Le musée national Marc-Chagall à Nice

Le musée national Marc-Chagall à Nice se situe en bas de la colline de Cimiez, au nord du centre-ville. Ouvert en 1973, il a été conçu par le peintre lui-même pour exposer son œuvre constituée de 17 grands tableaux intitulée Message biblique.


Afficher une carte plus grande

 

Quelques mots sur l’artiste…

salle principale du musée Marc Chagall à Nice

Marc Chagall naquit en 1887 dans l’actuelle Biélorussie, alors partie intégrante de l’Empire russe. Il était issu d’une famille juive, ce qui influença son œuvre par la suite. Après des études d’art à Saint-Pétersbourg, il poursuit sa formation à Paris, où il découvre et rencontre les grands peintres avant-gardistes de l’époque (Delaunay, Rousseau…) ainsi que les courants cubiste et fauviste, qui l’influenceront également tout au long de sa carrière, sans complètement y adhérer. Il obtient déjà un joli succès.

Il retourne dans son village natal en 1914 et y restera bloqué suite au déclenchement de la Première Guerre mondiale. Il y deviendra professeur d’art. Il continue de peindre, s’inspirant surtout de sa communauté juive et de la vie de son village. Son œuvre est déjà empreinte d’une certaines spiritualité.

Il retourne à Paris en 1922 et voyage énormément avec sa famille dans les années 1930, avant de prendre la nationalité française en 1937, pour se protéger de l’antisémitisme grandissant, en particulier en Europe centrale. Il expose plusieurs fois aux États-Unis, où il trouvera par ailleurs refuge lors de la Seconde Guerre mondiale. À la fin de celle-ci, il retourne en France et s’installe à Vence, et finira sa vie dans le désormais célèbre village voisin de Saint-Paul-de-Vence.

Marc Chagall est résolument un artiste moderne mais n’appartenant à aucun courant. Ses couleurs vives et ses personnages aux traits particuliers ont fait sa renommée. Ses œuvres sont empreintes de spiritualité, mysticisme, mais aussi de poésie,  d’onirisme, d’histoire, d’amour… Il peignit de nombreuses toiles ou dessins en rapport avec le message biblique de l’Ancien Testament.

S’y rendre

Il faut emprunter un des bus grimpant la colline de Cimiez, par exemple les 15, 17 ou 22, et descendre (logiquement) 😉 à l’arrêt Musée Chagall.

Le musée est ouvert tous les jours sauf le mardi et trois jours fériés de 10 h à 17 h, et jusqu’à 18 h de mai à octobre inclus. Vous trouverez les infos pratiques sur le site officiel du musée.

La visite

Le bâtiment, entouré d’un jardin planté d’oliviers et de pins, a été conçu par le peintre en collaboration avec l’architecte André Hermant. Il se situe dans un agréable jardin où l’on peut s’attabler à une petite buvette aux beaux jours.

 

Il abrite 17 grands tableaux dont 12 monumentaux, peints dans des dominantes de bleu et de vert. Ils évoquent la Genèse et l’Exode. Il s’agit d’un des rares musées créés du vivant d’un artiste, avec des œuvres donnés par ce dernier !

 

Les cinq autres aux teintes rouge et rose, illustrent le Cantique des cantiques, célébration de l’amour.

 

 

J’ai eu par deux fois l’occasion de visiter ce musée, la première fois en 2012 et la seconde en mai 2017. Lors de la première visite une salle proposait quelques autres tableaux de l’artiste ainsi que des sculptures (surtout des bas-reliefs), non visibles lors de mon second passage, tout était en travaux !

A découvrir également, une vaste mosaïque représentant la roue du zodiaque se reflétant dans une pièce d’eau. Au centre, on distingue Elie sur son chariot de feu. Là encore, lors de ma seconde visite, cette partie était en travaux…

 

L’auditorium abrite des vitraux aux tons bleus illustrant la création du monde, ainsi qu’un clavecin peint par l’artiste et représentant la rencontre de Rebecca et Isaac au puits.

 

L’avis de la souris

Ce petit musée est très intéressant pour ceux qui veulent découvrir un artiste assez original et se plonger dans son œuvre. Il pourra plaire aux fans comme aux néophytes ! Bien que pas très grand, il propose des œuvres de qualité, même si dur de juger quand la plupart des salles sont inaccessibles, hum (la maladie du siècle dans les musées).

Des expositions temporaires sont régulièrement organisées, soit sur un artiste contemporain, ou bien sur une thématique de l’œuvre de Marc Chagall (forcément je suis arrivée entre deux expositions… d’où le « bordel » dans les salles !). Malgré son nom (Chat-galle…) m’évoquant encore d’horribles félins, il s’agit d’un artiste que j’apprécie, je ne peux donc que vous conseiller la visite du musée ! De quoi se changer les idées après la plage et le soleil ! Un peu de culture en vacances, ça ne fait pas de mal !

Vous pouvez aussi découvrir le plafond peint par Marc Chagall à l’Opéra Garnier de Paris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *