L’Alcazar de Séville : visite en photos, tarifs, horaires

Devant le Patio de las Doncellas

Devant le Patio de las Doncellas

L’Alcazar de Séville est bien le joyau de la ville ! Situé dans le quartier historique de Santa Cruz, il s’agit d’un ensemble palatial fortifié, composé de différents palais, cours, patios, et de magnifiques jardins !

De l’extérieur on ne voit que ses remparts, et on est loin d’imaginer les merveilles qui se cachent derrière ! Quand on y pénètre, tout n’est que beauté et éblouissement !

Visite en photos, prix, horaires, histoire, je vous dis tout !

Nous avons eu l’occasion de le visiter pas moins de 4 fois… Oui, c’est dire si ce lieu nous a enchantés !

Quel régal de flâner et de se laisser aller à la rêverie dans ce décor des Milles et une nuits… C’est un lieu magique qui s’apprécie tranquillement, et non pas à 200 à l’heure comme le font la plupart des touristes…

Horaires

  • En 2018, l’Alcazar de Séville est ouvert tous les jours de 9 h 30 à 20 h d’avril à septembre
  • de 9 h 30 à 18 h d’octobre à avril, dernier accès une heure avant.
  • Il n’est fermé que quelques jours dans l’année : les 1er et 6 janvier, le vendredi saint et le 25 décembre.
  • L’Alcazar propose des visites nocturnes « théâtralisées », mais les horaires ne sont pas indiquées…

Tarifs

  • Le prix du billet d’entrée est de 11,50 € en 2018 (9,50 € en 2017 !) plus 4,50 € de supplément pour les appartements royaux du premier étage.
  • Le prix du billet en tarif réduit est de 3€, pour les étudiants de 17 à 25€ avec justificatif
  • L’Alcazar est gratuit pour les moins de 16 ans accompagnés d’un adulte, sous présentation d’une pièce d’identité.
  • Le prix du billet pour les visites nocturnes « théâtralisées » est de 14€.

Si vous le visitez en haute saison, mieux vaut prévoir des billets coupe-file, car vous ne serez vraiment pas seuls ! 😉

Plus d’infos sur le site officiel

sur un banc de l'alcazar de sévilleL’Alcazar de Séville gratuit !

Bon à savoir, l’entrée est gratuite les deux dernières heures d’ouverture tous les lundi, soit dès 16 h en hiver et 18 h en été.

Bien sûr cela ne laisse pas assez de temps pour tout visiter tranquillement, mais cela peut-être pratique pour une seconde visite (ou comme nous une troisième puis une quatrième…)

L’info ne figurant plus ces derniers temps sur le site officiel en espagnol, n’hésitez pas à confirmer cet aspect, car tout fout le camp !

Combien de temps de visite ?

Voici une question récurrente : comptez trois heures environ pour déambuler sans courir dans les cours et le jardin de l’Alcazar.

Un peu d’histoire

salon des ambassadeursIl fut construit par les Omeyyades d’Espagne à partir de 844 sous le règne de l’émir Abd al-Rahman II, et remodelé de nombreuses fois par la suite, et il ne reste plus grand-chose du palais d’origine. Le site d’origine était d’ailleurs romain, puis wisigoth. Vous voyez, ça date ! 😉

C’est Alphonse X qui entreprit la construction d’un premier palais gothique, mais le plus bel élément reste selon moi le palais de Pierre le Cruel (Pierre 1er) !

La construction de ce nouveau palais débuta en 1356 suite à un tremblement de terre qui frappa Séville. Il fut bâti dans le plus pur style « mudéjar », ce que nous appelons style mauresque, à savoir une inspiration des beaux palais de l’époque d’Al-Andalus.

L’Alcazar de Séville reste un des plus beaux témoignages de cet art, et nous offre un palais magnifique, digne des contes des 1001 nuits !

Du palais gothique d’Alphone X, il ne reste plus grand-chose non plus, puisqu’il fut complètement remanié au XVIe siècle par Charles Quint. C’est que le gothique n’était plus trop à la mode…

Le palais reste résidence officielle de la famille royale espagnole, qui y possède toujours ses appartements à l’étage. Cette partie ne se visite que le matin (visite guidée uniquement), photos interdites, et sous réserve que la famille royale ne soit pas présente !

Plan détaillé de l’Alcazar de Séville

Plan de l’Alcazar à télécharger

Plan général de l'Alcazar

La visite de l’Alcazar

Bon, suivez la souris ! 😉

On y pénètre par le Patio del Léon, où se trouvent les guichets, puis on arrive au Patio de la Montera.

patio de la monteria alcazar de seville

patio de la monteria

Patio de Yeso et salle de la Justice

coupole de la sala de la justicia

coupole de la salle de la justice

D’un côté : le Patio de Yeso, en face l’entrée du palais de Pierre le Cruel et sur un autre côté l’ancienne Casa de Contratacion, chambre de commerce fondée peu après la découverte du Nouveau monde, sous le règne des Rois Catholiques.

Il ne reste plus grand-chose du premier palais de l’époque musulmane, à part le Patio de Yeso (plâtre) et la salle de la Justice.

Cette dernière fut construite par Alphonse XI sur les vestiges du palais almohades. C’est là que Pierre le Cruel rendait ses jugements (vu son nom, j’en tremble !)

Beaux vestiges cependant ! On entre en plein dans l’Histoire ! 😉

El Cuarto del Almirante

cuarto del almiranteAllons donc voir en face du patio ! C’est donc là que se trouvent le salon de l’Amiral et la maison du Commerce.

Après la découverte du « nouveau monde », la reine Isabelle Ier décida de créer en 1503 une « maison du commerce des Indes » pour gérer les relations avec ce nouveau continent, et c’est logiquement la ville de Séville qui fut choisie pour l’abriter.

Après tout, à l’époque, de nombreux navires partaient de là, ramenant de nombreuses richesses !

Cette partie de l’Alcazar est donc plus « récente » et affiche un style bien différent des splendeurs mudéjares du palais de Pierre ! Sachez cependant qu’à l’époque la maison du Commerce était bien plus vaste, et qu’il n’en subsiste qu’une petite partie…

On peut admirer quelques tableaux, et ensuite une chapelle. C’est dans cette salle (anciennement salle des audiences) que Christophe Colomb put rencontrer les Rois Catholiques au retour de son second voyage.

À l’étage se trouvent des expositions de céramique, montrant le savoir-faire des artisans sévillans. N’oublions pas que l’Andalousie était connue pour ses azulejos ! Encore un héritage de la période musulmane…

D’autres patios ombragés rejoignent le Palais de Pierre.

Palais de Pierre le Cruel

plan palais pierre le cruel

Le plus grand et plus beau palais de l’Alcazar, il fut construit entre 1356 et 1366, par des artisans de Tolède, Grenade et Séville. Il est somptueux et constitue un vrai palais des Mille et Une Nuits !

Admirons déjà la superbe façade, qui se trouve au fond du patio de la Monteria (voir plus haut…), elle annonce la couleur !

façade du palais de Pierre le cruelfaçade du palais de Pierre le cruel

Patio de las Doncellas

patio de las doncellasLe palais de Pierre se dispose autour du magnifique patio de las Doncellas (patio des demoiselles) pour les parties publiques.

Ce patio est clairement un des plus beaux endroits de l’Alcazar ! Un vrai décor de carte postale (et de cinéma, plusieurs films y ont été tournés).

C’est aussi le lieu de rassemblement des touristes et le spot photo.

Je peux comprendre, c’est tellement beau…

Patio de las Muñecas

patio de las munecasAutour du plus petit patio de las Muñecas (des poupées) nous retrouvons les parties  privées.

La disposition des pièces évoquent bien l’architecture des palais d’Al-Andalus, où le privé et le public étaient bel et bien séparés.

Même s’il est plus petit, ce patio n’en demeure pas moins tout mignon !

Son nom provient de petites têtes de poupées sculptées sur les colonnes. Il faut bien faire attention, on les voit à peine !

Les appartements

palais de pierre le CruelOn retrouve une enfilade de pièces toutes plus belles les unes que les autres, telles que la chambre du prince, l’alcôve royale, la chambre du salon de Charles Quint…

Il s’agissait des appartements des rois, occupés notamment par les célèbres Rois Catholiques puis l’empereur Charles Quint.

Attention, il ne subsiste plus aucun meuble, on vient donc pour la beauté de la décoration des murs et des plafonds !

Entre zelliges (arabesques), arches, plafonds à caissons, on est gâté ! J’ai vraiment pris plaisir à déambuler au milieu de ces superbes pièces. J’ai tellement aimé que je suis revenue plusieurs fois, juste pour le plaisir ! 😉

Le salon des Ambassadeurs (salón de Embajadores)

salon des ambassadeursOutre le patio, la plus belle pièce est sans nul doute le salon des Ambassadeurs, salle du trône époustouflante !

C’est ici que les rois recevaient leurs hôtes de marque, et c’est également dans cette pièce que Charles Quint épousa Isabel du Portugal.

Quel décor pour un mariage, si un jour on me passe la bague aux doigts, je veux bien le même ! 😉

Il faut surtout lever la tête (attention au torticolis !) pour admirer la superbe coupole dorée ! En dessous, une frise représente les rois espagnols, il faut bien admirer les détails !

Balcons en bois (qui permettaient aux personnes logées à l’étage d’assister aux cérémonies), azulejos, stucs, zelliges, tout y est ! Sans parler des arcades qui relient le salon à d’autres pièces du palais.

Que c’est beau ! Vraiment le clou du spectacle selon moi…

Le palais gothique

le palais gothiqueComme expliqué plus haut, ce palais fut remanié par Charles Quint et il ne reste plus grand-chose de la déco d’origine !

Si le rez-de-chaussée a conservé sa structure gothique, ce n’est pas le cas du patio del Crucero, qui lui fut complètement transformé aux 16e puis 18e siècle (suite au tremblement de terre de Lisbonne qui affecta également Séville).

C’est donc un patio et une façade de palais complètement « baroquisés » qui s’offre à nous !

A l’intérieur nous pouvons voir une chapelle, le Grand Salon, et le salon des tapis. Pour l’anecdote, les tentures du Grand Salon ne sont pas si anciennes puisqu’elles furent commandées par le roi Alphonse XIII pour l’Exposition ibéro-américaine de 1929 !

Bon, après le magnifique palais de Pierre, je n’ai pas forcément été si éblouie…

Les jardins de l’Alcazar de Séville

jardin de l'Alcazar de SévilleOutre ses palais, l’Alcazar dispose aussi de magnifiques jardins ! C’est un véritable plaisir que s’y balader ! Ils ont subi plusieurs transformations successives au fil du temps.

Divisés en plusieurs parties, on y trouve notamment des jardins Renaissance, un labyrinthe, un jardin à l’anglaise… Les jardins sont parsemés d’orangers et citronniers, un vrai plaisir en hiver !

Sous le palais, une grotte donne accès aux bains de Maria de Padilla, du nom de la maîtresse de Pierre le Cruel (on espère qu’il était sympa avec elle malgré son surnom…). Mais ne vous y trompez-pas, il s’agit en face d’une citerne !

La porte des duc d’Arcos, de style Renaissance, relie l’Alcazar à ses jardins et sépare également deux parties des jardins.

Fait amusant, à plusieurs reprises, j’ai croisé un canard et un… paon, se baladant ensemble ! Inséparables… et le canard semblait s’être déclaré garde du corps du paon, à en juger par son grand « coin coin » menaçant lorsqu’on cherche à s’en approcher ! Ah, j’aime bien voir des copains animaux. 😉

Bien sûr je n’y ai été que l’hiver, ce doit être bien plus beau au printemps, mais j’aurais eu trop chaud !

Une galerie baroque coupe les jardins en deux parties. On peut y grimper et la parcourir pour avoir une très belle vue d’ensemble (quand elle n’est pas fermée pour travaux…). Pas mal !

L’avis de la souris

L’Alcazar est un endroit magique et incontournable lors d’une visite à Séville ! C’est probablement un des plus beaux endroits de la ville et un ds plus beaux palais d’Espagne, avec bien sûr le célèbre Alhambra de Grenade. Je ne m’en lasse pas ! Bien sûr, je ne suis pas la seule à penser pareil, et si j’ai pu le visiter tranquillement, il semblerait que l’Alcazar soit de plus en plus visité…

Il fut aussi le lieu de plusieurs tournages, notamment Kingdom of Heaven et 1492 de Ridley Scott, et plus récemment de la saison 5 de Game of Thrones.

On ne s’en lasse pas, et nous essaierons encore d’y retourner lors de nos prochaine visites !

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, moyenne: 5,00 sur 5)

Loading...

Vous pouvez maintenant découvrir la Casa de Pilatos

Ou les quartiers plus méconnus du centre

Ou revenir sur la page principale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *