L’Isle-Adam : que voir, que faire et visiter ?

Vue aérienne de L'Isle-Adam et de Parmain

Vue aérienne de L’Isle-Adam et de Parmain

L’Isle-Adam se situe au bord de l’Oise, dans le département du Val-d’Oise, à 30 km au nord de Paris.

Cette petite ville résidentielle verdoyante de 12.000 habitants est entourée par la forêt de L’Isle-Adam.

La ville possède la plus grande plage fluviale d’Île-de-France et constitue un lieu de balade très prisé.

Elle constitue une porte d’entrée au parc naturel régional du Vexin français, sur l’autre rive de l’Oise.

Elle fait partie des « plus beaux détours de France » avec Moret-sur-Loing et Provins en Île-de-France.

L’Isle-Adam était considérée comme le « paradis terrestre » selon Balzac. Est-ce encore vrai ?

Que voir, que faire et visiter à L’Isle-Adam ? Suivez la souris ! 😉





Comment aller à L’Isle-Adam


Afficher une carte plus grande

panneau routier sortie L'Isle-Adam

Se rendre à L’Isle-Adam en voiture

Pour se rendre en voiture à L’Isle-Adam depuis Paris, le plus rapide est d’emprunter l’A 15 direction Cergy-Pontoise, puis l’A 115 vers Amiens et Calais.

Elle débouche sur la N 184 qu’il suffit de suivre dans la même direction.

Sortir à L’Isle-Adam centre.

On traverse alors la forêt avant de parvenir, toujours tout droit, dans le centre. Le stationnement est relativement aisé et gratuit (pourvu que ça dure !)

Se rendre à L’Isle-Adam en train

gare de l'Isle-Adam ParmainDepuis Paris-Nord, il faut emprunter un train de la ligne H en direction de Persan – Beaumont via Valmondois (et pas par Montsoult !) pour environ 50 mn de trajet.

Il n’y a qu’un train par heure en journée, un sur deux s’arrêtant à Valmondois, la gare précédente (pas de chance !).

Mais il suffit éventuellement alors de changer de train pour une gare (selon les horaires de correspondance avec la ligne Pontoise-Creil).

C’est long pour à peine plus de 30 km, mais au moins la gare est en plein centre-ville. Il suffit de traverser l’Oise en admirant le paysage !

Se rendre à L’Isle-Adam à vélo

L’avenue verte London-Paris longe l’Oise à L’Isle-Adam, entre Auvers-sur-Oise et Senlis. Ici, le parcours emprunte un itinéraire réservé aux piétons et vélos.

Que voir, que faire, où se promener à L’Isle-Adam ? 

L'Isle-Adam

  1. Flâner sur les rives de l’Oise
  2. Se balader le long des étangs
  3. Se mettre au vert dans ses parcs
  4. Découvrir la nouvelle marina
  5. Pousser les portes de son église
  6. Découvrir son musée lors d’une exposition
  7. Découvrir l’étonnant pavillon chinois de Cassan
  8. Profiter de sa plage fluviale aux beaux jours
  9. Arpenter sa forêt
  10. Boire un verre ou manger en terrasse au bord de l’eau

Une brève histoire et présentation de l’Isle-Adam

De l’Antiquité au Moyen-Age

tableau représentant l'Isle-AdamNiché entre l’Oise et la forêt, l’Isle-Adam existait déjà à l’Antiquité, modeste village situé dans l’actuel quartier de Nogent, à qui il a d’ailleurs donné son nom !

Ce village se trouvait en retrait des bords de l’Oise, zone inondable (c’est toujours le cas !)

Au Moyen-Age, une forteresse fut édifiée sur l’île du Prieuré, pour lutter contre les invasions vikings !

Les seigneurs locaux, descendants d’Adam Ier de Moussy, restèrent finalement sur l’île, et la ville prit le nom de l’Isle-Adam.

La modeste forteresse fut plusieurs transformée jusqu’à devenir un superbe château, duquel il ne reste rien aujourd’hui (merci la Révolution !)

Progressivement le bourg s’étendit entre l’île et la forêt.

Jusqu’à la Révolution

maquette de l'ancien château de l'Isle-Adam

ancien château des Conti sur l’île du Prieuré, écuries et Grande Rue

La ville fut propriété successive de plusieurs familles nobles proches du pouvoir royal, notamment les Montmorency (le domaine fut cédé au connétable Anne de Montmorency), à leurs successeurs les Condé puis enfin les Conti.

La forêt constituait leur réserve de chasse et l’environnement fut préservé.

Pour l’anecdote, Philippe de Villiers de l’Isle-Adam, grand maître de l’Ordre des chevaliers de Malte, fut un membre d’une de ces familles nobles locales.

C’est d’ailleurs lui qui assura la transition de l’Ordre depuis Rhodes à Malte au XVIe siècle, après l’attaque des Ottomans.

La vie prospéra également grâce au commerce sur l’Oise.

Après la Révolution

tableau représentant l'Isle-Adam

pont du Cabouillet

Après la Révolution, le château des Conti sur l’île du Prieuré fut démoli.

La ville attira une population bourgeoise mais également des artistes comme Jules Dupré ou Théodore Rousseau (mieux connus pour faire partie du mouvement de l’Ecole de Barbizon).

Elle demeura une vraie « ville-parc » à l’orée de la forêt.

Pour l’anecdote, des carrières y furent exploitées et ont ensuite laissé place aux étangs de la Garenne, pour le plaisir des riverains et promeneurs !

Aujourd’hui, son éloignement relatif de Paris en transport et sa situation en bord de forêt limite sa densification.

Elle est restée une agréable ville résidentielle assez chic et verte, parfaite pour les balades !

Bien sûr, pour en savoir plus, Wikipedia est votre ami !

Les rives de l’Oise, ses ponts et ses îles

Depuis Parmain, sur l’autre rive où se situe la gare, on découvre le site de L’Isle-Adam, avec ses deux îles et ses trois ponts sur l’Oise.

L’île du Prieuré

La plus grande, l’île du Prieuré, accueillait autrefois le magnifique château de L’Isle-Adam. Il est remplacé par un petit château du XIXe siècle, bien plus modeste, qui accueille des expositions. Il est entouré d’un parc, ouvert au public, avec vue sur les rives de l’Oise.

château de l'Isle-Adam

île sur l'Oise à l'Isle-Adam

Le sud de l’île est constitué de maisons particulières, avec à l’autre bout, un petit parc, bien nommé « parc du Prieuré ».

Mais les horaires sont hélas quelques peu limitatifs (fermeture à 16h30 l’hiver et 18h l’été). Sachez cependant que si les grilles ferment, il suffit d’appuyer sur un bouton pour sortir, vous pouvez rester à l’intérieur autant que vous voulez !

parc du Prieuré à l'Isle-Adam

parc du Prieuré à l'Isle-Adam

On y admire également les rives de l’Oise, côté centre-ville et côté Parmain. J’ai trouvé les lieux agréables et reposants !

parc du Prieuré à l'Isle-Adam

parc du Prieuré à l'Isle-Adam

L’île de la Cohue

La plus petite, l’île de la Cohue, est bâtie de quelques maisons.

Elle est reliée à la rive gauche et au centre-ville par un vieux pont à trois arches du XVIe siècle, le pont du Cabouillet, et par deux passerelles piétonnes en bois.

île de la Cohue à l'Isle-Adam

ça déborde !

isle adam pont du cabouillet

On peut y faire une balade, à admirer les canards et la petite sirène (pas besoin d’aller à Copenhague !). 😉

la petite sirène de l'Isle-Adam

Le pont du Cabouillet, long de 35 m et large de 10, serait le plus ancien existant sur l’Oise !

Il fut en effet édifié vers 1500 et est classé monument historique. Son nom viendrait du patois vexinois « rabouiller », c’est-à-dire remuer l’eau pour appâter le poisson.

En face, le quai de l’Oise offre une agréable promenade mais également plusieurs terrasses de cafés et restaurants pour faire une pause dans ce cadre idyllique au bord de l’eau. Bon, pas le plus donné, comme on pourrait s’en douter…

quai de l'Oise à l'Isle-Adam

quai de l'Oise à l'Isle-Adam

quai de l'Oise à l'Isle Adam

La plage fluviale de L’Isle-Adam

Au nord, se situe la célèbre plage fluviale de l’Isle-Adam, la plus grande de France ! Crée en 1910, elle offre du sable fin, des cabines rappelant Deauville (normal, c’est le même concepteur !), un mini-golf et une piscine extérieure, ouverte en 1950.

plage de l'Isle-Adam

Petit clin d’œil, le mini golf offre des reproductions des monuments emblématiques de la ville.

mini golf de l'Isle-Adam

pavillon de Cassan au mini-golf

On la voit régulièrement au cinéma, par exemple en 1959, dans « Rue des prairies », du réalisateur Denys de La Patellière. Marie-Hosé Nat, Jean Gabin et le Claude Brasseur (alors bien jeune  !) y déjeunent en famille… 

La plage, propriété de la Ville, accueille environ 35.000 visiteurs par an.

Tarifs, horaires et infos pratiques sur le site de la ville

Le centre-ville de l’Isle-Adam

La Grande Rue

Le centre-ville de l’Isle-Adam n’est pas très grand ! Il est surtout traversé par la Grande rue (que c’est original !) qui comporte quelques boutiques, boulangeries, cafés, et quelques agences immobilières !

La rue est tout de même assez animée pour une ville de cette taille. Au milieu, face au musée, on admire une fontaine qui glougloute entre de beaux massifs fleuris…

isle adam grande rue isle adam grande rue

Au bout de la rue, on retrouve l’hôtel de ville et l’église. Tout est propre, bien entretenu, fleuri en saison ! (il paraît que ça dépayse fortement les Parisiens !)

isle adam grande rue hôtel de ville de l'Isle-Adam

L’église Saint-Martin de L’Isle-Adam

Cette église, à l’image de Saint-Martin de Montmorency, date du XVIe siècle.

église de l'Isle-Adam

église de l'Isle-Adam église de l'Isle-Adam

La porte est ouverte… allons y faire un tour ! A l’intérieur, il faut surtout admirer les nervures complexes de sa voûte, et sa chaire de 1560, avec ses statues et ses panneaux de marqueterie.

nef de l'église de l'Isle-Adam

église de l'Isle-Adam chaire de l'église de l'Isle-Adam chaire de l'église de l'Isle-Adam

La tour ne date que du XIXe siècle. C’est une copie de celle de l’église de la Trinité à Paris !

Le musée d’Art et d’Histoire Louis-Senlecq

Le musée d’Art et d’Histoire Louis-Senlecq se situe sur la rue principale. Au rez-de-chaussée, on y découvre une petite collection permanente évoquant l’histoire de la ville : une maquette du château de L’Isle-Adam, des toiles de Jules Dupré…

A l’étage, on peut découvrir des expositions temporaires, bien conçues.

musée de l'Isle-Adam Louis Senlecq

Horaires, tarifs, infos sur les expositions en cours sur le site officiel

Le parc Manchez

Le parc Manchez se situe juste derrière le musée, en plein centre. Ouvert en permanence, il occupe une superficie de 6 hectares.

parc Manchez de l'Isle-Adam

Le bord de l’Oise

Depuis l’île de la Cohue, une promenade sur la rive gauche de l’Oise longe la plage et permet d’atteindre la nouvelle marina. Il suffit de suivre le chemin Pierre Terver !

bord de l'Oise à l'Isle-Adam bord de l'Oise à l'Isle-Adam

Il fait face aux écluses de l’Isle-Adam, qui permettent une navigation plus aisée sur l’Oise.

écluses de l'Isle-Adam

Au centre de la rivière trône l’île de la Dérivation, espace boisée hélas inaccessible au public !

La promenade, piétonne, bucolique et verdoyante, demeure très agréable !

Au passage, sympa ce transformateur électrique en trompe-l’œil, non ? 😉

street art à l'Isle-Adam

La marina de L’Isle-Adam

Nous voilà arrivés à la marina de L’Isle-Adam !

Au nord du centre, le long de l’Oise, cette nouvelle marina de 120 anneaux a été aménagée en 2020-2021. Elle regroupe petits immeubles et pavillons autour d’un petit port fluvial de plaisance.

isle adam marina

C’est une balade agréable, même si le quartier est pour le moment peu animé. Les constructions sont un peu trop modernes et ternes à mon goût, je préfère nettement le style de Port-Cergy !

isle adam marina isle adam marina

marina de l'Isle-Adam

Les étangs de L’Isle-Adam

Au nord de la ville de L’Isle-Adam, proche de l’Oise et à côté de la marina, on peut se promener autour de trois étangs, les étangs de la Garenne, peuplés de canards.

étangs de l'Isle-Adam étang à l'Isle-Adam

étangs de l'Isle-Adam

étangs de l'Isle-Adam

D’ailleurs, un insolite passage piéton… pour palmipèdes traverse l’avenue du Chemin Vert !

passage à canards de l'Isle-Adam passage à canards de l'Isle-Adam

Un petit quartier pavillonnaire occupe la rive orientale des étangs, avec des rues aux noms parfois étonnants ! (devinez ce qu’on croise rue des cols verts ?) 😉

étang à l'Isle-Adam

La zone de biodiversité de la Rosière

En poursuivant la remontée du cours de l’Oise, on atteint alors la zone de biodiversité de la Rosière, qui longe la rivière.

On fait face à l’île de Champagne, inaccessible au milieu de l’Oise (à moins de posséder une barque ou d’aimer la natation !).

roselière de l'Isle-Adam roselière de l'Isle-Adam

Le pavillon Chinois de Cassan

A environ un kilomètre du centre, sur la route en direction de l’autoroute A 16 et de Beaumont-sur-Oise, on peut remarquer un édifice pour le moins insolite dans un quartier pavillonnaire !

Le pavillon chinois est une « fabrique » du XVIIIe siècle, qui ornait à l’époque le parc de Cassan, racheté par Pierre-Jacques Bergeret.

pavillon de Cassan de l'Isle-Adam pavillon de Cassan de l'Isle-Adam

Malgré le lotissement du parc, la construction a heureusement été sauvegardée et restaurée. Bâtie en 1778, elle aurait été dessinée, dit-on, par le peintre Fragonard.

Les bords de l’Oise côté Parmain

Face à L’Isle-Adam, la petite ville de Parmain offre une porte d’accès au parc naturel régional du Vexin français. Je me suis surtout promenée sur le chemin de Halage, sur les rives de l’Oise.

chemin de Halage à Parmain

Cet agréable chemin en grande partie piéton offre une promenade très bucolique en pleine nature et au bord de l’eau. Je dois avouer que je l’ai même préférée à celle du chemin Terver…

chemin de Halage à Parmain chemin de Halage à Parmain

On y voit plutôt bien l’île de la Dérivation et les écluses, et plus loin, l’île de Champagne.

ile de la Dérivation sur l'Oise écluses de l'Isle-Adam chemin de Halage à Parmain

Que voir autour de l’Isle-Adam

Forêt de L’Isle-Adam

forêt de l'Isle-AdamCette forêt domaniale de 1547 hectares s’étend de l’Oise aux hauteurs du pays de France.

Elle n’est séparée de la forêt de Carnelle, à l’est, que par la petite vallée du rû de Presles. Au sud, elle se prolonge par la forêt de Montmorency, dont elle est séparée par la vallée de Chauvry.

Traitée en taillis sous futaie, elle est aux deux tiers constituée de chênes. Ses altitudes sont relativement extrêmes pour la région, de 27 à 193 mètres !

On n’y croise aucun cours d’eau, mais il y a quelques mares, surtout du côté de Maffliers.

La forêt de L’Isle-Adam abrite une allée couverte, la « pierre plate », au nord-est du massif, séparé par l’autoroute A 16. Elle fut une propriété royale, avant d’être offerte aux Montmorency par le roi François Ier.

Le massif est ensuite la propriété des Condé, puis des princes de Conti, qui font ériger au XVIIe siècle un mur de 25 km et 2,70 m de haut pour en faire une réserve de chasse. Il en reste quelques traces de nos jours, en particulier les portes.

La forêt devient domaniale lors de la Révolution. Durant les années 1980, la forêt a hélas été coupée en deux par la N 184 (jonction à 2 X 2 voies entre la Francilienne et l’A 16).

forêt de l'Isle-Adam

Découvrir toutes les plus belles forêts d’Île-de-France avec la souris !

La réserve naturelle du marais de Stors

marais de StorsLe marais de Stors est une zone humide classée de 60 hectares, située à Mériel, au sud de la forêt de L’Isle-Adam, dans le site classé de la vallée de Chauvry.

On y trouve un coteau calcicole (végétation sur sol calcaire), très sec, et une tourbière, très humide, traversée par le ru du Vieux Moutiers.

Le marais présente un intérêt remarquable par la richesse de sa faune et de sa flore, à l’échelle de l’Île-de-France.
 
On y dénombre 400 espèces végétales et 140 espèces d’oiseaux, dont le pic vert, le faucon crécerelle, a bécasse des bois, le rouge-queue à front blanc, la tourterelle des bois, l’hirondelle rustique.
 
Mais on peut aussi y observer des batraciens, des reptiles, des libellules, des papillons, ainsi que des chauves-souris (moi, je suis une souris, j’ai des poils sur la tête !)
 
La réserve naturelle du marais de Stors est accessible au public, mais en ne quittant pas les sentiers aménagés. Et bien entendu, vous n’y dérangerez pas les animaux avec du bruit et vous repartirez avec vos déchets. Mais c’était évident pour vous, n’est-ce pas ? 😉
falaise calcaire du marais de Stors

falaise calcaire et végétation qui pousse dessus

marais de Stors marais de Stors
 

Abbaye Notre-Dame du Val à Mériel

L’abbaye Notre-Dame du Val est la plus ancienne fondation monastique du Val-d’Oise. Elle fut en effet construite à partir de 1145, à l’orée de la forêt de L’Isle-Adam, à Mériel, juste en amont du marais de Stors.

La plupart des bâtiments furent – hélas – détruits durant le XIXe siècle. Mais il en subsiste le beau dortoir des moines. ça vous dit quelque chose ? Normal, Mylène Farmer y a tourné son clip de la chanson « Je te rends ton amour » en 1999 !

Bon, je vous laisse en découvrir plus sur Wikipédia, dans un article largement écrit par votre souris préférée ! 😉

abbaye du Val

abbaye du Val

abbaye du val à Mériel

Le site, privé, n’est hélas ouvert à la visite que lors des journées du patrimoine.

Le parc du bois de l’étang à Baillet-en-France

Le parc du bois de l’étang se situe au sud-est de la forêt de L’Isle-Adam, à Baillet-en-France. Ce vaste parc forestier offre 60 hectares de balades… autour d’un étang ! (ah, vous aviez deviné ?) 😉

Parc de Baillet en France

Le petit étang comporte deux îlots, réservés aux canards ! On y trouve également un petit arboretum, du côté est du parc, et des instruments de torture d’entraînement, le long d’un parcours sportif.

Parc de Baillet en France Parc de Baillet en France

Parc de Baillet en France

Le parc est ouvert tous les jours de 8 h 30 à 18 h, jusqu’à 20 h l’été. Bon, ça c’est en théorie. En pratique, le parc semble rester ouvert en permanence…

Petite histoire du parc de Baillet-en-France

Parc de Baillet en FranceEn 1937, après la mise en place des congés payés, la CGT, via l’Union syndicale des travailleurs métallurgistes de la région parisienne (USTM) achète le parc et le château de Baillet-en-France.

Elle aménage en ce lieu un des premiers centres de vacances français.

Mais dès 1939, le domaine de Baillet-en-France est réquisitionné par le gouvernement Daladier, lors de l’interdiction du parti communiste, et transformé en centre d’internement pour détenus politique.

Dès l’année suivante, le parc retrouve sa vocation de centre de vacances… pour les jeunesse pétainistes !

Le château est hélas ravagé par un incendie en 1980. En 2004, le parc est racheté par la commune et ouvert au public.

Les statues soviétiques

Parc de Baillet en France glacière

une glacière dans le parc

Voyez-vous le rapport entre ce joli parc forestier et… la statue de L’Ouvrier et la Kolkhozienne, aujourd’hui au parc VDNKh de Moscou ? (que vous pouvez découvrir en cliquant avec votre souris préférée !)

Et bien il y en a un,  très surprenant ! Voici donc cette curieuse histoire.

La statue de L’Ouvrier et la Kolkhozienne trônait au sommet du pavillon de l’URSS, lors de l’Exposition universelle de Paris en 1937, au Trocadéro.

Elle est repartie en URSS à l’issue de l’exposition. Toutefois, les bas-reliefs du monument à Paris ont été offerts aux métallos de la CGT à l’issue de l’exposition. Ils ont alors été installés dans le parc du château de Baillet-en-France !

Détruits en plusieurs fragments par les jeunesses pétainistes en 1941, les bas-reliefs n’ont été retrouvés qu’en 2004, dans une des deux glacières du parc ! Partiellement reconstitués, ils sont aujourd’hui exposés au musée archéologique du Val-d’Oise à Gury-en-Vexin. Étonnant parcours, non ? 🙂

Vous en découvrirez bien plus sur ce site qui leur est consacré : Baillet-en-France et les statues soviétiques

Parc de Baillet en France

Forêt de Carnelle

La forêt de Carnelle se situe à l’est du massif de L’Isle-Adam, dont elle n’est séparée que par la petite vallée du rû de Presles. Plus petite forêt domaniale du Val-d’Oise, elle occupe une superficie de 1229 hectares, dont 975 hectares sont domaniaux (propriété de l’État).

La forêt recouvre une des plus hautes buttes témoins des environs de Paris, haute de 209 mètres.

Longtemps propriété des Conti, seigneurs de L’Isle-Adam, comme sa voisine, elle est peuplée aux deux tiers de futaies de chênes (33 %) et de hêtres (12 %). On y trouve également des taillis de châtaigner (36 % du peuplement) surtout sur ses flancs nord et ouest.

plan de la forêt de Carnelle

Deux points d’intérêt principaux en forêt de Carnelle : les deux étangs artificiels (lac bleu et le petit étang), et surtout la pierre Turquaise, le plus grand monument mégalithique d’Île-de-France ! La forêt est traversée par le GR 1.

La pierre Turquaise en forêt de Carnelle

La pierre Turquaise fait partie des « allées couvertes », anciennes nécropoles de la civilisation mégalithique, datant d’il y a environ 4000 ans. Hélas, le site servit de chenil aux princes de Conti, et fut même victime d’un attentat en 1985 !

On en retrouve une maquette au musée de Préhistoire d’Ile-de-France de Nemours (ville intéressante du sud Seine-et-Marne, et dotée d’une forêt qui mérite également un détour !)

pierre turquaise de la forêt de Carnelle

pierre turquaise de la forêt de Carnelle pierre turquaise de la forêt de Carnelle

Un parking permet d’y accéder facilement, et constitue une porte d’entrée bien pratique pour une balade en forêt. Les étangs ne sont pas loin !

Sur place, des tables de pique-nique permettent de profiter des lieux pour casser la croûte !

forêt de Carnelle

Les étangs de la forêt de Carnelle

A quelques minutes de là, et également accessibles par un parking depuis la D 85 (route de Beaumont-sur-Oise à Saint-Martin-du-Tertre), les étangs s’offrent à nos yeux. Personnellement, j’aime beaucoup flâner le long des points d’eau, encore plus dans les milieux naturels comme une forêt !

Le « lac bleu », comme son nom l’indique, doit sa couleur (tirant sur le vert d’ailleurs) aux minéraux de l’ancienne carrière (de marne) qu’il occupe. C’est joli non ? 😉

lac bleu foret carnelle lac bleu foret carnelle lac bleu foret carnelle

Le « petit étang » ne se trouve qu’à quelques encablures de là. Ironie du sort, c’est lui le plus grand ! Mais sa couleur est plus classique. 

petit étang foret carnelle petit étang foret carnelle

On y retrouve mes copains les canards !

petit étang foret carnelle

Il est agréable d’en faite le tour, et on peut même y faire une pause pique-nique là aussi ! 

petit étang foret carnelle petit étang foret carnelle

Sachez tout de même qu’il est absolument interdit de s’y baigner, les anciennes carrières étant très profondes !

Abbaye de Royaumont

A deux pas de la forêt de Carnelle et de Viarmes, la magnifique abbaye de Royaumont mérite absolument une visite. La plus grande abbaye cistercienne d’Île-de-France conserve en effet l’essentiel de ses bâtiments monastiques, à l’exception de l’église.

Mais vous en découvrirez bien plus dans ce superbe article de la souris sur l’abbaye de Royaumont ! 😉

Vue aérienne de l'abbaye de Royaumont

Vue aérienne de l’abbaye de Royaumont

Auvers-sur-Oise

Et oui, le village des impressionnistes n’est pas très loin en aval de L’Isle-Adam !

Immortalisée sur toile par Van Gogh, en particulier son église, le village attire les promeneurs, et hors covid, les touristes ! Agréable et bucolique, je vous invite à le découvrir dans un autre article bien développé !

Chevet de l'église d'Auvers-sur-Oise

Chevet de l’église d’Auvers-sur-Oise

La forêt de Montmorency

Plus grande forêt domaniale du Val-d’Oise, la forêt de Montmorency se trouve dans le prolongement méridional de la forêt de L’Isle-Adam et offre un autre visage et d’autres curiosités !

Là encore, je vous explique tout ça dans un article consacré à la forêt de Montmorency

château de la chasse dans la forêt de Montmorency

Enghien-les-Bains

Bon, c’est plus loin, mais assez rapide en voiture (quand ça roule !) et c’est sur la même ligne de train.

L’ancienne cité thermale est l’autre plus jolie ville du Val-d’Oise ! Avec son centre animé, ses belles maisons et surtout son lac, elle mérite clairement une étape !

Découvrez Enghien-les-Bains

casino d'Enghien-les-Bains

Avis de la souris sur L’Isle-Adam

L'Isle-AdamL’Isle-Adam est une de mes villes préférées dans le Val-d’Oise, et un lieu de balade verdoyant que j’apprécie beaucoup aux beaux jours !

Entre les rives de l’Oise, les étangs, et désormais la marina, je prends plaisir à y flâner ! Sans parler de la forêt.

J’apprécie d’y voir mes copains les canards !

Si ce n’était pas si mal desservi par le train pour se rendre à Paris régulièrement, je dois avouer que je m’y verrais bien y vivre !

Avec ses 70 m² de verdure par habitant et sa qualité de vie, c’est pour moi la ville idéale, au cœur de la nature ! 😉

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, moyenne: 5,00 sur 5)

Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *