Miniatürk, la Turquie en maquettes à Istanbul : visite en photos, prix, horaires

Miniatürk est un parc de maquettes (logique vu le nom !) représentant différents monuments d’Istanbul, de la Turquie, et de l’ancien Empire ottoman. Il est situé à Istanbul, au fond de la Corne d’Or, sur les rives de l’estuaire. Avec ses 15.000 m² d’exposition, il s’agit d’un des plus grands parcs de maquettes au monde !

Cette sortie fera le bonheur des familles, pour les petits mais aussi les grands (et les petites souris…). Un bon moyen de découvrir Istanbul et la Turquie ! J’aime beaucoup ce genre de parcs car au moins les monuments sont plus à ma taille ! Et pour des fans d’architecture cela semble approprié. 😉

Comment aller au parc Miniatürk


Afficher une carte plus grande

Pour vous y rendre vous pouvez emprunter un des nombreux bus, partant notamment de la place Taksim. Ou plus sympa, prendre un bateau qui part d’Eminönü ou Karaköy jusqu’à l’arrêt Sütlüce, en face du cimetière d’Eyüp, et continuer en grimpant dans un des bus qui longe l’avenue, sur deux arrêts.

Une compagnie privée propose également une croisière sur la Corne d’Or jusqu’à Miniatürk, avec un bateau toutes les deux heures. Mais le dernier retour étant assez tôt, nous avons choisi l’option ci-dessus.

Tarifs et horaires du parc Miniatürk

Le parc est ouvert tous les jours, sans exception, de 9 h à 19 h.

Le tarif du billet d’entrée est de 15 TL en 2019 pour les étrangers (soit environ 2,50 €), 7,5 TL pour les citoyens turcs.

Plus d’infos sur le site officiel.

Conseils pratiques

Attention les jours de fortes chaleur, il n’y a pas d’ombre dans le parc, pensez à la crème solaire, éventuellement un chapeau, et à vous hydrater ! Des bouteilles d’eau sont en vente un peu partout à un prix modique. Sur place on trouve aussi quelques cafés et restaurants, et des stands de glace turque (miam !). Une aire de jeu est prévue pour les enfants.

Nous y avons passé 3 heures, en choisissant de ne pas arriver trop tôt pour éviter de fondre au soleil (avec mes poils je supporte mal la chaleur ! Puis je suis une souris anglaise, alors…).

Sur place on vous proposera un ticket avec un code barre selon votre langue, il suffira de passer le code sur une machine pour ensuite pouvoir entendre les explications sur chaque maquette (un peu la cacophonie quand il y a du monde…)

Quelques vues globales de Miniatürk

J’ai choisi de diviser l’article par thématique et pas forcément selon l’ordre du parcours…

Je vous ferai donc découvrir d’abord les monuments d’Istanbul, des rives du Bosphore à Sultanahmet, les monuments emblématiques de Turquie (ce qui se rapporte à l’Antiquité, les sites naturels, puis les monuments religieux) et enfin ceux situés dans l’ancien Empire ottoman.

Istanbul en miniature

Miniatürk Sainte-Sophie et mosquée bleue

Miniatürk Sainte-Sophie et mosquée bleue

Environ 45 maquettes représentent la plus grande ville de Turquie. On retrouve des monuments emblématiques comme Sainte-Sophie, la mosquée de Soliman, et d’autres moins connus.

Sultanahmet

Le quartier le plus ancien d’Istanbul est bien représenté ici, avec évidemment Sainte-Sophie, dont la maquette permet de mieux appréhender l’architecture et ses détails (plus difficile en vrai…), la fontaine rococo d’Ahmet III, la belle mosquée bleue, la place de l’Hippodrome, la citerne basilique, la seconde cour du palais de Topkapı et l’église byzantine Sainte-Irène.

Vous pouvez retrouvez tous ces monuments en taille réelle dans mon article dédié au quartier.

Les rives du Bosphore

Le Bosphore est représenté ici et un pont de 40 m de long le traverse ! Respectivement sur les rives européenne et asiatique on retrouve la plupart des monuments et palais emblématiques, tels que le palais de Dolmahçe, Beylerbeyi, Ciragan, Küçüksu

De même que les forteresses de Roumélie et d’Anatolie (édifiées par les Ottomans avant la prise de Constantinople pour contrôler le trafic du détroit) le palais Camondo que nous avons vu sur la Corne d’Or s’est également égaré là !  La gare de Haydarpaşa, à Kadıköy, se trouve aussi ici. Beau spot selfie ! 😉

Autres monuments d’Istanbul

Outre la grande et célèbre mosquée de Soliman et le tombeau de l’architecte Sinan qui se trouve dans son enceinte, on retrouve quelques monuments célèbres.

On peut y voir la tour de Galata, et le monument de la place Taksim. Puis d’autres un peu moins bien connus comme la mosquée néo-gothique de la Valide Sultane (située dans le quartier d’Aksaray), la mosquée d’Eyüp, près du cimetière du même nom, le bâtiment principal de la poste, le lycée de Galatasaray, l’église Saint-Antoine. Ou encore le musée de Saint-Sauveur-in-Chora, l’aéroport Atatürk, le stade Olympique Atatürk, les remparts, l‘aqueduc de Valens, et bien d’autres !

De quoi effectuer un mini voyage et découvrir des monuments un peu excentrés. J’ai bien apprécié, car avec mes petites pattes, dur de tout voir dans une si grande ville ! Ici c’est donc plus à ma taille, c’est mieux ! 😉

Les monuments religieux de Turquie

Pour des raisons pratiques je vous montrerai les monuments de Turquie en trois parties distinctes. La part belle est faite aux monuments à caractère religieux et musulmans.

On notera la mosquée de Soliman à Edirne, œuvre majeure de Sinan (ne pas confondre avec celle d’Istanbul !), et le mausolée de Mevlana, fondateur de l’ordre de Derviches tourneurs, à Konya. Plusieurs maquettes de monuments proviennent de cette ville, hum, ça semble intéressant là-bas, je prends note ! Suivent divers mausolées, la Grande mosquée de Bursa, puis diverses medersa…

Je dois vous avouer que la plupart de ces monuments ne m’évoquaient rien. Sympa de les découvrir ainsi, avant de peut-être les voir en vrai…

Outre les monuments religieux, on retrouve des exemples d’architecture civile. Telle que la tour de l’horloge à Izmit, le musée de la banque à Ankara, le parlement d’Ankara, des palais… Mais aussi des représentations de la Cappadoce avec les cheminées des fées, le site naturel de Pamukkale, les maisons de l’ancienne forteresse de Mardin

Les monuments antiques de Turquie

Miniatürk propose également la reconstitution en maquette de divers monuments antiques, dont il ne reste en réalité plus grand-chose…

On peut donc admirer comme si on y était (enfin presque… avec un voyage dans le temps !) le mausolée d’Halikarnasse (tombeau de… Mausole, d’où dériva le mot mausolée !), la bibliothèque d’Éphèse, l’amphithéâtre d’Aspendos à Antalya, le temple d’Artémis et des ruines de la civilisation hittite.

Et oui, la Turquie est une terre où de grandes civilisations se sont succédé, laissant leurs empreintes de parts et d’autres.

Monuments de l’ancien Empire ottoman

Une petite section est dédiée aux monuments qui se trouvaient à l’époque dans l’Empire ottoman.

On retrouve donc le Dôme du Rocher et la mosquée Al-Aqsa de Jérusalem. Puis suivent la forteresse d’Ecyad à la Mecque, la mosquée de Mohammed Ali Paşa au Caire, la gare de Damas ainsi que la porte de la ville.

En Europe, on remarque le tombeau de Gül Baba à Budapest, et le pont de Mostar en Bosnie. Il est l’œuvre d’un élève de Sinan mais fut détruit partiellement par la guerre en Yougoslavie et reconstruit par la Turquie.

Le musée du Panorama et maquettes de cristal

Petit musée à l’intérieur du parc, une grande maquette représente la bataille des Dardanelles dont Atatürk fut le héros, à la fin de la Première Guerre mondiale.

Dans une petite salle à part, on trouve également quelques maquettes en cristal éclairées par laser, ce qui donne un rendu assez particulier ! Malheureusement très dur à photographier…

J’espère que cette petite balade en Turquie vous a plu ! (et peut-être donné envie de découvrir ce pays…) Découvrez prochainement avec votre souris préférée les parcs Mini-Europe et France miniature !

Et vous, aimez-vous les parcs de maquettes ? Lesquels avez-vous visité et préféré ? Venez vous exprimer ! 😉

Revenir à l’article principal

Partez à la découverte d’Istanbul en débutant par Sainte-Sophie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *