Les musées et monuments gratuits pour les chômeurs en Île-de-France

Cette page liste de manière exhaustive la centaine de musées et monuments de Paris et de la région Île-de-France gratuits pour les chômeurs et les bénéficiaires de minima sociaux (liste actualisée en octobre 2017).

Vous trouverez sur ces article spécifiques la liste des musées gratuits pour les chômeurs ailleurs en France, et plus spécifiquement en Normandie et en région PACA !

Vous êtes de plus en plus nombreux à rejoindre le grand club des millions de chômeurs français, et au vu des tendances de fond de l’économie mondiale, ce nombre n’est pas prêt de diminuer dans les années à venir, bien au contraire ! Si cette situation est souvent difficile à gérer au quotidien, il existe toutefois certains aspects qui compensent un peu, comme la gratuité de nombreux musées et monuments pour les demandeurs d’emploi qui permet de se cultiver et de se changer les idées. Mais cet avantage n’est pas toujours mis en évidence, voire parfois (volontairement ?) absent, tant des sites officiels des musées que de la grille des tarifs affichée à l’entrée ! Mais heureusement, votre souris préférée est là pour vous guider !

Lieux présentés sur le site

Voir en plein écran

Les catégories de musées

Le palais de Tokyo

Le palais de Tokyo

Un grand principe tout d’abord, les musées en France relèvent de différentes autorités : l’État pour les musées et monuments nationaux (gérés par le ministère de la Culture), parfois d’autres ministères de tutelle pour certains musées (le ministère de la Défense pour le musée de l’Armée, le musée de la Marine ou le musée de l’Air par exemple ou encore le ministère de l’enseignement supérieur pour le muséum ou la cité des Sciences), et bien sûr les collectivités territoriales (régions, départements, intercommunalités, communes) qui gèrent de nombreux musées. Les réductions et gratuités dépendent donc de l’autorité qui gère un ou plusieurs musées.

Tous les musées nationaux, sans exception, sont gratuits pour les demandeurs d’emploi et les bénéficiaires de minima sociaux : RSA, allocation personnalisée d’autonomie et allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA ou ex-minimum vieillesse). Cela concerne les plus grands musées comme le Louvre, Orsay, le musées national d’Art moderne (centre Pompidou), mais également les grands châteaux comme Versailles, Fontainebleau, Écouen, Compiègne… La centaine de monuments nationaux français offre également la gratuité d’accès, par exemple dans la région, la Conciergerie, la Sainte-Chapelle, le Panthéon, l’Arc de triomphe ou encore le château de Vincennes parmi les plus connus. La gratuité inclut toujours les expositions temporaires.

Justificatifs

Quel justificatif présenter ?  Pour accéder gratuitement aux sites, il suffit de présenter une pièce d’identité avec photo et une attestation de situation de moins de 6 mois, qu’on peut télécharger sur le site de Pôle emploi, rubrique mes allocations, puis mes attestations, puis dernière attestation de paiement, qu’il suffira d’imprimer ou de se faire envoyer.

Jusqu’en 2016, l’attestation devait généralement avoir moins de 3 mois, certains musées peuvent encore demander cette durée (comme le Grand Palais), bien vérifier sur le site ou à défaut par téléphone avant de vous y rendre. A contrario, certains musées (signalés plus bas) acceptent des attestations jusqu’à un an.

Les bénéficiaires de minima sociaux doivent de la même manière présenter une attestation de paiement, qu’ils peuvent télécharger et imprimer (ou se faire expédier) sur le site de la CAF (rubrique « mon compte »), valable en général 6 mois pour entrer au musée.

Enfin, la gratuité est parfois accordée aux demandeurs d’emploi résidant dans d’autres pays que la France, et présentant une attestation nominative et assez récente équivalente. Mais cet aspect apparaît rarement sur les sites web des musées et varie totalement d’un lieu à l’autre, même entre deux musées nationaux : certains accordent la gratuité à tous les chômeurs (comme le Louvre ou Orsay à Paris) mais d’autres uniquement aux résidents de l’Union européenne (centre Pompidou, Invalides…) ou uniquement aux chômeurs vivant en France (château de Versailles…). Mieux vaut contacter le musée avant par téléphone afin de vérifier cette information.

Billet gratuit en caisse ou accès direct ?

Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris

Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris

Dans certains cas, il faut présenter votre document avec votre pièce d’identité à la caisse pour obtenir un billet d’accès gratuit (comme au centre Pompidou, à la Cité des sciences, au palais de Tokyo ou dans les musées municipaux de Paris pour les expos).

Mais dans d’autres, on peut éviter la queue et se présenter directement au contrôle d’accès sans passer par la caisse : Louvre, Orsay, Orangerie, Versailles par ex. pour les principaux. Le gain de temps est assuré mais cet aspect n’est pas toujours évident car au cas par cas et presque jamais mentionné sur les sites web.

Enfin quelques rares lieux offrent la gratuité pour les bénéficiaires de minima sociaux mais seulement le tarif réduit pour les chômeurs inscrits chez Pôle emploi (par exemple les expositions du Grand palais), ils sont mentionnés sur cette page. Encore plus rare, le cas des musées offrant la gratuité aux chômeurs mais aucune réduction avec les minima sociaux. Toutefois une attestation de RSA indique forcément un chômage plus ou moins partiel et est en général acceptée.

Les liens cliquables dans la liste donnent accès au site officiel du musée ou monument… qui ne mentionne pas toujours cette gratuité qui existe bel et bien !

Paris

Musées nationaux :

Autres institutions :

Muséum national d’histoire naturelle :

L’ensemble des sites parisiens du muséum national d’histoire naturelle est gratuit pour les chômeurs et bénéficiaires de minima sociaux :

L’arboretum de Chèvreloup près de Versailles dans les Yvelines, relevant du muséum, est également librement accessible.

Monuments nationaux :

Autres monuments :

Musées de la Ville de Paris :

Les collections permanentes des 14 musées municipaux parisiens sont d’accès gratuits pour tous depuis 2001, à l’exception du palais Galliera (expos temporaires uniquement), des catacombes et de la crypte du parvis de Notre-Dame. Ces trois lieux ainsi que les expositions (payantes) organisées par les différents musées sont toutefois accessibles gratuitement aux chômeurs et bénéficiaires de minima sociaux depuis septembre 2014. Voir la grille des tarifs ici

Enfin signalons que les jardins payants en saison de la Ville de Paris sont également gratuits pour les bénéficiaires de minima sociaux, mais dorénavant seulement à tarif réduit pour les chômeurs, la gratuité ayant été supprimée en 2017 (!) :

Par ailleurs, le jardin d’acclimatation situé dans le bois de Boulogne, est dorénavant gratuit pour les bénéficiaires du RSA. C’est également le cas des piscines et courts de tennis municipaux, mais uniquement pour les résidents parisiens.

Autres lieux :

Seuls deux musées à Paris n’accordent la gratuité qu’aux bénéficiaires du RSA, mais seulement un tarif légèrement réduit aux chômeurs : le musée de l’Institut du monde arabe (les expositions y sont payantes pour tous, et relativement chères) et le musée de la chasse et de la nature.

Enfin ces lieux d’expositions temporaires sont accessibles gratuitement aux bénéficiaires de minima sociaux mais n’appliquent qu’un tarif (peu…) réduit pour les demandeurs d’emploi :

Hauts-de-Seine

Seine-Saint-Denis

Val-de-Marne

Yvelines

Essonne

Seine-et-Marne

Les 5 musées départementaux sont tous gratuits pour les chômeurs et bénéficiaires de minima sociaux :

Val-d’Oise

Oise

Administrativement en Picardie (et dorénavant en « Hauts-de-France » !), le département appartient à la grande périphérie nord de la capitale et constitue un but de sortie pour les Franciliens.

Eure-et-Loir

A proximité de Paris, quelques lieux à découvrir :

L’ensemble des musées existants dans la région et appliquant la gratuité figure en principe sur la liste. Il faut bien entendu y ajouter les musées gratuits pour tous. Si vous en connaissez d’autres, n’hésitez-pas à laisser un commentaire ! 😉

Suivez également nos bons conseils pour éviter la foule dans les grands musées parisiens et consultez la liste des ouvertures nocturnes des musées à Paris, pour la plupart gratuits pour les chômeurs.

 




14 Responses to Les musées et monuments gratuits pour les chômeurs en Île-de-France

  1. Candela dit :

    Merci, c’était de grande aide pour moi comme ça j’ai pu sortir mes enfants

  2. haiba sabine dit :

    merci ça va me simplifier de connaitre tous ces lieux, il y en a plusieurs que je ne connaissais pas.

  3. Daval dit :

    C’est super car j’ai mon petit garçon a la maison sur a son état de santé je dois rester auprès de lui donc ceci m aide à pouvoir avoir accès à la belle culture de notre pays si riche en tout merci

  4. Marie dit :

    c’est de la bombe ;-), précis et utile, je fais passer, merci!

  5. Lyly dit :

    MERRCIIIIIIIIIII

    Que c’est bon d’avoir ce genre d’information accessible.

    Merci beaucoup pour ce gain de temps et l’actualisation des infos 😉

  6. Bastien dit :

    Merci beaucoup 🙂

  7. frey dit :

    merci beaucoup pour les gens comme nous qui avons peu de moyen

  8. DV dit :

    Bonjour,

    Cette liste est elle confirmée?
    Car si on va sur le site de l’orangerie par exemple, dans les tarifs il n’y a pas de gratuité pour les demandeur d’emploi. Ni pour le musée d’orsay.

  9. Daniel Guillaumet dit :

    Super boulot ! Merci beaucoup

  10. brahimi yamina dit :

    Un immense merci, de visite à Paris avec mes 4 enfants cela m’a beaucoup aidé. Je suis séparée de mon mari et bénéficiaire du RSA donc voilà. Un grand merci. PS : mes enfants aimeraient aller à un spectacle existe-t-il des tarifs pour les bénéficiaires du RSA merci de me tenir au courant. Nous partons à Paris pour les vacances de la Toussaint et aussi si vous avez d’autres bons tuyaux bien sûr pas trop chers, j ai 4 enfants de 11 à 15 ans. Voilà merci beaucoup.

    • Miranda dit :

      Bonjour,

      Pour les tuyaux, et bien vous pouvez utiliser Groupon ou Lafourchette pour trouver des restaurants avec des réductions par exemple, utiliser Airbnb pour trouver un logement moins cher (ce qui vous permettra également de cuisiner donc de faire des économies). Certains spectacles proposent des tarifs réduits pour les étudiants, demandeurs d’emploi, enfants, mais c’est au cas par cas et j’avoue que je ne m’y connais pas trop. Bonnes visites à vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *