Que visiter, voir et faire à Nice en 1,2,3,4 jours : les « incontournables »

Panorama de Nice depuis la colline du château

Panorama de Nice depuis la colline du château

Que voir et visiter à Nice en un week-end ou plusieurs jours ? Que faire à Nice en une journée ?

La capitale azuréenne est visitée chaque année par bon nombre de touristes, qui viennent profiter autant de son doux climat et de la mer que de son histoire, architecture, et gastronomie !

Cinquième ville de France avec ses 350.000 habitants, Nice est cependant au cœur d’une conurbation littorale qui regorge de trésors et mérite largement qu’on s’y attarde.

Ayant vécu plusieurs années à Nice et y retournant régulièrement, je vous propose de vous faire découvrir les « incontournables » de la ville et ses alentours, selon le temps dont vous disposez.




Sommaire

Mon top 10 à Nice

  1. Flâner dans les ruelles et places du Vieux Nice
  2. Grimper sur la colline du château et profiter de ses superbes vues
  3. Arpenter la promenade des Anglais ou Prom’, un lieu mythique de la côte d’Azur
  4. Se balader sur le quai des États-Unis puis sur le port Lympia
  5. Relier les superbes place Garibaldi et Masséna par la promenade du Paillon
  6. Découvrir la gastronomie niçoise
  7. S’émerveiller devant la cathédrale orthodoxe russe
  8. Découvrir la colline de Cimiez et ses musées (Chagall, Matisse…)
  9. Profiter de la mer et des plages (surtout aux beaux jours)
  10. Effectuer au moins une excursion depuis Nice, il y a tant à voir sur la côte et l’arrière-pays niçois !

Plan de Nice


Afficher une carte plus grande

Petite présentation touristique de Nice

Nice vue depuis la tour Saint François

Le Vieux Nice et la Promenade du Paillon

Jusqu’en 1860, Nice n’était qu’une petite ville provinciale du royaume de Piémont-Sardaigne.

Elle se limitait au Vieux Nice et quelques rues autour du port, et ne comportait que 40.000 habitants.

Après 1860, son rattachement à la France entraina son développement.

Dès 1864, elle fut mieux reliée à la capitale via le train. Elle devint alors lieu de villégiature et de nouveaux quartiers sortirent de terre, contrastant fortement avec la vieille ville à architecture italienne.

La ville ne cessa alors de croître, attirant par son climat doux une clientèle aristocratique et bourgeoise.

Cependant, elle demeura une ville « non monumentale ». C’est-à-dire qu’on n’y vient pas à la recherche de grands monuments ou palais fastueux, mais plus pour son architecture globale, son ambiance, et bien sûr, sa célèbre Promenade des Anglais !

Au cours des Trente Glorieuse, le Vieux Nice, laissé à l’abandon, fut boudé des touristes qui venaient surtout pour la plage. Il commença à être mis en valeur à la fin du XXème siècle, pour notre grand bonheur ! Nice entreprend d’ailleurs depuis plusieurs année une véritable revalorisation de son patrimoine.

vue aérienne de Nice

Combien de temps pour visiter Nice ?




fameuse « chaise bleue » sur la Prom’ de Nice

Nice n’est pas une très grande ville et son quartier historique est resté de dimension modeste.

Une journée permet déjà de faire le tour du Vieux Nice et du bord de mer. L’essentiel peut être vu en un week-end, ce qui en fait une destination excellente pour un court city-trip.

En revanche, la capitale azuréenne offre bien plus à celui qui veut bien se donner la tête de dénicher ses trésors plus méconnus !

Si vous aimez les musées, il faudra compter quelques jours de plus, de même que pour les alentours.

Même en une semaine, en visitant les villes voisines, vous ne vous ennuierez pas ! 😉

Visiter Nice en un jour

A la découverte du Vieux Nice

Et oui, impossible de ne pas y mettre les pieds, et les touristes ne s’y trompent pas, puisque le Vieux Nice est en effet le quartier le plus visité.

Contrairement à d’autres grandes villes, le Vieux Nice n’est pas forcément « le centre-ville » mais un quartier historique un peu à part.

Il est chéri par les Niçois et apprécié des visiteurs, et très animé en saison (oui, l’hiver c’est un peu tristounet, dommage).

Nice étant anciennement italienne, sa vieille ville en a gardé tout l’aspect : petites ruelles, façades colorées, persiennes, églises baroques… On se croirait déjà dans la botte ! Les boutiques laissent en revanche respirer un parfum de Provence !

La place Rossetti dans le Vieux Nice

La place Rossetti dans le Vieux Nice

Baladez-vous sur son axe principal, flânez dans les boutiques… Allez manger une glace chez Fenocchio place Rossetti, découvrez la belle cathédrale Sainte-Réparate et l’église de Gésu. Et bien sûr découvrez le marché aux fleurs du très beau cours Saleya !

Pour les fans de baroque, le palais Lascaris est incontournable ! Outre de belles pièces décorées, il abrite désormais le musée des instruments de musique.

N’hésitez pas non plus à sortir des axes touristiques pour découvrir de charmantes petites rues plus tranquilles.

Pour une découvertes complète, goûtez aux spécialités locales comme la socca ou les petits farcis niçois (René Socca vous attend !)

Découvrez mon article sur le Vieux Nice

Grimpez sur la colline du château de Nice

La colline du château domine le Vieux Nice et la mer. Elle fut le premier lieu de résidence des Niçois, avant que ces derniers ne « migrent » vers la ville basse.

Si le château n’existe plus depuis longtemps, il est indispensable d’y grimper ! Un ascenseur vous soulagera, ouf ! attention à la file d’attente en saison.

Vous pourrez jouir de la magnifique vue sur la Promenade des Anglais et le Vieux Nice d’un côté, puis sur le port de l’autre.

C’est aussi un agréable lieu de promenade, pour se mettre « au vert » lors de votre passage. On y trouve encore quelques ruines ainsi qu’une belle cascade.

Moins « incontournable » mais valant tout de même le coup : le cimetière. Il est considéré comme un des plus beaux de France, avec ses gracieuses sculptures et ses monuments funéraires dans un cadre exceptionnel dominant la ville.

vue sur le Vieux Nice

vue sur le Vieux Nice depuis la colline du Château

Le bord de mer de Nice : la promenade des Anglais et au-delà

Et oui, tout le monde le sait, Nice est bâtie en bord de mer, ce qui fait sa renommée et attire les touristes du monde entier !

La Promenade des Anglais (la Prom’ pour les intimes) constitue sans doute un des plus beaux fronts de mer urbains existants (non, aucun chauvinisme là-dedans). 😉

Après votre visite du Vieux Nice, vous pouvez débuter votre promenade sur les quais Rauba Capeu avant de poursuivre sur le très beau quai des États-Unis, puis d’arriver sur la Prom’ !

Cette balade est une véritable institution chez les Niçois, qui y côtoient les touristes, flânant sur son large trottoir piéton (malheureusement longé par trop de voitures, hum).

Vos pas vous mèneront sans doute devant le Negresco, hôtel de luxe célèbre et aux allures de « pâtisserie ».

S’il arbore un très bel aspect extérieur, n’hésitez pas à aller voir à l’intérieur si vous en avez l’occasion. Cerise sur le gâteau : les toilettes valent le détour !

Vous pouvez également aller voir de l’autre côté de la colline du château pour découvrir le port de Nice ! Il n’est pas très grand mais vraiment très beau, avec ses belles façades jaunes, rouges ou roses !

Ça change des ports industriels et peu esthétiques de la plupart des grandes villes ! Sur les quais des Docks, plusieurs bars ou restos vous attendent !

vue sur le port de Nice

vue sur le port de Nice

Découvrez mon article sur la Promenade des Anglais et le port de Nice

De la place Garibaldi à la place Masséna (ou vice-versa)

Place Garibaldi à Nice

À chaque ville, ses places ! Et celles de Nice, aux allures italiennes, valent le détour.

La place Garibaldi se situe vers l’entrée du Vieux Nice et à 10 mn à pied du port.

Récemment refaite, elle a retrouvé son beau décor en trompe-l’œil qui lui confère beauté et originalité.

On y trouve aussi des terrasses piétonnes où se prélasser (bon, prévoyez quand même un porte-monnaie assez garni).

Pour rejoindre la belle place Masséna, je vous conseille de passer par la promenade du Paillon. Elle aussi  a été récemment aménagée et offre une belle vue sur les maisons typiques du Vieux Nice d’un côté, et les bâtiments Belle Époque de la ville française de l’autre.

Avec un peu de temps, visitez le MAMAC, musée d’art moderne et contemporain. C’est un des plus réputés de Nice où vous verrez notamment des œuvres de Niki de Saint-Phalle et de Ben, la célébrité locale.

Pour finir, la place Masséna, aux tons rouge sarde est aussi une des plus belles de la ville. C’est un de son principal lieu de passage, même si je déplore le manque de terrasses sympathiques !

Vous pourrez ensuite soit vous détendre dans les jolis jardins Albert 1er ou flâner sur l’avenue Jean-Médecin pour une petite pause shopping. Ou encore aller sur la rue piétonne Masséna pour une pause glace ou café.

place Masséna à Nice

Voilà une journée bien remplie pour la découverte des principaux points d’intérêt de Nice ! Bien sûr, si vous disposez de plus de temps, n’hésitez justement pas à le prendre et à flâner, c’est comme qu’on apprécie le mieux la ville selon moi 😉 .

Idée d’itinéraire pour visiter Nice en un jour

Pour un itinéraire logique, vous pouvez débuter la journée par la découverte du Vieux Nice, grimper sur la colline du Château (c’est mieux quand il ne fait pas trop chaud…) !

Arpentez ensuite la Prom’, flânez dans le jardin Albert Ier, admirer la place Masséna, rejoignez la place Garibaldi par la promenade du Paillon puis allez jusqu’au port via la jolie rue Catherine Ségurane et son quartier des Antiquaires. Le repos sera bien mérité !

En saison, profitez des plages de Nice

Bien sûr, si vous venez aux beaux jours, les plages niçoises s’offrent à vous ! Directement au pied du Vieux Nice et tout au long de la Prom’, il est très facile de prendre un bain de soleil ou de piquer une tête.

Juste un bémol : les plages sont couvertes de galets et non de sable ! De plus, vous ne serez pas tout seuls. Mais Nice mêle à la fois les visites culturelles, gastronomiques, et la farniente, alors autant en profiter.

Visiter Nice en un week-end 

La cathédrale orthodoxe russe Saint-Nicolas

l'église russe Saint-Nicolas de Nice

l’église russe Saint-Nicolas de Nice

Nice ne comporte pas vraiment de monuments majeurs, contrairement à la plupart des villes touristiques d’Europe.

Pour moi, l’église russe Saint-Nicolas de Nice constitue donc un des plus beaux monuments à découvrir !

N’hésitez pas à sortir du centre pour aller voir ce petit joyau architectural !  (20 mn à pied depuis la Prom, 15 depuis une station de tram, sinon plusieurs bus vous rapprochent)

Édifiée en 1912 dans style typique (néo) vieux Russe, ses superbes bulbes détonnent dans le paysage…

La première fois que je l’ai vue, je fus vraiment fascinée, et depuis ce temps, j’adore aller voir les églises « à bulbes » lors de mes voyages.

En tout cas, il s’agit de la plus grande église russe hors du monde orthodoxe. Et à moins de visiter les anciennes républiques d’URSS, vous aurez du mal à en voir de semblables !

Les photos sont malheureusement interdites à l’intérieur, comme souvent dans les églises orthodoxes. Mais allez au moins admirer sa beauté extérieure !

Découvrez mon article sur la cathédrale russe de Nice.

Intérieur de l'église russe Saint-Nicolas de Nice

Intérieur de l’église russe Saint-Nicolas de Nice

Découvrez la colline de Cimiez à Nice

roseraie de Cimiez à Nice

Un peu moins connue, la colline de Cimiez à Nice attire quand même les visiteurs !

Outre les belles constructions Belle Époque comme l’ancien hôtel Régina et quelques folies comme l’immeuble mauresque Alhambra, on y trouve plusieurs musées !

C’est le musée dédié au peintre d’origine russe Marc Chagall qui demeure le plus visité de Nice !

Je l’ai bien apprécié alors je ne peux que vous conseiller d’aller y faire un petit tour, ce n’est pas bien grand !

Plus haut, vous pourrez voir les vestiges gallo-romains de Nice. A savoir les arènes, et les anciens thermes, qui sont inclus dans la visite du musée archéologique. Bien sûr, ne vous attendez pas à pouvoir comparer avec Rome, hum.

À côté, c’est le musée Matisse qui attire également les touristes !

Au sommet, ne manquez pas la belle roseraie (en saison) qui surplombe la ville, offrant là aussi une très belle vue d’ensemble ! Juste à côté, allez voir l’église du monastère des Franciscains, très jolie, ainsi que son petit cimetière.

La colline du château de Nice vue depuis Cimiez

Voilà donc de quoi vous occuper si vous restez un week-end ou trois jours (en prenant le temps de flâner) dans la ville !

Que voir autour de Nice ?

Si Nice est une ville intéressante, ne pas négliger ses alentours ! Bien sûr, la Côte d’Azur regorge de lieux à voir, de même que l’arrière-pays et ses charmants villages. En peu de temps, il faudra faire un choix !

La villa Ephrussi de Rotschild et la villa Kérylos

Je vous conseille d’aller voir en priorité la villa Ephrussi de Rothschild à Saint-Jean-Cap-Ferrat.

C’est un véritable petit bijou avec son très bel intérieur XVIIIe siècle et surtout ses MAGNIFIQUES jardins.

Ils sont parmi les plus beaux de la région et même de France (mes guides de voyage sont d’accord avec moi, vous voyez, je reste objective et pas chauvine). 😉

Non loin de là, la villa Kérylos de Beaulieu-sur-Mer reproduit une authentique demeure grecque, la modernité début XXe en plus !

Dans les deux cas, vous pourrez ensuite vous balader dans les alentours et profiter du cadre.

Les villes du littoral

vue sur la vieille ville de Menton

vue sur la vieille ville de Menton

Avec un peu de temps, je vous recommande de découvrir Cannes et Antibes d’un côté (bien desservies par le TER, même s’il ne faut pas s’attendre à arriver à l’heure…) et Villefranche-sur-Mer, Monaco et Menton de l’autre (bus et TER).

Cannes n’est bien sûr plus à présenter ! Outre sa fameuse Croisette, découvrez sa vieille ville et avec un peu de temps, empruntez un bateau qui fait la navette jusqu’aux îles de Lérins.

Antibes offre une agréable escapade au cœur d’une ville typiquement provençale dotée d’un joli port de plaisance.

Villefranche-sur-mer permet de découvrir un agréable port de plaisance au creux de sa rade, une jolie plage, mais également un centre ancien très pittoresque, tout en pente, ainsi que sa vieille citadelle, regroupant plusieurs petits musées.

Monaco, véritable curiosité, est à découvrir pour sa vieille ville perchée sur son rocher, son palais royal, ses petits musées et bien sûr son célèbre Casino de Monte-Carlo !

Située à la frontière italienne, Menton propose là aussi un agréable centre ville typique, aux jolies couleurs du sud, tout en pente, ainsi qu’une promenade recommandée au bord de la mer.

Il est également possible de « pousser » jusqu’à Vintimille, en Italie. Si la ville n’offre que peu d’intérêt (son centre ancien présentant encore un aspect plutôt délabré) elle regorge de bons produits italiens et d’alcools à prix très compétitifs !

Avec encore plus de temps, pourquoi ne pas passer un deux jours à Gênes ? La capitale ligure a en effet de belles surprises à offrir ! 😉

Les villages de l’arrière-pays niçois

vue le village d'Eze

vue le village d’Eze

Et oui, la Côte d’Azur c’est la mer, mais il ne faudrait pas négliger l’arrière-pays, lui aussi regorgeant de petites merveilles !

Dans mon top et parmi les plus connues, je vous recommande Saint-Paul-de-Vence et ses ruelles pavées toute mignonnes !

Èze, village perché tout en pierre dominant la mer de 400 mètres, vaut le détour sans hésiter ! Ne manquez pas son jardin exotique jouissant d’une très belle vue sur la Méditerranée.

Découvrez mon article sur Èze !

Dans le même genre, Peille et Peillon demeurent caractéristiques des villages perchés du pays niçois.

Côté Menton, c’est Gorbio et Sainte-Agnès qui méritent un « petit » détour.

Enfin, bien qu’un peu plus loin (comptez environ 1h30 de route) Grasse vaut le détour pour son instructif musée du parfum et son musée-usine Fragonard.

Visiter Nice avec plus de temps…

Si vous avez la chance de pouvoir rester quelques jours de plus pour visiter Nice, essayez ne pas vous contenter de la plage et du Vieux Nice ! Mais partez à la découverte des curiosités de la capitale azuréenne ! 😉

Autre promenade au bord de mer

Aux beaux jours (c’est-à-dire souvent, c’est Nice quand même !) n’hésitez pas à traverser le port pour découvrir la promenade du boulevard Franck Pilate. Elle est aussi très sympathique et beaucoup plus tranquille que la fameuse Prom’ !

Admirez l’ancien château de l’Anglais sur les hauteurs, petite folie très XIXe siècle !

Au bout du boulevard, un agréable sentier piéton vous fera longer la mer et les rochers et vous permettra de jouir d’une très belle vue ! Une des mes balades préférées à Nice 😉 Peut-être m’y croiseriez-vous… (mais pas l’été, j’ai trop chaud)

sentier littoral à Nice

Shopping sur Jean Médecin et découverte de la halle de l’ancienne gare du sud

hall gourmande gare du sud à NicePour sortir un peu de la zone touristique et évoluer au milieu des Niçois, n’hésitez pas à faire vos emplettes sur l’avenue Jean Médecin, la célèbre artère commerçante.

Même si on y trouve surtout des grandes chaînes, quelques petites boutiques et terrasses de cafés jalonnent le parcours.

Au bout, avec un peu de temps, je vous conseille de découvrir la halle gastronomique de l’ancienne gare du sud.

Cette jolie bâtisse, gare de départ des Chemins de fer de Provence, resta désaffectée pendant des années.

Pour notre plus grand plaisir, l’ouverture d’une halle gourmande vint mettre un terme à cette triste situation. Vous pourrez y déguster des spécialités du terroir ou d’autres cuisines du monde, ou simplement boire un verre en terrasse !

Le quartier « Belle Époque » de Nice

Je vous conseille aussi de vous balader dans le quartier « Belle Époque » de Nice, construit après le rattachement à la France.

En effet, si la vieille ville de Nice arbore un style et des couleurs très italiens, son extension XIXe-XXe siècle offre une architecte plus typique des stations balnéaires et thermales de la France de cette époque.

Elle évoquent souvent d’appétissantes « pâtisseries » couleur crème (mais aussi roses ou jaunes).

Peu de touristes s’y aventurent vraiment, mais pour moi on ne peut pas connaitre Nice en se limant à la vieille ville !

À titre personnel, j’aime beaucoup ce style ! Entre la partie « italienne » et la partie « française », Nice peut vraiment se vanter de figurer parmi les plus jolies villes d’Europe (j’ai pas mal voyagé, je parle donc en toute objectivité). 😉

Flânez donc dans les rues adjacentes à l’avenue Jean-Médecin. La rue Georges-Clemenceau est parmi les plus jolies !

Le Carré d’or

On appelle à Nice « carré d’or » ce qui se situe plus ou moins du Negresco à la place Masséna. Cela englobe notamment la très touristique rue de France puis la rue Masséna.

On y trouve de très beaux immeubles Belle Epoque et Art déco, même si hélas des constructions sans charme des années 1970 jalonnent le parcours.

C’est également le secteur des hôtels, juste derrière la Prom’ et ses plages.

Au nord de l’avenue Jean Médecin : château de Valrose et église Sainte-Jeanne-d’Arc

Le château de Valrose à Nice

Le château de Valrose à Nice

Après un petit moment shopping sur l’avenue Jean Médecin, ne vous arrêtez pas en si bon chemin !

Passez le pont ferroviaire ou grimpez dans un tram pour découvrir le nord du centre-ville de Nice !

Allez voir le très mignon château de Valrose (arrêt de tram du même nom). Cette folie néo-gothique se situe dans un beau parc abritant aujourd’hui l’université de sciences.

Un endroit hors du temps, mais tout de même jalonné d’œuvres d’art contemporain, pour un savoureux mélange !

Non loin de là en redescendant vers le centre allez découvrir l’étonnante église Sainte-Jeanne-d’Arc, très « années 1930 » avec ses formes futuristes !

Bon, l’intérieur est plutôt simple, mais l’extérieur est détonnant ! Jamais vu une église pareille… et oui, Nice est pleine de surprises !

Profitez-en pour flâner dans cet agréable quartier de Borriglione (nom de l’arrêt de tram…). Il offre quelques jolies maisons plutôt Liberty, l’Art nouveau italien.

église sainte Jeanne d'Arc

église sainte Jeanne d’Arc à Nice

Le parc Phoenix à Nice

le parc Phoenix à Nice

le parc Phoenix à Nice

Pour visiter le parc Phoenix à Nice, il vous faudra cette fois prendre le T2.

Ce joli parc est malheureusement un peu loin du centre, vers l’aéroport… Mais avec des enfants et un peu de temps, il vaut le détour !

Comptez 20 minutes de tram depuis le centre-ville.

Il s’agit avant tout d’un jardin botanique de 7 hectares. Il comporte également un grand étang et une superbe serre tropicale.

On y trouve également quelques animaux dont certains en semi-liberté. Le nombre de zoos étant quelque peu limité dans le coin, c’est toujours sympathique !

C’est également là que se trouve le musée d’arts asiatiques.

Attention, le parc est payant (5€ plein tarif et 4€ pour les habitants de la communauté d’agglomération), ouvert jusqu’à 19 h 30 en été (jusqu’au 30 septembre) et 18 h en hiver.

Toutes les infos pratiques sur le site officiel.

Le Mont Boron et le fort du Mont-Alban

Il vaut mieux avoir une voiture pour cette balade mais vous pouvez également emprunter le bus 80.

Le fort du Mont-Alban, construit entre 1557 et 1560 sur l’ordre d’Emmanuel Philibert, Duc de Savoie, domine la ville de Nice !

L’intérieur du fort ne se visite pas. Vous pourrez toujours en admirer l’architecture militaire et profiter de la vue sur la ville et sur Villefranche !

N’hésitez pas à vous promener sur le Mont Boron et profiter là aussi des différents points de vue.

Visiter les musées de Nice

Si on n’y vient pas forcément à Nice visiter ses musées, Nice propose pourtant quelques musées intéressants.

La ville met à disposition un pass musée valable de 24h à une semaine (cela concerne uniquement les musées municipaux).

Plus d’infos sur le site officiel.

Alors si vous avez le temps, ou si le soleil a lui aussi pris des vacances (oui, cela arrive…) n’hésitez pas à en pousser les portes ! 😉

le musée Matisse

le musée Matisse à Nice

Les principaux musées à visiter à Nice

Le musée Chagall : le plus célèbre et le plus visité, il vous emmènera à la découverte de cet artiste fascinant au style unique. Attention, il s’agit d’un musée national et donc non inclus dans le pass musée.

Le musée Matisse : vous découvrirez dans cette belle demeure niçoise les œuvres du célèbre peintre.

Le MAMAC : musée d’art contemporain situé près du Vieux Nice, il ravira les amateurs du genre (voir plus haut). Sa terrasse permet de jouir d’une belle vue sur la vieille ville.

Les autres musées de Nice :

Le musée de la photographie Charles Nègre  : situé à deux pas du cours Saleya, cet espace d’expositions temporaires présente les œuvres de différents photographes.

Le palais Lascaris (musée des instruments de musique) : au cœur du Vieux Nice, on y découvre des instruments du monde entier ainsi que les belles pièces d’apparat de cet ancien palais baroque.

Le musée Masséna à Nice

Le musée Masséna : situé juste à côté du Negresco, il retrace l’histoire de Nice, en particulier depuis son rattachement à la France. Des objets évoquant Napoléon III y sont également exposées.

Le musée d’arts asiatiques : accolé au parc Phoenix et donc accessible avec le T2. Il évoque différentes cultures de l’Asie, leur culture, leur histoire, leur art et artisanat et présente également des œuvres d’art contemporain. Bon à savoir, l’entrée est gratuite !

Le musée des Beaux-Arts Jules Chéret : hélas quelque peu excentré mais désormais facilement accessible avec la ligne T2, il propose  des pièces intéressantes.

Vous y découvrirez des œuvres de cet artiste niçois très « Belle Époque » mais également des Matisse et autres peintres du début du XXe siècle, ainsi que quelques peintures plus anciennes. Malheureusement, même si les œuvres exposées sont de qualité, il est plutôt petit et moyennement mis en valeur…

peinture de Jules Chéret au musée des Beaux-Arts à Nice

Le musée Terra Amata : unique en son genre, il ne se trouve qu’à quelques encablures du port. Vous y découvrirez les vestiges préhistoriques retrouvés sur les lieux. Plutôt intéressant !

Le musée archéologique de Cimiez : ce petit musée présente le résultat des fouilles archéologiques de la colline.

Le musée International d’Art Naïf Anatole Jakovsky : c’est un des rares du genre en France. Malheureusement très excentré, c’est un peu une expédition pour y aller. À tenter si vous disposez d’une voiture. N’est pas inclus dans le pass musée.

Récent, le musée national du sport est lui aussi excentré dans la plaine du Var, ayant déménagé de Paris pour rejoindre le très contesté stade Allianz Riviera. Il est désormais accessible avec la ligne T3. Là aussi attention, le pass musée ne fonctionne pas.

Pour le coup, en tant que souris « intello », je ne peux que déplorer le manque de mise en valeur des musées niçois.

Ils sont par ailleurs redevenus payants en 2014, sauf pour les habitants de l’agglomération, après quelques années de gratuité pour tous.

Visiter Nice quand il pleut

Vous pensiez passer un agréable séjour au soleil, mais en fait celui-ci joue à cache-cache ? Il pleut à grosses gouttes ? Découvrez des idées d’occupations dans mon article spécial !

nice sous la pluie

Que manger à Nice ? La cuisine niçoise et ses spécialités

Découvrez la cuisine niçoise

La gastronomie niçoise propose quelques spécialités qui méritent le détour ! Méditerranéenne dans l’âme et influencée par sa voisine italienne, on déguste tout de même quelques mets typiques qu’on ne retrouve pas vraiment ailleurs !

Outre la socca (galette à base de farine de pois-chiches), la pissaladière (tarte aux oignons et anchois) on retrouve les petits farcis, beignets de fleurs de courgettes, daube provençale…

Je vous explique tout ça dans un article sur la cuisine niçoise et mes bonnes adresses pour bien manger à Nice ! 😉

Préparer son voyage à Nice

Quand partir visiter Nice ?

Visiter Nice en plein été

Nice jouit d’un climat méditerranéen réputé agréable et peut donc se visiter un peu toute l’année, mais attention !

L’été peut s’avérer étouffant à cause de l’humidité, même s’il ne fait jamais très chaud grâce à l’air marin. ! Et là, pour visiter, je peux vous dire que ce n’est pas agréable du tout ! Mieux vaut donc privilégier cette saison pour la baignade.

De plus, les orages peuvent survenir et une pluie torrentielle vous gâcher vos vacances, surtout en août. Ne pas oublier non plus que la saison estivale est la plus touristique.

Si vous aimez la foule, pas de problèmes ! Sinon, je vous suggère de plutôt passer votre chemin. De plus, l’hébergement y est plus cher qu’à une autre saison et il n’est pas rare que certains restaurateurs en profitent pour augmenter leurs prix.

Bien sûr, cette saison est à privilégier pour les plages et la fiesta. J’y ai passé de bons séjours tout de même à cette période.

Visiter Nice l’automne

terrasse en automne dans ke Vieux Nice

terrasse en automne à Nice

C’est une saison encore agréable pour visiter Nice.

Sur la Côte d’Azur, la douceur de l’été se prolonge souvent jusqu’à fin octobre, là où le reste de la France entre déjà dans une période de froid. Bon d’accord, c’est de moins en moins le cas !

Il n’est pas rare de pouvoir encore flâner en terrasse et l’exposition plein sud du bord de mer le rend idéal pour une promenade. De quoi faire ses réserves de vitamines D !

Les touristes se font plus rares, ce qui est selon moi plus agréable pour découvrir une ville. En revanche, si la baignade vous intéresse, mieux vaut ne pas venir après septembre !

D’ailleurs, septembre apparait pour moi comme un mois idéal !

Attention cependant, les orages et pluies diluviennes sont de plus en plus fréquentes à partir de la mi-octobre.

D’expérience, novembre est un mois à éviter, en plus il y fait nuit tôt et peu d’attractions sont ouvertes au-delà de 17h ou 18h.

Visiter Nice l’hiver

fête des citrons à Menton

fête des citrons à Menton en février (par mauvais temps !)

Il peut être agréable de venir se ressourcer quelques jours à Nice en plein hiver.

C’est ce que j’aime faire, pour m’évader de la grisaille parisienne. Et si le temps le permet, faire le plein de soleil sur ma promenade préférée du bord de mer !

Le soleil n’est cependant pas garanti. Il vaut mieux aimer les musées pour prévoir un plan B ! L’ambiance y est moins festive mais l’hébergement également moins cher.

J’y ai personnellement passé de bons moments en décembre lors de la tenue du marché de noël. Et en janvier, j’ai globalement eu du soleil pour visiter Nice.

Février semble plus instable. Mais vous pourrez y découvrir le fameux carnaval de Nice (payant !!) et la fête du citron à Menton, qui valent le détour une fois dans sa vie.

Prévoyez de quoi occuper vos fins d’après-midi, il fait nuit à 17h et je ne vais pas vous mentir : ce n’est pas forcément la folle ambiance !

Évitez le mois de mars, au climat très instable.

Visiter Nice au printemps

Moins chaud que l’été, aux journées allongées, le printemps semble être la saison idéale pour visiter Nice et ses alentours.

Attention tout de même, ces dernières années le printemps semble être devenu de plus en plus instable et gris. Il n’est désormais pas rare que les températures soient durablement moins élevées et le ciel plus maussade à Nice qu’à Paris !

Si le temps est clément, vous pouvez avoir de belles journées ensoleillées et aux températures agréables. Mais ne prenez pas cela pour acquis et prévoyez là encore des plans B pour vos visites.

Dans tous les cas et en toutes saisons, prévoyez des chaussures couvertes, une petite laine, un parapluie voire un K-Way ! Et bien sûr, en été, n’oubliez pas votre crème solaire et une lotion anti-moustiques ! 😉

Comment aller visiter Nice

Se rendre à Nice en train

un train à NiceNice et la côte d’Azur sont reliées par le TGV depuis Paris en 5h45 en moyenne. Je trouve cela assez long mais voilà de quoi ravir les réfractaires à l’avion !

D’expérience, ce moyen de transport est surtout utilisé par ceux désireux de rejoindre directement Cannes ou Antibes. A l’arrivée, il reste peu de monde dans la rame.

Selon les périodes le tarif peut être avantageux, mais pour être honnête, c’est de moins en moins le cas !

Si lors de l’existence du système IDTGV je trouvais des AR à 50 ou 60€ en saison creuse, ce n’est plus vrai avec Ouigo, le système « remplaçant ».

Je ne compte pas non plus les multiples retards, allongeant le trajet à parfois plus de 6h !

Bref, cela a au moins le mérite d’exister !

Bien sûr, selon où vous habitez ce moyen de transport est à privilégier pour visiter Nice. Sachez cependant que de par sa position géographique à l’extrême sud-est de la France, Nice est mal reliée au reste du pays, en particulier en ce qui concerne les « transversales ».

Se rendre à Nice en avion

vue sur Nice et son aéroport

vue sur Nice et son aéroport

C’est de loin le moyen le plus rapide pour visiter Nice si vous habitez près d’un aéroport desservant la ville !

Premier aéroport de province, Nice est de plus en plus reliée aux autres villes françaises.

De Paris, vous aurez le choix entre la navette Air France ou Easy Jet.

Cette dernière est bien entendu la plus avantageuse niveau coût, à condition de ne pas vous encombrer de plusieurs bagages !

EasyJet relie désormais Nice à Nantes, Lille, Bordeaux ou Toulouse.

Dans tous les cas, les prix varient selon la saison. Si vous partez l’été ou pendant les vacances scolaires, attendez-vous à payer le prix fort.

Se rendre à Nice en voiture

Excentrée et située dans un environnement au relief difficile, Nice est cependant traversée par l’autoroute A8 (à péage). Le tronçon entre Cannes et Nice demeure cependant très encombré ! Le stationnement en ville est difficile.

Ce moyen sera donc à privilégier pour visiter Nice si vous disposez d’une place de parking en arrivant. Ou si vous venez d’un endroit mal desservi par le train ou l’avion.

La voiture s’avère également utile pour visiter les alentours, surtout l’arrière-pays. Mais pour un court séjour, elle sera peu utile.

Comment aller de l’aéroport au centre de Nice

En transport

Rien de plus simple ! Construit sur la mer à environ 7 km du centre, l’aéroport de Nice est donc presque aux portes de la ville.

Depuis fin 2019, le tramway T2 relie l’aéroport au centre-ville puis au port, de 5h20 à 00h15, toutes les 20 minutes jusqu’à 7H27 et après 20h15, toutes les 8 minutes le reste du temps.

Le tram T3 permet de rejoindre l’ouest de la ville de 4h30 à 22h35, avec une fréquence d’une demi-heure.

La ligne 12 de bus dessert la Promenade des Anglais et vous laissera près de la place Garibaldi (Promenade des Arts)

Le coût du trajet unitaire est de 1,50€ en 2020. A noter qu’avant l’arrivée du tramway, le trajet en bus coutait 6€ !

Le trajet est cependant gratuit jusqu’à la station Grand Arenas.

Le tramway relie également gratuitement les deux terminaux.

Comptez 20 minutes jusqu’au centre-ville (station Jean Médecin) et 30 minutes jusqu’au port.

En taxi ou Uber

Il est également possible d’emprunter un taxi, mais je ne vous le recommande que si vous êtes vraiment chargés ! Les taxis niçois sont parmi les plus chers en France !

En ce qui concerne Uber, les prix varient, mais à titre d’exemple j’ai déjà payé une fois 22€ pour me rendre jusqu’au port.

Où loger à Nice ?

Le Negresco à Nice sur la Promenade des Anglais

Le Negresco

Les transports à Nice ne sont pas des plus efficaces (voir plus bas) et les principaux centres d’intérêt se trouvent dans un périmètre assez restreint.

Pour visiter Nice, je vous conseille donc de loger aux alentours du Vieux Nice, de la place Masséna, de la place Garibaldi ou du port.

Bien sûr cela aura un coût… Si votre budget est limité, logez-vous alors le long des axes de tramways.

Pour profiter des plages, il sera pratique de trouver un hébergement le long du T2, notamment avenue de la Californie.

Notez que le quartier de la gare SNCF propose des hôtels (souvent bas de gamme) pour les plus petits budgets. L’emplacement peut également s’avérer utile si vous vous déplacez souvent sur la Côte.

Les plus fortunés pourront loger dans un des palaces de la Prom, tels que le Negresco ou le Westminster !

N’hésitez pas à comparer entre les hôtels ou Airbnb. Je ne peux pas vous aider plus que ça, n’ayant jamais été dans un logement autre que celui de ma famille !

Attention cependant au Vieux Nice en pleine saison. Les bâtiments sont vieux et souvent mal insonorisés…

Comment se déplacer à Nice et ses alentours

Dans la ville de Nice

plan des lignes de tramway à Nice

Hum ! Je ne vais pas vous mentir, la question des transports à Nice fut longtemps une source de mécontentement !

Heureusement cela s’arrange avec l’arrivée du T2 (12 ans après le T1 quand même !).

En tramway

Le tramway n’est pas très rapide mais relativement fiable.

Le T1 propose plus ou moins un axe nord-sud-est et le T2 un axe est-ouest. Le T3 sera peu utile pour les touristes pour le moment.

Les tramways sont fréquents en journée, bondés en heure de pointe, et moins fréquents le soir, même si cela a été amélioré.

Ils vous serviront surtout si vous ne logez pas dans le centre. Ou pour relier la gare ou place Masséna à la place Garibaldi puis au port, découvrir le campus Valrose ou le parc Phoenix.

En bus

Le réseau est complété par plusieurs lignes de bus. Mais d’expérience, elles sont souvent en retard, pas assez fréquentes et ne desservent pas toute la ville.

Utiles pour les touristes : le bus 5 qui dessert Cimiez et le 8 qui vous rapprochera de l’église russe.

Les tarifs sont de 1,50€ le trajet unitaire en 2020, 5€ le pass journalier et 10€ le carte de 10 trajets. Vous pouvez acheter vos titres de transport dans les bornes automatiques (pièces ou CB mais pas de billets !). Ou vos trajets unitaires auprès du chauffeur de bus, en prenant soin d’avoir de la monnaie.

En savoir plus sur le site officiel lignedazur

Se déplacer autour de Nice

En bus

Petits budgets, on a pensé à vous !! La communauté d’agglomération met à disposition plusieurs lignes de bus interurbaines à 1,5€ le trajet !

Pour les plus utiles : la ligne 100 vous permettra de découvrir Monaco et Menton (il faut juste ne pas être pressé et ne pas avoir le mal des transports, ça tourne !), la ligne 200 Cannes (départ au parc Phoenix), la 500 vous mènera à Grasse, le 15 à Villefranche-sur-Mer (considéré comme une ligne urbaine cependant)

Le littoral est également bien desservi (enfin, sur le papier) par le train. Tous les trains marquent l’arrêt dans la gare principale de Nice. Mais selon votre lieu de résidence vous pouvez prendre le train TER à la gare de Saint-Augustin ou de Riquier, tous s’y arrêtent.

gare de Nice RiquierEn train

Le TER est plus rapide que le bus pour les distances un peu plus longues (Cannes, Antibes, Menton…).

Mais le prix est également plus élevé, et il faudra compter sur les nombreux retards, grèves, incidents, etc…

En revanche pour accéder à l’arrière-pays, la voiture est cette fois indispensable !

Si vous êtes venus en voiture, vous ne gagnerez sans doute pas en temps pour vous déplacer sur le littoral (ça bouchonne vite) mais en confort. Les bus sont en effet vite remplis, surtout à ce tarif !

Avis de la souris sur Nice

Ayant vécu à Nice et y revenant régulièrement, je m’émerveille toujours devant la beauté de la ville. J’ai pu la voir s’embellir ces dernières années avec la piétonisation de divers axes, la création de la Promenade du Paillon, l’élargissement du trottoir de la Prom pour les piétons, la réhabilitation de plusieurs places du Vieux Nice, etc.

Il s’agit pour moi d’une destination avec plusieurs atouts : l’architecture à la fois italienne et française de la Belle Epoque, les balades au bord de mer, son beau port de plaisance, le soleil, la gastronomie, et surtout, une région magnifique qui mérite d’être découverte en prenant son temps.

Je ne peux donc que vous encourager à profiter de votre séjour et à ne pas forcément « courir ». Nice s’apprécie tranquillement. C’est la dolce vita à la française.

Voilà, j’espère avoir pu vous aider à planifier votre séjour à Nice et ses alentours. Si vous avez des questions, les commentaires sont ouverts ! 😉

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (3 votes, moyenne: 5,00 sur 5)

Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *