Que visiter, que voir, que faire à Chartres en 1 jour ou 2 jours

Parvis de la cathédrale de Chartres

Parvis de la cathédrale de Chartres

Comment visiter Chartres en une journée ? Que faire à Chartres en un week end ? Que visiter à Chartres en 2 jours ?

Chartres est la préfecture du département d’Eure-et-Loir à 79 km au sud-ouest de Paris. Elle compte 38.000 habitants, et 90.000 habitants dans son agglomération.

La magnifique cathédrale de Chartres, « l’Acropole de la France » selon Charles Péguy, est listée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Grand lieu de pèlerinage, elle domine fièrement la Beauce de sa masse imposante.

Mais c’est aussi le superbe vieux Chartres qu’il faut découvrir à pied, ainsi que l’insolite maison Picassiette.

Chaque soir en saison, le vieux Chartres est superbement mis en lumière.

Où manger à Chartres ? Comment visiter Chartres à pied ? Où se promener à ChartresQue voir a Chartres et alentours ?

Suivez le parcours de visite complet de la souris ! 😉

Comment aller à Chartres

Aller à Chartres en voiture

Pour aller à Chartres il suffit d’emprunter l’A6 puis l’A10 et enfin l’A11 depuis le périphérique parisien.

Prévoyez 6,90 € de péage en 2022. En une heure (hors bouchons !), vous y êtes ! 🙂

Les Franciliens de l’ouest de la région (ou les radins !) préféreront emprunter l’A13 puis l’A12 et enfin la N 10 jusqu’à Chartres.

Vous ne connaissez pas la ville ? Alors suivez le tuyau de la souris ! 😉

En entrant dans Chartres par la N 10/A 11, dirigez-vous vers le mémorial des aviateurs militaires de la base aérienne de Chartres, rue d’Aboville.

Monument des aviateurs à Chartres

Monument des aviateurs à Chartres

Le petit square offre une très belle vue d’ensemble sur le vieux Chartres, dominé par la masse imposante de la cathédrale.

Où se garer à Chartres

Horodateur à Chartres

Horodateur à Chartres

C’est pour se garer à Chartres que ça se corse !

Le centre ville de Chartres est largement réservé aux piétons. Et les faubourgs voient fleurir les horodateurs jusque dans les quartiers pavillonnaires !

Chasser les voitures du centre est un choix politique. Mais encore faut-il offrir des parkings de délestage gratuits raisonnablement accessibles…

Si vous ne payez pas le parking souterrain (place des Épars par exemple), vous pouvez tenter au nord du centre vers l’avenue d’Aligre, c’est gratuit ! (comptez 15 mn à pied pour rejoindre la cathédrale)

Aller à Chartres en train depuis Paris

TER Centre en gare de Chartres

TER Centre en gare de Chartres

Chaque jour, de nombreux trains semi-directs TER Centre-Val-de-Loire relient Paris-Montparnasse à Chartres et Le Mans, via Versailles-Chantiers et Rambouillet.

Comptez une fréquence d’un train par heure aux heures creuses et un train au quart-d’heure aux heures de pointe.

Temps de trajet : entre 1 h et 1 h 15, en fonction des arrêts desservis. Il suffit d’un billet TER pour voyager en train, donc sans réservation.

La gare de Chartres est très proche du centre historique, à moins de 600 mètres (10 mn de marche) du parvis de la cathédrale.

Infos sur le site officiel TER Centre-Val-de-Loire

Petite histoire de Chartres

La cathédrale de Chartres est un haut lieu de pèlerinage marial depuis le Moyen Age. Les fidèles sont nombreux à y venir le 15 août.

Chartres constitue une importante étape sur la route de Saint-Jacques-de-Compostelle.

La ville conserve le souvenir de Jean Moulin, le plus jeune préfet de France en 1937, affecté en 1939 en d’Eure-et-Loir. Au début de la Seconde Guerre mondiale, il refuse la collaboration, contrairement à bien d’autres…

Monument à Jean Moulin à Chartres

Monument à Jean Moulin à Chartres

Héros de la Résistance, il est torturé par la Gestapo de Lyon et meurt lors de son transfert en Allemagne en 1943…

Plus léger, savez-vous ce qui lie aujourd’hui Chartres et… Grasse, la capitale du parfum ?

Et bien Chartres se situe de nos jours au cœur de la « Cosmetic Valley » ! Initiée par Guerlain, on compte dans la région plus de 400 entreprises liées à l’industrie du parfum et du soin de la peau !

Pourquoi visiter Chartres ?

Place Châtelet à Chartres

Place Châtelet à Chartres

La cathédrale de Chartres est mondialement célèbre !

C’est une des plus grandes cathédrales de France, riche de la plus vaste collection de vitraux du XIIIe siècle du pays, avec la cathédrale de Bourges. Elle est d’ailleurs listée au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Mais il y a bien d’autres lieux à visiter à Chartres ! Il faut visiter le Vieux Chartres à pied, flâner au bord de l’Eure en admirant la multitude de petits ponts.

L’insolite maison Picassiette, chef-d’œuvre de l’art naïf, fait aussi partie des choses à faire incontournables à Chartres !

Suivez la souris pour visiter Chartres en 1 jour ou 2 ! 😉

Top des activités incontournables de Chartres

  • visiter la cathédrale de Chartres, « l’Acropole de la France »
  • grimper dans les parties hautes de la cathédrale, voir l’étonnante charpente métallique
  • visiter le Vieux Chartres, arpenter les rues médiévales
  • faire une balade romantique au bord de l’Eure, avec ses petits ponts
  • découvrir la ville le soir, illuminée en saison lors de « Chartres en lumières« 
  • admirer l’insolite maison Picassiette

Visiter la cathédrale de Chartres

Comment visiter la cathédrale de Chartres ? Toutes les explications de la souris ! 😉

Petite histoire de la cathédrale de Chartres

Plusieurs églises se sont succédé à cet emplacement au fil des siècles.

En 1194, la cathédrale romane disparaît dans un incendie. Heureusement, la façade n’a été que peu affectée. Une nouvelle église est alors rapidement reconstruite, suivant les nouvelles normes de l’architecture gothique.

En moins de 30 ans, un record pour l’époque, la nouvelle cathédrale est consacrée !

Savez-vous que le roi Henri IV est le seul à avoir été sacré dans la cathédrale de Chartres, en 1594 ?

En effet, le traditionnel sacre à Reims était inaccessible à ce roi protestant, la ville étant tenue par ses ennemis les Ligueurs catholiques.

Extérieur de la cathédrale de Chartres

La façade de la cathédrale de Chartres est une des plus belles de France. Elle est dominée par deux tours, asymétriques, encadrant le magnifique portail royal.

Le clocher Neuf, à gauche, est… le plus ancien. Sa partie inférieure date de 1134.

Haut de 115 m, il a été surnommé ainsi lors de sa reconstruction partielle, après la destruction de la flèche en 1506.

Le clocher Vieux, à droite, est haut de 106 m. Ce chef-d’œuvre de l’art roman est très sobre et contraste nettement avec l’autre tour !

Le portail Royal est un des sommets de l’art roman. Datant des années 1145 à 1150, il figure la vie et le triomphe du Sauveur.

Grand tympan du portail Royal de la cathédrale de Chartres

Grand tympan du portail Royal de la cathédrale de Chartres

Admirez les statues-colonnes : très figées, les visages des personnages sont pleins de vie.

Statues-colonnes du portail Royal de la cathédrale de Chartres

Statues-colonnes du portail Royal de la cathédrale de Chartres

Statues-colonnes du portail Royal de la cathédrale de Chartres

Prenez le temps de regarder les détails, si possible avec des jumelles : la cathédrale de Chartres ne compte pas moins de 5000 figures sculptés ! 😉

Gargouilles de la cathédrale de Chartres

Gargouilles de la cathédrale de Chartres

Portail nord du transept de la cathédrale de Chartres

Portail nord du transept de la cathédrale de Chartres

Intérieur de la cathédrale de Chartres

Nef de la cathédrale de Chartres

Nef de la cathédrale de Chartres

L’intérieur de la cathédrale de Chartres frappe par son ampleur… et sa blancheur !

C’est que l’ensemble a été longuement restauré, rendant à la pierre calcaire sa blancheur d’origine.

La nef atteint 130 m de longueur, pour 37 m de hauteur. C’est aussi la plus large des cathédrales en France avec 16 m.

Notez que le sol est légèrement incliné vers l’entrée : c’est qu’il fallait pouvoir laver à grande eau dans cette église de pèlerinage !

Au centre se situe le fascinant labyrinthe. Il permet aux pèlerins de le parcourir à genoux.

Labyrinthe de la cathédrale de Chartres

Labyrinthe de la cathédrale de Chartres

Vitraux de la cathédrale de Chartres

Les vitraux de la cathédrale de Chartres sont célèbres, en particulier pour le fameux « bleu de Chartres« . Non, ce n’est pas un fromage (!), mais un bleu profond, créé durant le XIIe siècle ! 😉

La cathédrale compte 176 vitraux, comptant 5000 personnages et occupant une surface de 2600 m² !

Ils datent pour l’essentiel des XIIe et XIIIe siècles, ce qui en fait le plus grand ensemble de cette époque en France, avec ceux de la cathédrale de Bourges.

La grande rose de la façade date du XIIIe siècle et symbolise le Jugement dernier.

A droite du chœur, ne manquez par Notre-Dame-de-la-Belle-Verrière.

Ce vitrail remarquable du XIIe siècle, d’une grande finesse, est un des seuls rescapé de l’ancienne cathédrale romane.

Clôture de Chœur de la cathédrale

La magnifique clôture de chœur de la cathédrale de Chartres a été récemment restaurée. Elle fut commencée en 1514 par l’architecte Jehan de Beauce, mais achevée bien plus tard, durant le XVIIIe siècle.

Haute de six mètres, elle compte 41 groupes sculptés ! Ils illustrent la vie de la Vierge et du Christ.

Statue de Notre-Dame-du-Pilier

A gauche du chœur, la statue de Notre-Dame-du-Pilier date d’environ 1510.

Composée de bois polychrome, elle fait depuis depuis cinq siècles l’objet d’une grande dévotion.

Horaires de la cathédrale de Chartres

La cathédrale de Chartres est ouverte tous les jours de 8 h 30 à 19 h 30, et jusqu’à 22 h les mardis, vendredis et dimanches en juillet/août.

Visiter les parties hautes de la cathédrale de Chartres

Il est possible de grimper voir la galerie extérieure au pied de la toiture, ainsi que la « forêt » de la cathédrale, son étonnante charpente… métallique et le clocher.

Une visite, obligatoirement guidée, qui a bien sûr tenté votre souris préférée ! 😉

Parcours de visite des parties hautes de la cathédrale

On ne voit hélas plus la vue sur le parvis. En effet, selon le guide, certains touristes avaient tendance à préférer achever la visite… et leur existence en sautant par dessus bord ! 🙁

Terrible, et pas sympa pour le guide, ni pour les visiteurs du parvis, hum (souvenez-vous, la mère d’Amélie Poulain…)

Toiture de la cathédrale de Chartres vue de la galerie

Toiture de la cathédrale de Chartres vue de la galerie

Vous découvrirez d’abord la galerie bordant la toiture, avec vue plongeante sur la forêt d’arcs-boutants. De là, on peut admirer un superbe panorama sur la moitié nord de Chartres.

Arcs-boutants de la cathédrale de Chartres vus de la galerie

Arcs-boutants de la cathédrale de Chartres vus de la galerie

Vous découvrirez en passant l’envers des vitraux à hauteur d’homme, et les étonnantes gargouilles qui ornent l’édifice !

Puis vous entrerez dans les grands combles et admirerez l’étonnante charpente métallique de la nef.

Comble de la cathédrale de Chartres

Comble de la cathédrale de Chartres

L’ancienne charpente de bois a en effet brûlé lors d’un terrible incendie en 1836. ça rappellera un évènement similaire aux Parisiens… 🙁

Enfin vous observerez les cloches, avant de redescendre.

Horaires et tarifs de la visite des parties hautes de la cathédrale de Chartres

Les parties hautes de la cathédrale de Chartres sont accessibles de 10 h à 12 h 45 puis de 14 h à 17 h (18 h de mai à début septembre)

Attention : lors de ma visite en 2021, malgré ces horaires apparemment assez larges, il n’y avait en réalité que quelques visites par jour. Renseignez-vous bien !

Tarif en 2022 : 6 €, avec toutes les gratuités habituelles des monuments nationaux : les jeunes jusqu’à 26 ans, les chômeurs et bénéficiaires du RSA, les enseignants, les personnes handicapées et un accompagnateur, etc.

Et pour tous le 1er dimanche du mois de novembre à mai inclus.

Infos actualisées sur le site officiel des monuments nationaux (visite des tours de la cathédrale de Chartres)

Crypte de la cathédrale de Chartres

La crypte de la cathédrale de Chartres est la plus vaste de France, et la troisième au monde par sa taille ! Hélas, sous prétexte de Covid, elle était inaccessible en 2021… et encore en 2022. 🙁

Visiter le vieux Chartres

Il faut absolument visiter Chartres à pied ! La plupart des rues du centre ville de Chartres sont en effet piétonnes.

Plaque de la rue de la Poissonnerie à Chartres

Plaque de la rue de la Poissonnerie à Chartres

Voici le parcours de la souris pour visiter Chartres en une journée, vous faisant découvrir les principales curiosités du Vieux Chartres autour de la cathédrale.

Lors de mon passage, le jardin de l’Évêché était inaccessible en raison d’un éboulement. S’il est ouvert, allez voir le superbe chevet de la cathédrale, avec ses arcs-boutants.

Au nord de la cathédrale, contournez par la gauche le musée des Beaux-Arts, par la rue du Cardinal-Pie. A droite, un passage étroit mène au tertre Saint-Nicolas, qui descend vers le cours de l’Eure. Allons donc voir ! 🙂

Collégiale Saint-André

La collégiale Saint-André est une ancienne église romane désaffectée.

C’était la paroisse d’un quartier peuplé de Chartres, celui des « métiers de la rivière ».

Particularité : son chœur enjambait le cours de l’Eure ! Oui, au passé car il a fini par s’écrouler en 1827…

Collégiale Saint-André à Chartres

Collégiale Saint-André à Chartres

C’est aujourd’hui une salle d’exposition municipale. Et comme il n’y en avait pas lors de mon dernier passage, je ne peux pas vous en montrer l’intérieur !

Collégiale Saint-André à Chartres

Collégiale Saint-André à Chartres

Suivez l’Eure en longeant la rue de la Tannerie. Traversée de nombreux petits ponts pittoresques, elle offre de fort jolies vues sur la vieille ville.

Pont Bouju à Chartres

Pont Bouju à Chartres

Admirez en passant les lavoirs et les biefs des anciens moulins !

Traversez le pont de la rue du Bourg. En remontant un peu la, rue, vous verrez l’escalier de la Reine Berthe.

Escalier de la Reine Berthe à Chartres

Escalier de la Reine Berthe à Chartres

Escalier de la Reine Berthe à Chartres

Escalier de la Reine Berthe à Chartres

La rue des Écuyers grimpe à l’église Saint-Aignan.

Rue des Écuyers à Chartres

Rue des Écuyers à Chartres

Maison fleurie, rue des Écuyers à ChartresPlaque "chat très énervé", rue des Écuyers à Chartres

Le coin est joli, mais ça semble mal fréquenté pour les souris !

Église Saint-Aignan

Église Saint-Aignan à Chartres

Église Saint-Aignan à Chartres

L’église Saint-Aignan possède toujours un beau portail et une série de vitraux Renaissance. L’intérieur de l’édifice a été entièrement peint au XIXe siècle.

Nef de l'église Saint-Aignan à Chartres

Nef de l’église Saint-Aignan à Chartres

Vitrail de l'église Saint-Aignan à Chartres

Vitrail de l’église Saint-Aignan à Chartres

Le tertre Saint-François puis la rue Saint-Pierre mènent à l’église éponyme.

Église Saint-Pierre

L’église Saint-Pierre est l’église gothique d’une ancienne abbaye bénédictine.

Église Saint-Pierre à Chartres

Église Saint-Pierre à Chartres

Elle possède un bel ensemble de vitraux de la fin du XIIIe siècle et du début du XIVe siècle, légèrement plus tardifs que ceux de la cathédrale.

Nef de l'église Saint-Pierre à Chartres

Nef de l’église Saint-Pierre à Chartres

Vitraux du chœur de l'église Saint-Pierre à Chartres

Vitraux du chœur de l’église Saint-Pierre à Chartres

Remontons jusqu’à l’office de tourisme de Chartres, rue de la Poissonnerie. Il est abrité dans la « maison du Saumon ». Et ça tombe bien : un saumon est justement sculpté !

Maison du Saumon à Chartres

Maison du Saumon à Chartres

Maison du Saumon à Chartres

Maison du Saumon à Chartres

Par ailleurs le Vieux Chartres compte plusieurs jolis murs-peints. Je vous le laisse le plaisir de les dénicher ! 😉

Mur-peint à Chartres

Mur-peint à Chartres

Musée des Beaux-Arts de Chartres

Le musée des Beaux-Arts de Chartres se situe juste au nord de la cathédrale, dans l’ancien palais épiscopal.

Ancien palais épiscopal, abritant le musée des Beaux-Arts de Chartres

Ancien palais épiscopal, abritant le musée des Beaux-Arts de Chartres

On y voit quelques instruments de musique, des objets religieux du Moyen Age, mais également des toiles modernes, de Derain, Vlaminck ou Soutine.

Musée des Beaux-Arts de Chartres

Musée des Beaux-Arts de Chartres

Ne ratez pas la jolie série de plaques émaillées des Douze Apôtres, de Léonard Limosin (1505-1575).

Émaux de Léonard Limosin au musée des Beaux-Arts de Chartres

Émaux de Léonard Limosin au musée des Beaux-Arts de Chartres

Émaux de Léonard Limosin au musée des Beaux-Arts de Chartres

Émaux de Léonard Limosin au musée des Beaux-Arts de Chartres

N’hésitez pas à entrer : la visite du musée des Beaux-Arts de Chartres est gratuite pour tous, hors périodes d’exposition. 😉

Horaires : ouverture de mercredi à dimanche, avec un nocturne à 20 h le jeudi soir.

Infos actualisées sur le site officiel du musée des Beaux-Arts de Chartres

Centre international du vitrail

Entrée du Centre international du vitrail à Chartres

Entrée du Centre international du vitrail à Chartres

Le centre international du vitrail à Chartres se situe juste à 100 m au nord de la cathédrale, dans l’enclos de Loëns.

On peut admirer l’ensemble depuis les parties hautes de la cathédrale.

Centre international du vitrail à Chartres

Centre international du vitrail à Chartres

Comme son nom l’indique, il évoque l’histoire du vitrail, des réalisations médiévales aux plus contemporaines, à l’aide de panneaux explicatifs et d’un petit film.

L’idée est bonne, c’est original, mais l’entrée est un peu chère, avec peu de réductions, pour ce qu’on y voit.

Les plus beaux vitraux sont dans la cathédrale…

Infos pratiques sur le site officiel du centre international du vitrail

Maison Picassiette à Chartres

Jardin de la maison Picassiette à Chartres

Jardin de la maison Picassiette à Chartres

La maison Picassiette est une curiosité insolite à ne pas manquer ! 🙂

Elle rappelle un peu l’histoire du palais idéal du facteur Cheval.

Petite histoire de la maison Picassiette

Raymond Isidore (1900-1964) est cantonnier puis employé de cimetière à Chartres.

Il récupère au fil du temps divers fragments de céramique, dont des morceaux d’assiettes jetées. D’où le surnom qu’on lui donne alors dans le coin par moquerie !

Il se passionne pour la mosaïque et décide en 1938 de décorer entièrement le jardin de sa modeste maison.

Puis c’est sa maison qu’il décide de recouvrir en totalité de mosaïques ! Raymond Isidore réalise enfin une chapelle, dans son jardin.

La réputation de sa maison dépasse alors le cadre de Chartres : Pablo Picasso et Robert Doisneau viennent lui rendre visite !

Mais atteint de troubles mentaux, il fait plusieurs séjours en hôpital psychiatrique. En 1964, il disparaît prématurément à l’âge de 63 ans…

Raymond Isidore est enterré au cimetière Saint-Chéron, dans lequel il travaillait, à moins de 200 m de sa maison. Sa tombe a été ornée en sa mémoire de… mosaïques !

En 1981, Adrienne, la veuve de Raymond Isidore quitte la maison en raison de son grand âge.

La maison est alors rachetée par la Ville, et classée monument historique deux ans plus tard.

Visite de la maison Picassiette

Maison Picassiette à Chartres

La visite commence par la minuscule maison du gardien de cimetière et son épouse. Elle ne compte que trois petites pièces, toutes recouvertes de mosaïques du sol au plafond !

Maison Picassiette à Chartres

On l’admire par la porte et les fenêtres sans y pénétrer, vu la taille des pièces. On y voit également quelques scènes peintes sur les murs, comme le Mont-Saint-Michel par exemple.

Maison Picassiette à ChartresMaison Picassiette à ChartresMaison Picassiette à Chartres

Ce ne sont pas que les murs qui sont décorés, mais tout le mobilier !

Suit la chapelle, dont la couleur dominante est le fameux bleu de Chartres.

Chapelle de la maison Picassiette à Chartres

Ensuite on pénètre dans une cour, dite « cour noire« . Elle est ornée de représentations de la cathédrale de Chartres, mais aussi d’autres églises.

Cour noire de la maison Picassiette à Chartres

On découvre alors la petite maison d’été, ornée de nombreuses peintures.

Maison d'été de la maison Picassiette à Chartres

Elle débouche sur le charmant jardin, avec ses fleurs et ses arbres fruitiers. On y découvre au hasard des petites allées plusieurs sculptures et mosaïques, comme celle représentant la Tour Eiffel !

Jardin de la maison Picassiette à ChartresBon, le jardin me semble mal fréquenté !

Chat dans le jardin de la maison Picassiette à Chartres

En revenant vers l’entrée, on atteint le « parvis de Jérusalem« , avec une représentation de la ville sainte.

Parvis de Jérusalem dans le jardin de la maison Picassiette à Chartres

Parvis de Jérusalem dans le jardin de la maison Picassiette à Chartres

Il est en outre ornée de nombreuses mosaïques représentant des monuments célèbres, comme là encore le Mont Saint-Michel, mais aussi la tour de Pise, ou la cathédrale Saint-Basile-le-Bienheureux à Moscou !

La visite s’achève par le « tombeau de l’Esprit« , empli de spiritualité.

Adresse, horaires et tarif de la maison Picassiette

Adresse de la maison Picassiette : 22, rue du Repos à Chartres. Accès en 20 mn à pied environ depuis le centre, ou par la ligne 4 du réseau urbain Filibus.

Ne loupez pas l’entrée ! On la rate facilement, seule une petite allée entre deux maisons conduit à la maison Picassiette !

Accès de la maison Picassiette à Chartres

La maison Picassiette est ouverte tous les jours en saison sauf le mardi. Elle est fermée à la visite de mi-novembre à mi-mars.

Tarif en 2022 : 6 €, gratuit minima sociaux.

Comptez environ une heure de visite, le temps d’admirer les centaines de détails malgré la petite dimension des lieux !

Infos pratiques sur le site officiel de la maison Picassiette

Compa

Le Compa est le Conservatoire des machines, des outils et de la vie paysanne et rurale.

Installé dans une ancienne rotonde ferroviaire, il présente sur 3000 m² de nombreuses machines agricoles et divers objets liés à l’histoire de l’agriculture.

Le parcours, moderne, évoque l’homme et l’agriculture, de l’histoire aux défis de demain.

Il se situe à deux pas de la gare, à l’ouest du Vieux Chartres.

Infos pratiques sur le site officiel du Compa à Chartres

Chartres en lumières

Lors de « Chartres en lumières« , chaque année d’avril à octobre, le vieux Chartres se pare magnifiquement de lumière ! 🙂

Façade de la cathédrale lors de "Chartres en lumières"

Façade de la cathédrale lors de « Chartres en lumières »

Portail principal de la cathédrale lors de "Chartres en lumières"

Portail principal de la cathédrale lors de « Chartres en lumières »

Un son et lumière (2 X 15 mn) gratuit anime la façade de la cathédrale, tandis que ses deux portails latéraux sont illuminés.

Façade du transept de la cathédrale lors de "Chartres en lumières"

Façade du transept de la cathédrale lors de « Chartres en lumières »

Mais contrairement à d’autres villes (Amiens, Rouen, Beauvais…) « Chartres en lumières » ne se limite pas à l’illumination de la cathédrale !

Ce sont en tout 24 sites du vieux Chartres (en 2022) qui sont illuminés chaque soir !

Voilà une intéressante visite gratuite à Chartres à ne pas manquer ! 🙂

Une petite balade nocturne à pied dans le vieux Chartres avec la souris vous fait redécouvrir l’église Saint-Aignan, l’église Saint-Pierre et les petits ponts sur l’Eure.

Mais ne ratez pas non plus la médiathèque, ancienne poste principale au nord de la place des Épars, magnifiquement mise en valeur. 😉

Infos pratiques sur le site officiel de Chartres en lumières

Petit train de Chartres : horaires et tarifs

Petit train touristique devant la cathédrale de Chartres

Petit train touristique devant la cathédrale de Chartres

Le petit train de Chartres a pour point de départ le parvis de la cathédrale.

Il circule de fin mars à fin octobre, toutes les heures en principe.

De jour, le petit train vous fait découvrir les bords de l’Eure. Le soir, il fait le tour des principales illuminations de « Chartres en lumière ».

Tarif 2022 : 7 € le tour, 4 € pour les enfants.

Infos, horaires et tarifs actualisés sur le site officiel du petit train de Chartres

Fresques de Bel-Air à Chartres

Immeubles décorés de Bel-Air à Chartres

Immeubles décorés de Bel-Air à Chartres

Dans le quartier de Bel-Air, qui domine la ville au nord-est en limite de Champhol, on voit des pavillons et quelques petits immeubles HLM.

Banal ? Non ! Car ces immeubles ont été entièrement ornés de fresques en l’honneur du patrimoine de Chartres !

Voilà qui n’est pas banal du tout. Petit tour des fresques de Bel-Air à Chartres en photo avec la souris ! 😉

Adresse des fresques de Bel-Air : rue des Saules à Chartres

Zoo-refuge La Tanière

Le zoo-refuge la Tanière se situe à la sortie est de Chartres, en direction de Paris.

Comme son nom l’indique, il s’agit d’un petit zoo, mais également d’un refuge : il n’accueille en effet que des animaux abandonnés,  maltraités ou saisis par les douanes car issus de trafics.

ça rappelle d’ailleurs le concept du jardin animalier de Monaco.

Vous y découvrirez 600 animaux appartenant à 50 espèces différentes, sur une superficie de 14 hectares (comme le zoo de Paris).

Comptez environ 3 heures de visite.

Infos, horaires et prix sur le site officiel du zoo-refuge la Tanière

Combien de temps pour visiter Chartres

Visiter Chartres en 1 jour vous permettra de découvrir la cathédrale et ses parties hautes, puis de parcourir l’essentiel du Vieux Chartres, des rues de la vieille ville aux charmantes rives de l’Eure.

En soirée, vous pourrez refaire le même parcours (ça muscle les cuisses !) pour admirer Chartres en lumière.

Bon, les moins sportifs… et les flemmards pourront admirer la même chose depuis le petit train, en se reposant ! 😉

Visiter Chartres en 2 jours vous permettra de découvrir la maison Picassiette, le COMPA et éventuellement le petit musée de l’École de Chartres et d’Eure-et-Loir.

Visiter Chartres et ses alentours demande un peu plus de temps. Pour découvrir le joli château de Maintenon, prévoyez 3 jours à Chartres.

Que faire à Chartres en amoureux

Une longue balade le soir en amoureux dans le vieux Chartres offre une ambiance tout à fait romantique !

Rien de mieux que de longer les bras de l’Eure à la lumière des réverbères. En saison, vous pourrez admirer les illuminations des ponts.

Bien sûr, rien de plus romantique que de dîner dans un bon restaurant !

J’ai pu tester l’adresse gastronomique de la ville, Le Georges, qui pourrait vous séduire. ça plaira simplement un peu moins à la carte bancaire de monsieur… 😉

Que faire à Chartres quand il pleut

Et oui, la pluie n’est pas rare à Chartres, influencée par un climat majoritairement océanique !

Quand il pleut à Chartres, c’est l’occasion de passer une heure au musée des Beaux-Arts. Vous pourrez ensuite déguster des pâtisseries dans un des salons de thé du vieux Chartres !

Deux musées à Chartres vous accueillent s’il pleut, à deux pas de la vieille ville  : le COMPA et le musée de l’école.

Autre possibilité : profiter du superbe complexe aquatique l’Odyssée de Chartres, le plus grand de France !

On y trouve également une patinoire.

Je vous déconseille en revanche la visite pluvieuse de la cathédrale, qui ne permet pas de profiter de ses superbes vitraux.

De même, la visite de la maison Picassiette est pour l’essentiel extérieure et nécessite un temps sec.

Où manger à Chartres : les meilleurs restaurants

Durant mon séjour, j’ai pu tester trois adresses de restaurants à Chartres.

La crêperie le phare Saint-Louis (rue du Maréchal de Lattre-de-Tassigny) offre un vaste choix de crêpes bien garnies.

La casa tropical (rue de la porte cendreuse) vous apporte une ambiance créole, dépaysante dans la région !

Le Georges est l’adresse réputée de Chartres, avec son étoile décernée par Michelin. Il se situe dans l’hôtel le Grand Monarque, sur la place des Épars.

Au restaurant le Georges à Chartres

Au restaurant le Georges à Chartres

Si vos moyens sont nettement plus limités, vous trouverez juste en face sur la place un Subway et un McDonald’s, le seul du centre-ville ! 😉

Lors de votre balade, je vous suggère également de faire une pause, par exemple à la Chocolaterie !

Les boissons chaudes sont bonnes, j’aime juste moins la déco…

La Chocolaterie à Chartres

La Chocolaterie à Chartres

La Chocolaterie à Chartres

Avis de la souris sur Chartres

A une heure de Paris, Chartres offre un remarquable patrimoine qui justifie pleinement d’y passer un week-end.

La cathédrale de Chartres est une des œuvres gothiques majeures de l’histoire de l’architecture, listée au patrimoine mondial. Elle possède encore l’essentiel de ses vitraux du XIIIe siècle.

Le vieux Chartres offre un dédale de ruelles au tracé médiéval bordé de vieilles églises et hôtels particuliers. Chartres vous offres aussi des curiosités insolites comme la maison Picassiette.

Bref, allez visiter Chartres en un week-end ! 😉

Que faire autour de Chartres

Visiter Chartres et ses environs offre un sympathique week-end !

Autour de Chartres, le château de Maintenon dresse sa fière silhouette sur les rives de l’Eure, à environ 17 km en aval de la ville.

Propriété de la célèbre madame de Maintenon, épouse morganatique du Roi-Soleil, il offre quinze pièces meublées à visiter, un petit parc et la vue sur l’étonnant aqueduc ruiné.

Visiter le château de Maintenon : photos, tarifs, horaires, avis

château de Maintenon

A deux pas de Chartres, l’église de Meslay-le-Grenet possède une curieuse série de fresques du XVe siècle, sur le thème de la danse macabre.

L’église n’est hélas ouverte qu’en téléphonant pour la faire ouvrir. Malgré toutes mes tentatives, je n’ai jamais pu la visiter ! 🙁

Pour ceux qui reviennent en Île-de-France, ne ratez pas la visite du château de Rambouillet, avec ses « fabriques » du XVIIIe siècle ! Le parc du château est un des plus beaux de la région.

Visiter le château de Rambouillet et son parc avec la souris

chateau de Rambouillet

château de Rambouillet

5/5 - (21 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.