Que voir à Naples et sa région : les « incontournables »

vue aérienne de NaplesNaples, troisième ville du pays et seconde agglomération, recèle de trésors ! Elle est au cœur de la Campanie, région très touristique et qui regorge de merveilles à découvrir.

Cependant, Naples est mal aimée. Souffrant d’une mauvaise réputation franchement exagérée, beaucoup de visiteurs se contentent d’y passer deux jours et de filer sur la côte Amalfitaine.

Après deux séjours dont une semaine complète dans la ville, je vous propose un petit résumé de ce qu’on peut y trouver, entre « incontournables » et autres découvertes. Bien sûr, je ferai un petit topo de ce que vous pourrez voir aux alentours !

 

Le centre historique de Naples, ou « Spaccanapoli »

vue du centre historique de NaplesBien sûr, tout touriste qui se respecte ne ratera pas le centre historique de Naples ! Grand, très dense, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, il regorge notamment de belles églises (malheureusement pas toujours ouvertes, et surtout le matin).

Ce n’est cependant pas selon moi le plus bel endroit de la ville… Si ce quartier demeure très pittoresque et à l’intérêt patrimonial indéniable, son entretien laisse quelque peu à désirer, les vieux immeubles sont mal repeints, les tags sont plutôt présents, etc.

Mais j’ai pris plaisir à déambuler dans les vieilles ruelles étroites, aller jeter un coup d’œil dans les superbes cours intérieures des nombreux palais qui s’offrent à nous, m’imprégner de l’ambiance locale, entre linge qui pend aux fenêtres, scooters omniprésents, cafés, babas au rhums… Naples n’est pas une ville-musée et son centre, resté populaire vie, trépigne, bourdonne !

La via dei Tribunali

Probablement une des plus connues de Naples, c’est l’axe touristique par excellence, mais néanmoins incontournable !

Les plus belles églises de Naples

façade du Duomo de Naples

façade du Duomo de Naples

Impossible d’aller à Naples sans pousser la porte de ses églises ! Et elles sont nombreuses, même si malheureusement je trouvais souvent porte close… Je ne peux que vous recommander la sublime église du Gesu Nuovo, mais attention, amateur de sobriété s’abstenir, il faut aimer la baroque. D’ailleurs à Naples, ça vaut mieux…

Dans un autre genre, la basilique Domenico Maggiore allie gothique et baroque, alors que celle de San Lorenzo Maggiore arbore un style purement gothique, dont la pureté est soulignée par les belles fresques anciennes qui y subsistent ainsi que les tombeaux des rois angevins.

Un peu plus à l’écart, vers la porta Capuana, mention spéciale à la très belle église San Giovanni a Carbonara (non, rien à voir avec les pâtes…) qui cache une superbe chapelle présentant des fresques du début de la Renaissance. Rien que pour ça, elle vaut le détour !

Le Duomo

Une visite de Naples ne serait pas complète sans avoir vu sa belle cathédrale, ou Duomo. Outre son impressionnante façade en marbre, l’intérieur gothique fut remanié à l’époque baroque et offre donc un beau mélange de styles. J’ai apprécié de visiter son baptistère (payant), un des plus vieux d’Italie, couvert de mosaïques byzantines.

Même si je ne l’ai pas encore visité (la faute à la météo peu clémente !) je ne peux pas oublier de citer le cloitre de Santa Chiara, réputé comme un des plus beaux de la ville, avec ses bancs en majolique et ses belles fresques aux murs.

Découvrez la « Naples souterraine »

escalier pour accéder au Naples souterrainNaples est une ville très ancienne et son sou-sol en témoigne encore ! Il existe plusieurs parcours pour les découvrir.

Dans la vieille ville, vous pourrez effectuer la visite de la « Napoli soterrannea » sur la piazza Gaetano, à la découverte de l’aqueduc gréco-romain et des anciens abris anti-bombardements où se réfugia la population pendant la Seconde Guerre mondiale.

En face, vous pourrez découvrir d’autres vestiges gréco-romains dans les sous-sol de l’église San Lorenzo Maggiore.

 

Le « centre monumental de Naples »

centre vu depuis la Chartreuse

centre vu depuis la Chartreuse

Le centre historique est délimité par la via Toledo, autre avenue commerçante célèbre et agréable, où je vous recommande de flâner !

Vers le port se déploie le « centre monumental », où se concentrent plusieurs monuments ou autres lieux intéressant.

Le Castel Nuovo

Faisant face au port, le Castel Nuovo, forteresse médiévale de l’époque angevine, impressionne ! Si l’intérieur est apparemment quelque peu décevant (je ne l’ai pas visité), il s’agit d’un des emblèmes de la ville !

Le palais royal (Palazzo Reale)

Il fut construit par les Espagnols au 17e siècle et fut plusieurs fois remanié. J’ai pris plaisir à le visiter. La décoration date surtout des l’époque des Joachim et Caroline Murat (beau-frère et sœur de Napoléon), dans un style très « empire » et néo-classique. J’ai surtout apprécié ses beaux plafonds et son escalier monumental.

La piazza del Plebescito

Faisant face au palais royal, c’est LA place la plus célèbre de la ville, où trône la basilique San Francesco di Paola. Bon, si la basilique ne m’a pas pas emballée car trop froide à mon gout, la place est vraiment majestueuse.

Le théâtre San Carlo

Une des plus vieilles salles d’Italie, il se visite à certaines heures, visites guidées uniquement.

La galerie Umberto Ier

Pour clôre le quartier, cette superbe galerie couverte m’a impressionnée avec ses dimensions immenses et sa belle déco très « Belle Époque ». Dommage qu’elle soit en travaux…

Na manquez pas non plus la piazza Municipio et sa belle fontaine (une des rares de cette taille à Naples)

galerie Umberto 1 à Naples

 

La via Toledo

Naples via ToledoImpossible de passer à Naples sans flâner dans cette célèbre avenue, qui sépare le centre historique des « quartiers espagnols ». Shopping, baba, pizza… laissez-vous surtout happer par l’ambiance napolitaine de cette agréable rue en partie piétonne et plutôt bien entretenue.

Poussez la porte de ses églises, en particulier San Nicola a Carita.

Au bout de la rue, la pizza Dante demeure également une des plus célèbres de Naples et permet une jonction avec le centre historique.

 

Les quartiers espagnols

Peut-être pas autant « incontournables », ils font tout de même partie du coeur de la ville et de nombreux touristes y passent ou y logent. Ici pas de monuments majeurs mais des ruelles typiques, des petits restaurants vraiment bon marché (et bons tout court), un peu de street art, bref, une partie de l’âme de Naples !

Naples quartieri spagnoli

 

Baladez-vous au bord de mer !

vue aérienne sur le Pizzofalcone, le bord de mer et château de l’œuf à Naples

vue aérienne sur le Pizzofalcone, le bord de mer et château de l’œuf

Et oui, on l’oublie parfois lorsqu’on flâne dans le centre historique, mais Naples est tout de même bâtie au bord de la mer ! Si son port moderne n’a rien de charmant (grand port industriel et de voyageurs) c’est à quelques encablures seulement du palais royal que débute une agréable promenade longeant le bord de mer.

De là, ne manquez pas de grimper sur le Château de l’Oeuf, autre emblème de la ville, pour jouir de la vue. En plus c’est gratuit ! J’ai vraiment bien aimé sentir l’air de la mer et m’éloigner un peu des ruelles étroites du centre.

 

Le quartier de Chiaia

vue aérienne de Chiaia et de la Villa Comunale longeant la mer

vue aérienne de Chiaia et de la Villa Comunale longeant la mer

Dans le prolongement de la célèbre via Parthenope, j’ai apprécié découvrir le quartier de Chiaia, quelque peu délaissé des touristes mais très agréable et intéressant, avec son sympathique parc longeant le bord de mer.

En tant que fan d’architecture Art nouveau je n’ai pas manqué les belles via Filangieri et via dei Mille, cela tranche fortement avec les vieux immeubles mal repeints du centre !

Les fans de shopping apprécieront également la boutiques chics du quartier ainsi que celles de la via Chiaia, qui le relie directement à la piazza del Plebiscito.

 

Le petit port de Mergellina

Dans le prolongement, j’ai bien aimé flâner dans cet ancien petit port de pêche aux couleurs chatoyantes. Un des plus plus beaux fronts de mer urbains selon moi ! J’ai surtout apprécié la vue depuis le belvédère de l’église Sant’Antonio a Posillipo.

vue sur Mergellina à Naples

 

Visitez la belle Chartreuse de San Martino et profitez d’une des plus belles vue sur Naples

vue sur la chartreuse de Naples

vue sur la Chartreuse et le castel Sant’Elmo

Les plus belles vues sur Naples s’obtiennent sans aucun doute en grimpant sur la colline du Vomero ! De là, deux possibilités : la vue panoramique depuis le castel Sant’Elmo, un autre emblème de Naples, ou bien visiter la Chartreuse de San Martino et faire d’une pierre deux coups ! C’est cette option que j’ai choisie.

En effet, le castel Sant’Elmo est plutôt vide alors que la Chartreuse comporte un agréable cloitre, une très belle église baroque ainsi que les salles capitulaires attenantes, et un musée dédié à l’histoire de la ville où on peut voir les fameuses crèches napolitaines, des barques royales, carrosses, peintures, etc. Comme j’aime beaucoup les églises baroques, le choix fut vite fait !

N’hésitez pas non plus à vous balader dans le quartier, à la recherche là encore d’une ambiance authentique mais différente de la vieille ville. Vous pourrez également obtenir une jolie vue sur le quartier de Chiaia depuis le parc de la villa Floridiana.

 

Plus insolite : les catacombes et l’étonnant cimetière des Fontanelle

Naples regorge de trésors plus ou moins cachés ! J’ai pu visiter les deux catacombes majeures de la ville : celle de San Gennaro, aux fresques paléo-chrétiennes, et celles de San Gaudioso, encore plus étonnantes ! (mais je vous laisse découvrir tout ça dans mon article). Ces visites guidées ne sont avérées fort passionnantes et font partie de mes coups de coeur à Naples !

J’en ai également profité pour découvrir le quartier populaire de Sanità, où se mêlent marché de rues, ruelles étroites et street art.

Encore plus insolite et unique en son genre, le cimetière des Fontanelle, creusé dans le tuf,  abrite les ossements de centaines de milliers de Napolitains et fait l’objet d’un culture quelque peu particulier…

fresque dans les catacombes de San Gaudioso à Naples

fresque dans les catacombes de San Gaudioso à Naples

 

Les musées à Naples

Musée archéologique de Naples

Musée archéologique de Naples

Naples comporte plusieurs musées intéressants ! Les visiteurs s’intéresseront surtout à deux musées majeurs : le musée archéologique et le musée de Capodimonte.

Le musée archéologique

Le plus visité de la ville (et d’Italie) c’est là que vous retrouverez les objets ramenés des fouilles de Pompéi et Herculanum ainsi que des autres sites archéologiques de la région. Outre les statues et objets du quotidien, j’ai vraiment apprécié les superbes fresques retrouvées dans les maisons romaines ! Plus étonnant et clou du spectacle : le cabinet érotique secret, qui attire les foules…

Le musée de Capodimonte

Il s’agit cette fois du grand musée d’art de la ville, un des plus grands d’Italie ! Malheureusement son accès est plus difficile, loin du centre et du métro… Vous y trouverez une belle collection de peintures et d’objets décoratifs. Je ne l’ai cependant pas visité, faute de temps (c’est grand…) mais il est sur ma liste ! Je me suis contentée de me balader dans son parc et d’admirer la vue sur la ville (oui, encore une !)

Autres musées

Pour changer un peu, j’ai visité le musée d’art contemporain Donna Regina (MADRE) situé dans le centre historique et gratuit le lundi. Pas mal même s’il n’est pas très grand !

Bien sûr, Naples regorge d’autres musées, plus petits. Pour ma part, je me suis contentée de la villa Pignatelli et ses belles pièces meublées (dans le quartier de Chiaia), du musée de la Chartreuse et de celui de Duca di Martina, musée de porcelaine dans la villa Floridiana sur le Vomero.

 

Les alentours de Naples : les sites archéologiques

Pompéi

ruines de PompéiQui n’a pas entendu parler de Pompéi ? Cette cité ensevelie sous les cendres du Vésuve est probablement le site archéologique le plus célèbre d’Europe ! Un véritable incontournable qui fait bien souvent partie du voyage, voire en est le but ! Qu’on soit féru ou pas de site antique, il s’agit là d’un véritable témoignage du passé et on a parfois l’impression d’errer dans une ville fantôme.

Pour les infos pratiques et le parcours de visite, je vous invite à lire mon article complet.

 

Herculanum

Plus petit, le site est néanmoins mieux conservé. Pour moi, il s’agit d’un véritable complément, qui permet de mieux se projeter dans une ville de l’époque. Malheureusement, le site est mal entretenu et tombe à moitié en ruines (oui, c’est ironique n’est-ce pas…) et de nombreuses villas demeurent fermées à la visite.

Mais la région comporte d’autres sites, sans doute moins connus, tels que Oplontis, Boscoreale, Stabies… Un billet combiné permettra aux fans de tout découvrir ! Pour ma part, j’attends de revenir !

 

Les îles

Bien sûr, la baie de Naples est connue pour ses différentes îles. La plus célèbre demeure Capri, mais en ce qui me concerne, ce fut fini avant même d’avoir commencé ! En effet, pas le temps d’y aller lors d’un premier séjour et la météo capricieuse lors du second me priva de toute excursion ! Mais je dois avouer que l’aspect très touristique de Capri, « Saint-Tropez du sud de l’Italie » n’en fait pas ma destination de premier choix…

Je préfère privilégier les îles de Procida, avec son petit port tout coloré, ou bien Ischia, plus grande et apparemment plus authentique.

 

La Reggia di Caserta

Le domaine royale de Caserte, dans la périphérie de Naples, est surnommé le « Versailles napolitain ». Outre son immense palais, je rêvais de parcours ses beaux jardins. Bon, vous l’aurez compris, une prochaine fois (merci madame Météo). Le domaine est facilement accessible en train de banlieue en environ 50 mn depuis Naples.

Bien sûr, je ne peux que mentionner la ville de Sorrente et la côte Amalfitaine, lieu de villégiature par excellence, mais je ne vous en parlerai pas plus, faute d’y avoir été…

… Et bien sûr, profitez des babas, des pizzas, des pasta !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *