Que visiter, voir et faire à Madrid en 2,3,4,5,6,7 jours

vue sur MadridQue visiter, voir et faire à Madrid en un week-end, plusieurs jours ou une semaine ?

Avec plus de trois millions d’habitants et cinq dans son agglomération, Madrid fait partie des grandes capitales européennes.

Cependant la capitale espagnole demeure moins visitée que Barcelone, sa petite sœur touristique !

Et oui, à Madrid, pas de plage, un climat plus difficile (frais l’hiver, un four l’été…), peu de grands monuments… Mais pour ma part je la trouve quelque peu sous-évaluée !

Madrid se découvre et se vit plus qu’elle ne se « visite », mais comporte néanmoins quelques « incontournables », à voir lors d’un premier séjour. La plupart des visiteurs ne restant que quelques jours, voici un petit guide pour y voir plus clair !

Une brève présentation de Madrid

place d'Espagne à Madrid

place d’Espagne à Madrid

Madrid n’était qu’une modeste cité peu peuplé avant que Philippe II (fils du célèbre Charles Quint) ne décide d’en faire sa capitale.

Idéalement placée au centre du pays sur un plateau offrant des possibilités d’extension de la ville existante, il s’agissait d’un choix stratégique.

La ville ne cessa de s’agrandir, mais subit tout de même un véritable boom de population au XXe siècle, devant ainsi une des plus grandes villes d’Europe !

Pour autant, elle ne comporte que peu de monuments majeurs, contrairement à de nombreuses capitales européennes.

On y va donc surtout pour flâner dans son (grand) centre historique, profiter de l’ambiance et découvrir ses nombreux musées !

Loin d’être une ville-musée ou victime du tourisme de masse, Madrid vit, de jour comme de nuit, et on ne s’y ennuie pas ! L’absence de monuments est comblée par des curiosités à découvrir, et des quartiers historiques aussi diversifiés qu’intéressants.

Plan de Madrid

 

Afficher une carte plus grande

Mon top 10 à Madrid

  1. Flâner dans le centre historique et profiter de l’ambiance madrilène
  2. Découvrir l’art européen au musée du Prado ou au musée Thyssen
  3. Arpenter la célèbre Gran Via, avenue au look très différent du reste de la ville !
  4. Visiter le palais royal
  5. S’initier à l’art moderne et contemporain au musée de la Reina Sofia
  6. Découvrir le street art dans le quartier populaire de Lavapiès
  7. Profiter des restaurants variés qu’offre la capitale espagnole. On se régale !
  8. Se mettre au vert dans le parc du Buen Retiro, un des plus grands parcs urbains d’Europe !
  9. Faire du shopping et profiter des prix inférieurs à ceux de la France
  10. Déguster de bons churros con chocolate !

Combien de temps pour visiter Madrid

Madrid est une grande ville, mais sans monuments majeurs, donc. Le temps passé sur place dépendra donc de vos centres d’intérêt.

Si vous êtes fan de culture et de musées, même en une semaine vous ne vous ennuierez pas ! Si vous ne comptez pas en visiter (ou peu), vous aurez donc besoin de moins de temps.

Un minimum de trois jours me semble cependant nécessaire pour séjourner à Madrid, découvrir ses différentes quartiers, quelques monuments, profiter de l’ambiance…

Quand partir visiter Madrid ?

un parc à Madrid

un parc en hiver

Madrid possède un climat plus difficile que les villes côtières espagnoles.

Pour ma part, j’y suis allée :

  • une fois en novembre, avec une alternance de pluie et de soleil, mais des températures plutôt basses (de quoi profiter des prix moins élevés pour m’acheter une doudoune, hum)
  • quatre fois en janvier, et j’ai eu globalement du soleil et des températures douces en journée (moins vrai le soir).
  • J’ai également pu découvrir Madrid en avril, où j’ai souffert de la pluie, avant que le mercure ne remonte très rapidement !

Visiter Madrid l’été

 Ses étés sont avant tout TRÈS chaud et étouffants, je ne recommande donc pas cette saison pour visiter Madrid.

En effet, le mercure grimpe régulièrement au-delà de 35, voire 40°C, il sera alors difficile d’arpenter les rues sans suffoquer !

L’ambiance ne sera pas non plus au rendez-vous, la plupart des madrilènes étaient partis en vacances !

Visiter Madrid au printemps et à l’automne

L’automne et le printemps s’avèrent être de bonnes saisons pour visiter Madrid, mais attention, le climat peut toutefois demeurer instable. Les températures seront au moins plus acceptables.

Visiter Madrid l’hiver

Les hivers peuvent être froids et pluvieux mais également doux et ensoleillés ! Bon à savoir, il fait également nuit plus tard à Madrid qu’en France à cette saison (50 minutes d’écart avec Paris), ce qui reste appréciable !

L’hiver fut pour moi une bonne option pour fuir la grisaille parisienne, profiter de l’ambiance madrilène quand le reste de l’Europe hiberne, profiter des musées et des expositions temporaires qui ont plutôt lieu en cette saison.

De plus, n’oubliez pas qu’en janvier et février, c’est la saison des soldes !! 😉

Comment aller à Madrid

gare Atocha à Madrid

gare Atocha à Madrid

Madrid est desservie depuis la France par différentes compagnies, notamment les low-cost EasyJet et Ryanair, depuis Paris, Beauvais ou Marseille par exemple.

La compagnie nationale Iberia dessert relie également Madrid à différentes villes françaises, parfois avec une correspondance.

En train, Madrid est bien sûr desservie par l’AVE, le TGV espagnol. Elle se situe à 2h30 de Séville, Valence ou Barcelone. Attention cependant, les billets ne sont pas donnés !

Comment aller de l’aéroport de Madrid au centre-ville

En métro

L’aéroport de Madrid Barajas est relié à la ville par la ligne 8 de métro. Cependant, cette ligne ne dessert pas directement le centre, il vous faudra donc changer à Nuevos Ministerios (le terminus) une ou deux fois selon votre destination finale !

Attention : le trajet en métro est sujet à un supplément. Il vous faudra charger le supplément le jour même sur votre carte électronique de transport (voir la section sur « comment utiliser le métro », plus bas).

Le supplément est de 3€ en 2020, à payer si vous posséder déjà au moins un titre de transport chargé sur votre carte. Dans le cas contraire, le billet combiné aéroport + centre sera de 6€ (quelle usine à gaz !)

En bus

Un bus vous amène également directement à la gare d’Atocha, plus central, ce qui peut être pratique. Attention, à partir de 22h30, il s’arrête à la Plaza de Cibeles…

Comptez environ 40 minutes si le trafic est « normal » (prévoyez donc un peu de marge au retour).

Le coût du ticket est de 5€, à payer directement au conducteur.

En taxi

Le cout du trajet en taxi pour le centre de Madrid est fixe : 30€ par sens. Cela peut être pratique si vous êtes chargés ou que vous êtes plusieurs. Attention cependant, si vous logez hors du centre, le prix sera facturé au compteur, donc pas forcément moins cher !

Où loger pour visiter Madrid ?

plan pour savoir où loger à MadridLa plupart des points d’intérêt de Madrid étant situés dans le « centre historique » à à proximité, il est préférable de loger dans cette zone afin d’effectuer la majorité des trajets à pied.

Le point le plus central de Madrid est la Puerta del Sol. Elle pourra vous servir de référence.

Je vous ai mis sur le plan ci-contre la zone que j’estime être acceptable pour se loger. Le marqueur est mis sur la Puerta del Sol.

Si votre budget est limité (l’hébergement a bien augmenté à Madrid ces dernières années), n’hésitez pas à vous éloigner un peu, mais veillez à rester proche d’une station de métro. Celui-ci est dense et dessert bien la ville.

Par ailleurs, dans le centre historique, le quartier de Lavapiès, resté populaire, est un des moins chers.

Pour sortir facilement le soir, les quartier de Chueca et Malasaña, au nord de la Gran Via, sont idéaux !

Comment se déplacer à Madrid

station de métro Chueca

Le mieux est de se déplacer au maximum à pied ! Mais selon votre logement, ou pour découvrir des curiosités plus excentrées, le métro est très pratique.

Madrid dispose en effet d’un des meilleurs réseaux d’Europe.

Si le métro va loin en périphérie, il dessert également très bien le centre, avec un maillage assez dense.

Il est également très propre et sûr, alors n’hésitez pas !

Comment utiliser le métro de Madrid

Le métro de Madrid est assez simple d’utilisation. Comme celui de Paris, les lignes comportent deux terminus et ne partagent pas leurs voies avec d’autres lignes.

Les lignes les plus anciennes sont à plus petits gabarits cependant, et sont vite saturées ! En soirée, il n’y a qu’une rame au quart d’heure, ce qui est trop peu quand on connait l’animation madrilène nocturne !

Les lignes les plus utiles seront les 1,2,3,5 et 10.

Plan touristique du métro de Madrid

Plan touristique du métro de Madrid

Depuis quelques temps, il est indispensable d’acheter une carte électronique à 2,50€ et de la charger comme un portefeuille, avec des tickets uniques ou un « carnet » de 10 tickets. Hum oui, il vaut mieux ne pas avoir besoin que dans un seul ticket alors…

Bon à savoir : la carte électronique peut servir pour plusieurs personnes. Il faudra alors biper deux fois à l’entrée. Elle est valable dix ans. De quoi inciter à revenir 😉

Il existe également des pass à la journée, mais à moins d’utiliser beaucoup les transports, je ne vous le recommande pas.

Attention : pas de correspondance possible entre le métro, bus ou tramway : un nouveau billet vous sera décompté.

plan global du métro de Madrid

plan global du métro de Madrid

Le réseau est bien sûr complété par des bus, mais également des lignes de banlieues, les Cercanias, proches de notre RER, qui vous permettront de visiter les points d’intérêt à l’extérieur de la ville, tel que l’Escorial ou le domaine royal d’Aranjuez.

Plans du métro de Madrid

Pour vous aider, le site officiel des transports de Madrid propose plusieurs plans en ligne :

Rendez-vous également sur le site officiel pour plus d’infos et pour découvrir le planificateur de trajets.

Que visiter à Madrid en un week-end

Un week-end s’avérera court pour vraiment profiter de Madrid, mais voici ce que je préconise en priorité ! Bien sûr, tout dépendra de vos centre d’intérêt !

Le centre historique de Madrid

Puerta del sol à Madrid

Puerta del sol à Madrid

Même si elle comporte 6 millions d’habitants, la capitale espagnole concentre la plupart de ses points d’intérêt dans sa vieille ville, ou « hyper-centre ».

Lors de votre découverte de Madrid, il apparait incontournable de découvrir son centre historique avant tout !

Bien sûr, impossible de manquer ses places les plus célèbres, à savoir la Plaza Mayor, la plus grande, et surtout la  Puerta del sol, la plus célèbre et véritable lieu de rassemblement !

Plus ancienne, j’ai bien aimé la Plaza de la villa.

La jolie calle Mayor constitue un des axes principaux du cœur historique de Madrid, et vous sera utile pour le shopping ou une petite pause tapas ou gouter !

Pour le reste, il faut surtout flâner dans ses petites rues aux façades ocres, entre architecture classique typiquement castillane et folies de la Belle Époque !

Découvrir son ambiance, entre calme et sérénité pendant la siesta ou effervescence de début de soirée !

Pour ma part, j’ai préféré la vieille ville de Madrid à celle de Barcelone, que j’ai trouvé plus jolie et agréable !

Bien sûr, profitez des marchés couverts, et des nombreux bars à tapas ! Le plus connu est le marché de San Miguel, très central. Hélas, je l’ai trouvé assez cher et devenu très touristique… Allez plutôt dans ceux de Chueca ! (voir plus bas)

Plaza Mayor de Madrid

Plaza Mayor

Découvrez mon article sur le centre historique de Madrid

Le vieux quartier de la Latina

Madrid Plaza de la PajaPlus ancien quartier de Madrid, il jouxte le palais royal. On y retrouve là encore des petites ruelles, des bâtiments anciens, des églises, placettes…

Situé sur une petite colline, il présente donc des rues en pente, pour un effet esthétique des plus pittoresques !

C’est également là que vous pourrez découvrir le petit musée de San Isidro, qui retrace les origines de Madrid, de la Préhistoire à l’époque mudéjare (après les invasions arabes) en passant par l’Antiquité.

Ne manquez pas de faire un tour sur les cava baja et cava alta, deux rues animées réputées pour leur concentration de bars à tapas !

La basilique San Francisco el Grande, quant à elle, présente une belle décoration tout en sachant rester sobre.

C’est également dans ce quartier que se tient une partie du marché du rastro, célèbre marché aux puces du dimanche matin.

Découvrez mon article sur le quartier de la Latina

Le quartier populaire de Lavapiés : à la recherche du street-art à Madrid

Jouxtant la Latina, Lavapiès a toujours été un petit quartier populaire, et c’est toujours le cas. Ici, pas de monuments à visiter (encore moins qu’ailleurs je veux dire), mais on y vient pour l’ambiance !

C’est là que se poursuit le marché du rastro le dimanche.

Mais c’est surtout le street-art qui est intéressant ! Pour ma part, j’aime beaucoup cette forme d’art urbain et je me réjouis quand je tombe dessus. Alors ici j’ai été gâtée !

street art dans le quartier de Lavapiés à Madrid

Je vous conseille aussi de faire un tour à la Tabacalera, ancienne manufacture de tabac, où se tient quelques expositions d’art un peu… particulières, mais où on peut encore voir du street-art.

Le quartier de Lavapiès comporte également un marché couvert (mercado de San Anton) et deux centres d’art contemporain.

Vraiment un quartier que j’ai bien aimé !

Découvrez mon article sur Lavapiés

Le palais royal de Madrid

Ne manquez pas de vous rendre sur la plaza de Oriente au moment où le soleil inonde les façades ocres de sa belle couleur orangée !

En face, le palais royal de Madrid apparait comme un « incontournable », à intégrer lors d’un séjour de quelques jours.

Les photos y sont malheureusement interdites… mais l’entrée est gratuite les deux dernières heures de chaque jours du lundi au jeudi, alors profitez-en, en plus l’intérieur est pas mal !

J’ai profité de la gratuité pour y aller plusieurs fois lors de différents séjours, et j’ai bien aimé.

Juste à côté du palais royal, l’armurerie se visite dans les mêmes conditions, de même qu’un musée de la pharmacie.

En contrebas, il est agréable de flâner dans les jardins Sabatini.

La cathédrale de la Almudena de Madrid

Trônant fièrement sur la même place que le palais, impossible de louper la gigantesque cathédrale de la Almudena, une des plus récentes d’Europe puisqu’elle fut seulement achevée en 1993 !

Bon, allez la voir, c’est gratuit, mais ce ne fut pas un coup de cœur pour ma part (un peu trop mastoc et austère à l’intérieur) même si j’ai bien aimé sa crypte !

palais royal et cathédrale de Madrid

palais royal et cathédrale de Madrid

La Gran Via : avenue du shopping et des théâtres

Gran Via à MadridIl s’agit incontestablement de l’avenue la plus célèbre de Madrid et sans doute du pays ! Impossible d’en faire l’impasse !

Animée, commerçante et regorgeant de cinémas et de théâtres sur son dernier tronçon, elle offre une belle vitrine de l’architecture de la Belle Époque jusqu’à l’apogée du franquisme.

Originale donc, et ne ressemblant à rien d’autre, j’ai aimé en admirer les façades et profiter de l’ambiance de ce « boulevard qui ne dort jamais ».

Idéal pour les fans de shopping (surtout en période de soldes !) puisqu’on y trouve toutes les grandes enseignes espagnoles et internationales.

A l’extrémité nord-ouest de l’avenue, la plaza de España est également un emblème de la ville, même si peu esthétique !

Découvrez mon parcours sur la Gran Via de Madrid

La plaza de Cibeles et le palais des Communications

Après la Gran Via, rejoignez cette grande place, en fait un rond-point automobile !

On y trouve surtout un des rares emblèmes de Madrid : le palais des Communications, devenu l’hôtel de ville !

Reconnaissable à son imposante allure et son architecture originale mêlant Art nouveau, néo-gothique et Art Déco, impossible de le louper !

Le must est de grimper sur le mirador pour admirer une des rares vues en hauteur de Madrid ! Sinon, pénétrer dans le hall majestueux est déjà pas mal !

Découvrez plus en détails la plaza de Cibeles et ses alentours

Le parc du Buen Retiro

Il s’agit du parc le plus connu de la capitale, un des plus célèbres d’Espagne (sans doute derrière le park Güell de Barcelone) et bien sûr un des plus grands du centre ! Il fait bon y flâner et découvrir son joli palais de cristal !

Il comporte également une roseraie et un jardin botanique, et un deux palais où se tiennent des expositions temporaires.

Il est également possible de louer une parc et de faire un tour sur son étang. Bref, c’est sympa pour une petite pause au vert lors de votre séjour dans la trépidante capitale espagnole.

Découvrez mon article sur le Parc du Buen Retiro et son quartier

Parc du Buen Retiro à Madrid

Le musée du Prado

musée du PradoLe Prado est sans doute le plus célèbre musée de Madrid, et un des plus célèbres d’Europe !

On afflue du monde entier pour admirer les œuvres de diverses écoles de peinture européenne !

On y découvre les œuvres des maitres flamands, hollandais, italiens, allemands, mais également la peinture française des 17 et 18ème siècle et quelques exemples de peinture anglaise.

C’est là que vous trouverez la plus grande concentration de tableaux du mystérieux Jérôme Bosch, avec notamment le célèbre Jardin des délices, un peu la Joconde du Prado tant il attire.

Vous admirerez également des Cranach, Bruegel, Rubens, Raphaël, Titien, le Lorrain…

Bien sûr, le Prado est connu pour abriter la plus grande collection de peinture espagnole, ce qui est logique.

Outre les œuvres de l’inimitable Greco, vous y retrouverez les Velasquez, Murillo, Zurbaran, et bien sûr les toiles les plus célèbres de Francisco de Goya !

Le musée d’art moderne et contemporain de la Reina Sofia

musée de la reina Sofia à MadridA quelques encablures du musée du Prado, il en est plus ou moins la suite…

Situé dans un ancien hôpital et ses extensions modernes, il s’agit d’un véritable temple dédié à l’art du XXème siècle.

C’est là que l’on retrouve les œuvres des plus célèbres artistes espagnols de cette époque, notamment Picasso et le fameux Guernica.

Une section est dédiée aux peintures surréalistes, avec bien sûr Salvador Dali (belle collection) mais également Magritte.

Pour ma part, j’ai bien aimé Miro !

On retrouve également tous les grands noms qui ont marqué le XXième siècle, tels que Juan Gris, les Delaunay, Georges Braques…

Bref, un beau musée du genre ! Je trouve qu’il s’agit d’un des meilleurs musées d’art contemporain, même si ce n’est pas la période que je préfère, j’ai pris plaisir à l’arpenter plusieurs fois, et à découvrir ses expositions temporaires de qualité. Je le préfère au musée Georges Pompidou de Paris par exemple.

Bon à savoir, ces deux grands musées sont gratuits les deux dernières heures de chaque jour… alors pas d’excuses ! 😉

Le musée Thyssen-Bornemisza

Comme on dit, jamais deux sans trois !

Le très beau musée Thyssen-Bornemisza est un peu moins visité que ses grands frères (environ un million de visiteurs contre trois pour les deux premiers) mais n’en demeure pas moins intéressant !

De quoi vous offrir une sympathique rétrospective de l’histoire de l’art en Europe, du Moyen-Âge jusqu’au milieu du XXème siècle.

On y retrouve là encore tous les grands maîtres européens, mais surtout la plus grande collection de toiles impressionnistes en Espagne et une des plus grandes d’Europe !

Monet, Renoir, Sisley, Pissarro, vous tendent les bras !

J’ai bien aimé pour ma part.

Le musée abrite régulièrement des expositions intéressantes et variées ! J’ai eu l’occasion d’en voir quelques-unes, et je ne peux que recommander.

Découvrez mon article complet sur le musée Thyssen-Bornemisza.

La gare centrale d’Atocha et son jardin d’hiver

A deux pas des grands musées, ne manquez pas de faire un tour dans la gare d’Atocha. La voie ferrée a été déplacée un peu plus loin lors de l’arrivée de la ligne à grande vitesse, mais le bâtiment historique fut conservé.

L’intérieur fut converti en « jardin d’hiver » géant ! De quoi profiter de se mettre au vert même si le temps n’est pas au beau fixe !

jardin d'hiver dans la gare Atocha à Madrid

Que voir à Madrid en trois jours ou plus

Voilà, si vous ne restez que quelques jours (je vous conseille un minimum de trois jours quand même, et bien sûr plus si vous le pouvez !) vous avez de quoi faire !

Les quartiers de Malasaña et Chueca

plaza Chueca

Si vous restez plus d’un week-end à Madrid, il est temps de franchir la Gran Via et d’aller découvrir ce qui se trouve au nord de cette grande avenue !

Là encore, on retrouve des petites rues piétonnes et des axes plus importants, et des immeubles de différentes époques. Mais là encore, on vient surtout pour l’ambiance !

Chueca est devenu le quartier branché, gay et un peu « bobo », avec de nombreuses petites boutiques, restaurants « fusion » ou « bistronomiques ».

Côté culture, on y retrouve le musée d’histoire de Madrid ainsi que le musée du romantisme (de l’époque, pas de l’amour !).

Mais c’est surtout la superbe petit église de San Antonio de los Alemanes que j’ai adoré ! Ses murs et plafonds sont recouverts de fresques. Sans doute une des plus belles églises de Madrid…

Un peu comme Lavapiés, le quartier de Malasaña comporte pas mal de street-art !

Il s’agit également de hauts lieux de la vie nocturne.

Découvrez tous les détails sur les quartiers de Chueca et Malasaña

Les autres musées de Madrid

atelier du musée Sorolla à Madrid

musée Sorolla

Si vous avez la possibilité de rester un peu plus et si vous aimez les musées, Madrid est faite pour vous !

Véritable capitale culturelle, elle offre bien plus que les trois musées principaux fréquentés des touristes.

Bon à savoir : la plupart des musées sont fermés le dimanche après-midi (à 15h) et le lundi.

A part les trois grands musées, les autres proposent des tarifs très compétitifs (entre 3 et 5€) ainsi que des tarifs réduits et gratuité le week-end.

Les musées d’art et d’histoire

Fan de civilisations anciennes, ne manquez pas le musée d’archéologie, assez central. Récemment refait, sa muséographie moderne pourra réconcilier les plus réfractaires aux « vieilleries ».

Plus qu’un simple musée archéologique, il résume surtout l’histoire de l’Espagne à travers les civilisations qui s’y sont succédé (Ibères, Romains, Wisigoth, Arabes…) jusqu’à l’époque moderne.

Une petite section présente également l’art grec et égyptien. Un de mes musées préférés du genre !

Dame d'Elche du musée archéologique de Madrid

Dame d’Elche au musée archéologique

Le musée Joaquim Sorrolla est également fréquenté des visiteurs disposant d’un peu de temps. Vous découvrez la maison, l’atelier, et bien sûr des tableaux de cet artiste proche du courant impressionniste. Très bonne découverte pour ma part !

jardin du musée Sorolla à Madrid

Le jardin du musée Sorolla

Le musée Cerralbo ravira les fans d’anciens palais particuliers richement décorés ! On y trouve du mobiliers et des tableaux, mais surtout de très jolies pièces de vie et une superbe salle de bal.

Le musée Lazarro Galdiano, abrite de véritables chefs-d’œuvre, tableaux, sculptures ou objets décoratifs, le tout également dans un ancien palais agréable à visiter.

Fondation Maria Cristina Masaveu Peterson : le dernier-né des musées madrilènes proposent une rétrospective de l’art espagnol du XIXème siècle et début du XXe siècle. C’est ce qui manquait un peu au Prado ! Hélas photos interdites, mais entrée gratuite pour tous.

Monastère des Descalzes Reales : ce monastère situé en plein centre historique présente des tableaux et autres objets d’art. Visites à horaires limités et hélas photos interdites.

musée Cerralbo de Madrid

musée Cerralbo

La Caixa Forum : non loin du Prad, cette fondation propose des expositions temporaires de qualité.

Autres musées

Le musée du costume : les fans de mode et de belles robes (comme moi) apprécieront ce véritable temple de la mode et de l’habillement ! Il n’y a rien d’équivalent en France alors c’était vraiment sur ma liste ! N’hésitez donc pas à prendre le métro pour vous y rendre, ça en vaut la peine 😉

musée du costume de Madrid

musée du costume

Le  musée des Amériques, un peu hors du centre, est le plus grand hors du continent américain consacré à cette thématique. Ça change !

Le musée naval : là encore, ça change de l’art ! L’Espagne ayant été une grande nation maritime, on y découvre l’histoire de la marine, des maquettes de bateaux, ancienne cartes… C’est plutôt bien fait ! Un des rares à resté ouvert le dimanche après-midi.

Le musée national du chemin de fer. les fan de ferroviaires ou transports apprécieront ce musée sympa situé dans une ancienne gare non loin de la gare centrale d’Atocha. Pour ma part, j’ai apprécié le fait de pouvoir prendre un goûter dans une ancienne voiture-bar !

Le musée Anden 0 : autre curiosité, vite visitée, mais qui plaira aux fans de vieux transports ! Il s’agit d’une ancienne station de métro qui présente un petit musée. Plutôt sympa !

Découvrez les musées à Madrid

Parcs et jardins

Pour un séjour réussi, c’est toujours sympa de se mettre au vert ! Outre le parc du Buen Retiro, Madrid offre quelques parcs et jardins très agréables.

Le parc de l’ouest et le temps de Debod

A deux pas de la place d’Espagne, à l’ouest du centre (logique…) ce parc offre une jolie vue sur la ville ainsi qu’une roseraie à voir aux beaux jours.

On peut également y voir (et visiter) le temple de Debod, ancien temple égyptien ramené là pierre par pierre !

temple de Debod à Madrid

temple de Debod de nuit

La promenade Madrid Rio

En contrebas du centre historique coule le fleuve Manzanares, peu profond ! Une promenade verdoyante fut aménagée sur les quais et les Madrilènes aiment bien s’y promener.

On peut profiter de la vue sur le palais royal et la cathédrale.

Attention ! Aux beaux jours, il n’y a pas d’ombre, et ça cogne ! J’y étais en janvier et j’ai eu chaud.

Madrid pont de Ségovie

devant le pont de Ségovie sur le Madrid Rio

La Casa del Campo

Avec ou sans enfants, allez prendre l’air au grand parc de la Casa del Campo, le plus grand de la ville mais un peu excentré. C’est là que se trouve le zoo, où vous pourrez notamment voir des pandas géants, les stars du parc !

On peut y accéder par un téléphérique depuis le parc de l’Ouest.

Autres curiosités à voir

La Ermita de San Antonio de San Florida

Hélas plutôt excentrée, mais en contrebas du parc de l’Ouest, cet ancien « ermitage » comporte une petite église décorée de fresques peintes par Goya en personne ! Ça change un peu d’autres églises qu’on peut voir.

Hélas, photos interdites !

Ermita de San Antonio de San Florida à Madrid

La gare Principe Pio

Entre le centre et la Ermita, j’ai apprécié de faire une petite pause dans l’ancienne halle de la gare (toujours active pour les trains de banlieue), reconvertie en mini centre commercial avec surtout des bars et restaurants ! On y  fréquente surtout les Madrilènes et une pause au frais aux beaux jours est toujours appréciable ! 😉

halle de la gare de Principe Pio à Madrid

Les arènes de la Ventas

Situées hors du centre, elles présentent une belle architecture mudéjare ainsi qu’un petit musée taurin. Il est bien sûr possible d’assister à un « spectacle » de tauromachie, mais je dois avouer que ce n’est pas trop mon truc…

Le quartier moderne de la Puerta de Europa

Un peu hors du centre mais accessible en métro bien sûr, les fans d’architecture contemporaine seront ravis d’arpenter ce quartier d’affaires !

À l’extérieur de la ville

Avec quelques jours à disposition, vous pourrez aller visiter l’Escorial, le gigantesque palais-monastère de Philippe II, monument très connu du pays ! L’ensemble est aisément accessible en train, en environ 3/4 d’heure de trajet depuis le centre.

Pour rester dans la thématique des palais, celui d’Aranjuez est plus connu pour ses jardins, étant la résidence d’été des monarques espagnols…

palais royale d'Aranjuez

palais royal d’Aranjuez

Et pourquoi pas, avec encore plus de temps, faire un petit tour à Ségovie ou Tolède, deux superbes villes de Castille !

Laissez-vous tenter par la gastronomie madrilène (ou pas…)

Churros con chocolate chez San Gines à Madrid

Churros con chocolate chez San Gines à Madrid

Vous l’ignorez peut-être, mais Madrid est une véritable destination gastronomique !

Outre les traditionnelles (mais pas madrilènes) paellas ou le fameux cocido, nombreux sont les établissement à proposer une cuisine plus raffinée ou « fusion ».

Pour changer un peu, n’hésitez pas à gouter aux différentes gastronomies d’Amérique Latine, la cuisine péruvienne ayant la côte, mais également la cuisine mexicaine, parfois même très différente de ce que l’on trouve chez nous.

Bien sûr, Madrid ne manque pas de bars à tapas !

Également très typiques, les différents marchés que l’on trouve dans la ville offre une variétés de tapas ou spécialités locales.

Pour le sucré, impossible de partir de Madrid sans avoir dégusté de bons churros, parfois même fourrés au chocolat ou dulce de leche (confiture de lait), miam !

Vraiment incontournable : la chocolaterie San Gines, situé sur la rue du même nom, et ouverte… 24h/24h !

Découvrez toutes mes bonnes adresses pour manger à Madrid

Avis de la souris sur Madrid

marché aux puces du rastro à Madrid

au marché aux puces du rastro

Madrid est ma capitale préférée en Europe, et une des villes où je prends le plus plaisir à revenir. Pour être honnête, j’aime y aller tous les ans et je ne m’en lasse pas.

J’aime son ambiance, son architecture, ses restaurants, ses musées… je m’y sens bien, tout simplement.

Je trouve que la ville a su garder son âme très espagnole, là où d’autres capitales deviennent plutôt des « villes-monde ».

Je trouve qu’elle est restée authentique et attachante, avec une véritable ambiance.

Je ne peux donc que recommander cette ville à tout visiteur un peu curieux !

Les fans d’art ou de culture y trouveront leur compte ainsi que les fêtards ou amateurs de bonne chère.

Dans les points négatifs, le coût de l’hébergement a bien augmenté, et pour des prestations souvent médiocres. Ne vous attendez pas au calme complet, les immeubles sont souvent mal isolés et les Espagnols bruyants !

Il faut globalement aimer le bruit, les Espagnols aiment parler fort, surtout dans les bars !

Mais à part ça et la chaleur l’été, je n’ai pas vraiment vu d’autres inconvénients !

Ailleurs en Espagne…

Vous hésitez en Madrid et Barcelone ? Découvrez mon article comparatif entre les deux villes !

Découvrez également Valence, Séville, Barcelone, Saragosse ou Cadix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *