Séville

Séville, Sevilla en espagnol, capitale de l’Andalousie, est avec 700.000 habitants la quatrième ville d’Espagne par sa population après Madrid, Barcelone et Valence.  Elle se situe à 540 km de la capitale et à 125 km de Cadix, au bord de l’océan Atlantique, et à la même distance de l’Algarve, au Portugal.


Voir une carte plus large

Découvrez mes articles sur Séville

Le quartier de Santa Cruz

L’Alcazar,

La Casa de Pilatos,

Le  quartier de Triana

Les quartiers plus méconnus de la vieille ville…

Le parc Maria Luisa et son quartier

Le centre historique (casco antiguo) présente une forme ovoïde héritière des anciens remparts, bâtis par les Almoravides et renforcés par les Almohades au XIIIe siècle. Malgré ses grandes dimensions (plus de 2 km du nord au sud, et 4 km2 de superficie), il ne compte que 56.000 habitants. Bordée à l’ouest par l’ancien cours du Guadalquivir (actuel canal Alphonse XIII, le cours du fleuve ayant été détourné à l’ouest), la vieille-ville est délimitée par une ceinture de larges boulevards des extensions modernes… au « charme » bien éloigné de l’architecture traditionnelle de la ville.

Conseils pratiques

De l’aéroport de la ville situé à 10 kilomètres au nord-est du centre, on peut soit emprunter le bus EA, qui circule à la fréquence de 30 mn et met environ 30 mn pour relier la Plaza de Armas près du centre-ville pour 4 €, soit prendre un taxi, qui vous déposera n’importe où dans le centre historique en moins de 15 à 20 mn (un peu plus bien sûr aux heures de pointe) pour un tarif forfaitaire officiel de 22 € (qui doit être inscrit au compteur dès le départ)

La ville est desservie en low-cost de Paris par les compagnies Transavia et Ryanair. Nous avons eu l’occasion de tester les deux : la première de Paris-Orly (comptez entre 70 et 100 € AR) et le seconde de Beauvais, pour seulement 47 € AR. Une troisième fois, l’AR est revenu à 40 €… Vous pouvez aussi prendre la compagnie espagnole vueling avec escale à Barcelone, mais cela est plus cher, donc peu d’intérêt de Paris, en revanche cela peut être une option de province, où on trouve moins d’alternatives.

En ce qui concerne le logement, nous avons logé une première fois dans une pension ou hostal (petit hôtel familial avec peu de chambres) trouvé sur le site booking.com pour 25 €/nuit (hôtel Atenas), puis ensuite sur les sites homelidays et airbnb (le logement trouvé en 2015 était de 20 €/nuit pour un studio petit mais confortable). La dernière fois en 2016, il a fallu augmenter le budget à 30 €/nuit, car la ville connaît une relative inflation sur le prix des logements touristiques, avec la forte hausse du tourisme, répercussion de la réorientation des touristes vers l’Europe du sud suite aux problèmes connus dans les pays plus méridionaux. Pour vous loger, je recommande donc airbnb, où on peut trouver des appartements moins chers.

Le centre historique, le plus grand d’Espagne, et un des plus étendus d’Europe, est constitué de plusieurs quartiers dont le plus connu, et touristique, est le barrio de Santa Cruz, emblématique de ce qu’on imagine de l’architecture typiquement andalouse avec ses façades blanchies à la chaux et ses placettes ornées d’orangers qui embaument l’air de leur parfum… Mais les autres quartiers, moins prisés des touristes (trop) pressés, sont tout aussi beaux et plein de charme, avec une diversité architecturale qui fait tout l’intérêt – et la beauté – de la ville. Si on ajoute son atmosphère paisible tout en étant une des cités les plus vivantes d’Espagne (tout un programme !), ses rues bordées d’orangers, ses patios, ses bars à tapas, son climat très doux l’hiver (mais digne d’un four l’été !)… Séville est une des plus belles villes d’Europe et une des plus agréables à parcourir et à vivre.

Oui, il faut bien le dire : je suis tombée sous le charme de Séville et j’y reviens régulièrement, je vous proposerai donc une série d’articles détaillés sur ses quartiers et ses principaux monuments. Séville, tout comme l’Andalousie en général, est une destination de choix pour voyager l’hiver (en plus l’hébergement et les billets d’avion sont moins chers en cette saison…), afin de profiter d’un climat doux mais pas trop chaud, et de s’éloigner de la grisaille qui règne sur une bonne partie de l’Europe. Malheureusement au cours d’un de mes voyages, le beau temps ne fut pas au rendez-vous. Tant pis ! On ne peut pas gagner à chaque fois !

Que voir/Que faire

Flâner dans le quartier de Santa Cruz, le plus ancien et le plus pittoresque.

Visiter l’Alcazar, magnifique ensemble palatial, et ses superbes jardins.

Visiter sa cathédrale, plus grande cathédrale gothique avec celle de Milan (et plus grande d’Espagne) et grimper dans la Giralda, ancien minaret reconverti en clocher.

Visiter la Casa de Pilatos, ancien palais de style mudéjar et Renaissance.

Découvrir le quartier de Triana, de l’autre côté du Guadalquivir, pourquoi pas son musée des carrosses…

Parcourir le parc Maria Luisa avec sa belle place d’Espagne et découvrir les bâtiments restants de l’exposition ibéro-américaine de 1929

Visiter ses musées : le musée des Beaux-Arts, un des plus grands d’Espagne, les musées du parc Maria Luisa : musée archéologique et ethnographique, musée du flamenco (plus pour les touristes), l’Antequarium (zone de fouilles archéologiques où on peut voir les restes de maisons romaines)

Sortir de l’hyper-centre pour découvrir d’autres quartiers comme ceux de Feria, Macarena, El Arenal (avec ses arènes qui peuvent être visitées), ou bien encore l’île de la Cartuja et les anciens bâtiments de l’Expo Universelle de 1992, et l’ancienne chartreuse transformée en musée d’Art contemporain

Se balader sur les rives du Guadalquivir, grimper dans la Torre del Oro pour admirer la vue.

Flâner sur la Alameda de Hercules pour vivre une authentique soirée sévillanne loin des touristes et tester différents bars à tapas.

Assister à une authentique soirée flamenco à la Carboneria (gratuit, il faut juste consommer comme dans un bar classique, et en plus c’est pas cher).

Goûter aux fameux churros con chocolate que l’on retrouve un peu partout !

En hiver particulièrement, goûter aux vrais jus d’orange pressées !

Un peu d’histoire…

Devant la cathédrale de Séville

Devant la cathédrale de Séville

La ville, fondée par les Phéniciens, puis occupée par les Carthaginois et les Grecs, avant de devenir une ville importante de la République, puis l’Empire romain, fut la capitale du royaume wisigoth (peuple germanique) avant de passer sous domination musulmane de 712 à 1248. Après l’éclatement d’Al-Andalus en « taifas » (petits royaumes musulmans), elle gagne de l’importance et devint la capitale du royaume almohade, jusqu’à sa reprise par la couronne de Castille en 1248. De cette période musulmane faste et prospère, ont perduré plusieurs monuments tels que l’Alcazar (plus tard remanié par les rois chrétiens), la Giralda (minaret de l’ancienne Grande mosquée, reconverti en campanile pour la cathédrale chrétienne) et la Tour de l’or. La ville continua à être empreinte d’art mudéjar (nom donné aux musulmans restés en terre chrétienne) ce qui lui confère son aspect si particulier – un bout d’Orient en Europe ! – et sa grande beauté.

En presque trois semaines cumulées dans la ville, nous avons eu l’occasion d’arpenter presque toutes les rues de son large centre historique, visité ses monuments, ses musées, son beau parc Maria Luisa (où se trouve les bâtiments restant de l’exposition ibéro-américaine de 1929) et l’île de la Cartuja, lieu de l’exposition universelle de 1992.

Séville reste une ville coup de cœur où nous prenons plaisir à revenir, elle nous a littéralement subjugués et j’espère retransmettre mon amour pour cette ville à travers mes articles !

4 Responses to Séville

  1. kittyma dit :

    merci pour ce descriptif de Séville, c’est très complet et cela va me permettre de ne rien louper.

  2. Janine dit :

    Merci pour toutes les infos que nous avons utilisé pour notre séjour de 5 jours à Séville. Ville que nous avons bien aimé tant pour son architecture que pour ses lieux plus touristiques. Longue promenade deux fois dans la vieille ville et les petites rues loin des touristes mais où l’on découvre des petites merveilles.

  3. Tours à Séville dit :

    Séville est la plus belle ville d’Espagne!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *