Séville : le quartier de Santa Cruz, la cathédrale et la Giralda

Devant la cathédrale de Séville

Devant la cathédrale de Séville

Le barrio de Santa Cruz est le cœur historique de Séville. On y trouve ses monuments les plus emblématiques tels que l’Alcazar, la cathédrale et sa Giralda, et l’ancienne bourse du commerce devenue Archives des Indes, ainsi que le palais épiscopal.

Au Moyen-Âge il devint le quartier juif (juderia) puis tomba quelque peu à l’abandon. Il est aujourd’hui tout ce qu’on peut s’imaginer de l’Andalousie des cartes postales : des ruelles pavées aux maisons blanchies à la chaux, des fenêtres aux barreaux de fer forgé, des jolies placettes aux bancs de céramique où les orangers embaument l’air de leur doux parfum.

Bon, prêts à le visiter ? Partons donc à sa découverte ! 😉




Plan du quartier de Santa Cruz


Afficher une carte plus grande

Le quartier le plus touristique de Séville

Santa Cruz est aussi le quartier le plus touristique de la ville et il est donc parfois un peu difficile de s’y balader sans croiser des troupeaux de touristes… et ce n’est pas là que l’on trouve la meilleure ambiance nocturne, ni les lieux de prédilection des sévillans.

Cependant le quartier reste vivant et n’est pas seulement un musée à ciel ouvert ! On prend toujours plaisir à y flâner, surtout dans l’après-midi quand il est relativement calme et reposant. Là, loin des grands axes de circulation, on se croirait plus dans un grand village que dans une métropole !

Longeant les remparts de l’Alcazar, on peut se balader dans le jardin du Murillo, limite entre la vieille ville et les boulevards modernes, et rejoindre la jolie plaza de Santa Cruz…

La cathédrale et la Giralda

Un peu d’histoire…

Symbole de Séville, la Giralda s’admire de nombreux points de la ville ! Il s’agit d’un ancien minaret datant de l’époque almohade, c’est d’ailleurs le petit frère du minaret de la Koutoubia à Marrakech ! (cela est impressionnant de pouvoir comparer les deux en vrai…) gardé par les chrétiens lors de la Reconquista et la démolition de la Grande Mosquée.

On y fit ajouter un clocher avec en son sommet une figure qui tourne selon le sens du vent, un girouette donc, d’où le nom de la Giralda (qui signifie girouette en castillan). On peut y grimper pour admirer la vue. Vous avez de la chance, pas d’escaliers, juste une pente, le muezzin de l’époque almohade souhaitant pouvoir se rendre au somment à dos de mule (ou cheval) !

Quant à la cathédrale, elle fut édifiée à l’emplacement de la Grande Mosquée, dont la cour des orangers (patio de los naranjos) fut gardée et accolée. Les rois chrétiens voulant montrer leur puissance, la cathédrale devait être immense. Et pour cause ! C’est la plus grande d’Espagne et la plus vaste cathédrale gothique d’Europe… Sa construction s’étala sur plusieurs siècles, d’où la présence d’éléments Renaissance et baroque.

Infos pratiques, horaires et tarifs

Horaires

La cathédrale est ouverte de 11 h à 15 h 30 le lundi, de 11 h à 17 h du mardi au samedi et de 14 h 30 à 18 h le dimanche. Ces horaires sont étendus en haute saison, et… purement indicatifs ! En effet, comme dans la plupart des édifices religieux, des cérémonies peuvent bouleverser les horaires sans préavis. Vérifiez bien le calendrier en ligne de la cathédrale.

Tarifs

Il n’existe qu’un ticket global pour la cathédrale et l’ascension de la Giralda, incluant l’Église du Divin Sauveur (à 600 mètres au nord) qu’on peut visiter dans les sept jours.

Le prix du billet d’entrée est de 9 € en 2018, tarif réduit à 4 € pour les étudiants jusqu’à 25 ans et les retraités. C’est gratuit pour les enfants jusqu’à 13 ans et les chômeurs, même résidant ailleurs qu’en Espagne.

L’entrée est gratuite le lundi de 16 h 30 à 18 h… et une nombreuse assistance vous accompagnera en haute saison !

La cathédrale de Séville

La cathédrale se déploie sur les Plaza del Triunfo et Plaza Virgen de lors Reyes, où on peut admirer ses portails. Ces jolies places sont aussi le départ des promenades en calèche. S’y dressent également le bâtiment des Archives des Indes (lieu d’exposition) et le palais épiscopal (ne se visite pas). L’Alcazar se trouve juste à côté…

L’intérieur de la cathédrale est baroque, mais plutôt sombre, et pour être honnête, ne nous a pas enchantés… Christophe Colomb y est enterré. On peut visiter la chapelle royale, ainsi que d’autres petites chapelles.

La Giralda et les vues sur la ville

Près de 100 mètres de grimpette, mais il s’agit en réalité d’une pente plus ou moins douce accessible à un homme à cheval, et non d’escaliers étroits et pentus comme dans la plupart des clochers d’églises. La montée n’est donc pas épuisante.

Pas de chance, une fois l’ascension réalisée (ouf !), le temps s’est couvert… Mais je vous laisse admirer les diverses vues de Séville qu’on peut observer de ce superbe belvédère !

Hospital de los venerables

Au centre de Santa Cruz se trouve l’hospice des vénérables (hospital de los venerables), comme son nom l’indique, il s’agit d’un ancien hospice pour les religieux d’un certain âge… Gratuit le dimanche après-midi, on peut surtout admirer son grand patio (et un autre plus petit), son église, et à l’étage se tiennent quelques expositions temporaires (pas très grandes…). Encore un lieu de paix et tranquillité à Séville !

Encore en forme ? Partons maintenant à la découverte de l’Alcazar de Séville ! 😉

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, moyenne: 5,00 sur 5)

Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *