Visiter la cathédrale de Séville et la Giralda : TOUTES les infos

cathédrale de Séville

Comment visiter la cathédrale de Séville ? Quels sont les horaires, les tarifs de la cathédrale de Séville ?

La cathédrale Sainte-Marie-du-Siège de Séville (Catedral de Santa María de la Sede en espagnol) est le monument le plus visité de la capitale andalouse, et le plus connu, avec l’Alcazar.

Plus grande église d’Espagne, plus grande cathédrale gothique d’Europe et tout simplement une des plus grandes églises d’Europe, la cathédrale de Séville fait vraiment partie des incontournables lieux à visiter !
 
Sa Giralda, visible de nombreux points de la ville, est devenu un symbole de Séville, et offre la meilleure vue !
 
Un peu d’histoire, visite de l’intérieur de la cathédrale, comment y aller, gratuité, durée de la visite de la cathédrale de Séville, ascension de la Giralda… La souris vous dit tout ! 😉

Comment aller à la cathédrale de Séville


Afficher une carte plus grande

Le plus simple pour aller à la cathédrale de Séville, selon où vous vous trouvez, est d’y aller tout simplement à pied !

Vous pouvez également emprunter la ligne de tram « MetroCentro » et descendre à l’arrêt « Archivo de Indias« . 

  • Les caisses de la cathédrale de Séville se situent au niveau de la puerta San Cristobal (face aux Archives des Indes)
  • L’entrée pour les visiteurs munis d’un ticket acheté en lignes se trouve à la puerta del Lagarto.

Horaires de la cathédrale de Séville

La cathédrale de Séville est ouverte à la visite :

  • du lundi au samedi de 10h45 à 18h30
  • Le dimanche de 14h30 à 18h30
  • Les horaires peuvent varier en cas de célébrations religieuse, consultez bien le calendrier en ligne avant !

Prix des billets 2022 pour la cathédrale de Séville

Le prix des billets pour la visite de la cathédrale de Séville est de :

  • 10€ en plein tarif
  • 5€ pour les étudiants jusqu’à 25 ans et les retraités
  • Ce tarif inclut la visite de la Giralda, et l’église du Sauveur (iglesia del Salvador), dans une limite de 7 jours.

Visiter la cathédrale de Séville gratuitement

La cathédrale de Séville est gratuite pour :

  • Les demandeurs d’emploi (oui, même Français !) présentant un justificatif
  • Les personnes en situation de handicap reconnues à plus de 65% (bon courage pour prouver le taux, qui ne correspond à rien en France !) et un accompagnant.
  • Les personnes nées ou domiciliées dans le diocèse de Séville
  • Il est possible de rentrer gratuitement dans la cathédrale un peu avant les messes, mais dans ce cas vous n’en verrez qu’une partie et ne serez pas libres de déambuler comme comme vous semble !

cathédrale de Séville

La cathédrale de Séville gratuite le lundi ? 

La cathédrale de Séville fut pendant longtemps gratuite le lundi aux deux dernières heures d’ouverture, mais il semblerait que ce ne soit plus le cas…

Site officiel de la cathédrale de Séville

Retrouvez toutes les informations pratiques ainsi que le calendrier des célébrations sur le site officiel de la cathédrale de Séville.

Plan de la cathédrale de Séville

plan de la cathédrale de Séville

Je vous propose également de découvrir un pdf complet avec le plan de la cathédrale de Séville (©site officiel)

Billets pour la cathédrale et l’Alcazar de Séville

Il est préférable d’acheter vos billets à l’avance, surtout depuis le covid. Cela vous évitera la queue…

que devant la cathédrale de Séville

Je vous propose différentes formules sur le site de notre partenaire.

 

Combien de temps pour visiter la cathédrale de Séville

La durée de visite de la cathédrale de Séville et de la Giralda se situe entre 1 h et 2 h, selon votre attention aux détails !
 
cathédrale de Séville vue depuis l'Alcazar

Comment visiter la Giralda de Séville

La Giralda, ancien minaret de l’époque almohade accolé à la cathédrale et converti en clocher, se visite en même temps que la cathédrale de Séville, avec le même billet, sans supplément.

Histoire de la cathédrale de Séville

La cathédrale de Séville occupe l’emplacement de l’ancienne grande mosquée de l’époque almohade.

Celle-ci fut fut reconvertie en cathédrale après la Reconquista pendant un siècle et demi, à l’image de l’ancienne mosquée de Cordoue.

L’ancienne mosquée devenue cathédrale se trouvait cependant en mauvais état suite à un tremblement de terre de 1356.

vu du Métropol Parasol

L’église du Sauveur et cathédrale de Séville vus depuis le Metropol Parasol

Les dirigeants de la ville décidèrent ensuite de construire une nouvelle cathédrale plus adaptée aux besoins du culte catholique, et plus grandiose !

Avec la construction de la nouvelle cathédrale, l’idée était de montrer à quel point la ville était prospère depuis son rattachement au royaume de Castille !

Il s’agissait également de montrer la toute puissance divine en édifiant une cathédrale immense (la plus grande d’Europe à l’époque).

Elle vola à Sainte-Sophie de Constantinople la place de plus grande église du monde chrétien.

Une décision à la fois symbolique, religieuse et politique donc.

Sa construction s’étala entre 1402 et 1507, ce qui explique les quelques différences notables de style !

Elle arbore cependant principalement le style gothique tardif, avec par la suite des ajouts Renaissance.

cathédrale de Séville

Des siècles plus tard, au XIXe, des portes néo-gothiques furent ajoutées, et on n’y voit que du feu !

Quelques éléments de l’ancienne mosquée furent incorporée. On retrouve notamment la cour des orangers, ancienne cour des ablutions de la mosquée.

Qu’est-ce que la Giralda ?

La Giralda était donc le minaret de l’ancienne mosquée. Il fut édifié en 1184 à l’époque almohade.

On retrouve son presque jumeau à Marrakech : le minaret de la Koutoubia (grande mosquée) en étant quasi la copie !

Giralda de Séville

Ce minaret avait une hauteur de 84 m, soit 20 de moins que le monument actuel !

Une boule de cuivre ornait son sommet, avant que celle-ci ne fut abimée par le tremblement de terre de 1365.

Ce n’est que bien plus tard Au XVIe siècle que fut ajouté un étage et un clocher à lanternon de style Renaisse.

D’où vient le nom de la Giralda ?

Après l’ajout d’un étage et du lanternon,  on incorpora une girouette en forme de femme, représentant la Foi.

Elle donna donc son nom au campanile, giralda signifiant « girouette » en espagnol 😉 La statue quant à elle est surnommée « giraldillo« .

Giralda de nuit

Quelques chiffres sur la cathédrale de Séville

  • Elle mesure 132 m de long
  • 83 m de large (la cathédrale la plus large)
  • 37 m de hauteur maximale sous voûtes
  • Environ 500 000 m3 de volume
  • 15 portes d’accès réparties sur les 4 façades
  • 80 chapelles se trouvent à l’intérieur
  • La Giralda culmine à 104 m de haut
  • 2 millions de visiteurs en 2017, soit le 5e monument le plus visité d’Espagne !

Qui est enterré dans la cathédrale de Séville ?

Plusieurs tombeaux se situent dans la cathédrale de Séville, parmi lesquels :

  • le tombeau de Christophe Colomb, le plus célèbre ! 😉
  • Ferdinand Colomb, son fils
  • Ferdinand III de Castille
  • Béatrice de Souabe, épouse de Ferdinand III
  • Alphonse X de Castille
  • Pierre Ier de Castille, ou « Pierre le Cruel », à qui ont doit le palais mudéjar de l’Alcazar
  • Maria Diaz de Padilla, la maitresse de Pierre

Extérieur de la cathédrale de Séville

Comme dit plus haut, la cathédrale de Séville est immense ! Elle occupe un espace au sol de 25.000 m².

Elle est bordée d’un côté par l’avenida de la Constitucion, d’un autre par les plaza del Triunfo et plaza Virgen de lors Reyes, et pour finir, par la cour des orangers.

Comme vous pouvez le constater, la cathédrale de Séville n’arbore ni flèches ni tours, fait assez rare pour une cathédrale aussi importante !

cathédrale de Séville vue depuis la torre del oro

On est bien sûr frappé par sa taille, mais également par le manque de recul !

En effet, il n’existe pas de grand parvis qui permettrait d’en admirer la façade, et je me suis même demandée où était l’entrée principale…extérieur de la cathédrale de Séville

Il faut donc minutieusement en faire le tour pour en admirer les différentes portes et détails.

La porte principale est située sur l’avenida de la Constitucion. Cependant, difficile d’imaginer qu’il s’agissait là de la façade principale de la cathédrale de Séville !

porte principale de la cathédrale de Séville

J’ai surtout remarqué le Giraldillo, réplique de la girouette de la Giralda, devant la puerta de San Cristobal, achevée en 1917.

giraldillo de la cathédrale de Séville

Côté cour des orangers, la porte du Pardon offre un beau mélange d’architecture arabo-andalouse et chrétienne !

porte du pardon à Sévilleporte du pardon à Séville porte du pardon à Séville

Vous remarquerez sans doute le dôme dépassant de la cathédrale : c’est celui de la Sacristie !

Pour être honnête, j’ai tout de même trouvé que la cathédrale de Séville manquait de finesse et mise en valeur… En revanche, je l’ai mieux appréciée de nuit !

cathédrale de Séville de nuit

cathédrale de séville de nuit

Intérieur de la cathédrale de Séville

L’intérieur de la cathédrale de Séville arbore donc un style globalement gothique, mais on y retrouve des chapelles Renaissance ou baroques.

Ce qui frappe aux premiers abords est le manque de lumière ! Et oui, au final, l’intérieur de la cathédrale est plutôt sombre…

Peu de vitraux comparé à nos grandes cathédrales françaises !

intérieur de la cathédrale de Sévillr

On distingue pas moins de cinq nefs !

La nef principale de la cathédrale de Séville est bien sûr la plus large. Mais on a du mal à s’en rendre compte car elle est « coupée » par le chœur, puis la chapelle majeure (autel principal).

Ces chapelles furent ajoutées à l’époque Renaissance.

L’impression globale n’est donc selon moi pas si grandiose… Je m’attendais à mieux, mais bon, il s’agit bien sûr de mes gouts !

Que voir dans la cathédrale de Séville ?

Plusieurs éléments remarquables sont à noter dans la cathédrale de Séville :

  • Le grand retable
  • La sacristie
  • La chapelle royale
  • Le tombeau de Christophe Colomb
  • Autres sépultures
  • Les vitraux
  • L’orgue
  • Le musée

Le retable majeur

Le retable majeur est sans doute l’œuvre la plus remarquable de la cathédrale de Séville !

Hélas non visible depuis la nef principal, il impressionne tout de même par ses dimensions !

retable majeur de la cathédrale de Séville

Sa conception débuta en 1482 par le sculpteur flamand Pedro Dancart, et se poursuivit pendant 80 ans !

Plusieurs artistes importants de l’époque contribuèrent à sa réalisation.

Il comporte 45 bois panneaux sculptés relatant des scènes de l’Ancien et du Nouveau Testament.

Tout en or, je l’ai trouvé très impressionnant et magnifique ! Hélas, on ne peut l’observer qu’au travers d’une grille, et pas de trop près !

Quelle frustration de ne pas pouvoir admirer tous les détails !

retable de la cathédrale de Séville

Le chœur et l’arrière-chœur

Le chœur clôturé occupe le centre de la nef. On y retrouve 127 stalles en marquèterie.

Il fut terminée en 1523, dans le style Renaissance.

Hélas, on ne peut pas y accéder pour mieux admirer les détails !

choeur de la cathédrale de Séville

L’arrière-chœur, quant à lui, arbore un style baroque du début du XVIIe siècle, tout en marbre et sculptures. Admirez les détails !

arrière-coeur de la cathédrale de Séville

La croisée du transept

C’est à la croisée du transept que la cathédrale de Séville atteint son point le plus haut sous plafond, avec un plafond « en étoile » typique du gothique tardif. Levez-donc les yeux (au ciel).

J’ai vraiment aimé cette partie-là.

intérieur de la cathédrale de Séville intérieur de la cathédrale de Séville intérieur de la cathédrale de Séville

croisée du transept (crucero) de la cathédrale de Séville

L’orgue

Le grand orgue d’origine de la cathédrale de Séville fut détruit lors d’un effondrement en 1888, et c’est une copie de 1901 que nous voyons. Bien imité !

Il est abrité dans un très beau meuble de 1724. Et oui, plusieurs époques se mélangent !

orgue de la cathédrale de Séville

orgue de la cathédrale de Séville orgue de la cathédrale de Séville

Les chapelles

Il faut bien sûr faire le tour des  nefs, en jetant un coup d’œil aux différentes chapelles (environ 80 !).

La plupart ne sont visibles qu’à travers une grille.

chapelle de la vierge de la antigua dans la cathédrale de Séville

chapelle de la vierge de la antigua

chapelle san isodoro Séville

chapelle San Isodoro

J’ai bien aimé découvrir les chapelles, toutes différentes bien sûr. Certaines possèdent des retables tout en dorures), d’autres de très jolies pentures !

Au final, la cathédrale de Séville peut être considérée comme un musée d’art !

chapelle de la cathédrale de Séville chapelle de la cathédrale de Séville

chapelle saint antoine de la cathédrale de Séville

chapelle Saint-Antoine, Murillo

Si possible, jetez un coup d’œil à la la chapelle royale, hélas rarement visible car surtout dédiée aux messes !

chapelle royale de la cathédrale de Séville

©Jose Luis Filipo Cabana Wikipedia Commons

La sépulture de Christophe Colomb

C’est probablement le plus célèbre personnage inhumé dans la cathédrale de Séville, son tombeau attire les touristes.

tombeau de Christophe Colomb dans la cathédrale de Séville

Les vitraux de la cathédrale de Séville

Comme dit plus haut, la cathédrale de Séville possède au final peu de vitraux, d’où le manque de lumière ! On les retrouve très en hauteur.

Levez donc les yeux au ciel, et admirez également la rosace !

vitrail de la cathédrale de Séville rosace de la cathédrale de Séville

Salles capitulaire et sacristie de la cathédrale de Séville

Parmi les plus belles salles à visiter dans la cathédrale de Séville, j’ai bien aimé la très belle sacristie du XVIe siècle, et surtout son plafond !

sacristie de la cathédrale de Séville sacristie de la cathédrale de Séville

Nous traversons également l’antichambre capitulaire puis la salle du chapitre.

antichambre du chapitre de la cathédrale de Séville salle du chapitre de la cathédrale de Séville

On visite également la sacristie des calices et des salles de musées, avec des tableaux et divers objets.

On y retrouve notamment des Murillo, Zurbaran, Velazquez, bref, un vraie musée donc !

calices dans la cathédrale de Séville

La Giralda et la vue sur Séville

Clou du spectacle, il est donc possible de grimper au sommet de la Giralda (ou presque).

Bonne nouvelle : pas de marches, mais une pente plus ou moins douce, qui devait à l’époque être accessible à un homme à cheval.

La montée n’est donc pas épuisante !

accès au sommet de la Giralda

Une fois l’ascension effectuée, c’est tout le centre de Séville qui s’offre à nous, et même au-delà !

On retrouve sous nos pied les places du Triomphe et de la Vierge, les toits du quartier de Santa Cruz, l’Alcazar.

Vue depuis la Giralda de Séville

vue depuis la Giralda de Séville

vue depuis la Giralda

Plus loin, nous admirons la vue sur l’arrière de la place d’Espagne, les arènes, le Guadalquivir et les quartiers modernes au loin.

place d'Espagne vue depuis la Giralda de Séville

Séville vue depuis la Giralda

vue depuis la Giralda de Séville

Bien sûr, c’est aussi l’occasion d’admirer plus en détails les éléments architecturaux de la cathédrale de Séville, et surtout, la cour des orangers.

vue depuis la Giralda de Séville vue depuis la Giralda de Séville

La cour des orangers (patio de los naranjos)

Il est temps de découvrir la cour des orangers, ou patio de los naranjos en espagnol.

Il s’agissait de l’ancienne cour des ablutions de la mosquée.

En effet, traditionnellement, les mosquées sont devancées par une cour avec une fontaine, où les fidèles doivent pratiquer leurs ablutions rituelles avant de pénétrer dans la salle de prière.

cour des orangers Séville cour des orangers Séville

Cette cour fut donc gardée et la cathédrale gothique lui fut accolée, ajoutant une petite touche de charme à l’édifice !

Avis de la souris sur la cathédrale de Séville

vue sur Seville depuis le Parasol

Si la cathédrale demeure un incontournable de Séville, je dois avouer que ce ne fut pas forcément un coup de cœur !

De l’extérieur, je l’ai trouvé un peu mastoc, et surtout, je déplore le manque de recul pour vraiment l’apprécier ! Un plus grand parvis eut été mieux…

Lors de ma première visite, l’intérieur de la cathédrale de Séville était vraiment sombre et j’ai eu du mal à l’apprécier. Cela s’est arrangé par la suite (oui, j’y suis allée plusieurs fois !).

Si je déplore tout de même le manque de lumière et de grande perspective, celle-ci étant coupée par le chœur, j’ai apprécié les nombreuses œuvres d’art dont elle regorge, ainsi que le très beau retable, arrière-chœur, orgue, et bien sûr les chapelles !

Je dirais donc qu’elle ne ravira pas forcément les fans de grandes cathédrales gothiques, mais plutôt les amateurs d’art…

Mon coup de cœur fut tout de même pour la Giralda, ou plutôt la vue à son sommet ! Rien que pour ça, la visite vaut le coup !

Découvrez que faire à Séville en 1,2,3,4,5 jours 

Découvrez maintenant l’Alcazar de Séville

 

5/5 - (6 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.