Enghien-les-Bains : que voir, que faire et visiter ?

lac d'Enghien-les-BainsEnghien-les-Bains se situe à seulement 11 km au nord de la capitale.

Cette petite commune de 11.000 habitants est l’unique station thermale d’Île-de-France.

Elle possède le seul casino situé à moins de 100 kilomètres de Paris.

La ville attire de nombreux visiteurs par son cadre, avec son lac et ses jolies villas, son animation permanente mais également son hippodrome.

Que voir, que faire et visiter à Enghien-les-Bains ? Suivez la souris qui connaît très bien la ville ! 😉





Comment aller à Enghien-les-Bains


Afficher une carte plus grande

Se rendre à Enghien-les-Bains en voiture

Gare d'Enghien-les-Bains

Gare d’Enghien-les-Bains

Pour se rendre en voiture à Enghien-les-Bains depuis Paris, le plus rapide est d’emprunter l’A 15 direction Cergy-Pontoise jusqu’à la sortie 2, juste après le viaduc de Gennevilliers.

Puis suivre la N 311 en direction d’Enghien-les-Bains.

Se rendre à Enghien-les-Bains en train

Depuis Paris-Nord, il faut emprunter un train de la ligne H en direction de Pontoise ou Persan – Beaumont via Valmondois (et pas par Montsoult !) pour moins de 15 mn de trajet.

Descendre à Enghien-les-Bains, en plein centre-ville.

La gare suivante du Champ de courses d’Enghien dessert directement… devinez quoi ? 😉

Petite histoire d’Enghien-les-Bains

Une nouvelle commune en 1850

vue aérienne d'Enghien-les-Bains et hippodromeJusqu’au début du XIXe siècle, il n’y a à cet emplacement qu’un moulin au débouché de l’étang de Montmorency, étendue d’eau artificielle et marécageuse retenue par une digue.

Mais lorsqu’en 1821, le roi Louis XVIII est soigné de son ulcère grâce aux eaux sulfureuses d’Enghien, le site connaît une renommée soudaine.

Des hôtels s’y édifient autour d’un premier établissement thermal. L’arrivée du chemin de fer en 1846 (ligne Paris – Lille) amène de nombreux visiteurs et le bourg est érigé en commune en 1850.

Châteaux gothiques, villas italiennes, cottages anglais et chalets suisses

Enghien-les-Bains connaît son heure de gloire sous Napoléon III puis durant la Belle Époque. Dans ses mémoires, l’écrivain Alexandre Dumas qui y est venu à plusieurs reprise s’étonne de son évolution rapide :

« Le lac d’Enghien n’est pas alors un joli lac peigné, frisé, rasé comme il est aujourd’hui ; il n’avait pas sur ses bords un jardin public, plein de roses, de dahlias de jasmins, il n’avait pas sur toute sa circonférence des châteaux gothiques, des villas italiennes, des cottages anglais et des chalets suisses, il n’avait pas enfin, sur sa surface, des centaines de cygnes, venant demander l’aumône d’un échaudé aux voyageurs qui dans les bateaux, sillonnent maintenant la surface de son eau filtrée comme l’eau d’un bassin, polie comme la glace d’un miroir.  »

«  Non, le lac d’Enghien était à cette époque un lac tout simplement, un vrai lac, un peu boueux pour un lac, pas assez pour un étang. Il était couvert de joncs, de nénuphars, au milieu desquels jouaient les plongeons, caquetaient les poules d’eau, et barbotaient les canards sauvages, le tout en suffisante quantité pour donner récréation à une vingtaine de chasseurs. »

Aujourd’hui, Enghien-les-Bains est une ville particulièrement animée en banlieue nord. Elle attire par son cadre, ses festivités et son important dynamisme commercial. Commune à l’immobilier le plus cher du Val-d’Oise, son aspect bourgeois est compensé par la fréquentation de la ville par les familles des cités voisines de Seine-Saint-Denis.

Le lac d’Enghien




jetée du lac d'EnghienLa jetée du lac, ou esplanade Patenôtre-Desnoyers, est l’image emblématique d’Enghien-les-Bains, avec sa balustrade et ses réverbères Belle Époque.

Elle offre une vue très sympathique sur la nappe d’eau, dominée au loin par la forêt de Montmorency.

jetée du lac d'Enghien-les-Bains

Devant le casino, qui se reflète dans l’eau, des jeux d’eau forment un ballet quotidien, toutes les 30 mn. Ils sont illuminés à la tombée de la nuit.

 jet d'eau du lac d'Enghien-les-bains

Le lac occupe une superficie de 43 hectares, sa profondeur est faible, de 1 à 5 mètres en moyenne. Il possède une unique île, l’île des Cygnes, réservée à quelques privilégiés !

Lac des Cynes à Enghien-les-Bains

On peut facilement faire le tour du lac en environ 3/4 d’heure (3 km), mais la vue est cependant relativement limitée par les villas.

Hormis la jetée, seuls trois autres points de vues sont possibles sur le lac :

  • à l’ouest à la presqu’île aux fleurs et au pont de la Muse séparant le grand lac du petit bassin de la princesse Mathilde (situé à Saint-Gratien)
    pont de la muse à Enghien-les-Bains

    Pont de la muse

    vue sur le lac d'Enghien et collégiale de Montmorency

    vue sur le lac d’Enghien et la collégiale de Montmorency

bassin du lac à Saint-Gratient

bassin de la princesse Mathilde à Saint-Gratien

  • au nord le long de la promenade Éric-Tabarly séparant le lac du petit lac (situé à Soisy et Saint-Gratien)

jetée Eric Taberly sur le lac d'Enghien

lac d'Enghien vu depuis la jetée Eric Taberly

  • à l’est au jardin public de la villa du lac, avenue de Ceinture

Lac d'Enghien vu depuis le jardin public

Activités nautiques et spectacles

Le lac voit se dérouler de nombreuses activités nautiques non motorisées. On peut y faire du pédalo en saison, location sur la jetée du lac (10 € les 30 mn ou 15 € de l’heure).

Sinon on peut se contenter d’admirer cygnes et canards ! Mais évitez le pain pour les nourrir, ce n’est pas une nourriture adaptée contrairement à ce que beaucoup pensent !

En juin, le lac accueille une scène flottante lors du « Enghien Jazz festival ». Chaque année, un grand concert gratuit est offert, avec des thèmes très variés des chœurs de l’Armée rouge à Keziah Johnes en passant par Nolwenn Leroy. Il se conclut par un remarquable feu d’artifice de 30 mn.

Le casino d’Enghien-les-Bains

casino d'Enghien-les-BainsLe casino d’Enghien est l’unique existant à moins de 100 kilomètres de Paris.

Ouvert en 1901, il abrite 40 tables de jeu et 500 machines à sous.

Afin de réguler son importante fréquentation, il s’agit du seul casino payant de France voire peut-être du monde ! Le casino d’Enghien est en effet le plus rentable de France…

Le bâtiment accueille également le théâtre du casino, avec ses fauteuils rouges et son balcon doré.

Il voit défiler toute l’année de nombreuses célébrités du spectacle ou des ballets classiques.

Square de Villemessant et casino à Enghien-les-Bains

Square de Villemessant et casino à Enghien-les-Bains

Devant le casino, le jardin des roses, avec sa cascade artificielle, ses rosiers grimpants et sa vue sur le lac, attire de nombreux visiteurs.

Dans l’angle de la jetée, on remarque la rotonde du pavillon du lac, qui accueille un restaurant et un bar gérés par le Fouquet’s.

Autrement dit, ce n’est pas à la portée de toutes les bourses, dont la mienne, snif ! Si un lecteur souhaite m’offrir un repas avec vue panoramique sur le lac, qu’il n’hésite pas à se faire connaître ! 😉

L’établissement thermal et ses hôtels

établissement thermal à Enghien-les-Bains

établissement thermal

Le front du lac est constitué du Grand hôtel, de l’établissement thermal, et de l’hôtel du lac, tous deux classés 4 ***.

L’ensemble du casino et de l’hôtellerie est gérée par le groupe Barrière.

L’établissement thermal occupe une surface de 1300 m2 et comporte trois espaces.

Le rez-de-chaussée est dédié au thermalisme médical, le premier et le deuxième étage, accueillent un centre de remise en forme.

Enfin le dernier niveau offre deux piscines et un solarium. Moi ça me dit bien mais ils refusent les souris !

La rue du Général-de-Gaulle : l’axe commerçant d’Enghien-les-Bains

Entre le lac et la gare, la rue principale, nommée rue du Général-de-Gaulle, est l’axe le plus animé de la ville.

De nombreuses boutiques accueillent une importante clientèle, en particulier le weekend.

On y retrouve plusieurs chaînes internationales telles que Camaïeu, Promod, Pimkie, Naf Naf… mais aussi de la restauration et des commerces de bouche.

immeuble rococo rue Général de Gaulle à Enghien

un bel immeuble rococo sur la rue du Général de Gaulle

A mi-chemin, on remarque l’hôtel-de-ville d’Enghien-les-Bains. A l’arrière, un sympathique petit square bien fleuri donne l’occasion de finir sa glace ! De plus, on y trouve des toilettes gratuites et propres ! 😉

Peu après, la rue du Général de Gaulle croise la rue de Mora. Elle offre une perspective sur l’église Saint-Joseph. Malgré son relatif jeune âge (elle date de 1860), l’église constitue le monument le plus ancien de la ville.

A deux pas, dans la rue de la Libération qui est parallèle, on peut rendre visite au centre des Arts d’Enghien-les-Bains, à moins de 100 mètres de la gare.

Il offre des expositions mais aussi des spectacles ou des films.

Entre les deux, le grand square de Villemessant, principal espace vert de la ville, offre de superbes floraisons en saison.

square Villemessant à Enghien-les-Bains

square de Villemessant

L’exutoire (ou émissaire) du lac, par lequel l’eau se jette dans la Seine à Épinay-sur-Seine à 3 kilomètres, est entièrement souterrain. Toutefois une promenade, l’allée Verte, suit son parcours et offre une balade sans voitures d’environ 600 mètres.

Les plus belles villas d’Enghien-les-Bains

Enghien-les-Bains a connue son heure de gloire sous le règne de Napoléon III et lors de la Belle Époque.

Il subsiste encore un remarquable patrimoine architectural de ces époques quand on se balade le museau en l’air dans la ville.

J’ai usé mes petites pattes pour vous rapporter les plus beaux exemples de villas, suivez moi ! 😉

En débouchant de la gare depuis Paris, on remarque non loin la petite « folie » Villa Mon Rêve. Une petite mise en bouche !

villa mon rêve à Enghien-les-Bains

Villa Mon Rêve

Les plus belles villas se situent autour du lac (ça tombe bien, vous allez certainement en faire le tour !), ou sur le boulevard Cotte et quelques rues proches.

Autour du lac, trois villas sont incontournables : le château Léon et le château d’Enghien sont des maisons bourgeoises en brique et pierre, aujourd’hui intégrées dans le périmètre du lycée, au bord du lac.

A l’angle de la jetée nord, le château écossais offre une curieuse apparence avec ses tours crénelées, rappelant le pays du monstre du Loch Ness !

L’hippodrome d’Enghien-les-Bains

hippodrome d'EnghienLe champ de courses ou hippodrome d’Enghien occupe une superficie de 44 hectares.

Il se situe pour l’essentiel dans la commune voisine de Soisy-sous-Montmorency et en partie à Eaubonne.

Vous n’y verrez pas de galop, il est en effet réservé au trot, avec une piste de 1300 mètres et comme grand rendez-vous annuel célèbre, le prix de l’Atlantique.

Outre le monde du cheval, l’hippodrome d’Enghien accueille également un spectacle pyrotechnique mi-septembre, et un salon des produits du terroir en décembre.

Où faire une pause à Enghien-les-Bains ?

Votre souris préférée a plusieurs fois testé deux adresses de la rue principale pour faire une petite pause.

La crêperie Alain Bernard

glace chez Alain bernard à Enghien-les-BainsRemarquez la file d’attente face au Mc Do et au cinéma : c’est là ! 🙂

Beaucoup se contentent d’acheter une glace ou une gaufre à emporter.

Mais on peut aussi déguster sur place des crêpes salées ou sucrées et des coupes glacées.

Il y a souvent du monde, car les prix restent très démocratiques (5 à 8 € les salées). Le service est assez sympathique mais parfois un peu expéditif vu la fréquentation.

Paysant-Leduc

C’est une institution à Enghien depuis 1868 ! Cette pâtisserie-salon de thé offre une salle et une terrasse couverte à l’arrière.

On peut y tester de nombreux thés et plusieurs cafés. Moi j’ai aussi voulu tester les diverses pâtisseries qu’on choisit dans la vitrine à l’entrée !

C’est bon, le service est souriant et les prix restent très raisonnables. On peut aussi y acheter des glaces à emporter en saison.

Au bureau

Sur la rue de l’Arrivée, face à la gare, ce pub offre une déco sympa et des prix attractifs en happy hours, tous les jours de 16 à 19 h. En dehors de ces horaires, ce n’est pas si donné…

Que voir autour d’Enghien-les-Bains ?

Montmorency, sa collégiale, ses ducs et ses sentes

A moins de 2 kilomètres d’Enghien-les-Bains, il faut grimper à Montmorency, ville historique très accidentée perchée sur sa colline. Elle est restée célèbre dans l’histoire de France pour ses ducs, mais aussi pour le séjour du philosophe Jean-Jacques Rousseau de 1756 à 1762.

On y découvre la maison de l’écrivain avec son « donjon » et son jardin avec vue sur Paris. Mais aussi la magnifique collégiale Saint-Martin du XVIe siècle et un centre ancien très villageois autour de sa place du marché, plutôt préservé dans l’ensemble.

La petite promenade des remparts offre une très belle vue sur la collégiale et sur Paris. Tuyau de la souris : un autre jardin caché se situe en plein centre, avec accès par le château Gaillard. 🙂

Au nord du centre, la mairie est abritée par un élégant château du XVIIIe siècle, entouré d’un beau parc.

Autour de ce noyau villageois, Montmorency offre encore des propriétés luxueuses noyées dans la verdure. On en voit de belles avenue Émile, avenue Charles-de-Gaulle qui monte depuis Enghien, ou encore rue des Carrières.

Enfin Montmorency possède toujours un réseau dense de sentes balisées. Elles offrent un réel dépaysement avec plusieurs parcours sillonnant la périphérie de la ville parmi les jardins et les vergers. Certains offrent de très belles vues sur Paris.

La forêt de Montmorency

Au nord de Montmorency et de la vallée du même nom, la forêt de Montmorency occupe trois collines parallèles et couvre une superficie de 2200 hectares.

Très accidentée, on peut y faire de longues randonnées ou du VTT. Le principal lieu qui attire le public est le château de la Chasse. Situé au centre de la forêt, cet édifice médiéval offre un tableau pittoresque, se mirant dans les deux étangs qui l’entourent avec ses tours tronquées.

Au nord de la forêt, la route du faîte est une route cyclables bitumée de 4 km. Elle relie les deux principales routes départementales qui traversent la forêt. Elle est réservée aux piétons et cyclistes.

A l’ouest du massif, l’étang Godard à Taverny est un autre lieu de promenade très prisé en forêt.

Parmi les curiosités à découvrir, on peut citer le chemin du philosophe. C’est un sentier balisé au départ du château de la Chasse avec commentaires via une application.  Pas loin, la tour du Plumet est un ancien télégraphe optique de Chappe. Il a été restauré par Orange pour accueillir un émetteur de téléphonie !

Pour finir, à deux pas, l’étang Marie, le long de la route des Parquets, accueille une colonie de canards !

Sannois et son moulin

Sannois vaut surtout la visite pour son moulin en bois à pivot du XVIIIe siècle. Perché sur la colline de 162 mètres qui domine la vallée de Montmorency et la vallée de la Seine, il offre une très belle vue sur la capitale.

A ses pieds, on remarque un vignoble comptant 2050 pieds de vignes ! Le musée Utrillo-Valadon est durablement en travaux (le bâtiment est sérieusement ébranlé) et le musée de la Boxe, unique en son genre, a malheureusement fermé ses portes…

La basilique Saint-Denis

A quelques kilomètres d’Enghien-les-Bains, et moins de 10 mn en train ou en voiture, on peut également visiter la basilique de Saint-Denis. Elle constitue une des plus anciennes cathédrales gothiques de France. Mais elle est surtout célèbre pour abriter les magnifiques sépultures des rois de France.

La ville accueille également un très intéressant musée d’Art et d’histoire, avec une section unique en son genre consacrée à la Commune de Paris. Sinon le marché de Saint-Denis, un des plus importants et des moins chers de la région, offre un spectacle très dépaysant ! 😉

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *