! La ville comporte un certain nombre de monuments et curiosités.

Je vous recommande AU MOINS 3 JOURS pour la découvrir. Bien sûr, vous pourrez déjà avoir un bon aperçu en un week-end, et cela vous donnera sans doute envie de revenir !

4 jours me parait cependant une bonne durée pour en profiter, et même plus si vous pouvez ! 

Je vous propose donc un programme pour visiter Séville en 4 jours.

Comment aller à Séville

Aller à Séville en avion

Avion Ryanair à l'aéroport de Beauvais

Avion Ryanair à l’aéroport de Beauvais

Séville est bien reliée aux autres villes d’Espagne et d’Europe par voie aérienne. De Paris, vous pourrez emprunter les lignes low-cost Transavia ou Easy Jet (depuis Orly), ou Ryanair depuis Beauvais.

Easy Jet relie également Séville à d’autres villes françaises.

Bien sûr, Air France propose bon nombre de liaisons.

Comment aller de l’aéroport de Séville au centre-ville

De l’aéroport de la ville situé à 10 kilomètres au nord-est du centre, on peut soit :

  • emprunter le bus EA, qui circule à la fréquence de 30 mn et met environ 30 mn pour relier la Plaza de Armas près du centre-ville pour 4 €. Il circule de 5h20 à 1h15 en direction du centre, et de 4h30 à 0h30 en direction de l’aéroport. Attention, il est souvent bondé et il faut être rapide pour espérer être assis. Plusieurs arrêts desservis, notamment la gare de Santa Justa.
  • Une option plus confortable est de prendre un taxi, à prix fixe (environ 25€), qui vous dépose en 20 minutes dans le centre, au pied de votre hébergement.

Aller à Séville en train

La gare de Santa Justa est une des plus importantes du pays ! Desservie par l’AVE, le TGV espagnol, elle est reliée à Madrid en 2h, à Barcelone en 5h, à Cordoue en 45 minutes.

Attention cependant aux prix du billet, en général assez élevé !

Depuis la gare, prendre le bus jusqu’à la vieille ville, ou plus simple, un taxi, pour environ 6€.

Où loger pour visiter Séville : les meilleurs quartiers

  • Pour visiter Séville, le mieux est de loger au plus près du quartier de Santa Cruz, dans le centre historique. Vous serez près des principales attractions touristiques (cathédrale, Alcazar…)

Il s’agit cependant du quartier le plus cher, et aussi le plus touristique, donc pas forcément le plus « authentique » pour profiter de la vie locale. Je vous conseille donc ne pas loger directement dans ce quartier, à moins de ne pas aimer marcher ! Je vous propose une périmètre que je trouve raisonnable (voir sur l’image).

où loger à Séville

Selon mon expérience, il vaut mieux s’éloigner un petit peu et choisir :

  • Le quartier de l’Alfalfa, autour de l’église du Salvador et de la Casa de Pilatos
  • Le quartier de San Bartolomé, limitrophe de Santa Cruz
  • Le quartier de Feria, un peu plus au nord, comportant à la fois des rues calmes et d’autres plus animées, vers le palais de las Dueñas, ou vers le bas de la Alameda de Hercules.
  • Le quartier Arenal, lui aussi limitrophe de Santa Cruz.

Au-delà, à moins de tomber sur une perle ou un logement pas cher du tout, je trouve que cela fait un peu loin pour un premier séjour, surtout si celui-ci est court !

Studio à Séville, Espagne.

Studio à Séville dans le quartier de Feria

Je déconseille de loger hors du centre historique, déjà grand, et pas forcément bien desservi en transport.

Vous trouverez de petits hôtels pour tous les budgets, et bien sûr des logements indépendants sur Airbnb.

Le plus économique étant souvent de louer une chambre chez l’habitant. Cela peut être une expérience sympa pour rencontrer des locaux et échanger avec eux !

Ce sera moins romantique ceci dit.

Sachez cependant que les prix des hébergements ont bien augmenté ces dernières années… 

Comment se déplacer à Séville

tramway à SévilleLe mieux reste de se déplacer à Séville à pied !

Et oui, bien que grand, le centre historique ne comporte pas beaucoup de transport, ses rues étant étroites et surtout pas droites ! Loger dans le centre est donc important !

Séville dispose d’une ligne de métro et d’une (très courte) ligne de tramway, mais peu utiles aux touristes au final. En 5 séjours, je ne les ai jamais utilisées !

Le tramway pourra tout de même vous rapprocher du parc Maria-Luisa.

Un réseau de bus complète l’offre et pourra vous être utile le cas échéant, mais ne comptez pas sur la régularité des horaires !

Plus d’infos sur le site officiel des bus à Séville (Tussam).

Ligne officiel du métro de Séville

Visiter à Séville en 1 jour

Que visiter à Séville en 1 jour ?

D’après mon expérience, je vous propose un petit « programme » par ordre d’importance (selon moi) des lieux à visiter.

Bien sûr, selon vos gouts ou priorités, faites votre propre planning ! Je suis juste là pour vous guider et vous aider à préparer votre votre voyage 😉

Que voir à Séville lorsqu’on y reste qu’une journée ? Les « incontournables » bien sûr ! Pour résumer, je vous suggère de découvrir :

  • Le quartier de Santa Cruz
  • La cathédrale et sa Giralda
  • L’Alcazar
  • La place d’Espagne

Le quartier de Santa Cruz

plaza santa cruz séville

plaza santa cruz

Je vous propose donc de débuter votre découverte de la ville par son quartier le plus ancien et pittoresque : Santa Cruz.

Niché entre l’Alcazar, la cathédrale et les anciens remparts, Santa Cruz offre une image de carte postale andalouse, avec ses ruelles étroites et fleuries, ses petits immeubles blanchis à la chaux, ses patios, etc.

Ancien quartier juif, on y découvre aujourd’hui plusieurs placettes qui font le charme du quartier, comme la plaza Doña Elvira, bordée de bancs en céramique et d’orangers, et bien sûr la plaza de Santa Cruz, qui donna son nom au quartier.

La callejon (ruelle) del Agua longe les remparts de l’Alcazar, et offre là encore une image très pittoresque !

Les jardins de Murillo, eux, furent plantés à la place des anciens remparts de la ville et permettent une agréable petite pause au vert !

Pas d’itinéraire précis en dehors des lieux cités, je vous conseille de déambuler dans les ruelles, de vous y « perdre » en flânant et de juste profiter !

Sachez cependant qu’il s’agit du quartier le plus touristique de Séville. Par conséquent, si Séville n’est pas une ville musée, ce quartier lui, offre un visage un peu moins « authentique », avec des petites boutiques et bars/restaurants plutôt tournés vers une clientèle de touristes. 

quartier Santa Cruz Séville

C’est pour cette raison que je vous encourage à découvrir d’autres quartiers du centre historiques, mais nous y viendrons plus tard !

Découvrez en détails le beau quartier de Santa Cruz

La cathédrale de Séville

cathédrale de SévilleAutre incontournable et monument emblématique de Séville, la cathédrale trône entre plusieurs jolies places : la plaza de la Virgen de lors Reyes et la plaza del Triunfo.

Il s’agit de la plus grande cathédrale gothique d’Europe, et une des plus grandes églises tout court de notre vieux continent ! 

Elle fut édifiée à partir de 1402 sur l’emplacement de l’ancienne Grande Mosquée, dont elle a conservé la jolie cour des orangers.

Sa construction s’étala sur plus d’un siècle, ce qui explique la présence d’éléments Renaissance ou baroque.

Pour être honnête, ce n’est pas ce que j’ai préféré ! Je l’ai trouvée quelque peu mastoc, et vu la taille, elle manque de mise en valeur avec un grand parvis.

L’intérieur, gothique, est plutôt sombre, mais on y vient aussi pour les jolies chapelles, le tombeau de Christophe Colomb et le retable géant !

La vue depuis la Giralda

Vue depuis la Giralda de SévilleSymbole de Séville, la Giralda s’admire de nombreux points de la ville ! Il s’agit d’un ancien minaret datant de l’époque almohade.

C’est d’ailleurs le petit frère du minaret de la Koutoubia à Marrakech (cela est impressionnant de pouvoir comparer les deux en vrai…) gardé par les chrétiens lors de la Reconquista et la démolition de la Grande Mosquée.

On y fit ajouter un clocher avec en son sommet une figure qui tourne selon le sens du vent, un girouette donc, d’où le nom de la Giralda (qui signifie girouette en castillan).

On peut y grimper pour admirer la vue. Vous avez de la chance, pas d’escaliers, juste une pente, le muezzin de l’époque almohade souhaitant pouvoir se rendre au somment à dos de mule (ou cheval) !

Séville étant une ville plate, elle manque de points de vue en hauteur ! Depuis la Giralda, on découvre le quartier de Santa Cruz qui s’étend sous nos pied, le parc Maria Luisa, et bien au-delà !

Découvrez plus en détails la cathédrale de Séville

L’Alcazar de Séville

patio de las doncellasIl s’agit selon moi du plus beau monument de Séville, à ne vraiment pas rater !

L’Alcazar, véritable palais des 1001 nuits, constitue un ensemble palatial fortifié, dont la beauté demeure cachée de l’extérieur.

Ancien palais des Omeyyades, il ne reste plus grand-chose de la construction d’origine, qui fut complété au XIVe siècle sous Pierre le Cruel.

On y voit donc aujourd’hui un palais mudéjar, c’est-à-dire construit à l’époque chrétienne mais dans le style arabo-musulman.

J’y suis allée à chaque passage dans la ville, et je ne m’en lasse pas !

L’Alcazar est agrémenté de magnifiques jardins, avec fontaines, orangers, kiosques…

Je vous propose de découvrir l’Alcazar de Séville plus en détail dans un article complet.

alcazar de séville

Billets coupe-file pour la cathédrale et l’Alcazar de Séville

Je vous conseille grandement de réserver vos billets d’entrée pour la cathédrale et l’Alcazar, surtout en cette période covid.

 

Avenida de la Constitucion et calle San Fernando

Il est désormais temps de terminer la journée en beauté en allant découvrir la place d’Espagne, superbe au coucher de soleil !

Après votre visite de l’Alcazar, dirigez-vous vers l’Avenida de la Constitucion où circule le tramway, puis la calle San Fernando, jusqu’à la fontaine des quatre saisons.

avenida de la constitucion Séville

avenida de la constitucion

Cet axe mérite un détour, l’architecture du XIXe siècle est plutôt joli, et on y trouve de nombreuses boutiques, cafés ou bars à tapas pour une petite pause.

Entre les deux rues, on débouche sur la Puerta de Jerez, avec sa fontaine, et le bel hôtel Alfonso XIII. N’hésitez pas à pousser sa porte pour en admirer la cour, héhé !

Sur la calle San Fernando, remarquez l’Université, abritée dans l’ancienne manufacture de tabac (tabacaleria), lieu immortalisé par Bizet dans Carmen !

Si vous êtes fatigués (et oui, après avoir piétiné dans l’Alcazar on peut en avoir marre !) vous pouvez justement emprunter le tramway, qui ne sert objectivement pas à grand-chose d’autre…

calle San Fernando Séville

calle San Fernando

La place d’Espagne (Plaza de España) de Séville

La magnifique place d’Espagne se situe de façon originale dans un parc, et non au coeur de la ville !

Idéale pour la flânerie, on peut se poser sur un des nombreux bancs en céramique représentant les différentes villes d’Espagne (d’où le nom de la place !), les provinces, et des scènes historiques.

Construite en demi-cercle, elle est bordée par un très beau bâtiment des années 1920 de style néo-régional (vestige de l’Exposition Ibéro-américaine de 1929) qui abrite un musée militaire.

Place d'Espagne à Séville Place d'Espagne à Séville

Un petit canal fait le tour de la place, et il est même possible d’y faire un tour en barque ! Une fontaine trône au centre, et s’illumine la nuit.

Tout est bordé de céramique.

C’est magnifique ! Je prends plaisir à y retourner à chaque passage ! Je conseille d’y aller en fin de journée pour profiter de son exposition à l’ouest, et admirer le coucher de soleil.

Par contre attention, ça cogne ! A éviter en plein été aux heures les plus chaudes donc… Et justement, très bien en hiver ! 😉

Le parc Maria Luisa

Ou parc Marie-Louise en français, il s’agit du plus grand parc de la ville !

La vieille ville de Séville étant tout de même assez compacte, j’ai apprécié de me balader « au vert » ici, pour changer un peu, même si je trouve que le parc pourrait être mieux entretenu (l’hiver du moins).

On retrouve bien là les jardins typiquement andalous !

Parc Maria Luisa Séville Parc Maria Luisa Séville

Il est bordé par les anciens pavillons de l’Exposition Ibéro-américaine, qui offrent chacun une architecture particulière ! J’ai bien aimé les découvrir !

Plus loin, sur la plaza de America, se trouvent les musées d’archéologique et d’art et traditions populaires, mais je vous en parlerai plus tard. En une journée, vous n’aurez pas le temps de tout faire !

Je vous propose de découvrir mon article sur le parc Maria-Luisa et la place d’Espagne

Visiter Séville en 2 jours

Que visiter à Séville en 2 jours ? Que faire lors d’un week-end à Séville ?

Après une journée assez chargée, ne nous arrêtons pas en si bon chemin ! Je vous propose quelques autres lieux emblématiques pour visiter Séville en deux jours :

  • La Casa de Pilatos
  • L’église du Salvador
  • Le quartier de l’Alfalfa
  • Le quartier de Triana et la balade le long du Guadalquivir

La Casa de Pilatos

casa de pilatos à SévilleAutre palais important de Séville, la « maison de Pilates » ressemble à un petit Alcazar, mais en plus récent, puisqu’elle fut édifiée entre les XV et XVIe siècles !

On prend plaisir à déambuler dans les différentes pièces à la déco mudéjare disposées autour d’un très joli patio orné de statues romaines.

On y découvre de beaux plafonds à caissons typiquement espagnols, des murs recouverts d’azulejos (céramique), et motifs en stuc.

Tout comme l’Alcazar, la Casa de Pilatos dispose d’agréables jardins, véritables havres de paix au cœur de la ville.

Le premier étage se visite uniquement en groupe avec un guide, et les photos y sont interdites. On y retrouve des meubles, tableaux et objets ayant appartenu à la famille Medinaceli, propriétaire de la demeure.

Si j’ai visité plusieurs fois la maison de Pilates, je me suis contentée de ne voir l’étage qu’une seule fois. Intéressant mais pas indispensable selon moi.

casa de Pilatos à Séville casa de Pilatos à Séville

Découvrez la Casa de Pilatos dans mon article complet

L’église du Salvador

L’église du Salvador est la plus grande église de la ville après la cathédrale, il existe d’ailleurs un billet couplé pour visiter les deux ! Elle se situe dans le quartier animé de l‘Alfalfa

Edifiée entre 1674 et 1712 sur l’emplacement de la première Grande Mosquée de Séville, nous découvrons là un bel exemple du baroque sévillan !

église du Divin Sauveur Séville

Eglise Salvador à Séville

On y admire plusieurs chapelles et retables, ainsi que des salles annexes (sacristie, salles de réunion, petit musée). Au final, à part quelques retables tout en or, je ne l’ai pas trouvé si chargée que ça pour du baroque !

église du Sauveur à Séville

Elle donne sur la plaza del Salvador, agréable place toujours animée par la jeunesse locale qui y vient boire un verre en terrasse, debout sur les tables hautes, même la nuit !

plaza Salvador à Séville plaza Salvador à Séville

Le quartier de l’Alfalfa

Dans le prolongement de Santa Cruz, l’Alfafa offre également un réseau de ruelles et de jolis immeubles colorés typiquement sévillans (plus qu’andalous). 

Elle doit son nom à la plaza de Alfalfa, pas la plus jolie, mais plutôt animée et idéale pour une pause !

On y retrouve également bon nombre de bars à tapas, mais aussi des commerces variés, notamment de grandes enseignes internationales ou des petites boutiques indépendantes.

Il s’agit d’un des quartiers les plus vivants de Séville.

rue de l'Alfalfa à Séville

L’architecture est agréable, entre immeubles très andalous et d’autres plus éclectiques, mais toujours dans un style propre à Séville !

Alfalfa à Séville

Le quartier du shopping à Séville

A deux pas de l’église du Salvador, la calle Sierpes peut être surnommée « rue du shopping » ! Et oui, je connais bien cette rue, hum.

calle sierpes à Séville

La calle Tetuan, parallèle, offre bon nombre de petits restaurants et boutiques. Ici, des touristes, oui, mais pas que !

Les Sévillans aiment sortir dans ce quartier, et du coup, j’ai apprécié d’y trainer mes puces !

Dans le coin, je vous conseille de pousser la porte de la chapelle de San Jose, calle Jovellanos, justement entre Sierpes et Tetuan. Une petite merveille de baroque, tout en or !

chapelle San Jose Séville chapelle San Jose Séville

Plaza de San Francisco

Plaza San Francisco à SévilleLa place Saint François en français constitue la frontière entre Santa Cruz et l’Alfalfa.

Elle est bordée d’un côté par un très bel alignement de façades sévillanes colorées, et de l’autre par l’hôtel de ville (ayuntamiento) de Séville.

De style plateresque du XVIe siècle, je l’ai trouvé vraiment très beau !

Il faut s’approcher et lever le museau pour en admirer tous les détails.

Une de mes places préférées à Séville, belle de jour comme de nuit.

L’autre côté de l’hôtel de ville arbore un style néoclassique plus simple et donne sur la plaza Nueva, en partie moderne, mais agréable.

Il s’agit également du terminus du tramway.

hôtel de ville de Séville

hôtel de ville

Le quartier de Triana et le Guadalquivir

Le quartier de Triana se situe sur l’autre rive du Guadalquivir, face au centre historique. Il comporte peu de monuments mais on vient surtout y flâner, et découvrir éventuellement ses musées !

Depuis la plaza Nueva, vous pouvez de nouveau suivre l’avenida de la Constitucion, ou emprunter les petites rues plus ou moins parallèles du quartier del Arenal (sur lequel je reviendrai plus tard, le programme étant déjà chargé !).

Le Guadalquivir à Séville

La Torre del Oro

Avec un peu de temps, n’hésitez pas à grimper dans la Torre del Oro, ou tour de l’or ! Datant de l’époque almohade, elle gardait l’entrée de la ville.

Aujourd’hui, la Torre del Oro abrite un petit musée maritime avec quelques maquettes de bateaux et des tableaux représentant Séville.

Mais j’y ai surtout apprécié la vue sur le Guadalquivir, la vieille ville, et Triana !

Torre del Oro Séville

Triana

Deux ponts enjambent le Guadalquivir, le pont de San Telmo et le pont Isabel II. Je vous suggère donc de vous balader de l’un à l’autre à travers le quartier de Triana !

La calle Betis longe les quais et offre une jolie vue sur la vieille ville et la cathédrale.

vue sur le quartier de Triana

Flânez dans cet ancien quartier gitan, resté populaire, agréable et vivant !

Avec un peu de temps, vous pourrez visiter le musée de la céramique, le Castel San Jorge, ou pourquoi pas le musée des carrosses (aux horaires malheureusement limités).

Découvrez le quartier de Triana en détails.

Visiter Séville en 3 jours

Que faire à Séville en 3 jours ?

Je vous propose cette fois de découvrir les « quartiers nord » du centre historique, qui méritent également un détour ! Selon vos centres d’intérêt, n’hésitez pas à échanger des éléments des jours 3 et 4 si vous ne restez que trois jours à Séville.

En résumé :

  • Le palacio de las Dueñas
  • Le quartier de Feria
  • L’église Saint-Louis-des-Français
  • La Alameda de Hercules
  • L’église de la Macarena
  • Le Parasol et la vue sur Séville

Le palais de las Dueñas

Le palacio de las Dueñas est selon moi le troisième palais à voir à Séville ! Il fut édifié lui aussi entre le XVe et le XVIe siècle dans les styles mudéjar puis Renaissance.

palais de las duenas à Seville

Il se compose de plusieurs bâtiments séparés par des patios et jardins typiquement andalous.

palais de las duenas à Seville palais de las duenas à Seville

Il se distingue de l’Alcazar et de la Casa de Pilatos par la présence de mobilier, tableaux, sculptures… De quoi ravir à la fois les amateurs d’architecture et d’art !

palais de las duenas à Seville palais de las duenas à Seville palais de las duenas à Seville

palais de la Duenas Séville palais de la Duenas Séville

Le palais étant encore une propriété privée, seul le rez-de-chaussée se visite, snif ! Je me suis donc contentée d’admirer le superbe escalier qui mène à l’étage.

Ouvert à la visite il y a seulement quelques années (2016), j’ai pu en profiter lors de mon séjour à Séville en décembre 2019.

Si le prix d’entrée est un peu élevé, j’ai tout de même apprécié ma visite, et la quiétude de ses jardins ! Je recommande donc.

Toutes les infos (prix horaires etc) sur le site officiel du palais de las dueñas

patio du palacio de las duenas à Séville

Le quartier de Feria

quartier de Feria à SévilleLe palais se trouvant dans le charmant quartier de Feria, dans la partie nord du centre historique de Séville, je vous invite à l’arpenter !

Y ayant logé par deux fois, j’ai pu le découvrir tranquillement et je suis tombée sous son charme !

Moins touristique, il n’en demeure pas moins tout mignon, avec ses petites rues, son architecture typique et colorée, ses églises, son marché…

Empruntez surtout les rue San Luis et Feria, faites une halte à son marché couvert et poussez la porte des églises sur votre route (aux horaires d’ouverture pas toujours pratiques, hélas).

Plusieurs arborent un style mudéjar, et ressemblent plutôt à des mosquées ! (assez simples niveau déco, ceci dit).

église mudéjare à Séville

intérieur d’une église mudéjare

L’église Saint-Louis-des-Français

L’église Saint-Louis-des-Français de Séville se situe sur la calle San Luis (logique !). Elle appartenait autrefois aux Jésuites et fut édifiée entre 1699 et 1730, dans le plus pur style baroque sévillan !

Fermée au culte, et fut également fermée tout court pendant de nombreuses années et j’ai eu maintes fois l’occasion de passer devant, dépitée de trouver porte close.

église Saint Louis des Français à Séville

Après sa restauration et son ouverture (payante) au public, j’ai eu le plaisir de la découvrir en 2019, et d’en prendre plein la vue ! Amis de la sobriété, passez votre chemin !

On admire les fresques de sa coupole, la déco de l’autel et des murs.

église Saint Louis des Français à Sévilleéglise saint louis des français à Séville

église Saint Louis des Français à Séville

coupole de saint louis des français à Séville

On peut également visiter sa crypte et une autre chapelle. Personnellement, j’ai aimé !

église Saint Louis des Français à Séville

saint louis des français séville

https://www.dipusevilla.es/sanluisdelosfranceses

Basilique de la Macarena

Remontez la calle San Luis jusqu’à la Puerta de la Macarena, et donc la basilique du même nom. Difficile de s’imaginer que sa construction eu lieu entre 1941 et 1949 tant elle imite bien un style plus ancien !

Le maitre-autel principal est d’ailleurs de style néo-baroque.

Puerta Macarena Séville basilique de la Macarena à Séville

Elle est surtout connue pour abriter la Vierge de la Macarena, une icône du XVIIe siècle.

A l’extérieur, outre la puerta de la Macarena, on découvre les vestiges des murailles almohades, et un peu plus loin, l’ancien hôpital des cinq plaies, qui abrite aujourd’hui le Parlement andalou.

parlement andalou

remparts Macarena Séville

La Alameda de Hercules

Alameda de Hercules à SévilleJe vous propose de redescendre en passant par la Alameda de Hercules, ou « Promenade d’Hercule ».

Elle doit son nom aux deux colonnes (Hercules et César) qui ornent chaque bout de de cette vaste esplanade rectangulaire de 480 mètres de long et 80 de large.

Ancien jardin public de Séville (le plus vaste du casco antiguo) la Alameda est bordée de platanes et jalonnée de jets d’eau et fontaines, ainsi que de jeux pour les enfants.

Bon, pas forcément super belle, il s’agit surtout du lieu majeur de promenade et de sorties des Sévillans !

Le jour, on y promène son chien (ou pas d’ailleurs), on s’assoit sur ses bancs, et la nuit, on vient y boire un verre dans un de ses nombreux bars à tapas, à l’écart des lieux trop touristiques !

Je vous invite donc à y venir au moins deux fois, de jour comme de nuit, pour profiter de l’ambiance ! Bien sûr, cela n’exclut pas une pause déjeuner, gouter (on y trouve aussi de bons gâteaux), apéro… Les terrasses ne manquent pas !

Le Metropol Parasol et la vue sur Séville

Metropol ParasolRedescendez vers le sud (plusieurs itinéraires possibles) en flânant si vous pouvez. Rien n’est moche dans le centre de Séville ! Direction la plaza de la Encarnacion !

Outre ses terrasses, on y trouve surtout le Metropol Parasol, construction moderne (2011) un peu particulière en bois, de 28m de haut, œuvre de l’architecture berlinois Jürgen Mayer.

Je dois dire que j’aime bien ! Cela ressemble à de gros champignons (d’où le surnom de « setas » en espagnol) ondulés, et s’intègre plutôt bien dans le paysage sévillan, apportant une petite touche de modernité et d’originalité !

On y vient surtout pour grimper au sommet et profiter de la vue sur les toits de Séville ! Comme dit précédemment, les points de vue sur la ville sont rares, alors autant en profiter ! Au coucher de soleil, c’est encore mieux 😉

Vous pourrez vous délecter d’un bon café avec vue si le cœur vous en dit !

vu du Métropol Parasol vu du Métropol Parasol

vue du métropol parasol à Séville

La structure abrite aussi un petit parc suspendu, où j’ai pu découvrir quelques chalets du marché de noël en 2019.

A l’intérieur, vous pourrez faire vos emplettes dans un marché couvert.

https://setasdesevilla.com/

L’antiquarium de Séville

antiquarium de SévilleLors d’un projet de construction de parking souterrain sous la place, des vestiges archéologiques furent mis au jour.

Ils sont aujourd’hui visibles au sous-sol du Parasol dans l’antiquarium de Séville.

On y découvre 5000m2 de vestiges de maisons de l’époque romaine, avec quelques mosaïques, murs, égouts… Bon, des fois, il faut un peu d’imagination !

Des écrans numériques permettent normalement des reconstitutions… quand ce n’est pas en panne !

Pour 2€, cela ravira surtout les fans d’archéologie ! Pour ma part, j’ai bien aimé. 

https://www.andalucia.org/fr/sevilla-tourisme-culturel-antiquarium-sevilla

Visiter Séville en 4 jours

Que faire à Séville en 4 jours ?

Si vous restez quatre ou cinq jours à Séville, ce programme vous permettra d’avoir vraiment vu l’essentiel ! Pour cette journée, ou ces journées supplémentaires, je vous propose de découvrir :

  • le palais de la comtesse de Libreja
  • L’église de la Magdalena
  • Le quartier el Arenal
  • Les arènes de Séville
  • L’hôpital de la Sainte Charité

Le palais de la comtesse de Libreja

Dernier des palais sévillans (XVIe siècle), le palais de la comtesse Libreja se cache calle Cuna derrière des murs qui ne laissent rien présager de sa beauté intérieur !

Ressemblant quelque peu à la Casa de Pilatos, le rez-de-chaussée s’organise autour d’une vaste cour intérieure. Plus qu’un simple palais, on y retrouve surtout la riche collection de la comtesse !

palais de Lebrija à Séville

Antiquités, porcelaines, superbes mosaïques ramenées des sites archéologiques d’Italie, là encore cela ravira les amateurs d’art !

palais de Lebrija à Séville palais de Lebrija à Séville palais de Lebrija à Séville

Tout comme sa grande sœur la Casa de Pilatos, l’étage ne se découvre qu’en visite guidée, avec un départ toutes les heures.

Toutes les infos sur le site officiel du palais de la comtesse de Libreja

Église de la Magdalena

Vous pouvez rejoindre l’église via les rues commerçantes San Eloy ou O’Donnell.

Cette grande église du XVIIIe siècle présente un style baroque tardif plutôt pas mal ! Pour moi, il s’agit vraiment d’une église à découvrir à Séville (il y en a beaucoup !). Attention cependant aux horaires parfois compliqués…

église de la Madgalena à Séville église de la Madgalena à Séville

Le quartier del Arenal

Légèrement au sud-est, ce quartier abrite les arènes de Séville (évident, n’est-ce pas ?). Avant de les visiter, faites comme pour les autres quartiers, flânez dans ces jolies rues !

El Arenal abrite notamment un grand marché couvert. Et oui, ils aiment bien les marchés couverts en Espagne !

quartier Arenal Séville

Les arènes de la Real Maestranza de Séville et le musée taurin

arènes de SévilleEt oui, l’Espagne, c’est aussi la tauromachie… quoiqu’on pense de cette pratique, elle fait partie du patrimoine historique de la ville, et c’est encore plus vrai en Andalousie !

Je vais être honnête : n’étant pas du tout fan de cette pratique (solidarité animalière, sans doute) et suite aux avis plutôt mitigés sur un célèbre site Internet, j’ai décidé de passer mon chemin et de me contenter d’admirer les arènes de l’extérieur (oui, quand même !).

En effet, la plupart des commentaires indiquaient une visite rapide, et la déception de ne pas pouvoir fouler le sol des arènes. En bref, on ne voit pas trop grand-chose !

De là vous pouvez faire une petite balade sur les rives du Gualdalquivir et admirer le quartier de Triana d’en face.

Vous passerez notamment devant le Théâtre de la Maestranza, opéra de Séville.

Site officiel des arènes de Séville

Hôpital de la Charité

hôpital de la charité à SévilleFondé au milieu du XVe siècle pour aider à enterrer les noyés et les condamnés à morts, l’hôpital de la Sainte Charité garda cette vocation au fil des siècles, accueillit aussi les malades les plus démunis.

Le bâtiment actuel date de la fin du XVIIe siècle.

On vient surtout visiter son église typique du baroque sévillan, et sa jolie cour intérieure.

http://www.santa-caridad.es/en/

Voilà, je pense vous avoir présenté les lieux essentiels à voir à Séville ! Bien sûr, vos visites dépendront surtout de vos goûts, qui comme chacun sait sont tous dans la nature 😉

Visiter Séville en 5 jours

Que faire à Séville en 5 jours ?

Avec plus de temps ou même avec seulement quelques jours, voici d’autres choses à découvrir, selon vos envies !

L’ancienne Chartreuse (Cartuja) et musée d’art contemporain

cartuja de SévillePlutôt excentré, après le quartier de Triana, cet ancien monastère (chartreuse) fut transformé en usine de céramique au XIXe siècle !

L’ancienne chartreuse abrite aujourd’hui un musée d’art contemporain.

On découvre donc à la fois les vestiges du monastère, un jardin, et les œuvres contemporaines, plutôt anachroniques dans cet écrin !

Si j’ai bien aimé la confrontation des deux époques, je ne trouve pas vraiment la visite indispensable pour une première découverte de Séville.

A voir avec du temps ou si vous revenez !

Les musées de Séville

Bon, je vais être honnête, pour moi on ne vient pas forcément à Séville pour ses musées (et c’est une fan de musées qui vous parle !), même si certains sont sympas à découvrir.

Fait pratique, ils sont pour la plupart ouverts jusqu’à 21h (sauf le dimanche), et gratuits pour les citoyens de l’UE.

Le musée des Beaux-Arts de Séville

musée des beaux arts de SévillePrincipal musée de Séville et une des plus grandes pinacothèques d’Espagne, le musée des Beaux-Arts occupe un ancien couvent, à deux pas de l’église de la Magdalena.

On y découvre surtout des oeuvres de peinture religieuse et baroque espagnole, avec notamment des Zurbaran, Murillo, Velazquez, El Greco et Goya (quand même !)

C’est à voir pour les amateurs d’art bien sûr !

Je ne suis pas trop fan de ce type de peinture, que je trouve trop sombre, mais c’est toujours bien pour sa culture personnelle !

http://www.museosdeandalucia.es/web/museodebellasartesdesevilla

Le musée Bellver dans la Casa Fabiola

musée Bellver à SévilleDernier musée ouvert en plein cœur de Santa Cruz, la jolie casa Fabiola abrite la fondation Bellver et rassemble des œuvres du XIXe siècle.

Au programme : nombreux tableaux (scènes d’Histoire, de paysages, de Séville, scènes mondaines ou scènes de vie), sculptures, un peu de mobilier ou autres objets décoratifs.

J’ai bien aimé ! Ce n’est pas très long à visiter, alors si vous passez par là, je vous le conseille !

https://www.juntadeandalucia.es/cultura/agendaculturaldeandalucia/evento/museo-bellver

Musée archéologique de Séville

Situé sur la plaza de America au cœur du parc Maria Luisa, ce beau musée présente Séville dans l’Antiquité et la Préhistoire, de Bétis à l’époque romaine en passant par les Phéniciens et les Carthaginois.

On y retrouve une belle collection d’objets du quotidien, statues et mosaïques.

https://www.andalucia.org/fr/sevilla-tourisme-culturel-museo-arqueologico-de-sevilla

ATTENTION : le musée est actuellement fermé pour travaux (2021)

musée archéologique de Séville musée archéologique de Séville

Le musée d’arts et traditions populaires de Séville

Juste en face, hébergé dans un beau bâtiment néo-mauresque, ce petit musée propose des reconstitutions d’intérieurs andalous, d’ateliers d’artisans, des costumes, éventails, et de belles pièces de dentelles noires, spécialités locales !

Je l’ai trouvé intéressant, même si hélas une partie n’était pas visible pour cause de « travaux » (comprendre que c’était fermé depuis longtemps et que les travaux n’avancent pas vraiment, hum).

http://www.museosdeandalucia.es/web/museodeartesycostumbrespopularesdesevilla

musée ethnographique de Séville

Archives des Indes

Archives générales des Indes à SévilleA deux pas de la cathédrale, ce bâtiment important de l’histoire de Séville fut construit sous ordres de Philippe II pour abriter la bourse du commerce en lien avec le Nouveau Monde.

C’est en 1875 qu’il fut reconverti en Archives des Indes. On y trouve un nombre incalculable de documents en rapport avec les anciennes colonies espagnoles, cartes etc.

Gratuit, le bâtiment propose aujourd’hui des expositions temporaires. Nous en avons vu une sur les voyages de Magellan, avec cartes, maquettes de bateaux et explications plutôt bien faites !

https://www.andalucia.org/fr/sevilla-tourisme-culturel-archivo-general-de-indias

Hospice des Vénérables

Situé dans le quartier de Santa Cruz, ce très bel édifice baroque de la fin du XVIIe siècle abrita un hospice pour les prêtres en fin de vie. Bref, une maison de retraite pour curés !

On y trouve aujourd’hui une très belle église, un charmant petit patio, et des salles abritant des expositions d’art.

hospices des vénérables à Séville hospices des vénérables à Séville

Joli, mais un peu cher pour ce que c’est selon moi ! J’ai pu y aller lors des jours de gratuité, alors si vous y êtes à cette occasion, pourquoi pas ?

https://hospitalvenerables.es/

Centro de Interpretacion Juderia de Sevilla

Situé au cœur de Santa Cruz (logique), le centre d’interprétation du quartier juif retrace l’histoire des Juifs Séfarades et de leur vie dans le quartier. 

Le centre du Mudejar

Situé dans un ancien palais (assez sobre) du quartier de Feria, ce petit musée propose une collection de vestiges mudéjars. Sympa mais pas indispensable !

centre du mudéjar à Séville

Casa Murillo

Toujours dans Santa Cruz, cette demeure, là encore typiquement sévillanne, fut la dernière résidence du célèbre peinte. On peut y voir un joli patio, et des reproductions de certaines toiles, ainsi que des dessins du maître. Pour les fans !

Casa de Salinas

Voilà un autre palais sévillan, là encore dans Santa Cruz ! Contrairement aux autres, la visite est uniquement guidée, à horaires fixes.

https://www.casadesalinas.com/

Visiter Séville en 6,7 jours ou plus

Que visiter d’autre si vous visitez Séville en une semaine ? Je vous propose quelques pistes 😉

Site de l’Exposition Universelle de 1992

Expo 92 à SévilleSéville hébergea l’Exposition Universelle de 1992.

De l’autre côté du Guadalquivir, face au nord du centre historique (au nord de Triana et au-delà de la Cartuja), de nombreux bâtiments furent reconvertis en bureaux, écoles, centres de recherche…

Honnêtement, il ne reste plus grand-chose de l’Expo originelle et aucune exploitation touristique.

Cela intéressera sans doute quelques curieux ! J’avoue ne pas avoir poussé plus loin que ça mon investigation, n’étant pas trop emballée par le peu que j’ai vu.

On y trouve cependant le parc d’attraction de la Isla Magica, ouvert en saison, surtout pour les familles !

Ancienne gare de Cordoue, centre commercial de la place d’Armes

ancienne gare de cordoue SévilleAu nord du quartier Arenal et non loin de l’église de la Magdalena, cette ancienne gare devint obsolète avec l’arrive du train à grande vitesse (AVE) et la construction de la gare de Santa Justa.

Le bâtiment fut néanmoins conservé et converti en centre commercial ! A voir si vous passez dans le coin, surtout pour vous rendre à la gare routière juste à côté.

Lors de mes différents passages, la façade était en travaux, depuis longtemps ! Ces derniers sont cependant terminés.

Les fans d’architecture et de vieilles gares apprécieront !

Pour ma part, j’aime bien découvrir ce genre de lieux reconvertis, et j’en ai profité pour boire un verre, tant qu’à faire…

Aquarium de Séville

Ouvert récemment (il était encore en travaux lors de mon passage en 2019 !) l’aquarium de Séville se situe au bout du parc Maria Luisa. Il ravira les familles !

http://www.acuariosevilla.es/en/

Que faire à Séville le soir

Alameda de Hercules le soirL’Espagne est connue pour sa vie nocturne, et c’est encore plus vrai pour Séville ! Je vous conseille donc d’en profiter !

Au programme ? Les bars à tapas bien sûr ! En particulier sur la Alameda de Hercules.

Vous pourrez même y prendre un dessert dans la nuit, avis aux gourmands 😉

Profitez-en également pour assister à un authentique spectacle de flamenco à la Carboneria, authentique bar de Santa Cruz (voir plus bas)

Par ailleurs, je vous rappelle que les musées sont pour la plupart ouverts jusqu’à 21h, de quoi occuper ses débuts de soirée avant un bar à tapas !

N’hésitez pas également à flâner de nuit, c’est joli ! Les principaux monuments sont d’ailleurs éclairés.

Où voir un spectacle de flamenco à Séville

De nombreux visiteurs veulent voir un spectacle de flamenco en allant à Séville. Pour de l’authentique, je vous suffère donc de vous rendre en soirée à la Carboneria (21 calle Cespedes), dans Santa Cruz.

Bar à cocktails et tapas, les artistes s’y produisent sans chichis, et pas forcément en costumes ! 

Il vous faudra juste payer une consommation (pas très chère), le spectacle est gratuit ! J’ai pu m’y rendre plusieurs fois et j’ai apprécié !

Site de la Carboneria

Carboneria à Séville

Bien sûr, il est tout à fait possible d’assister à un « vrai » spectacle de flamenco, en costumes, mais ce sera plus cher ! Rendez-vous par ex à la Casa de la Guitara (qui possède également un petit musée gratuit de guitares) ou au museo del baile flamenco (qui réunit musée et salle de spectacle)

Que faire à Séville en amoureux ?

Destination romantique par excellence, le charme de Séville se prête bien aux week-ends en amoureux ! Pour un petit séjour avec votre « media de naranja » (votre moitié d’orange, quoi !), voici quelques suggestions :

Séville en amoureux

  • Flâner main dans la main dans le quartier de Santa Cruz, en particulier à l’heure de la siesta, pour être plus tranquille
  • Faire un tour en calèche (départ plaza del Triunfo)
  • Admirer le coucher de soleil sur un banc de la place d’Espagne
  • Admirer le coucher de soleil et la vue depuis le Metropol Parasol
  • Se balader dans le parc Maria-Luisa
  • Profiter des jardins de l’Alcazar
  • Se poser dans une placette du centre, là encore surtout à l’heure de la siesta
  • Prendre un verre au bar de l’hôtel chic Alfonso XIII
  • Partager des churros con chocolate
  • Se balader de nuit, surtout dans le quartier de Santa Cruz (mais pas que !)
  • Déguster une bonne pâtisserie !
  • Diner au bord du Guadalquivir dans le quartier de Triana
 

 

Que faire à Séville quand il pleut ?

Et oui, ça peut arriver (j’y ai eu droit pendant quelques jours, hum). Certes, on imagine plutôt Séville au soleil, et à raison ! Mais au cas où les éléments se ligueraient contre vous, voici quelques pistes de choses à faire à Séville quand il pleut :

vue depuis la Giralda de Séville

  • Visiter ses musées, bien sûr !
  • Découvrir la cathédrale (pour la Giralda, ce n’est pas l’idéal, certes)
  • Pousser la porte de ses nombreuses églises
  • Arpenter ses marchés couverts
  • Visiter l’aquarium
  • Faire du shopping au Corte Ingles, équivalent de nos « Galeries Lafayette »
  • Faire la tournée des bars à tapas, bien sûr !
  • S’arrêter dans un salon de thé
  • Je vous déconseille cependant de visiter l’Alcazar ou les autres palais, qui comportent tous des jardins, sauf le palais de la comtesse de Librija

Que faire à Séville quand il fait chaud ?

Giralda de nuit

La Giralda, aussi belle de nuit

Si vous visiter Séville l’été, vous allez avoir chaud ! Cela pourra gâcher un peu le voyage… Que faire donc à Séville quand il fait chaud ?

  • Profiter de la climatisation pour visiter les musées
  • Visiter la cathédrale, ses murs épais protègent de la chaleur
  • Visiter l’Alcazar, conçu pour garder le frais, et profiter de ses jardins
  • Découvrir la Casa de Pilatos
  • Flâner dans le parc Maria Louisa… en évitant la place d’Espagne en plein cagnard !
  • Faire la tournée des bars à tapas climatisés
  • Faire la siesta comme les Espagnols et sortir plus tard. Heureusement en Andalousie les horaires sont adaptés !
  • Visiter « Séville by night », joliment éclairée.
  • Se rafraîchir à l’espace aquatique Agua Magica (dans la Isla Magica)
  • Passer une journée à Cadix, où il fait moins chaud, et où on retrouve des plages de sable.
  • Louer une chambre dans un hôtel avec piscine et en profiter aux heures les plus chaudes !

Que faire à Séville avec des enfants ?

Visiter Séville gratuitement

Que visiter à Séville gratuitement ?

Si Séville n’est globalement pas une ville très chère, certains monument peuvent tout de même gréver le budget ! Pour les touristes fauchés, voici quelques pistes pour visiter Séville gratuitement :

église Santa Maria la blanca à Séville

église Santa Maria la blanca

  • L’entrée de l’Alcazar de Séville est gratuite pour tous la dernière heure d’ouverture tous les lundi. Soit dès 16 h d’octobre à mars et 18 h d’avril à septembre.
  • Il est possible de faire le tour de la nef de la cathédrale gratuitement un peu avant les offices (mais pas de monter dans la Giralda ni de voir les salles capitulaires et le musée)
  • La plupart des églises sont gratuites (sauf la cathédrale et l’église du Sauveur)
  • Les musées sont tous gratuits pour les citoyens de l’UE
  • L’entrée de la Casa de Pilatos est gratuite le lundi de 15 h à 19 h pour les citoyens de l’UE (peut avoir été modifié avec le covid, information non communiquée)
  • L’entrée de l’hôpital de la Charité est gratuite les lundi de 15h30 à 19h30
  • La visite du palais de las Dueñas est gratuite les lundi non fériés de 16h à 17h15 (nombre de places limité)
  • La visite du rez-de-chaussée du palais de la comtesse de Lebrija est gratuite le vendredi à 10h (nombre de places limité)
  • Bien évidemment, vous promener dans la ville et le parc Maria Luisa !

Où manger à Séville ?

Séville est réputée pour ses très nombreux bars à tapas !

Je vous livre quelques adresses et bons plans dans un article spécifique ! 😉

Des quartiers dangereux à éviter à Séville ?

Je rassure de suite les touristes inquiets ! Je n’ai jamais ressenti la moindre insécurité dans tout le centre historique de Séville lors de mes multiples séjours.

Peut-être y a-t-il des quartiers moins fréquentables en périphérie, à défaut d’être réellement dangereux. Mais il y a peu de chances que vous les visitiez.

Méfiez-vous, comme partout, d’éventuels pickpockets, mais à part ça, vraiment rien à signaler.

Avis de la souris sur Séville

souris à SévilleVous l’aurez compris, j’ai été charmée par Séville ! Le coup de cœur fut quasi immédiat, alors que je l’ai découverte en arrivant de nuit en hiver.

Cette impression ne m’a pas quittée, et m’a poussée à y retourner plusieurs fois, et je ne m’en lasse pas !

J’aime son architecture, ses couleurs, ses placettes, son ambiance différente entre la tranquillité des après-midi à l’heure de la siesta et l’animation des soirées !

J’apprécie également les horaires, où il est possible de manger des tapas ou des gateaux jusqu’à tard dans la nuit !

Je suis tombée amoureuse de son architecture mudéjare, et je ne me lasse pas de rêvasser dans l’Alcazar.

Bref, j’adore Séville, et je considère qu’il s’agit d’une des plus belles villes d’Europe, qu’il faut absolument voir, et prendre le temps de découvrir sans se pressé, car elle invite à la flânerie !

Que voir autour de Séville

Séville peut être une bonne base pour visiter d’autres lieux en Andalousie.

Pour une excursion d’une demi journée ou d’une journée, vous pouvez prendre un bus à la place d’Armes et aller découvrir le site archéologique d’Italica ou la petite ville typiquement andalouse de Carmona.

A environ 1h de train, je vous suggère de découvrir la ville de Jerez de la Frontera, moins touristique et toute mignonne, connue notamment pour son centre équestre réputé.

A 1h20 de train, la belle Cadix ne pourra que vous ravir ! Il s’agit de mon autre coup de cœur en Andalousie, avec ses jolies ruelles toute blanches, ses places animées, la vue depuis la cathédrale, sa promenade et jardins au bord de mer. Le trajet étant un peu long et la ville assez riche, je vous suggère plutôt d’y passer une nuit.

vue sur Cadix

Enfin, à 45 minutes en AVE ou 1h15 en train express, Cordoue peut se visiter en une journée (ce que j’ai fait), pour découvrir son centre historique, et surtout sa superbe Mezquita !

Mosquée-cathédrale de Cordoue.

Mosquée-cathédrale de Cordoue.

Enfin, il est possible de relier Grenade en 3h de train, autre merveilleuse ville !

4 Responses to Que visiter, voir et faire à Séville en 1,2,3,4,5,7 jours : les incontournables

  1. kittyma dit :

    merci pour ce descriptif de Séville, c’est très complet et cela va me permettre de ne rien louper.

  2. Janine dit :

    Merci pour toutes les infos que nous avons utilisé pour notre séjour de 5 jours à Séville. Ville que nous avons bien aimé tant pour son architecture que pour ses lieux plus touristiques. Longue promenade deux fois dans la vieille ville et les petites rues loin des touristes mais où l’on découvre des petites merveilles.

  3. Tours à Séville dit :

    Séville est la plus belle ville d’Espagne !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *